AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2723494012
Éditeur : Glénat (03/01/2014)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 56 notes)
Résumé :
Ryuichi et son petit frère Kotaro, qui est encore tout petit, ont perdu leurs parents dans un accident d'avion. Ils sont tous deux recueillis par la directrice de l'Académie Morinomiya, mais à une condition : que Ryuichi soit baby-sitter à la crèche de l'établissement ! Que va-t-il faire, confronté à de très énergiques bébés ?!
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  18 juillet 2014
J'ai adoré. Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu ce genre de manga mignon tout plein mais avec cette touche de tristesse qui empêche l'histoire d'être trop en mode "bisounours". Parce que oui, j'aime quand les histoires se passent bien mais il faut aussi savoir doser, sinon, on tombe dans le ridicule. Et dans Baby-sitters, nous trouvons cet équilibre.
C'est mon premier manga de Hari Tokeino. Je ne connaissais pas du tout le travail de la mangaka mais j'avoue que son style graphique ainsi que la trame de l'histoire m'ont tout de suite attirée. C'ets pour cela que je l'avais sélectionné lors du dernier Masse critique. Je pense d'ailleurs que je vais poursuivre l'aventure. Il faut que je regarde où en est la série en France et au Japon, mais j'ai vraiment bien accroché, et ce genre de séries ne dure généralement pas longtemps (je ne m'engage sûrement pas dans 30 tomes et plus !).
Comme je vous le disais l'histoire est assez tristounette. Ryu et Kotaro, nos deux héros, viennent de perdre leurs parents dans un accident d'avion, et ils se retrouvent seuls, sans aucune famille. Kotaro n'est encore qu'un très jeune enfant, et Ryu, est adolescent certes, très mature, mais qui doit aussi faire face à cette perte douloureuse. Heureusement, ils sont recueillis par la directrice d'une académie qui en échange d'un "petit" service va héberger et s'occuper des deux enfants. le petit service en question : Ryu doit passer tout son temps libre à faire du babysitting pour la crèche de l'académie !
Nous suivons donc les journées assez mouvementées de Ryu. Et c'est là que tout est mignon tout plein. A s'occuper d'enfants en bas âge, on est forcément face à des choses absolument adorables ! Attention, le manga n'est pas niais non plus, et il y a de nombreux adultes qui apparaissent tout au long de l'histoire. La directrice qui est une vieille femme assez étrange, pleine d'énergie, au caractère bien trempé mais qui s'occupe très bien des deux enfants. Son "secrétaire" ou plutôt homme à tout faire. On ne le voit pas énormément, mais il permet de tempérer les excès de colère de la directrice et il semble être un allier de poids. Il y a aussi Yoshihito qui s'occupe de la crèche avec Ryu. Il dort pratiquement tout le temps et semble être un brin paresseux, mais il a bon fond. Reste, entre autre, deux camarades de Ryu : Hayato et Maria. le premier va sûrement devenir le meilleur ami de Ryu. Il est franc, et un peu brutasse sur les bords (il me fait penser à Domeki de XXX Holic) mais lui aussi semble être un ami sur qui se reposer. Maria, elle, est un peu étrange. Meilleure élève du lycée, elle se consacre à ses études et est assez froide. L'arrivée de Ryu va lui permettre de trouver une échappatoire, ce qui sera, je pense, très agréable à suivre par la suite.
Nos deux héros maintenant. Kotaro est absolument adorable. Il n'y a pas d'autres mots pour le désigner. Il est la kawaï attitude personnifier. Son grand frère lui vole la vedette en tant que héros, mais il n'en reste pas moins que malgré son âge et son manque de vocabulaire, il est très présent. Ryu, lui, est gentil, peut-être un peu trop parfois, serviable et adorable aussi. Un trait de caractère de famille semble-t-il. Il essaye de se montrer fort et fait tout pour être à la hauteur. Courageux, généreux, il n'en est pourtant pas agaçant de par toutes ces qualités. C'est sa façon d'être, il ne se force pas, fait aussi des erreurs. Un personnage qui n'évoluera peut-être pas énormément, mais il va être très plaisant de le suivre.
