AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de de


de
  19 octobre 2018
Le désert aride, sans charme ni horizon de la famille

La force simple de mots, de situations banales, d'événements courants lors de la petite enfance, des questions et cette réponse lancinante « parce que ».

Les repas, il est possible de péter à table mais pas d'y lire, au lit, les ronflements, une soeur, un accident, l'effrayant « il n'y a que les meilleures qui s'en vont », le silence, ce qui n'est jamais évoqué, « Tout ce silence, tout ce poids… », mon père et les sales races, ma mère et la violence, le dressage, mon frère n°2 et mon frère n°1, la construction du masculinisme, mon frère n°3 et la droite extrême, le voisinage, « on ne sort pas sans chapeau », les boches, le rejet et la fascination pour l'ordre, les policiers français, ceux qui ne faisaient que leur devoir, les colonies de vacances, la peinture, les parents et cette accusation « tu n'est pas normale ! », la tendresse de grands-parent·es, l'assignation des filles au mariage, les logements et les « je me souviens »… partir à 18 ans, « bêtement enceinte »…

Quarante cinq pages, de denses illustrations, le refus et la révolte simplement mis en mots, une façon libertaire de répéter « Famille, je vous hais ! »
Lien : https://entreleslignesentrel..
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (3)voir plus