AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9781090424488
Lunatique (17/11/2014)
4.62/5   8 notes
Résumé :
Pas facile de vivre minable quand on rêve grand, pas facile de mâcher soir après soir ses coquillettes quand la seule chose qui tienne au ventre est la peur de décevoir Lili. Lili si douce et si forte ; Lili qui dit qu’on s’aime, avec les enfants, et que ça personne ne pourra jamais l’enlever. Est-ce qu’on apprend « à espérer toujours moins » ? Et le monde, il pèse combien le monde sur les épaules ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Ladybirdy
  02 septembre 2021
Quand une toute petite histoire a tout d'une grande, je suis bouche bée. Petit livre comme une nouvelle où vient s'écraser toute la misère d'un homme.
Un microcosme terriblement réaliste. Un licenciement, le chômage, l'argent qui n'arrive plus, les factures qui débordent puis les huissiers voleurs des dernières ridicules richesses.
La honte s'insinue comme un poison sur une rizière de culpabilité, de peur. Ça fait mal d'être un homme qui ne peut plus subvenir aux besoins de sa famille. Ça fait mal de mendier, à genou pour le sourire de ses enfants, de ravaler sa haine d'un monde pétri d'égoïsme.
Mais il y a Lili.
« Une femme comme Lili, quand elle rit, c'est comme si Dieu se mettait à exister pour de vrai et se pointait devant toi, posait sa main sur ton épaule en disant : T'inquiète pas, tout va s'arranger. »
Lili c'est comme Cendrillon mais lui n'a rien d'un prince.
Alors ce petit bout de femme qui a un sourire perché jusqu'aux étoiles, elle rassure, elle continue d'aimer les siens.
« Elle dit qu'elle m'aime, qu'on s'aime tous les quatre et que ça, personne ne pourra jamais nous l'enlever. »
J'avais tellement aimé Voix sans issue que je voulais relire encore et encore cette poétesse de la vie, Marlene Tissot.
J'ai retrouvé dans ce livre cette authenticité vibrante, une denrée rare et précieuse. Car ils se font rares ces écrivains qui écrivent la vie telle qu'elle est avec une économie de mots qui parviennent à remplir pourtant tout un ciel.
Dommage que ce livre ne soit pas plus long. 34 pages de nectar c'est pas assez.
N'hésitez pas à découvrir cette écrivaine magicienne de l'ombre. Elle vous retournera le coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          885
SourireDelivre
  30 mai 2022
Je termine cette nouvelle écrite par Marlène Tissot le coeur gros.
25 pages d'un court récit, terrible et saisissant.
Que peut-on raconter en 25 pages ?
On peut raconter la misère d'un homme.
Un homme qui aime profondément sa famille.
Ses deux enfants et sa femme Lili, à qui il voudrait offrir une vie digne et noble.
Lili, c'est Cendrillon mais sans son prince, celle qui se contente de la joie de vivre là où il ne fait face qu'à sa déchéance.
Mais qu'est-ce qu'une vie noble ?
N'est-ce pas noble de se battre chaque jour pour trouver un travail, d'essuyer de nombreux refus tout en essayant de garder confiance en soi?
Et pourtant personne n'entend ses appels au secours.
Car la vérité ne plaît pas au monde. On préfère toujours fermer les yeux devant la misère plutôt que de s'y confronter.
Je ne sais pas pourquoi ce récit m'a autant touchée. Je l'ai terminé avec une boule dans la gorge.
Peut-être parce que j'étais chargée de recrutement en intérim et que je devais être celle qui annonçait un refus de candidature. Mais combien de personnes devant moi étaient désespérées ?
Un sujet d'autant plus d'actualité, qui ne peut pas laisser insensible, des phrases coups de poing, des sentiments à fleur de peau.
Un récit puissant. Lucide. Dur. Mais tellement vrai.
Je vous laisse admirer la beauté des mots à travers les quelques extraits ci-dessous :
"Je serai devenu un assassin. C'est pas pire qu'être un pauvre type au chômage. Les assassins, on les admire parfois. On en fait des films et des livres. Dans les histoires, les types comme moi, il n'y en a pas."
"Un type qui foire, un type qui doit probablement souffrir de vertige tellement il a toujours été incapable de gravir le moindre échelon social. Oh, c'est pas que j'aurais vraiment voulu aller très haut. Je sais bien qu'au sommet la merde à la même odeur qu'ici. Mais j'aurais bien aimé atteindre le palier de la respectabilité."
"Elle dit que, quand je suis comme ça, j'ai l'air d'avoir le poids du monde sur les épaules. Il pèse combien, le monde ?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Martine26
  21 septembre 2021
Lui, on ne connait pas son prénom. Ou s'il nous le dit, on ne le retient pas. de lui, on sait l'amour immense qu'il porte à Lili, sa femme, la mère de ses enfants. Ses enfants dont il prend soin du mieux qu'il le peut pendant que Lili part travailler.
Car lui n'a plus d'emploi, plus de droits à une quelconque allocation.
Lui, il traine son mal-être, sa douleur, sa misère par devant lui. C'est un sentiment de nullité qui l'accapare. Un profond goût d'injustice. Un anéantissement. Un terrifiant appel au secours que personne n'entend, ni ne voit, ou ne veut entendre ou voir. A part Lili qui est là, à ses côtés, qui partage le pire, qui se contente avec toute la joie de vivre qui lui reste du verre à moitié plein plutôt que de s'absorber dans celui à moitié vide.
Cette nouvelle, signée Marlène Tissot aux éditions Lunatique, est un véritable coup au coeur. La vie dans ce qu'elle a de plus beau et de plus horrible. C'est le ressenti d'un homme qui se débat dans les méandres d'une déchéance qui l'engloutit chaque jour davantage.
Ce récit m'a fait penser à Zola, à ses descriptions sans filtre de la condition humaine.
On ne peut rester insensible à ces mots, ces phrases coups de poing, coups de sang, qui nous laissent espérer avant de nous terrasser. Et pourtant, n'est-ce pas ce que l'on fait en détournant le regard face à la misère?
Un récit d'une puissante lucidité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          13
MarianneDesroziers
  11 janvier 2015
Un texte terrible sur le monde tel qu'il ne va pas, sur un homme sans nom qui ne parvient pas à trouver sa place, écrasé par les difficultés économiques, le manque de travail et le mépris de la société, que même l'amour de Lili ne parvient pas à sauver... Encore une belle pépite éditée par Lunatique, encore un très beau livre de Marlène que je lis toujours avec un grand plaisir et une grande émotion !
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LadybirdyLadybirdy   02 septembre 2021
On est tellement doués pour se détester les uns les autres. Je dis à Lili que, peut-être, l’Homme a été fabriqué de travers, avec le mauvais dosage, trop de haine et pas assez d’amour. Je lui dis que c’est sans doute pour ça qu’on sait si bien faire la guerre et si mal aimer.
Commenter  J’apprécie          242
coco4649coco4649   06 novembre 2018
 
 
Dans le blanc de ma nuit, les étoiles s’éteignent.
Tout s’éteint. C’est comme un grand néant qui
viendrait m’avaler et, c’est pas que je sois un
trouillard, c’est juste cette impression de ne plus
être tout à fait là, comme si le monde cherchait
à m’effacer.
Commenter  J’apprécie          150

autres livres classés : pauvretéVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4570 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre