AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2729106812
Éditeur : Editions de La Différence (21/07/1998)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Dès les premières lignes, Tissot est avant tout un écrivain, qui frappe les lecteurs du « monde » par la véhémence de ses évocations. Élevé par les Jésuites, reçu à la Cour, il aurait été un auteur tragique. Il a fallu la Suisse romande, le protestantisme, l’inhibition littéraire et théâtrale pour en faire un médecin. Empiriste novateur, méprisant les traditions médicales, confiant dans le sentiment interne du malade, il a été le médecin, voire le confident éclairé,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
charlottedesudermaniecharlottedesudermanie   12 août 2013
"La première difficulté qu'on a à vraincre avec les Gens de Lettres quand il s'agit de leur santé, c'est de les faire convenir de leurs torts, ils font comme les amants qui s'emportent quand on ose leur dire que l'ojet de leur passion a des défauts; d'ailleurs ils ont presque tous cette espèce de fixité dans leurs idées que donne l'étude (...) et fait qu'il n'est point aisé de leur persuader que leur conduite leur est nuisible. Avertissez, raisonnez, priez, grondez, c'est souvent peine perdue; ils se font illusion à eux-même de mille façons différentes (...). L'un compile les choses les plus communes, l'autre redit ce qu'on a dit cent fois, un troisième s'occupe des recherches les plus inutiles, celui-ci se tue en se livrant aux compositions les plus frivoles, celui-là en composant les ouvrages les plus fastidueux, sans qu'aucun d'eux songe au mal qu'il se fait,& au peu de fruit que le public en retirera; le plus grand nombre ne dévore l'étude que comme le gourmand dévore les viandes pour assouvir sa passion (...). Arracher-les de leur cabinet, forcés-les au repos & aux délassements" (...). Dès qu'un Homme de Lettres est véritablement malade, la première ordonnance qu'on doit lui faire c'est une cessation absolue de toutes ses études; quelque violent qui lui paroisse ce moyen (...). Il faut qu'il oublie qu'il y a des sciences & des livres, la porte de son cabinet doit être fermée pour lui. Quand la foiblesse est excessive; il faut quelquefois les mettre au lait si on peut parvenir à le leur faire digérer (...). On sait que de simples voyages entrepris par des Savants pour aller voir des bibliothèques éloignées, les ont guéris".

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : médecineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Samuel Auguste André David Tissot (1) Voir plus

Lecteurs (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
167 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre