AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070401774
Éditeur : Gallimard (23/01/1997)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 121 notes)
Résumé :
Je cherche dans mes livres d'histoire une figure qui te ressemble : un artisan de l'errance, un arpenteur des vents qui, comme toi, s'est battu à coups d'outils pour le triomphe d'un chant d'amour. Ça fait peu de tapage, un chant d'amour. Et même quand il est porté par l'écho, il ne pèse pas trois plumes dans la marche de l'univers...

L'artisan à qui l'abbé Vernay adresse ce mot est son frère de lait, Sylvain Chantournelle, compagnon charpentier qui ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Luniver
  18 juillet 2014
Le climat en France est plutôt tendu en ce milieu du XVIe siècle, à quelques semaines du massacre de la Saint-Barthélémy. Sylvain, compagnon charpentier, traverse pourtant cette tempête avec insouciance. Toujours de bonne humeur, voyant uniquement le bien chez tout le monde, son rêve est de construire des orgues, et de répandre sa musique chez tous ces illuminés qui s'entretuent.
Sa vie privée sera malgré tout tumultueuse : quand on est toujours sur les routes, absent parfois pendant plusieurs mois pour travailler sur un chantier, difficile de garder un foyer stable ! Des fausses nouvelles, des quiproquos juste avant le départ, empoisonneront l'existence du charpentier, qui prendra par dépit des décisions qui ne s'imposaient pas vraiment...
Ce roman vous plongera dès les premières lignes dans l'ambiance du moyen-âge, en compagnie d'artisans maîtres dans leur art dévoués corps et âme à leur métier. L'écriture de Tirtiaux se prête très bien au thème des orgues, et donne au livre le souffle poétique qu'il lui fallait. À découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
CraboBonn
  27 décembre 2012
Tirtiaux nous emmène au moyen-age, dans le milieu du compagnonnage. Un milieu et des personnages plein d'humanité. Une histoire qui après les années (10 ans presque) me reste en mémoire comme une image: un orgue voguant sur l'eau et dont la musique est celle que lui dicte le vent ...
Commenter  J’apprécie          121
ILLE
  06 avril 2016
Le livre se situe au Moyen Age....massacre de la st Barthélémy et autres atrocités.
Sylvain notre compagnon charpentier,amoureux de la musique est lui toujours d'humeur égale,il sourit à la vie, part, repart traverse la France au gré de ses chantiers..
Sa vie privée sera comme le siècle tumultueuse,ses amis fidèles.
Bernard Tirtiaux est un enchanteur,son écriture poétique,l'histoire bien documentée.
Un grand roman que l'on n'oublie pas,un hommage à ces travailleurs d'exception qu'étaient les compagnons.
Commenter  J’apprécie          80
mauriceandre
  27 janvier 2015
Ce roman historique met en scène les compagnons du Tour de France. Ce livre est un régal pour ceux qui comme moi adorent imaginer ce que fut la vie de tous ces artisans qui ont construit la plupart des cathédrales et des châteaux. Si vous avez l'impression comme moi de sentir les outils vous chatouiller la paume des mains, Bernard Tirtiaux aura gagné son pari de nous faire partager l'amour du travail manuel. Il me faut préciser que mon premier métier était menuisier et même si je n'ai pas eu à faire de chefs-d'oeuvre, il me reste le souvenir de certains escaliers en colimaçon et de l'odeur du bois.
Commenter  J’apprécie          60
tesdichiti
  31 décembre 2011
Sylvain Chantournelle, compagnon charpentier s'en revient en son pays des Vosges. Nous sommes en l'an 1558, la France va vivre un période noire. Les hommes vont se massacrer et surtout tuer énormément d'innocents au nom des religions. Sylvain est un rayon de soleil, toujours, il sourit, son rire illumine les chantiers, malgré le danger,il refuse de porte une arme dans ses déglacements. Ses compagnons le nomment Visentin le Pacifique. de chantier en chantier, d'amitiés en rencontres, Sylvain traversera l'histoire de France, sera emprisonné, vivra la St Barthélémy.
Toujours son point d'attache, Visentine, il y revient, il en repart, son village est encré au fond de son coeur. Il y amène Mathilde, l'amour de sa vie, il y installe Absalon, le faiseur d'orgue. Fasciné, il veut dompter la tempête pour lui faire jouer la plus belle musique d'orgue..........
Commenter  J’apprécie          41
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
LuniverLuniver   15 juillet 2014
Bruissante comme une ruche, l'assemblée dominicale est en effervescence. Les timorés cherchent à se rassurer, les suspicieux, subodorant chez l'étranger un fumet de Réforme, le regardent de travers, la gent féminine vagabonde dans les voies tangentes qui ne sillonnent pas plus la Galilée qu'elles ne mènent au Golgotha.

Affrontant l'impiété collective, l'abbé Grillot arquebuse sa communauté d'un "Dominus vobiscum" assassin. Rien à faire ! Avec sa chasuble qui lui couvre les pieds comme une courtepointe, il n'a pas plus d'autorité qu'un saint de plâtre. Le bourdonnement persiste et Dieu abandonne à ses ouailles son serviteur, définitivement pétrifié par l'âge dans la posture inconfortable des indiscrets qui collent leur œil au trou des serrures. Devant l'insuccès de son intervention, le curé change de tactique.

Profitant du répons suivant, il identifie le coupable qu'il fustige tout de go d'une éructation latine incendiaire. Et c'est alors qu'il reconnaît Sylvain, dont il avait été jadis le précepteur. Sa surprise est telle qu'il se cogne au manteau de l'autel en se retournant. Les enfants de chœur font tant d'efforts pour garder leur sérieux qu'ils intervertissent les burettes au moment de l'offrande, mettant quatre parts d'eau pour un soupçon de vin. L'office se poursuit dans la confusion avec un "Agnus Dei" entonné par la voix chevrotante de l'abbé Guillot à la place du "Sanctus"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
MyCharliieMyCharliie   09 juin 2011
Un livre vraiment poétique, où chaque page a sa propre mélopée, où un léger son d'orgue se fait entendre au détour de chaque chapitre! L'histoire est bien ficelée, et enlevée de main de maître verrier, qui prouve encore ici, si besoin était, sa maîtrise de la Métaphore et son Amour pour l'Ecriture! J'ai adoré lire ce livre, que j'ai dû lire en rhétorique! Il se laisse lire d'une traite, tant on recherche le dénouement avec envie. Bernard Tirtieaux excelle dans cet ouvrage qui se veut à la fois simple et puissant, émotif et bouleversant. Je le relirai!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
cathcorcathcor   18 mai 2012
Existe-t-il une brise qui retienne dans son souffle séculaire les plus beaux chants des hommes? Est-il un souverain cueilleur de musique qui pense comme moi qu'une poignée de notes jetées aux étoiles peut racheter mille ans de barbarie?
Commenter  J’apprécie          140
michelekastnermichelekastner   02 février 2018
Dans son coin, le compagnon fait la grimace. Il a travaillé, quand il était apprenti, sur les charpentes de l'édifice. Tant de patience offerte à la pierre et au bois, stupidement anéantie pour des conflits d'idées. Il faut ne pas avoir vécu de lourdes journées d'artisans, ne pas s'être cassé le dos à monter des charges, ne pas avoir essuyé des intempéries en haut des échafaudages pour traiter un sujet aussi grave avec autant de légèreté. Les hommes de la construction confient leur mémoire à chaque mur, à chaque moellon, à chaque ouvrage d'art qu'ils érigent. Pour Sylvain, il est criminel de toucher à cet élan. Détruire une cathédrale, c'est brûler une bibliothèque, anéantir la présence de milliers d'âmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
cathcorcathcor   27 juin 2012
La pièce où se tient Flora est hantée par les trois doyennes du clan...Difficile d'être plus austère que ces trois grâces ancestrales qui rivalisent de bigoterie et utilisent autant d'eau bénite pour lubrifier des signes de croix que d'eau de pluie pour faire leurs ablutions.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Bernard Tirtiaux (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Tirtiaux
Inauguration du vitrail de l'église de Ghlin, le 20 décembre 2015
autres livres classés : artisansVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Musique et littérature

Quel grand philosophe des Lumières s'est essayé à la musique, sans succès ?

Voltaire
Jean-Jacques Rousseau
Denis Diderot
D'Alembert

10 questions
289 lecteurs ont répondu
Thèmes : musiqueCréer un quiz sur ce livre
.. ..