AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2375060504
Éditeur : Taïfu Comics (28/04/2017)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Quand Yuiji Hasegawa apprend accidentellement que son camarade de classe, Yoshinaga Yamato, est gay, il comprend rapidement que le regard de ce dernier est tourné vers un amour inaccessible. Faisant partie du même groupe de travail, les deux garçons apprennent à se connaître et à s'apprécier. Yuiji commence alors à se demander s'il ne pourrait pas aider Yamato à se rapprocher de son amour…
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Lilylelfe
  17 mai 2017
Tout d'abord un immense merci aux éditions Taifu comics pour ce partenariat et pour leur gentillesse.
J'ai aperçu ce manga en suivant les actualités de Taifu comics, et j'ai flashé sur la couverture. Ce n'est clairement pas mon style de dessins habituel, mais j'ai trouvé beaucoup de douceur et d'innocence dans cette belle couverture qui ressemble tout à fait à l'ambiance tendre et complice de ce premier tome. Et finalement, j'ai trouvé les dessins splendides, très doux et légers, très touchants. de beaux visages d'adolescents qui tentent de cacher la foule d'émotions qui les traverse derrière un masque qui se veut neutre, mais ne l'est pas tout à fait, ce qui est très bien rendu à travers ces belles illustrations, selon moi.
C'est une histoire tout public, que mon aîné de 11 ans a entrepris de lire avec autant de plaisir que moi. Une histoire qui parle d'adolescence, de questionnements, de rapport aux autres. Yamato Yoshinaga est gay, mais il n'ose pas faire son coming out. Quand on est ado, qu'on est en quasi-permanence au lycée, avec d'autres jeunes de son âge, l'image a beaucoup d'importance. Yamato refuse l'idée même de se retrouver isolé, spolié, et son attirance pour les garçons est, pour lui, une épreuve difficile. Il est partagé entre son envie d'assumer qui il est vraiment et son désir d'être comme les autres. A qui parler de ses envies, de ce qu'il ressent, de ce qu'il vit, alors qu'il se sent si différent des autres ? La seule qui sache est son amie Natsumi, qui l'épaule comme elle le peut, mais parmi ses camarades masculins, tout le monde ignore la vérité, et Yamato se sent bien seul, tel un imposteur lâche incapable de dire la vérité, et tout aussi incapable de changer…
Sa vie se retrouve bouleversée quand il se rapproche de Yuiji Hasegawa, un camarade de classe qui l'a entendu par accident expliquer à Natsumi son attirance pour les garçons. Yuiji est d'abord choqué et questionné par ce qu'il a appris sans le vouloir. Son regard sur Yamato change radicalement. Il perçoit ses regards, comprend mieux son comportement. Il souhaiterait n'avoir jamais appris la vérité… et pourtant, quand il se rapproche de Yamato alors qu'ils fréquentent tous deux le même groupe de travail, il découvre que Yamato est un garçon sympathique, gentil, intelligent et drôle, dont il apprécie réellement la présence. Peu à peu, une amitié se forme, et Yuiji devient le confident de Yamato. Au-delà de cela, bien qu'étant hétéro, Yuiji se met à se poser beaucoup de questions sur l'homosexualité, à se renseigner, à réfléchir. A tenter de se mettre à la place de Yamato, pour comprendre ses doutes, ses peurs, ses interrogations.
Les interactions avec les autres jeunes de leurs âges, garçons (majoritairement) et filles, sont nombreuses et riches. L'histoire est certes centrée sur Yamato et Yuiji, mais autour d'eux, amis et camarades sont bien présents. Yamato est amoureux du meilleur ami de Yuiji, un amour à sens unique qu'il sait impossible. Il se questionne beaucoup également sur son amitié avec Seki, son meilleur ami, à qui il n'a pas révélé qu'il était gay mais qui, très clairement, se pose des questions sur son humeur et sa façon d'être, plus lointaine, plus triste, et trop sérieuse. Doit-il lui faire part de ses questionnements, doit-il lui avouer qu'il est gay ? En se taisant, il a l'impression de lui mentir, et de le trahir, mais il craint par-dessus tout son rejet potentiel s'il venait à apprendre ses préférences… Quant à Yuiji, il s'interroge sur sa petite amie, se désespère de ne pas parvenir à retrouver cette proximité, cette complicité du départ…
Ce premier tome nous offre le départ d'une très belle amitié, très touchante. Yamato qui apprend à se livrer en toute confiance, qui se découvre aussi, au fur et à mesure de l'histoire, est un garçon vibrant, entier mais pourtant morcelé par cette dualité qui se débat en lui : faire son coming out ou continuer à se cacher ? Révéler la vérité à ses amis, à ses proches, ou rester simple et ne pas prendre le risque de gâcher ses relations humaines ? Peu à peu, il se repose de plus en plus sur Yuiji qui, s'il a éprouvé au départ une gêne à l'idée que Yamato était gay, s'ouvre à lui, recherche sa présence, lui offre une vraie épaule sur laquelle se reposer et s'émouvoir. Ses paroles sont directes, simples mais efficaces, et cette nouvelle amitié permet aux deux garçons de se poser, chacun de leur côté, des tas de questions. Sur eux, sur l'autre, sur le monde. En bons ados, ils se découvrent et découvrent peu à peu l'immensité du monde dans lequel ils évoluent, et celui qui les verra évoluer dans l'avenir…
Ce premier tome, pour moi, est une belle histoire d'amitié touchante et tendre, complice et complète, qui nous permet d'entrer avec plaisir et émotion dans le monde intérieur, bouillonnant et délicat de deux adolescents qui apprennent à se faire confiance. A la fin de ce tome 1, je n'ai pas la moindre idée d'où souhaite nous mener l'auteure : y aura-t-il une histoire d'amour qui se développera entre Yamato et Yuiji ? Aucune certitude, et j'ai bien envie de laisser la mangaka nous surprendre et nous émouvoir à travers une suite que je pressens tout aussi touchante… Je vous conseille vivement de découvrir cette belle histoire qui ne pourra pas vous laisser indifférents. Et, grand plus pour ce manga, il peut être lu par des adolescents et leur permettre, à eux aussi, de se poser des questions et d'ouvrir leur esprit…
Aurélie, pour le blog d'Amabooksaddict
Lien : http://amabooksaddict.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LireEnBulles
  16 octobre 2017
Tagura Tohru est une illustratrice qui a su exposer son talent sur de nombreuses couvertures de romans, dans les CD de dramas du label IM. Entre 2009 et 2010, elle s'est occupée du character design des personnages du manga Are You Alice ?, puis du one-shot Cello Mellow. Avec Love Stories elle signe ici sa première série en relié en tant que scénariste et illustratrice. Pour le moment, la série ne compte qu'un tome au Japon et en France, et selon ses dires il devrait être terminé en trois tomes.
Love Stories est le genre de yaoi que j'apprécie parce qu'il fait appel à la psychologie des personnages avant tout. Comme dans chaque oeuvre c'est ce qui arrive à me faire entrer dans l'histoire et à créer un lien avec untel ou un autre. de ce point-là, la mangaka réussie pleinement à me satisfaire puisque nos deux principaux héros, Yuiji Hasegawa et Yamato Yoshinaga, sont à la fois touchants et complexes. Hasegawa est un jeune homme intégré, sportif à ses heures, amical et qui a une petite amie. Très vite il va s'apercevoir que Yoshinaga semble lorgner sur un de ses amis, Kyôsuke. Ce dernier lui est plutôt du genre insouciant, amoureux des idoles (que l'on voit au Japon) souhaite se trouver une copine. Alors que Hasegawa se méfie de Yoshinaga, la situation va évoluer tout doucement avec la création d'un groupe d'étude entre les différents élèves de la classe. À travers cette bande d'amis et ces deux jeunes hommes, la mangaka écrit à la fois un message de tolérance et universel. Si la sexualité des deux est différente, les questionnements à ce sujet sont les même pour chacun d'eux. Hasegawa se demande s'il est attentionné envers sa copine ou s'il devrait faire plus d'efforts tout en se préoccupant de Yoshinaga puisqu'il a découvert sans le vouloir son secret. de son côté Yoshinaga a l'impression de mentir à celui qu'il considère comme son meilleur ami, Seki et à lui-même également. S'il ne vit pas cacher, il ne vit pas sa sexualité au grand jour.
Au fil des pages, on découvre les incertitudes de cette bande d'amis aux personnalités diverses, mais qui possède une sincère complicité malgré le jardin secret de chacun. J'ai trouvé agréable d'avoir la meilleure amie et confidente féminine numéro un de Yoshinaga, Shibata, qui joue très bien son rôle d'ami. En fait, tout le long je n'ai pu que constater que chacun d'eux pouvait compter sur leurs amis respectifs et communs pour les aider, écouter et s'amuser. Leurs échanges sont drôles, familiers, sincères et remplis d'une certaine de je-ne-sais-quoi de communicatif. Si au départ, Hasegawa était plutôt gêné de savoir le secret de son nouvel ami, il va très vite apprendre à devenir un confident qui n'aura de cesse de le conseiller au mieux sans pour autant prendre des décisions à sa place. Ayant le coeur plus léger et le sentiment d'être accepté et surtout épaulé, Yoshinaga va peu à peu essayer d'être plus en concordance avec lui-même. Mais ce n'est jamais chose simple. En effet, dans une société où le regard des autres est souvent critique et sévère, l'angoisse de se voir stigmatiser et rejeter est immense.
Avec de tels personnages, il est impossible pour le lecteur de ne pas s'attacher à l'un d'eux. La mangaka arrive à placer les deux protagonistes sur le même pied d'égalité quelle que soit leur orientation sexuelle, car ce qui compte ici c'est la difficulté de chacun dans sa vie personnelle, son rapport à soi et aux autres. L'auteure a également veillé à mettre en avant les pensées des deux protagonistes ce qui permet de se rendre plus facilement conte de leurs tourments.
Les dessins sont doux et harmonieux. Les traits et expressions des visages sont agréables et soignées. Il s'en dégage une sensibilité particulière rendant l'atmosphère encore plus aboutie. Toutefois, je ne peux passer outre le fait que sur les premières pages j'ai eu du mal à différencier Yoshinaga et Hasegawa tant ils se ressemblent physiquement. Mais pas la suite, cela ne m'a plus posé problème et j'ai vite su les reconnaître.
En conclusion, en ouvrant Love Stories vous y trouverez un récit mature sur la vie quotidienne de jeunes gens doivent faire de leurs mieux pour affronter les obstacles qui se dressent face à eux. L'acception de soi et de l'autre, de ce qui est normal ou non, les thèmes et sous-thèmes sont nombreux mais traité de la même façon à chaque fois. Ce n'est en rien un récit moralisateur ou qui dira mettra plus l'accent sur un côté ou à un autre. C'est objectivement neutre, humain et très bien géré. Il me tarde donc de découvrir ce qui adviendra de ce groupe d'amis.
Lien : https://lireenbulles.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
9004089
  30 avril 2017
Ce livre raconte l'histoire de deux jeunes hommes, Yuiji et Yamato, et de ceux qui les entourent. Yuiji découvre par hasard que Yamato est gay et qu'il éprouve des sentiments pour un de ses amis. Acceptant cette différence de sexualité, il le soutiendra à sa façon et les deux tisseront doucement une amitié tout en découvrant et en apprenant à gérer cette homosexualité et ce qui en découle.
Si certains trouveront le récit lent et peut-être plat, j'ai personnellement adoré qu'on se concentre sur les pensées et les émotions des personnages. Mais également qu'on accorde de l'importance à de petits détails qui font toute l'ambiance d'un livre. C'est assez rare que je trouve une réelle profondeur dans un manga et que j'aime autant la manière dont un sujet est traité. J'ai apprécié qu'on se focalise sur ce qui se passe dans la tête des protagonistes parce que cela a permis d'obtenir une vision plutôt nouvelle d'une situation pourtant assez commune.
Je trouve les personnages vraiment touchants et attachants. J'ai aimé la douceur que dégage Yamato et l'esprit singulier et à la fois très simple de Yuiji. Mais les autres personnages aussi sont plaisants et j'espère qu'on les découvrira un peu plus dans les prochains tomes. Aussi, les relations n'évoluent pas forcément comme on s'y attend et j'aime bien ce côté imprévisible qui est rare.
L'histoire est douce et mature. Il se dégage un sentiment vraiment agréable de ce manga, j'ai été totalement conquise et j'ai été proche du coup de coeur. Je ne saurais même pas l'expliquer j'aime juste follement l'ambiance de certaines scènes, les personnages, la manière dont le thème a été abordé… Tout m'a plu dans ce manga !
Je dois bien sûr mentionner les dessins qui, comme l'histoire, sont fins et matures. Ils sont précis et aboutis et il en est de même pour le texte, du coup, si parfois je survole mes mangas là j'étais vraiment bien dedans. C'est une des choses que j'ai le plus aimées dans ce premier tome. Je suis extrêmement fan des dessins, j'en suis amoureuse. Ils sont superbes.