L'histoire en elle-même est très agréable à lire, sans trop de prise de tête. On peut verser une petite larme de temps à autre, mais dans le fond, elle se veut drôle et fraîche. Pas trop de dramatisation mais plutôt une acceptation de la perte d'être chers et la mise en avant de comment vivre sans eux. C'est touchant, pas du tout niais, fluide et avec des scènes comiques pour alléger tout cela.
Une jolie découverte :) Je remercie donc Babelio et les Éditions Glénat pour m'avoir fait découvrir ce premier tome qui ne sera probablement pas le dernier pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Koneko-Chan
  27 juillet 2017
Si vous aimez tout ce qui est mignon et l'humour... Vous allez être servi avec ce titre ♥
Un shôjo sans romance en premier plan, mais comment est-ce possible ?! Et pourtant... C'est ce qui fait le charme de Baby-sitters et qui le fait se démarquer des shôjos habituels. J'ai commencé à le lire l'année dernière parce que l'histoire me rappelait Love so Life que j'avais adoré, et aussi parce que j'étais attirée par le graphisme.
Baby-sitters, c'est l'histoire de deux frères recueillis par la directrice de l'école Morinomiya suite à la perte de leurs parents. En échange, Ryuichi va faire sa scolarité au lycée mais également s'occuper de la crèche de l'établissement, qui accueille les enfants en bas âge des professeurs ainsi que son petit frère Kotaro. Et on n'oublie pas que Ryuichi est également lycéen,  et qu'il va faire également de nouvelles rencontres parmi ses camarades de classe et ses senpais. Et le tout va donner lieu à pas mal de rencontres et de situations différentes.
Alors, pour tout avouer... le résumé ne me tentait pas plus que ça, j'avais peur qu'on ne tombe trop dans l'excès avec ce baby-sitting, que ce soit trop guimauve, trop "rose". Sauf que non, Baby-sitters a aussi ses instants de mélancolie, de tristesse et de situation dramatiques. Et ça n'empêche pas le titre d'être trop mignon, bien au contraire (et c'est ce qui fait en partie le charme du titre ♥).
Il n'y a pas de fil directeur à propos du scénario, si ce n'est la vie à la crèche ou la vie des familles (dont Ruyichi et Kotaro principalement) en dehors de l'école. On est dans un shôjo tranche de vie, on va suivre plusieurs personnages tous plus intéressants les uns que les autres, que ce soit les enfants qui nous font bien rire, ou encore les parents, qui ont chacun une manière différente d'élever leur(s) enfant(s). On est tantôt attendrie (Kotaro ♥), tantôt au bord des larmes tellement on rit (la relation fraternelle entre Taka et Hayato, j'adore !), ... J'adore lire un tome de Baby-sitters, je sais que je vais toujours passer un bon moment.
Pour moi, le point fort est la multitude de personnages - principaux et secondaires - qui apparaissent dans ce manga.  Que ce soien les enfants, les professeurs, le majordome de la directrice, la directrice, Usaida le baby-sitter à plein temps, les élèves, ... On trouve de tout ! L'auteure ne se contente pas de centrer son histoire sur Ryu et Kotaro, mais aussi sur les autres élèves du lycée, sur la vie de famille... Chaque personnage a sa propre histoire que l'auteure développe en un ou plusieurs chapitres, et les personnages se croisent très souvent (bon, on voit plus souvent les mamans que les papas, mais l'auteure leur fait quand même une place (heureusement)).
J'ai une préférence pour le personnage d'Hayato. Un peu cliché, mais j'aime sa gentillesse cachée derrière son côté "je suis un dur" - et puis, il a la classe ce grand frère ! Mais pour moi, le personnage central, c'est Kotaro, le petit frère de Ryuichi. Il aime tellement son grand frère qu'il en devient trop mignon ! Il prend beaucoup sur lui alors quand il craque, on ne peut que vouloir le serrer dans ses bras.
Et le coup de crayon de l'auteure le lui rend bien ! Je suis avant tout tomber sous les charmes des graphismes. C'est doux, l'auteure dose bien au niveau des traits et des trames... Et j'aime la façon dont elle dessine les enfants, en leur donnant des visages un peu joufflus. Et que dire de ses illustrations couleurs, de ses couvertures ? (Quand j'ai vu Kotaro sur la couverture du tome 13, je n'ai pas pu m'empêcher de m'exclamer "Trop mignon !!")
Et je finirai sur un point que j'aborde peu quand je rédige mes avis : la traduction. Je ne peux que saluer le travail de traduction de Glénat sur la série, surtout au niveau du langage des enfants de la crèche, qui ont chacun leur façon de parler (les "t'ch" de Kiri, les "moi que je va" de Taka, les "gan'fer" de Kotaro ...). le reste est bien traduit également, mais j'apprécie surtout ce gros travail sur les langages ^^

J'ai tout simplement adoré ce manga, c'est pour moi un gros coup de coeur ! J'attends toujours avec impatience de retrouver les nouvelles aventures de Ryuichi et Kotaro. Sans parler de... L'anime ! que j'attends également avec impatience ♥
Lien : https://miyunoyume.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Hiromichi
  20 mai 2014
Je suis toujours un peu septique lorsque j'ai un manga de ce genre entre les mains, dans ma tête et au fond de moi je sens que je ne vais pas aimé mais dans les faits...
Eh bien on peut se trouver rapidement surpris. le spitch ? Kotaro et Ryuichi sont deux frères ayant perdu leurs parents voyageurs dans un accident d'avion. Dans ce même accident, la directrice d'une grande académie perd sa file et genre, c'est à dire toute sa famille. C'est alors qu'elle remarque Ryuichi et son petit bambin de frère au milieu des familles des victimes, deux enfants, ne pleurant pas, déconnecter, devenus orphelins qu'elle prendra sous son aile. Bien sûr, la directrice n'est pas une tendre (mais si, creuser bien) et de ce fait, pour loger et suivre leur scolarité à ses frais, Ryuichi devra rejoindre le club de baby-sitters qui s'occupe des enfants en bas âge des professeurs de l'académie.
C'est sur cette base que nous découvrons donc le héros Ryuichi et son adorable petit-frère Kotaro, on découvre les circonstances qui ont fait qu'ils se retrouvent là. Et rapidement nous sommes dans le bain en contact des autres enfants, qui sont franchement tous plus adorables et sympas les uns que les autres. Et puis surtout n'oublions pas Usaida, ancien élève, baby-sitter à temps plein, même si on se demande fondamentalement à quoi il sert... Non je rigole, le type est vraiment cool, et je suis sûre que sous ses airs de je-m'en-foutiste on va trouver quelqu'un de très intéressant. (en soi le personnage est très intéressant).
Puis peu à peu nous faisons la connaissance d'autres personnages, comme les parents des enfants, le grand-frère Kimitani Hayato, Inomata la bosseuse flippante.
L'ensemble est bon enfant (non y'a aucun jeu de mots ici), les sentiments ressortent plutôt bien, les personnages sont très expressifs, les bébés tous différents et adorablement mignon. On voit pas beaucoup les papas par contre, peut-être plus dans le prochain volume ? La relation entre Kotaro et Ryuichi est craquante, de plus le fait que les enfants font un peu bouboule rend leur aspect encore plus choupinou.
Mon âme de bisounours a été conquis par ces petits bout-de-chou, le seul défaut est qu'on voit pratiquement pas Ryuichi au lycée, limite on dirait qu'il est à temps plein... Mais bon. L'ambiance qui règne est agréable, on ne se prend pas la tête, on est touché par ces petits qui voient les choses d'une manière différente.
On attendre gentiment la suite, mais franchement, si vous êtes allergique au "trop chou" je vous le déconseille fortement, mais si vous voulez vivre dangereusement au pays du "chtropinou" n'hésitez surtout pas !

Lien : http://hiromichi.skyrock.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Shan_Ze
  11 novembre 2014
Ryuichi et son petit frère Kotaro sont accueillis par la directrice de l'école Moriyama dans son établissement, après le décès de leurs parents dans un accident d'avion. Ryuichi gardera les petits de la crèche quand il n'aura pas cours vu que les élèves ne se disputent pour garder les enfants des professeurs à leurs temps libres. Les débuts ne sont pas faciles mais le garçon est vite adopté par la horde de petits de la crèche…
Un vrai bon moment de plaisir ! J'ai eu un peu peur avec la directrice au début mais finalement sous des dehors bourrus, elle n'est pas si méchante. En fait, même si certaines ont l'air un peu bougon, ils sont assez complaisants. On ne voit pas Ryuichi souvent à ses cours, surtout à la crèche ou près des enfants.
J'ai ri plusieurs fois avec cette nouvelle série : la dénomination de la directrice par Kotaro, les élèves qui essaient de se réchauffer… Par contre, ce qui m'a (un peu) embêté, c'est de n'être pas arrivé à mettre un âge aux petits, mais par déduction, j'arrivais à un certain chiffre.
En bref, un bon premier tome ; l'auteur évite de tomber dans le mièvre et raconte avec justesse des épisodes de petite enfance. le dessin est rond et doux, je fonds devant ces bouilles d'enfants riant, pleurant ou dormant. Pour d'autres moments de douceur, je lirai la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Mero
  03 mars 2014
Un gros coup de coeur pour ce shôjo adorable. Si vous cherchez des bouilles de bébé baveuses, du rire et de la tendresse, ce manga est fait pour vous. Pourtant loin d'être fan du manga féminin habituellement, j'ai fini par me laisser attendrir par les péripéties de ces petits bouts de chou dès la première rencontre.
Ryuichi et son petit frère Kotaro se retrouvent orphelins suite au crash d'avion qui transportait leurs parents. Ils sont recueillis par la directrice de l'Académie Morinomiya; une matrone castratrice qui vous fera forcément rappeler la tyrannique Yubaba du voyage de Chihiro, le chef d'oeuvre de Miyazaki. En échange de l'hébergement qu'elle leur octroie, Ryuichi devra intégrer le club des baby-sitters et s'occuper de la crèche destinée à garder les enfants des professeurs. Des petits monstres en couche culotte hauts en couleur !
Les attitudes et les expressions sont fidèles à ce que l'on pouvait s'attendre d'enfants de cette tranche d'âge. La mangaka en joue avec beaucoup de talent. Chacun possède sa propre personnalité, du plus timide au plus intrépide. Taka est un petit diable qui m'a fait beaucoup rire, tout comme son frère qui possède également un sale caractère pour notre plus grand plaisir. Et comment résister à la bouille ronchonne irrésistible de Kotaro ? Des tranches de vies mignonnes à croquer.
Vivement la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
BulledEncre   19 février 2014
Une nouvelle série centrée sur les tous petits, prometteuse.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   27 juillet 2014
Écoute bien. Ceux qui sont partis ne nous reviendront plus, mais ça ne veut pas dire qu'on se retrouve absolument seuls au monde. Alors ne crois pas que tu doives tenir le coup tout seul.
Commenter  J’apprécie          120
Koneko-ChanKoneko-Chan   02 mars 2015
Narrateur *Par d'habiles paroles, le loup tenta de convaincre le petite Chaperon Rouge de prendre le chemin des écoliers...*
Taka (dans le rôle du Loup) : Et tu vois ! Pendant que toi, tu cueilleras des fleurs ici, moi je vais croquer ta mère-grand ! Terrible, hein ?! Alors vas-y, cueille des fleurs !
Kotaro (dans le rôle du Petit Chaperon Rouge) : ...
Commenter  J’apprécie          50
Koneko-ChanKoneko-Chan   02 mars 2015
Umi : Et je crois que c'est de ma faute si Kazuma a peur de toi. Comme tu étais si occupé que tu ne les voyais presque plus, on regardait tout le temps des DVD de tes films, tous les trois... Et dans le dernier que je leur ai montré, tu étais un kidnappeur, alors...
Kosuke : Pourquoi tu leur as montré celui-là ?! *pleure*
Commenter  J’apprécie          20
MarinetteBMarinetteB   19 août 2014
Il y a surement quelque chose d'autre que je peux faire pour leur permettre à toutes les deux de passer cette semaine avec le sourire.
Commenter  J’apprécie          40
ColibrilleColibrille   30 avril 2014
- Merci de m'avoir invitée, Kotaro.
- M...
- "M" ?
- MOUTE-MOUTE !
- QUI A DIT UNE TETE DE MOUTON ?! Tu tiens tant que ça à te retrouver avec la même ?!
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : kawaiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15306 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
.. ..