AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782754824569
240 pages
Éditeur : Futuropolis (08/05/2019)

Note moyenne : 4.01/5 (sur 58 notes)
Résumé :
Dans un futur proche, aux États-Unis, les manifestations contre les outrances du capitalisme sauvage ont tourné aux émeutes et à la guerre civile. Alors que la planète elle-même se rebiffe suite aux dérèglements climatiques, les plus riches se sont retranchés dans des zones ultra sécurisées alors que les Rebels se sont réfugiés dans le Nord afin d'échapper à la répression.
Après de nouveaux affrontements, une jeune femme décide de les rejoindre. Elle voyage ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Bouvy
  10 mai 2019
Dans un futur proche, aux Etats-Unis, le capitalisme est devenu une dictature, broyant les petites gens comme nous. Les quelques riches imposent la loi du plus fort, au mépris du peuple et de la terre, de plus en plus malade avec ses dérèglements climatiques. C'est la guerre civile. Les rebelles fuient la guerre et se réfugient dans le nord. Une jeune femme traverse alors les zones sauvages de l'Amérique, avec la volonté de rejoindre les rebelles, pensant y découvrir une forme d'utopie qui serait un paradis humaniste dans ce monde dystopique. La nature reste hostile. La jeune femme y survis, en respectant la nature et en la remerciant de la nourrir. Mais, deux chasseurs, méprisants, tuant des.espèces animales en voie d'extinction, sont sur ses traces. La jeune femme pleure également son compagnon tombé lors de combats de rue. Quand la menace des chasseurs se précise, elle est secourue par un humain qui semble sorti de la préhistoire. Ce géant est en fait une femme. D'instinct, elle a senti que notre héroïne n'était pas vraiment seule, elle porte la vie en elle. Entre les deux femmes, une nouvelle complicité s'installe, l'avenir et la quête des rebelles deviennent désuets, les deux femmes vivent au fil des saisons mais…
Là, je suis littéralement sous le charme de cette bande dessinée atypique. Le graphisme d'abord. Comme dessiné au fusain, un peu grossier, moderne, contemporain, sans chichi ni finition inutile. Un trait sauvage, brut, comme le fond de l'histoire ou la nature qui entoure la jeune femme en fuite. Ensuite le fond, actuel, profond. Il pose les questions qui taraudent le peuple actuellement. Le climat, la planète que nous détruisons au nom de l'argent et ceux qui s'enrichissent sans remord de détruire le monde et d'exploiter les petites gens. L'auteur nous dépeint un monde où nous aurions du écouter les revendication des des gilets jaunes. Un monde où l'argent roi détruit tout sur son passage, nous déshumanise. Les chasseurs symbolisent l'arrogance qui se moque du devenir de la planète et de l'extinction de masse qui est amorcée. C'est très revendicateur. En plus, ceux qui se sentent à l'abris du besoin, poursuivent ceux qui refusent de se laisser asservir par le capitalisme. Comme si chaque personne était un crédit et que ceux qui n'apportent plus d'intérêt peuvent être simplement éliminés puisqu'ils ne sont plus rentables donc devenus inutiles. Et dans cette nature sauvage comme dans ce monde capitaliste, chaque individu peut basculer de prédateur à proie, de chasseur à gibier. C'est riche, profond et malgré un portrait de notre avenir noir, il reste l'espoir. Celui de la rébellion, celui de rester insoumis, celui de résister. L'histoire nous donne aussi une belle leçon de tolérance. Elle casse les codes et les préjugés. Il y a, dans ce monde cruel, de l'amour, de la tendresse, de l'espoir. La vie, même si parfois, l'issue en est dramatique, reste la plus forte. Je vais classer cette bande dessinée au sujet profond, philosophique, écologique, résolument tournée vers la gauche, dans les chefs-d'oeuvre de l'année 2019. Lu en numérique au format KINDLE avec une très bonne numérisation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
jamiK
  08 avril 2020
C'est un récit post apocalyptique, sur une ambiance de fin du monde, une femme seule fuit l'effervescence tragique de la ville pour rejoindre un groupe de rebelles dans la forêt canadienne. On commence sur un pamphlet anti-capitaliste, assez militant, mais qui lance bien le récit. Ambiance sombre, inquiétante, avec un graphisme en noir et blanc, aux pastels blancs et noir, on sent le grain du papier, de l'épaisseur de la matière, il y a un aspect grumeleux, de matières naturelles, bois, pierre, ce choix graphique va transcender ce qui suit… Et on se lance dans un road movie à travers la campagne, les forêts perdue du Nord de l'Amérique. Et le récit va tourner, avec une rencontre étrange, le récit prend alors une dimension poétique, naturaliste, “into the wild”, sauvage, un récit de survie. C'est bien mené, le changement de ton m'a pris au tripes, c'est fort et beau.
Commenter  J’apprécie          180
Flaubauski
  09 janvier 2021
Par l'intermédiaire d'un graphisme au fusain charbonneux, parfois évanescent, ou au contraire aux traits plus prononcés, qui insistent sur certains détails, mais qui va dans tous les cas à l'essentiel pour retranscrire les évènements, Femme sauvage nous raconte l'histoire d'une jeune femme qui décide de fuir la civilisation pour rejoindre les Rebels, faction écologiste qui a établi un camp en plein Alaska. Enfin civilisation, le mot est fort, puisqu'elle fuit surtout des Etats-Unis en proie à une guerre civile – je ne pouvais pas mieux choisir mon moment vu l'actu… -, et gangrénés par l'ultra-capitalisme qui a fini de ravager la société dans son ensemble. Nous découvrons vite qu'elle a plusieurs raisons de fuir, et que cette fuite, difficile, plus difficile qu'elle ne le pensait – il n'est pas si aisé de survivre en pleine nature, qui plus est avec une situation aussi apocalyptique – va la mener vers une rencontre totalement inattendue, qui bouleversera sa vie à jamais.
Ce roman graphique, que j'ai découvert totalement par hasard, a été une belle découverte, autant graphique que narrative, notamment car l'histoire, bien qu'assez classique, met en lumière de manière tout à fait pertinente les travers actuels de nos sociétés, les conséquences qu'elles pourraient induire sous peu – en effet, cela se passe d'ailleurs dans un futur proche -, et met surtout au centre la nature, pas ici comme un simple décor, mais bien comme la protagoniste à part entière de la survie de cette jeune femme qui a décidé de la rejoindre pour échapper à un monde hors de contrôle, et qui va finalement entrer en communion avec elle.
Lien : https://lartetletreblog.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Erilalios
  20 mai 2019
Voila une oeuvre qui sent bon la fraîcheur et l'originalité. On découvre la parcours d'une jeune femme fuyant le monde qu'elle ne reconnait plus, un monde rongé par le capitalisme et où une guerre civil a éclaté Elle tente de rejoindre un groupe de rebelles, et va se retrouver à ne faire qu'un avec la nature et tentée de survivre en s'adaptant à cette même nature où elle se sentira revivre et ne plus penser au lendemain. Elle y fera une connaissance qui changera à jamais sa vie.
Ce livre est une ode à la nature et on se sent proche de cette jeune femme qui préfère vivre en dehors de toute dictature. Ne pas être celle qui se laisse mener mais décide de vivre simplement et donc de s'adapter à la nature car dans ce livre la nature y est très joliment représentée avec le style de dessin qui nous offre Tom Tirabosco.
Une petite pépite à lire en pleine nature.
Commenter  J’apprécie          100
Aveclesourire
  11 mars 2020
La puissance de cette BD est surprenante. Elle tient en partie à sa forme graphique, ce noir et blanc dense, plein de nuances, de matière et de place, qui permet à l'intensité de se déployer. Elle tient surtout à la force de son propos que résume parfaitement le titre. le prétexte est peu développé, un peu caricatural, l'effondrement brute et méchant du monde occidental, mais très clair : le capitalisme a gagné, a étouffé tout rêve de transition et a ravagé la terre. Dans ces conditions, une jeune femme traverse le grand nord américain pour rejoindre la rébellion. Seule. Pourtant, ce n'est pas le cap qui va être important mais le chemin, sa rencontre avec la vie sauvage. Comme elle n'a emporté avec elle qu'un seul bouquin : « Walden » de David Henry Thoreau, le début de son périple va être l'occasion de se confronter à elle-même, de questionner le sens à donner à une vie humaine. Il y est aussi un peu question de manuel de survie dans les bois. Puis, les obstacles vont se faire de plus en plus violents et elle ne s'en sortira pas sans aide. Mais le salut viendra de manière surprenante. Ce sera l'occasion d'une vraie plongée dans le sauvage, le vivant qui lutte pour sa survie, pour se perpétuer, et qui tisse des liens forts et secrets. Il y a un peu de chamanisme dans cette histoire, il y a presque un retour aux temps des premiers humains, il y a une ode à la détermination des femmes. La fin offre la tentative d'un peu d'espoir, même si cela est juste esquissé, peu développé. J'aurais voulu une suite, en savoir plus, découvrir ce que la femme sauvage peut apporter à la reconstruction d'un autre monde, j'aurais voulu un deuxième tome aussi long et profond. Pas grave, la femme sauvage a fait son chemin en moi, dans mon imagination et elle a nourri ma propre envie d'oeuvrer à la perpétuation de la vie ! Une BD sauvage, ça ne se résume pas en une chronique et ça dépasse du cadre de ses cases !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (4)
Bedeo   25 octobre 2019
Tom Tirabosco livre un récit de fin du monde imprégné des théories de l’effondrement. Si l’histoire connaît des hauts et des bas, cet album impressionne visuellement.
Lire la critique sur le site : Bedeo
ActuaBD   12 juillet 2019
Liberté, danger, émerveillement, mort, naissance et renaissance : ce one shot intimiste nous offre une vision violente mais aussi pleine d’espoir en ce qui concerne l’avenir des Hommes.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BoDoi   05 juin 2019
La beauté de ses paysages, comme la tendresse d’un personnage bien moins monstrueux que son apparence le laisse envisager, nous embarquent aisément dans cette fable d’anticipation, uchronie engagée, à la force politique.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDZoom   10 mai 2019
Lent, rêveur, le récit se dotait de mille facettes tel un kaléidoscope et la jeune fille, au fil de cette dérive initiatique qui virait au fantastique (tiens, là aussi !), allait finalement mieux comprendre sa vie et ses angoisses…
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
BouvyBouvy   08 mai 2019
Finalement, l’humanité, ce n’est rien d’autre qu’une petite éjaculation de rein du tout dans le grand orgasme de l’univers. Une misérable petite période de domination masculine et patriarcale dans l’histoire de la terre. Si les mecs n’avaient pas pris le pouvoir durant des milliers d’année… sûr que la planète aurait un tout autre visage aujourd’hui !
Commenter  J’apprécie          72
BouvyBouvy   08 mai 2019
Le capitalisme, ça fait maintenant pas mal de temps qu’il a pris le contrôle de nos têtes. Son avidité a fini par se substituer à notre intelligence, par ronger le peu d’humanité qui nous restait.
Commenter  J’apprécie          71
le_chartreuxle_chartreux   20 septembre 2019
Finalement, l'humanité ce n'est rien d'autre qu'une petite éjaculation de rien du tout dans le grand orgasme de l'univers. Une misérable petite période de domination masculine et patriarcale dans l'histoire de la Terre. Si les mecs n'avaient pas pris le pouvoir durant des milliers d'années... Sûr que la planète aurait un autre visage aujourd'hui !
Commenter  J’apprécie          10
le_chartreuxle_chartreux   20 septembre 2019
J'ai toujours pensé que les humains étaient une espèce toxique.
Des super prédateurs.
Les humains, à part tout bousiller et rendre ce monde plus laid, je ne sais pas à quoi ils servent...
Celui qui nous a inventés, il aurait pas dû, car au final, il faut bien reconnaître qu'on est juste des gros cons...
Les gros cons de la création.
Commenter  J’apprécie          10
le_chartreuxle_chartreux   20 septembre 2019
"Dirige ton regard à l'intérieur, et tu trouveras des milliers de régions encore inexplorées. Découvre-les et devient expert en cosmographie personnelle."
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
Videos de Tom Tirabosco (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tom Tirabosco
Payot - Marque Page - Tom Tirabosco - Femme sauvage
autres livres classés : collapsologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Vrai ou faux ? (trop facile)

Le coeur d'une crevette est logé dans sa tête.

Vrai
Faux

11 questions
591 lecteurs ont répondu
Thèmes : Devinettes et énigmes , humour belge , méduse , mésolithiqueCréer un quiz sur ce livre

.. ..