AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Le passeur de lumière - Nivard de Chassepierre maître ver.. (40)

Ione
Ione   09 août 2010
Les voyageurs débouchent à la tombée de la nuit dans une vaste clairière.Des rougeoyances clairsemées éclatent çà et là, comme si le soleil dans son repli avait laissé tomber par mégarde quelques paillettes de ses coffres de lumière. Ce sont les fours en veilleuse du verrier Gautier de Chartres.
Commenter  J’apprécie          180
Luniver
Luniver   02 juillet 2012
La voix effacée, mal assurée, déférente, est celle de Mamouk. Mamouk fait partie de la famille des discrets maladifs qui s'excusent cent fois d'être là, de respirer, de renifler, d'encombrer l'espace, qui reculent de deux pas pour un seul pas qu'ils font, qui, lorsqu'on les interpelle, tentent désespérément de se transmuter en une substance volatile.
Commenter  J’apprécie          170
JulyF
JulyF   28 novembre 2014
C'est un homme fier, qui s'est fait tout seul et que le verre semble émouvoir davantage que les gens.
Commenter  J’apprécie          130
Dune00
Dune00   16 novembre 2014
Les paroles sont des oiseaux qui s'échappent, les mots couchés sur parchemin des oiseaux qui nidifient.
Commenter  J’apprécie          130
Florence94
Florence94   13 août 2012
La lumière est diffuse, fugace, changeante, capricieuse. Elle a toute les ruses. Jamais tu ne seras satisfait de ton ouvrage, si beau soit-il. Jamais tu n'auras assez de couleurs dans tes casiers pour donner vie à un vitrail comme tu le souhaites, jamais tu n'auras la certitude de colorer juste comme on chante juste. Qu'importe ! Tes pas partent du feu et tu dois atteindre le feu, devenir un maître en ton art, l'artisan accompli du grand œuvre, l'Adepte.
Il ne veut rien prendre, rien voler, rien éveiller, être juste un passeur de lumière sur sa barque de verre.
Les verriers quittent des yeux leur paraison et abandonnent leurs cannes pour descendre les uns après les autres. L'objet passe et repasse entre leurs mains et miroite dans la lumière. Ils sont muets d'admiration et s'inclinent devant le maître artisan qui a eu l'habilité d'enlever au soleil couchant un bouton de son manteau.
Commenter  J’apprécie          130
Ione
Ione   09 août 2010
Il a gardé le même sourire éclaboussé d'ailes blanches et le même rire éparpillé d'oiseaux de mer.
Commenter  J’apprécie          110
ClaireG
ClaireG   11 août 2015
P. 207 - ...il y a des êtres qu'on peut aider et d'autres qu'on n'aide pas. Il est des blessures que l'homme dans son orgueil garde pour lui seul dans la coquille close de sa vie.
Commenter  J’apprécie          100
TyJecyka
TyJecyka   21 septembre 2013
Capricieux, rusé, pactisant avec les insaisissables fluctuations de l'heure, de la clarté et des saisons pour s'échapper sans cesse, le vitrail est la forme la plus sauvage de l'art, la plus imprévisible. La vitrail n'est que folie, métamorphose, floraison illusoire, jeu d'algues échevelées dans une rivière de lumière.

Dans le domaine du verre et de la transparence, celui qui se croit dompteur est dompté
Commenter  J’apprécie          100
sabine59
sabine59   31 décembre 2016

Les paroles sont des oiseaux qui s'échappent,les mots couchés sur parchemin des oiseaux qui nidifient.
Commenter  J’apprécie          90
michelekastner
michelekastner   11 mars 2015
Il sait maintenant que pour tailler et polir le solitaire de ses rêves, il faut autant de temps que pour amener un nouveau-né à l'âge adulte. Il a lu que pour façonner un joyau semblable à celui qu'il cherche pour sa châsse, certains artisans s'astreignent pendant des années et des années à roder face après face leur pierre sur un touret de métal. La matière abrasive ? De la poussière de diamant suspendue dans un peu d'huile. Et le plateau tourne, tourne à en perdre le nord. Et il faut des semaines pour enlever un cheveu de matière. Parfois l'artisan doute, il voudrait bien jeter son caillou au fond d'un précipice. Il se demande pourquoi il a placé sa jeunesse dans une gourmandise de lumière, un caillot de soleil, une semence magique d'étoile, un récipient fabuleux où l'essence du jour serait captive. Et pourtant , il ne peut éteindre son rêve de lumière parce qu'il n'en existe pas de plus élevé. La lumière est la première oeuvre du Créateur sur une terre informe et vide. La lumière est une part de Dieu comme le regard est une part de l'homme. L'orfèvre est plus que jamais déterminé à partir, à pousser jusqu'au bout une quête qui, au-delà d'une fraction de clarté de la taille d'un oeuf de grive, l'appelle ailleurs, sur les traces de son père et à la rencontre de lui-même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90




    Acheter ce livre sur

    AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





    Quiz Voir plus

    Quelle guerre ?

    Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

    la guerre hispano américaine
    la guerre d'indépendance américaine
    la guerre de sécession
    la guerre des pâtissiers

    12 questions
    1415 lecteurs ont répondu
    Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre