AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2505008310
Éditeur : Kana (02/07/2010)

Note moyenne : 4.24/5 (sur 183 notes)
Résumé :
A Londres, Ciel Phantomhive et son fidèle majordome, Sebastian, enquêtent sur une affaire qui défraie la chronique et éclabousse la royauté: des bourgeois et des nobles revenant des Indes sont agressés les uns après les autres. En pleine mission, Ciel et Sebastian rencontrent un jeune Indien, Soma Asman Kadâr, qui affirme être de sang royal... Une rivalité en gants blancs va naître entre Sébastian et l'irréprochable majordome au service du prince !
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
rabanne
  15 novembre 2016
Je ne vais pas critiquer un à un tous les volumes de cette série, mais dans ce tome se confirme la mission du comte de Phantomhive, comme membre d'une organisation secrète sous l'autorité de la reine Victoria, nommée "les chiens de garde de la reine" ou "les nobles du mal". Une sorte de garde rapprochée invisible, employant tous les moyens (dont les forces du mal) pour préserver la royauté de toute éclaboussure.
Après avoir mené leur enquête sur la mafia, puis sur Jack l'Eventeur, Sebastian et son jeune maître partent en mission contre ceux qui ont assassiné sauvagement de riches nobles revenant des Indes...
Un mélange de fantasy, d'enquête policière et d'ésotérisme, en plus du second degré "japonais". le graphisme est impressionnant lorsqu'il s'agit de duels.
Commenter  J’apprécie          242
belette2911
  07 juin 2014
Mais qui s'permet ?? En voilà une autre sale affaire à résoudre à Londres : des bourgeois et des nobles revenant des Indes sont agressés les uns après les autres. Pendus par les pieds, en plus.
Ces agressions défraient la chronique et éclaboussent la royauté (pas éclaboussé au sens premier du terme, tout le monde sait que les pendaisons par les pieds éclaboussent moins qu'un massacre à la tronçonneuse).
"Ciel Phantomhive et Sebastian, cette mission est pour vous, si vous l'acceptez… Ce télégramme s'autodétruira dans 5 secondes".
Ce tome m'avait étonné lors de ma découverte et il continue à le faire.
Nous voici partis sur une enquête "banale" dans le but de résoudre des agressions suspectes sur des bourgeois anglais ayant été aux Indes…
L'inspecteur Abberline ne s'en sort pas et la reine Victoria envoie son chien de garde, Ciel, s'occuper de l'affaire. Jusque là, rien d'anormal, vous me direz.
C'est ensuite que tout part dans tous les sens puisque nos deux compères croisent la route de Soma Asman Kadâr, qui se dit être un Prince Indien.
Un drôle de type, lui. Assez fantasque et changeant d'avis aussi vite que le vent. Un jeune homme gâté, très superficiel en somme qui pense que tout lui est dû. Il est à la recherche d'une jeune femme…
Là où la rencontre est intéressante, c'est que Sebastian tombe sur Aghni, le serviteur du prince et que ce dernier est aussi fort que lui… alors qu'il est humain ! Cela l'intrigue fortement.
L'enquête sur les pendus par les pieds piétine un peu mais ensuite, tout est à l'arrêt avec l'arrivée impromptue et non souhaitée du prince Soma dans la maison londonienne de Ciel. Cela donnera lieu à des situations cocasses, drôles aussi, mais à la fin, ça devenait lourdingue.
Heureusement que cela repart de plus belle et que nous avons l'explication du pourquoi des pendaisons, ainsi que le nom du coupable et de son complice ! Mhouhahahaha, je ne dirai rien !
Là où ce tome est intéressant, c'est que l'on en apprend plus sur la famille de Ciel et notamment sur ses liens qui l'unit avec la famille royale d'Angleterre : des réponses en plus à mes questions !
Sans parler d'un passage qui ressemble à sa rencontre avec son diable, lorsqu'il était au plus mal. Mais nous n'avons droit qu'à des bribes d'informations.
Le prince indien Soma est un personnage que j'ai peu apprécié, trop surfait, et super chiant, une sorte d'enfant gâté. Un bon point pour lui à la fin du tome, la carapace se fendille un peu.
Mais il restera toujours un type épuisant et j'ai été contente que Sebastian lui remonte les bretelles.
Par contre, j'ai bien aimé Aghni, son majordome et bras droit. À se demander ce que cet homme fait au service d'un mégalo et immature comme le prince. On le saura à la fin de ce tome…
Aghni a fortement perturbé Sebastian car il s'est trouvé face à son égal point de vue compétence, mais à la différence que Agnhi est humain, lui ! de plus, il arrive à tirer quelques chose des bras cassés que sont les trois membres du personnel.
On ressent un plaisir sans nom à voir Sebastian cherchant à deviner d'où l'autre majordome tirait une telle force.
Quelques bons points, mais un peu en deçà des trois premiers tomes. Lors de ma première lecture, j'avais tout de même hâte de voir ce que la suite allait me réserver et je sentais bien qu'on allait nous parler de cuisine avec la confection de curry !

Lien : http://thecanniballecteur.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
LunaZione
  22 septembre 2013
Ayant beaucoup apprécié les deux tomes précédents de Black Butler, c'était évident que j'allais emprunté la suite à la bibliothèque. Surtout pendant le mois blanc du challenge Bookineurs en couleurs de Liyah. Surtout qu'ils font aussi parti de mon baby-challenge Manga (c'est le tome 9 que je dois atteindre !).
Ce tome m'a moins plus que les derniers que j'ai lu : je l'ai trouvé assez brouillon et dispersé. Personnellement, je trouve que l'intrigue part assez dans tous les sens avec ce tome : on commence par enquêter sur la mort suspecte de bourgeois anglais ayant été aux Indes, on rencontre un Prince indien, et on fini par rechercher l'amoureuse de se dernier. Et je crois même qu'on arrive à résoudre les trois enquêtes d'un seul coup alors que la première n'apparait que dans les dix premières pages du manga... Bref, je trouve l'histoire vraiment confuse.
Par contre, j'ai vraiment beaucoup aimé le passage ou on en apprend plus sur la famille de Ciel et notamment sur ses liens avec la famille royale d'Angleterre : j'ai eu quelques réponses à mes questions !
Soma - le prince indien - et Aghni - son bras droit - m'ont tous les deux beaucoup plu. Ils sont totalement différents l'un de l'autre, mais ils s'accordent à merveille.
Soma m'a beaucoup amusé par son manque de maturité et par ses manières de prince mégalo tandis qu'Aghni m'a bluffée par sa force surhumaine et par son histoire personnelle que l'on a l'occasion de découvrir dans ce tome. Par contre, je ne comprends vraiment pas le pourquoi du comment des révélations à propos d'Aghni que l'on découvre à la fin du tome.
Encore une fois, j'ai trouvé les dessins de Yana Toboso très jolis et agréables à regarder. Par contre, cette fois, je ne pourrais pas en dire autant de la narration tellement j'ai trouvé l'histoire incohérente...
Un quatrième tome pas à la hauteur des deux précédents.
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
crockdur
  24 février 2015
On dirait que Sebastian a trouvé un adversaire à sa taille : Aghni, un simple humain, au service de son maître Soma, un prince indien. Il l'égale dans tous les domaines, que ce soit le combat, la décoration, la cuisine, et le surpasse même dans un domaine : diriger les trois domestiques de la maison Fantomhive, ce qui n'est pas une mince affaire. A côté de ça, Ciel est réquisitionné pour enquêter sur une affaire bien étrange : des britanniques revenant des Indes sont retrouvés pendus par les pieds, affublés d'un étrange message insultant ouvertement la Reine et les dirigeants. Avec tout ça, le Prince Soma et son majordome semblent mystérieusement liés à cette affaire.
Un tome que j'ai trouvé tout aussi sympa que les précédents. On en apprend toujours plus sur le passé de Ciel et ses liens avec Sebastian, l'intrigue qui me plaît le plus, en fait. J'ai trouvé le personnage de Aghni super : une histoire et des convictions intéressantes ; contrairement à son maître qui fait juste enfant gâté et qui a bien mérité la leçon de Sebastian ! Et surtout, on retrouve le personnage de Lau que j'adoooooore, il me fait rire (oui, il en faut peu).
Je n'hésiterai pas à lire la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Vidia
  28 octobre 2014
Ce tome est pour moi un peu plus en dessous dans mes gouts tout simplement parce que j'ai du mal avec le majordome de Soma. le courant ne passe pas avec ce personnage, je n'arrive pas à expliquer pourquoi.
En revanche j'adore Soma qui est un prince terrible et qui en fait voir quelques unes a Ciel.
Encore une enquête très bien menée. La mangaka sait où elle va et certains dialogues sont vraiment percutant.
J'adore toujours autant Sébastian et même si c'est un démon, je n'arrive pas a voir le mal en lui. J'ai plus l'impression que c'est Ciel qui passe du côté obscur. Est-ce parce qu'il est poussé sans que je ne le vois encore par les mots ou le lien avec Sébastian, est-ce à cause de son passé plus que noir, je l'ignore.
J'ai vraiment hâte de lire la suite. Cette série est vraiment géniale !
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Miss-HashMiss-Hash   09 août 2011
Il y a des choses qu'on ne peut jamais retrouver, même en se débattant de toutes ses forces. Il y a aussi des désespoirs dont on ne peut jamais sortir.
Commenter  J’apprécie          210
MariloupMariloup   07 mai 2015
Ciel: Il est vraiment extraordinaire! Ce qu'il a fait dépasse les capacités d'un être humain!
Prince Soma: Il se trouvait dans un état de concentration nommé Samadhi. Quand il est dans cet état, il est totalement hors de contrôle.
Ciel: Samadhi?
Sebastian: C'est quelque chose de religieux. C'est une sorte d'état de transe. L'homme est un être vivant à part qui est capable de produire une force énorme sous l'effet d'une foi intense, autrement dit, d'une croyance. Jadis, les Vikings devenaient des guerriers fous furieux au nom d'Odin... et les Croisés ont mené des guerres d'invasion au nom de Dieu à plusieurs reprises. Aghni est comme eux. La foi absolue qu'il a en ce "Dieu" qu'est pour lui le prince Soma le dote d'une force dont un être humain ne pourrait normalement pas disposer. Elle provient de l'amour et de la confiance que l'on éprouve envers quelqu'un. C'est la force de la foi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Natacha851Natacha851   06 octobre 2012
Chaque personne possède des talents à la naissance.
Elle a une voie que dieu lui a tracée et une vocation.
Il suffit que les hommes suivent leur destinée et fassent naturellement sans se presser, ce dont ils sont capables.
Commenter  J’apprécie          60
belette2911belette2911   07 juin 2014
— Vous vous trouvez ici, en Angleterre, dans la résidence du comte Phantomhive. Vous n’êtes ni dans votre pays, ni dans votre château. Ici, vous n’avez pas le droit de me donner des ordres ! Vous n’êtes qu’un gosse ! Un enfant impuissant qui ne peut rien faire sans Aghni ! Pourtant, même Aghni, votre planche de salut, vous a trahi.
— C’est vrai, je n’ai plus rien, j’ai tout perdu.
— Perdu ? Votre délire de persécution est ahurissant ! Vous n’avez rien perdu car vous ne possédiez rien au départ ! Le rang que vous ont donné vos parents, le château que vous ont donné vos parents, les serviteurs qui vous ont donné vos parents… dès le départ, vous n’avez jamais rien possédé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Koneko-ChanKoneko-Chan   16 mars 2017
Ciel : Même si on me force à rester dans un lieu infernal et même si je me retrouve plongé dans les abîmes du désespoir... Si j'y trouve ne fût-ce qu’un fil d'araignée me permettant de me sortir de là, je ne baisserai pas les bras, et je le saisirai. L'être humain est doté de cette force. Chacun est libre de saisir le fil... Ou pas.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Yana Toboso (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yana Toboso
Avant premiere Black Butler - Japan Expo 2014
autres livres classés : majordomeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
681 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre
. .