AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2709649136
Éditeur : J.-C. Lattès (30/09/2015)

Note moyenne : 4.13/5 (sur 39 notes)
Résumé :

Juin 1914, après une année universitaire à Bruxelles, Karla, fille unique d'une famille berlinoise aisée, s'apprête à rentrer chez elle sans avouer à sa famille qu'elle est enceinte.

Pendant le voyage, elle accouche prématurément et confie sa fille, Luise, aux fermiers wallons qu'ils l'ont sauvée. La guerre éclate et Luise est élevée avec les autres enfants des fermiers dont le petit Noël, de quatre ans son aîné, qui deviendra son protecteur.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
joedi
  04 mars 2016
Noël est le personnage principal et le narrateur de cette histoire qui couvre la période de juin 1914 au 25 décembre 1945. En juin 14, Noël est un petit garçon dont la maman donne naissance à Lucienne. le même jour, Klara, allemande ressent les premières contractions dans le train qui la ramène chez ses parents ; les voyageurs la font descendre, lors elle se retrouve dans la ferme des parents de Noël et accouche le même jour de Luise. Noël aime Luise comme sa soeur Lucienne, pour lui elles sont les jumelles. Klara rentre en Allemagne et laisse sa fille aux bons soins des habitants de la ferme qui l'élèvent comme leur seconde fille. 1914, la guerre et ses horreurs ...
Octobre 1922, Klara remariée vient chercher Luise et l'emmène. Klara a trois enfants avec Josef, ils vivent à Vienne et reviennent tous les Noël en Belgique à la ferme de Forlenvaux en pays de Herve. La montée du nazisme et la guerre interrompent les visites, les déportations des juifs n'épargnent pas la famille de Josef ... Noël sans nouvelles de Luise dont il est épris, écrit les pages qui forment ce roman.
Noël en décembre, le roman d'une famille, de deux guerres, du nazisme ... , une histoire qu'a écrite Bernard Tirtiaux de façon magistrale. À lire ! Un coup de ♥
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          412
jeunejane
  23 avril 2017
Les faits du roman se situent entre 1914 et 1945.
Le personnage central, Noël, a quatre ans quand l'histoire débute.
Sa maman est en train d'accoucher quand un train s'immobilise non loin de la ferme familiale.
En descendent quelques personnes qui demandent de l'aide pour une jeune femme seule sur le point d'accoucher dans le train. Elle est allemande et rejoint Berlin après des études à Bruxelles.
Klara, la future jeune mère est amenée à la ferme dans une charrette de foin. Elle donne naissance à la petite Luise et la patronne à la petite Lucienne.
Klara regagne l'Allemagne et Luise est élevée à la ferme, considérée comme la fille de la maison et la jumelle de Lucienne.
Klara viendra rechercher la petite Luise bien près 1918.
Les liens continueront à s'établir entre les deux familles grâce à des visites réciproques.
Noël et Luise s'installeront dans une relation amoureuse perturbée par la deuxième guerre mondiale.
Le roman est basé sur des faits qui ont réellement existé.
Les scènes de la première guerre mondiale sont atroces mais correspondent bien aux témoignages oraux de mes grands-parents qui habitaient l'est de la Belgique, endroit où l'action se passe.
L'auteur s'adresse à Luise tout au long du roman.
En tant que lectrice, j'aurais souhaité plus de sentiments, plus de vibrations. Cela ressemble plus à une chronique journalistique qu'à un roman mais c'est un ressenti très personnel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          352
BellesLecturesLesGens
  04 février 2016
Mon cher Bernard,
Permettez moi de vous appelez Bernard ! Nous n'avons évidemment pas gardé les cochons ensemble mais moi, quand je lis gare des Guillemins, Trooz ou Liège ... J'ai comme l'impression que nous pourrions être voisins, vu que dans notre beau et plat petit pays, nous ne sommes jamais loin de rien !
Je dois bien vous avouer que lorsque j'ai ouvert votre livre la première fois, je l'ai refermé après 10 lignes ... Emprunté à ma maman, j'avais reçu en commentaire "Tu verras, c'est écrit bizarrement mais la fin "tuuuuuut". Heureusement, elle avait aimé !
Résultats des courses : une mise en garde et une fin spoilée. Ça commençait fort ! N'ayant pas vraiment le même style littéraire qu'elle, j'ai repris votre livre ... Et ai donc été un peu décontenancée au départ par ce style "épistolaire" (que j'affectionne pourtant) mais qui au final sert tellement bien à votre histoire. Une fois rentrée dans l'histoire, on en oublie tout le reste et on tourne les pages, avide de savoir la suite.
Noël nous raconte son histoire, leur histoire à Luise et à lui ... Leur rencontre, leur enfance, leur passage à l'âge adulte. Leur rencontre mais surtout leur amour. Surtout celui de Noël, immédiat et fulgurant. Tout cet amour ne sera que rendez-vous manqués et retrouvailles. Ça, ce sont les grandes lignes de cette histoire qui se déroule sur fond de guerres, la première et la deuxième.
Il y est question d'amour sans concessions (ou pas justement !) et de choix. Qu'aurions-nous fait ... ?!
Sachant que cette histoire est tirée d'une histoire vraie, je me demande combien de familles, d'hommes, de femmes ont eu des choix déchirants à faire durant ces périodes difficiles de guerres et d'entre-deux guerres. Trop malheureusement ...
Mais mon cher Bernard, heureusement, ce livre ne se limite pas à un roman d'amour ! En même temps, je vous voyais mal écrire une nunucherie à l'eau de rose ! Il est donc bien plus que cela. On voyage, on tremble, on attend, on espère, on vit, ... Bref, on ne s'ennuie pas avec votre livre !
Mais ce que j'ai particulièrement aimé c'est ce côté "famille" ...
D'abord, vous opposez deux familles que tout oppose au départ. La nationalité, la "classe sociale" ... Cette entraide, cette amitié, m'ont fait chaud au coeur. Et que tout cela ne soit pas juste un moment (j'ai appris que les deux "soeurs" se sont retrouvées après la chute du mur) est juste parfait.
Et puis il y a la famille de Noël ... J'ai eu l'impression d'entendre mon papa qui me racontait sa jeunesse durant la première guerre ! La ferme, son ratayon de grand-père, bourgmestre du village et fusillé par les allemands en 14, la vie à la campagne pendant la seconde guerre mais aussi à la ville (là, c'est plutôt, du côté maternel que cela racontait ferme ;-) !). Tout cet aspect de votre livre me semblait tellement vivant.
Comme vous pouvez le lire, j'ai beaucoup aimé votre livre ! Qu'il se passe en partie pas très loin de chez moi étant le petit plus ...
Vous trouverez peut-être ma critique un peu trop belgo-belge (et pourtant ce livre à un côté assez "universel", il pourrait être transposé ailleurs sans problème, avec qques aménagement évidemment !) et familiale (et oui je suis très famille moi !) mais ce fût une très jolie découverte accompagnée d'une très belle plume, vraiment.
De l'Histoire et de la petite histoire, de l'amour, de l'amitié, un petit côté "made in Belgium", de l'action, ... J'en redemande !
Je vous laisse mon cher Bernard, je m'en vais découvrir le reste de votre oeuvre qui n'est pas que littéraire ! Portez-vous bien ...
Lien : http://lesbl.blogspot.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Colombedelesperance
  15 mai 2017
Noël en décembre est un roman qui a fini dans ma PAL à cause de mon achat trimestriel pour France Loisirs. Autrement, je n'aurais pas pu le découvrir et je serais passée loin de cette histoire touchante, écrite presque entièrement en format épistolaire !
Ce roman nous parle de Noël, qui a grandi en Belgique auprès d'une enfant arrivée inopinément dans sa famille : Luise. Depuis son plus jeune âge, il sait, il sent qu'il est lié à elle par un amour que rien ne peut séparer, pas même les tourments d'une guerre, aussi terrible soit-elle. C'est la raison pour laquelle, lorsqu'elle finit par devoir partir de chez eux pour retourner chez les siens, il n'a de cesse de la retrouver. Mais le pourra-t-il toujours ?
L'idée d'un roman où un garçon chercherait sa promise m'a beaucoup plu. Je suis toujours fleur bleue dans l'âme, et j'avoue que je me laisse très souvent attendrir par ce genre de résumés. En plus, je ne sais pas vous, mais le tout promettait, entre les quelques mots de la quatrième de couverture et la couverture elle-même, une quête assez difficile, mais déterminée. Quand les choses sont compliquées, c'est prenant, et ça a été justement le cas ici.
Le livre se lit très vite et très facilement : il n'y a que 300 pages, et le tout est écrit gros, dans une mise en page aérée. Puis, le format épistolaire nous emmène tout de suite sur le ton des confidences, plongeant à la fois dans un présent que l'on devine tourmenté, et dans un passé que l'on a hâte de découvrir.
C'est Noël qui raconte l'histoire. Depuis la naissance de Luise, jusqu'au dénouement de cette intrigue, que je ne révèlerai pas, d'ailleurs. Je peux juste vous dire que tout est sobre, mais puissant, et que les sentiments, s'ils restent assez concis, n'en sont pas moins touchants et puissant, oui. L'amour et la détermination de Noël sont palpables, et sans qu'il soit grandiloquent dans ses expressions, le lecteur ne peut s'empêcher de les ressentir aussi à sa façon. On a envie avec lui de retrouver Luise, à chaque fois.
Bien que la narration soit réservée à un seul personnage, il nous est donné de voir l'évolution de plusieurs autres, notamment Luise, mais aussi tout l'entourage familial de Noël. Au travers d'espèces d'instantanés, on les voir grandir, mûrir, vieillir, parfois mourir. Chaque fois, les mots sont justes, tranchants presque, terriblement humains. C'est ce qui fait le charme de l'histoire : parce que Noël est véritablement humain.
En fait, cette histoire est un peu comme une saga familiale, mais sur une seule génération, et condensée. Nous suivons à la fois la quête de Noël, mais aussi tout ce qui se produit autour de lui : les évolutions dans sa famille et les grands évènements historiques, parfois vus sous un angle nouveau. Ça, c'est un très bon point, à mes yeux : voir l'Histoire encore sous un angle différent, de celui qui a voulu prévenir, qui a vu les choses arriver, et qui malgré toute sa bonne volonté, n'a pas pu réussir à changer les choses. Ça en dit beaucoup sur l'époque, et ce refus de voir la vérité est vraiment surprenant. Il nous pose la question de savoir comment nous réagirions aussi dans pareil contexte, ou même actuellement si cela devait se produire à nouveau.
Oui, parce que le livre parle de la Deuxième Guerre Mondiale, ainsi qu'un petit peu de la Première, avec moins d'implication de la part du narrateur étant donné qu'il était plus jeune. Au travers de ces confidences écrites, nous pourrions presque prendre la température du monde international, à la veille des conflits qui vont tout changer.
Et au niveau de l'intrigue principale ? La relation si forte entre Luise et Noël, qui va doucement évoluer, est très touchante. Dès le départ, Noël se pose en protecteur, et ses sentiments forts ne vont qu'augmenter au fil des pages. J'ai beaucoup aimé sa délicatesse, sa fougue qu'il peine parfois à réfréner et qu'il se reproche si cela a pu ralentir son rapprochement avec Luise. de même, j'ai beaucoup aimé sa sensibilité à l'égard de sa famille, et le fait qu'il ne laisse jamais tomber les siens, ni ne les juge. C'est une très belle âme qu'on suit, je trouve !
Le roman aborde aussi de belles valeurs, comme l'absence de jugement que je viens de mentionner, même si on peut constater que d'autres personnages, eux, ne se gênent pas pour juger. C'est une belle peinture humaine que l'on découvre dans ce style épistolaire peu courant mais fort. Il y a évidemment cet amour si puissant qui ne cesse jamais, ce pardon qui revient, et cette envie d'avancer malgré tout ce que l'adversité peut nous envoyer. Noël est un personnage qui porte haut en couleurs l'honnêteté et l'envie de changer les choses, de devenir acteur de sa vie et du présent.
Ah, et la plume ? Franche, juste, pudique. On ne dit que le nécessaire, comme si, réellement, nous nous trouvions entre les pages d'un journal intime touchant. de même, les thématiques difficiles sont abordées avec beaucoup de délicatesse, même les plus difficiles et horribles liés à la guerre. Pas d'étalage, juste les faits, et l'horreur qui transparaît. Un gros plus, tout ça !
En conclusion, Noël en décembre est une très belle histoire humaine, et pas seulement romantique. En suivant Noël dans ses confidences, on vit beaucoup de choses, fortes et condensées. le ton est juste, pudique, mais prenant. On a envie de savoir la fin, et on se laisse emporter dans l'intrigue jusqu'au bout, avec au passage de belles valeurs et de beaux messages. Ce sera donc un 16/20 pour moi !
Lien : http://leden-des-reves.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LadyRomance
  11 janvier 2017
Ce roman est inspiré d'un fait réel, c'est ce qui m'a donné très envie de le lire. Il s'agit de l'histoire d'un amour hors du commun qui commence avant la première guerre mondiale et qui se poursuit bien après la seconde. Cet amour est d'autant plus exceptionnel que la façon dont il naît est plutôt rare.
Noël est un enfant de quatre ans et demie lorsqu'une femme est accueillie dans la ferme familiale pour venir y accoucher en même temps que sa mère. Cette jeune allemande, Klara, venue faire des études à Bruxelles, tombe amoureuse et enceinte d'un joli coeur qui s'exile au Congo lorsqu'il apprend la nouvelle. Au moment de retourner en Allemagne chez ses parents, elle est sur le point d'accoucher dans le train. Elle est donc évacuée et prise en charge par la famille de Noël. Vient au monde, une petite Luise à qui Noël se sent immédiatement relié par un lien qui le dépasse. Klara ne s'attendant pas à la naissance aussi rapide de sa fille est terriblement inquiète de son retour auprès de ses parents avec ce nouveau-né. Son malaise est tel qu'elle ne produit pas de lait et ne parvient pas à nourrir son enfant. C'est la mère de Noël qui allaite Luisa en même temps que sa propre fille Lucienne qui vit le jour au même moment. Toute la famille s'attache très vite à la jolie et douce Luise dont tous s'occupent chaleureusement avec beaucoup d'amour, d'attention et d'admiration. C'est ainsi que tout naturellement lorsque Klara, désoeuvrée et apeurée de retrouver ses parents dont particulièrement son père rigide et autoritaire, ne peut envisager le voyage avec son bébé qu'elle ne pourra nourrir.
Elle laisse alors Luise pour le plus grand bonheur de Noël et de sa famille. Noël, de 4 ans son aîné jouera un rôle protecteur auprès d'elle comme s'il était son grand frère. Mais, Klara qui s'est mariée à un juif, revient récupérer sa fille à l'âge de 8 ans pour l'Autriche, ce que Noël vivra comme un véritable drame. Ils s'accommoderont de cette séparation avec le temps, des rencontres espacées et des nouvelles régulières. Si au début leur amour est de nature plutôt fraternel, ils s'aimeront passionnément jusqu'à ce que la guerre vienne à nouveau les séparer.
Noël en décembre est un roman remarquable parce qu'il traite d'un amour puissant comme venu d'ailleurs et prédestiné que les réalités humaines viennent perturber et malmener. C'est la déclaration d'amour que Noël écrit dans une longue lettre qu'il adresse à Luise dont il perd la trace dont il couche sur papier tout le passé au rythme de chacune des fêtes de Noël dont l'importance est primordiale dans cette famille.
J'ai beaucoup apprécié ce roman à l'écriture poétique. Touchant, surprenant, il se plaît à montrer que le court des événements se jouent parfois à pas grand chose et que des conséquences considérables peuvent naître de détails minimes semblant insignifiants. Comme si ce que la vie vous offrait de plus beau sur un plateau d'argent vous l'enlevait pour que vous en saisissiez la mesure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
joedijoedi   29 février 2016
On s'émeut des bébés jusqu'à en devenir gâteux mais la vérité est qu'ils sont vilains, objectivement peu séduisants. Il se dégage néanmoins de leur fragilité de nouveau-né une forme d'attraction liée à leur ressemblance avec tel ou tel, disparu ou vivant, en même temps qu'un soupçon diffus de ce qu'ils seront plus tard.
Commenter  J’apprécie          150
jeunejanejeunejane   23 avril 2017
En passant, je jette un œil dans leur direction et suis surpris de voir le vieux soldat à genoux sur sa chaise, son chapelet à la main. Les yeux clos, il dévide ses prières au même Jésus que le mien et cela me consterne. Dieu est de notre côté, il veille sur les nôtres, sur mon père, sur ma famille, et non sur ces meurtriers qui ont froidement assassiné mon oncle Alexandre deux mois plus tôt alors qu'il ne leur avait rien fait et ne pouvait pas se défendre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
joedijoedi   03 mars 2016
Les grandes blessures de vie génèrent souvent des champs de haines irrationnelles mal ciblées et conduisent à des amalgames navrants.
Commenter  J’apprécie          250
carine1111carine1111   12 janvier 2016
Ma tristesse est enrayée par le sanglot désemparé d'Alexandre, cet enfant définitif flottant dans son costume risible d'adulte égaré. Déchirant clown blanc sur la piste funeste d'un monde crachant sa cruauté et malmenant les cœurs simples et purs, il me relia préventivement à toi, ma Luise, dont l'attachement à la douceur des êtres et à la poésie des choses était du même ordre, un pari d'embellissement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
joedijoedi   01 mars 2016
C'est banalité de dire que toute guerre est affreuse. On le sait tous et cela n'empêche pas les hommes dans leur bêtise de remettre périodiquement le couvert.
Commenter  J’apprécie          140
Videos de Bernard Tirtiaux (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Tirtiaux
Inauguration du vitrail de l'église de Ghlin, le 20 décembre 2015
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1303 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
. .