Vous l'aurez compris, j'ai adoré le premier tome de Love Stories et j'ai hâte de lire la suite. (L'auteur prévoyait trois tomes mais je ne sais pas combien il y en aura au final.) C'est une histoire sur l'amour et l'amitié grâce à laquelle on s'interroge avec les personnages, on essaie de comprendre et d'avoir un regard différent. Ce n'est pas un manga adapté à ceux qui veulent de l'action, c'est un fait, mais si vous n'êtes pas contre une histoire douce, magnifiquement bien illustrée et aux personnages attachants, il est possible que ce manga vous convienne.
Lien : http://plumebleuee.com/2017/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
laptitelectrice
  08 juillet 2017
J'ai reçu le tome 1 de Love Stories de la part de Taïfu Comics dans le cadre de la masse critique, je les remercie donc tous les deux pour cette superbe découverte.
Je ne suis pas une experte en yaoi, j'avais donc hâte de découvrir le premier tome de cette série qui paraît promettante.
Dans ce manga, on va suivre Yuiji et Yamato ainsi que leurs ami(e)s. Yuiji découvre sans le vouloir que Yamato est gay et que celui-ci à des sentiments pour un de ses amis. Yuiji l'accepte et va tout faire pour le soutenir. Ils vont vite tisser une amitié suite à ce secret qu'ils partagent.
La mangaka traite dans ce manga traite de l'adolescence, de l'amour et de l'amitié avec justesse et réalisme. Ici, il est question des sentiments des personnages, de leur ressenti. Il n'y a pas de romance comme on pourrait s'y attendre (en tout cas pas encore.)
Les dessins sont fins, et assez joli (mais j'avoue avoir eu du mal avec deux personnages masculin qui se ressemblaient beaucoup.)
Le petit moins du manga c'est que le rythme est assez lent et qu'il tourne un peu en rond. Ce n'est donc pas un manga pour ceux qui aiment l'action.
En bref, ce premier tome sert principalement d'introduction pour l'histoire et les personnages, pas beaucoup d'évolution ni d'action. J'ai hâte de pouvoir découvrir la suite et de voir comment vont évoluer les personnages ainsi que l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Rinne
  18 juin 2017
L'histoire se concentre aussi bien sur Hasegawa que sur Yoshinaga et sur la manière dont chacun des deux voient la situation. Il est ici avant tout question de sentiments, qu'il s'agisse de ceux que les personnages ont pour les amis qui les entourent aussi bien que ce qu'ils ressentent vis-à-vis d'eux-mêmes. Ce premier opus pose des questions intelligentes sur la manière donc une personne gay peut se percevoir lorsque tout lui rappelle qu'il est une minorité « anormale ». Les sentiments contradictoires que Yoshinaga a à propos de lui-même serrent le coeur et la douceur du personnage ressort parfaitement bien au fil des pages.
Les dessins contribuent à cette notion de douceur et le manga prend le temps de poser les ressentis de chacun des personnages avec de longs moments de réflexions de Hasegawa à propos de ses relations avec les autres. On s'aperçoit vite que chacun des deux garçons est finalement un peu perdu entre ce qu'il montre de lui et ce qu'il montre aux autres.
La culpabilité est aussi un thème qui revient plusieurs fois au fil des pages, de manière différente selon celui qui la ressent. Doit-on tout dire à ses amis ? Faut-il culpabiliser de leur cacher des choses ? Vaut-il mieux tout leur dire au risque de les perdre ou dissimuler une partie de soi-même ?
L'amitié qui se noue entre Hasegawa et Yoshinaga repose finalement sur une histoire de confiance comme de curiosité. Si Yoshinaga est un personnage très sérieux et posé, il souffre de ne pouvoir être lui-même. Les moments qu'ils partagent avec Hasegawa, pour étranges qu'ils soient, lui permettent d'être en accord avec ses sentiments et de s'exprimer plus librement. Quant à Hasegawa, la manière d'être de son camarade entraîne chez lui des réflexions sur sa propre façon de vivre.
En bref un premier tome tout doux qui posent de nombreuses questions de façon intelligente. J'ai vraiment hâte de découvrir la suite ~
Lien : https://tempsdemots.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
kobaitchikobaitchi   14 mai 2017
J'aime pas être une minorité.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : lycéensVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
681 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre