AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791026218869
Éditeur : Librinova (15/06/2018)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Laurence rêve d’un grand voyage depuis de nombreuses années mais son mari manque de confiance en lui pour l’emmener à l’autre bout du monde. Et puis surtout, elle a deux petites filles et un père gravement malade. Alors, pour s'évader et se ressourcer, elle court chaque vendredi à heure fixe, selon un rituel immuable.

Ce jour-là, pourtant, une rencontre inattendue l'attend...

C'est donc par un matin ordinaire que le destin de Laurence v... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
unerenardaparis
  27 février 2019
Laurence est infirmière, mariée à Edmond, mère de deux filles. Elle a perdu sa mère toute jeune, et son père est actuellement hospitalisé parce qu'il a la maladie des os de verre.
Laurence aime sa vie, sa famille, son travail. Sa seule envie : aller à Valparaiso. Mais elle sait qu'elle n'ira jamais, son mari ayant trop peur de l'avion.
Tous les vendredis, Laurence va courir dans la forêt, de 9h à 10h précises. En partant de chez elle, sa voisine Thérèse la guette, l'observe, par jalousie, et parce qu'elle n'a rien d'autre à faire de ses journées.
Laurence court donc dans la forêt tous les vendredis. Elle n'y croise jamais personne. Sauf que ce vendredi sera différent, parce qu'elle va croiser la route de Claude.
Chez Librinova, un nom revient souvent, celui de Marjorie Tixier. J'ai donc décidé de donner sa chance à cette auteure, et j'avoue avoir été très surprise par son roman, je ne m'attendais pas du tout à ça.
Déjà, je n'avais lu aucune critique, juste le résumé. Pour moi, la couverture évoquait quelque chose doux (une femme courant sous le lever du soleil), et, dans le sous-titre « Premier prix du concours : Un Merveilleux Malheur », j'avais surtout retenu le mot « Merveilleux ».
Or, il n'y a rien de merveilleux dans cette histoire, ni de doux, puisqu'elle parle d'un viol.
Livre choral, nous suivons le point de vue de pas moins neuf personnages différents. On pourrait croire que c'est beaucoup, mais en fait pas du tout, j'ai adoré être plongée dans la tête de tous ces personnages.
Ce qui frappe au premier abord, c'est le côté résigné de tous les personnages, il y a une forme de fatalisme dans ce roman, ce qui rend les personnages terriblement humains. Ces personnages pourraient être moi, vous, nos voisins, nos familles.
Et puis, à la moitié du roman, après le drame, après si viol si – hélas – ordinaire, vient le thème de la résilience, cette capacité à endurer, à nous relever.
Vous l'aurez compris, c'est un livre dur, triste, fort, humain, à ne pas lire un jour où vous déprimez !
Marjorie Tixier à une plume très agréable, fluide, belle. Elle écrit aussi bien, voir mieux, que des auteurs de livres parus chez de grands éditeurs. Je suis épatée de découvrir qu'il y a de si bons auteurs en auto édition.
Je ferais néanmoins deux petits reproches à cette histoire : on devine dès les premières pages ce qu'il va arriver, c'est un peu dommage. Les points de vue d'Annie et Julie (les filles de Laurence), ne sont pas très « réalistes » dans le sens où elles parlent comme des adultes, alors qu'elles sont censées avoir 10 et 12 ans.
Mais, malgré ces petits défauts, je suis ravie de ma lecture, et aussi d'avoir découvert cette auteure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
elleaimelire
  04 octobre 2018
Par un vendredi matin ordinaire, Laurence part courir près de chez elle. Chaque vendredi, écouteurs dans les oreilles, elle emprunte le même chemin, à la même heure. Chaque vendredi, elle termine ce parcours à la même heure. Elle en a besoin, cela fait partie de ses rituels réconfortants. Mais ce vendredi-là, elle va faire une mauvaise rencontre.
Un matin ordinaire est un roman choral : il est composé de plusieurs parties, plusieurs voix et cela fait vraiment la force de ce livre. Tour à tour, on entend les points de vue de Laurence, de sa voisine, de son mari, de son père, de ses filles... A chaque partie, on entre vraiment dans la tête du personnage qui prend la parole. On se méfie de certains, on ressent de l'empathie pour d'autres. On s'attache aussi, notamment aux deux filles de Laurence qui ont chacune deux personnalités complètement opposées ; l'aînée est très réservée, se contente de peu et se réfugie dans les livres tandis que la cadette croque la vie à pleine dents.
La première version de ce roman s'intitulait Emmène-moi à Valparaiso. En effet, le moteur de Laurence est l'envie de voyager, de découvrir le monde, alors qu'à l'inverse, son mari se complaît dans la routine. Cette envie d'ailleurs sera peut-être le déclencheur d'une renaissance après cette épreuve.
Le style de Marjorie Tixier est très agréable à lire, très addictif même. On tourne les pages, on enchaîne les parties on veut savoir. Laurence arrivera-t-elle à surmonter cette épreuve ? Malgré tout, vers le milieu du roman, le rythme ralentit, on s'ennuie un peu, on est dans l'attente. Mais on continue la lecture et on ne regrette pas !
Un matin ordinaire est un roman de l'espoir, un roman psychologique qu'on pourrait même qualifier de thriller. L'écriture de Marjorie Tixier ne laisse pas indifférent et est très prometteur. Un livre à découvrir !
Merci aux éditions Librinova.
Lien : https://ellemlireblog.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LeslecturesdeNinon
  12 décembre 2018
J'ai voulu découvrir ce roman de ma collègue Librinovienne qui avait gagné le concours Un merveilleux malheur, cet été. Je ne sais pas si j'ai bien fait… pour la simple et bonne raison que j'en suis encore toute retournée!! À cause de l'histoire, bien évidemment. Bon, vous avez lu le résumé, vous savez qu'il va se passer quelque chose… Mais là, franchement, c'est un sujet qui m'émeut beaucoup (j'avais déjà été bouleversée par « je me suis tue » de Matthieu Ménégaux) et il est décrit de façon très réaliste. Donc, voilà, je suis toute perturbée, et honnêtement, je ne sais pas ce qu'il y a de merveilleux dans ce malheur (Je te rassure, Marjorie, j'ai bien compris l'idée)
Pour la construction du roman, chapeau ! J'ai adoré l'idée, vraiment ! Même si au début, j'ai trouvé ça un peu long… jusqu'au moment fatidique, et là, impossible de le lâcher ! C'est une excellente idée de faire parler différents personnages, et ça nous fait vraiment prendre conscience que, lors d'un drame, la vie de nombreuses personnes en est bouleversée. Forcément… Mais en tant qu'auteur ou lecteur, on se focalise souvent sur « le personnage principal » et les autres, finalement? Je les ai vraiment bien aimé, tous (enfin, sauf un, n'est-ce pas?) parce que dans ce roman, ils ne s'en tiennent pas à « leur rôle » mais on découvre la personnalité profonde de chacun, on comprend pourquoi ils pensent ces choses, pourquoi ils agissent ainsi… bref, ils deviennent tous profondément humains.
Marjorie a réussi un coup de maître, et je suis heureuse d'avoir eu l'occasion de découvrir sa plume grâce à ce roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lunatic57
  04 octobre 2018
Ce roman m'a intriguée car je me demandais bien quelle rencontre Laurence avait pu faire lors de son jogging hebdomadaire pour faire basculer sa vie. J'avoue que si j'avais connu le thème du roman avant de le lire, je ne l'aurai peut-être justement pas lu. Sans être violent ou trop difficile, je n'avais pas envie de lire cela. Je m'imaginais une rencontre bien différente de celle décrite par l'auteure.
La construction du roman m'a par contre bien plu, c'est ce qui a fait pencher la balance pour que je continue ma lecture. L'auteure donne la parole à de nombreux personnages de l'entourage de Laurence : enfant, époux, voisine… Ainsi on aperçoit comment un même événement est vécu différemment par chacun des personnages. On est témoins d'une multitude de sentiments, d'émotions et de réactions. J'ai beaucoup aimé l'utilisation de ces divers points de vue. Les personnages sont décrits avec minutie, avec beaucoup de réalisme et pour ma part j'ai été particulièrement touchée par la fille cadette de Laurence. Je parlais de minutie, un peu trop peut-être. La multitude de détails peut vite lasser les lecteurs.
Sans être une lecture qui me marquera, ce roman est très plaisant et la plume de l'auteure est vraiment agréable à lire. Je la relirai avec curiosité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Monpetitcoinlecture85
  19 novembre 2019

Date: 29/09/2018
Author: monpetitcoinlecture85
0 Commentaires
— Éditer
Auteur: Marjorie TIXIER
Thème : Lecture contemporaine
Format de lecture : EbookUn matin ordinaire
Maison d'édition : Librinova
Date de parution : 15 Juin 2018
Prix : 2.99€ (sur amazon)
Résumé:
Laurence rêve d'un grand voyage mais son mari manque de confiance en lui pour l'emmener à l'autre bout du monde. Et puis surtout, elle a deux petites filles et un père gravement malade. Alors, pour s'évader et se ressourcer, elle court chaque vendredi à heure fixe, selon un rituel immuable.
Ce jour-là, pourtant, une rencontre inattendue l'attend…
C'est donc par un matin ordinaire que le destin de Laurence va basculer et redistribuer les cartes d'une vie de famille jusque-là bien réglée.
Mon avis :
Je me dois d'être honnête…à la lecture du résumé, je ne m'attendais à ce que l'histoire prenne une telle tournure dramatique…
Mon coté fleur bleue voyait une « rencontre amoureuse » qui fera pencher Laurence sur le monde de l'infidélité, du mensonge et du mode de double vie…
Mais quelle surprise quand j'ai découvert qu'il en était tout autre !!!!
Je ne vais pas lire les avis des autres lecteurs afin de pouvoir me faire ma propre idée sur un roman et surtout ne pas être surprise par des spoils…
Me voici donc avec entre les mains l'histoire de Laurence…
Jeune et jolie jeune femme, mariée et maman. Infirmière avec un papa gravement malade et un mari un peu mollasson…(oui oui faut bien se l'avouer).
Pour se défaire de ce train train quotidien, Laurence part se vider l'esprit en effectuant un jogging quotidiennement avec pour seul compagne sa musique…
La suite est à découvrir sur mon blog :)
Lien : https://monpetitcoinlecture8..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   17 août 2018
La violence laissait des traces, trop de traces. La maîtresse n’osait même plus me punir, au cas où. Elle disait à mes parents que tout allait bien, que j’étais mignon et bien sage pendant que moi, je la faisais tourner en bourrique à longueur de journée. Ça m’a donné de la force, la force de me battre, struggle for life, climb up the social ladder, ou quelque chose dans le genre que j’ai retenu des cours d’anglais parce que c’est ce que je voulais pour moi.
Une autre vie, ailleurs, loin de toute cette merde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   17 août 2018
À part courir, je n’ai pas de passion. Tout en moi est dévoué, offert, surtout pour Julie, mon aînée, qui me réclame beaucoup d’attention. Elle craint toujours que je ne l’oublie, pourtant jamais je ne l’ai laissée de côté, jamais je ne l’ai négligée, mais toute ma tendresse va pour Annie, allez savoir pourquoi je la préfère. Il paraît qu’une mère reste plus attachée au dernier de ses enfants qu’elle estime avoir toujours à protéger. Annie n’a pourtant pas besoin de moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   17 août 2018
Elle ne bavarde jamais, n’oublie jamais rien et tout le monde dit qu’elle est sage comme une image. Rire ne fait pas partie de son vocabulaire, s’amuser non plus. Moi, je préfère avoir des punitions, manger des bonbons et faire passer des petits mots en cachette pour faire pouffer mes copines. Avec Julie, ça ne marche pas, elle ne rigole jamais, c’est même tout le contraire.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   17 août 2018
J’aurais pu, comme Laurence, passer le bac et tout le tralala. J’aurais pu lire, lire, lire en douce comme Julie même si mon père refusait de me prêter ses livres neufs de peur que je ne les salisse. J’ai préféré travailler, gagner ma vie le plus tôt possible pour ne rien avoir à demander. Pour ça, rien de tel que le bâtiment. J’aurais voulu partir loin, disparaître du jour au lendemain, mais je n’arrivais pas à laisser maman, alors je suis resté dix ans à végéter sous le regard noir de mon père. Je lui ai versé plus des trois quarts de mon salaire pour rester là, travailler six jours par semaine, sortir avec les collègues le samedi soir et jouer au ball-trap le dimanche après-midi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   17 août 2018
J’ai surtout appris à ne plus me sentir coupable. Longtemps je me suis reproché de n’avoir pas compris la souffrance de ma femme, de l’avoir précipitée vers la mort en lui demandant un enfant. Mais c’est la vie, on ne décide pas de ces choses-là. Il faudrait rester modeste et cesser de croire qu’on est responsable de tout.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Marjorie Tixier (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marjorie Tixier
Lauréat du prix Nos lecteurs ont du talent et publié chez Chemin vert éditions en livre numérique, "Emmène-moi à Valparaiso" est le premier roman de Marjorie Tixier. En savoir plus : http://bit.ly/1MjNAsu Feuilleter un extrait : http://bit.ly/1HpPSt2
Ce matin-là, comme tous les vendredis, Laurence s'évade une heure pour courir dans la nature et laisser ses pensées divaguer librement. Pendant ce temps, ses proches pensent à elle et à leur propre vie : sa voisine, son père qui l'attend à l'hôpital, son mari, sa fille. Ce serait une journée ordinaire si Laurence ne faisait pas une rencontre inattendue en pleine forêt...
+ Lire la suite
autres livres classés : roman choralVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
306 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre