AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266118005
Éditeur : Pocket (08/04/2004)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 278 notes)
Résumé :
D'années en années, le culte jaloux qui entourait le "Seigneur des anneaux" à sa publication dans les années 50 s'est transformé en succès universel. Les Hobbits, ce "peuple effacé mais très ancien" qui vivait quelque part au nord-ouest de l'Ancien Monde, nous sont devenus aussi familiers que les héros des contes de fées ou ceux des grandes épopées, avec Bilbo, Gandalf, Bombadil ou Galadriel, et tous les habitants de la Terre du Milieu.

Magistralement... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
GalaxioN
  16 avril 2015
Le premier conte se passe sur l'ïle de Numenor et relate la période du second âge où vécut et régna Aldarion. le récit est relativement court et relate la vie d'Aldarion, on ne s'attarde pas sur ses aventures mais sur le conflit qui règne en lui entre rester auprès de son peuple et embrasser sa destinée de roi ou succomber à l'appel de la mer et de l'aventure. La fin est cousue avec des notes laissées par Tolkien et les raccords fais par son fils et plusieurs pages de notes qui apportent une multitude de détails quant à la chronologie des événements et les liens avec les autres livres.
On poursuit avec l'histoire de Galadriel et Celeborn et ensuite Amroth, en Lorien. C'est assez confus car il n'y a pas énormément de note de Tolkien sur ces histoires et il y a beaucoup de modifications ou différentes origines possible quant à l'origine de certains personnages, par exemple. Néanmoins, on apprend beaucoup de chose, plein de petits détails sur l'histoire de la Terre du milieu pendant ce second âge (Sauron à ses débuts etc...).
Puis on finit avec les appendices et on croule sous les détails géographiques, étymologiques … intéressant, mais il faudrait prendre des notes pour s'y retrouver !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Amindara
  12 janvier 2012
Ce deuxième tome est, à l'image du premier, une compilation de récits plus détaillés que dans le Silmarillion mais inachevés. On y trouve ainsi une description de l'île de Numenor, l'histoire d'Aldarion et d'Erendis, une chronologie des rois et reines de Numenor et quelques précisions sur l'histoire de Galadriel et Celeborn.
Personnellement, j'ai lu ce deuxième tome plus rapidement que le premier. Il faut dire que les fragments étaient peut-être plus intéressants et plus faciles à lire (mis à part l'histoire de Galadriel et de Celeborn qui n'est pas un récit à part entière mais plutôt quelques bouts de récits entremêlés d'explications).
Ici aussi, le génie de Tolkien s'affirme et on le voit surtout dans la description de l'île de Numenor qui est très détaillée. Mais c'est aussi ici qu'on se rend le plus compte du côté inachevé de ces récits. Dans les notes de bas de pages notamment, Christopher Tolkien met en évidence certaines incohérences entre les récits qu'il nous présente ici et ceux du Seigneur des Anneaux et du Silmarillion.
Mais cela reste malgré tout du Tolkien et quand on est fan, on est fan !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
aventurine
  28 mars 2018
Encore une lecture plaisante et instructive ! En effet, cette deuxième partie des Contes et Légendes inachevés me permet de découvrir un peu plus les Numenoréens (et de me perdre un peu plus dans le récit de Galadriel et Celeborn, au vu des nombreux changements effectués et des quelques hésitations). Toujours est-il que l'histoire d'Aldarion est superbe, triste et je dirais même tragique. C'est fou de découvrir de si grandes histoires en-dehors des si connus Hobbit et SdA. Tous ces récits d'époques ultérieures à ces romans sont tout aussi profonds et travaillés qu'eux, même si parfois le manque de temps et la grandeur de la tâche à empêcher Tolkien d'achever son oeuvre.
Concernant l'histoire de Galadriel et de Celeborn, j'imagine qu'elle me sera plus utile à titre d'informations, au contraire de celle d'Aldarion qui propose un vrai fil conducteur et qui est plus simple à suivre. Il me reste encore la troisième partie de ces Contes et Légendes inachevés et je découvre avec plaisir que c'est de plus en plus facile d'aborder ces textes à force d'en lire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Folfaerie
  01 novembre 2010
Toujours aussi inachevée, cette deuxième partie des contes et légendes nous entraîne à Numenor. D'abord un texte sur la description de l'île, poétique et d'une incroyable richesse. Tolkien pensait non seulement à la généalogie de ses personnages, aux fondements des différentes civilisations mais aussi aux caractéristiques géographiques d'une quantité incroyable de lieux. de quoi en rester bouche bée d'admiration.
Un second texte est axé autour des rois et princes de Numenor. Nous suivons plus particulièrement Aldarion, fils de Meneldur. Ce jeune prince a toutes les qualités de sa dynastie et aurait tout pour ête heureux, y compris l'amour de la belle Erendis. mais voilà, Aldarion est sans cesse attiré par la Mer. Avec la Guilde des Aventureux il passe son temps à monter des expéditions maritimes qui peuvent durer parfois plusieurs années, et construire de grands navires. L'amour qui l'unit à Erendis se change en amertume, voire en haine. (ici encore on peut noter que l'attrait de Tolkien pour les arbres transparait : le prince a besoin de couper des arbres pour construire ses navires ce qui chagrine fortement Erendis que son coeur porte vers les forêts, autre motif de désaccord entre les deux époux). Leur fille, élevée un peu comme une Amazone par l'épouse délaissée, est un autre portrait féminin peu avenant. Il est toujours amusant de constater que dans l'oeuvre de Tolkien, les femmes sont le plus souvent fort orgueilleuses.
Avec le texte "la ligné d'Elros : les rois de Numenor", Tolkien nous donne encore un aperçu de la richesse de sa création. Tout est extrêmement cohérent dans ces textes bien qu'ils demeurent incomplets.
La femme la plus ensorcelante est sans nul doute la belle Galadriel, brièvement croisée dans le Silmarillion et présente évidemment dans le Seigneur des Anneaux.
Ici, Tolkien avait développé son histoire et celle de Celeborn. L'intrépide et orgueilleuse Galadriel est néanmoins suffisamment sage et forte pour résister à Fëanor (malgré plusieurs versions écrites par Tolkien, il semble bien, finalement, que Galadriel ait décidé de ne pas se joindre à la rebellion).
Comme pour les écrits dupremier âge, je pense que c'est une lecture toujours nécessaire à la compréhension du Seigneur des Anneaux, apportant explications et éclairages. Je recommande, évidemment...

Lien : http://lectures-au-coin-du-f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
exarkun1979
  11 août 2012
Ce livre de JRR Tolkien prend place juste avant la période du Seigneur des Anneaux. C'est plus une annexe du seigneur des anneaux qu'un livre en tant que tel. Il n'y a qu'une seule histoire, celle de Tar-Aldarion, roi de Numenor. le reste du livre consiste en une carte de Numenor, une liste des Rois de Numenor et un documentaire sur Celeborn et Galadriel.
Ce que j'adore le plus c'est que j'ai pu en apprendre plus sur Numenor et la lignée des rois dont est issu Aragorn. J'ai aussi aimé l'histoire de Galadriel. J'ai enfin pu en apprendre plus sur ce personnage qui m'intriguait tant.
Cependant, j'ai un peu moins aimé l'histoire de Tar-Aldarion et les annexes à la fin. Je suis pas un grand fervent de documentaire. Je préfère les histoires. Je n'ai pas aimé non plus ces annexes parce qu'elles sont écrites par Christopher Tolkien, le fils de JRR Tolkien.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
FolfaerieFolfaerie   01 novembre 2010
De toute manière Galadriel voyait là-dessus beaucoup plus loin que Celeborn et elle comprit, d'emblée, que la Terre du Milieu ne serait sauvée de tous les "résidus maléfiques" que Morgoth avait laissés dans son sillage, que par l'union de tous les peuples qui lui étaient hostiles, chacun agissant selon ses forces et à sa façon. Et elle considérait les Nains également avec l'oeil d'un chef de guerre, voyant en eux les meilleurs guerriers à opposer aux Orcs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DanieljeanDanieljean   16 juillet 2015
Sauron fut chasser au loin, en direction du sud-est, après le grand massacre de Sarn Ford (le gué de Baranduin) ; et bien que ses renforts l'eussent rejoint à Tharbad, il se trouva de nouveau soudainement confronté, sur ses arrières, à une grande armée de Nùmenoréens, car Ciryatur avait débarqué un fort détachement à l'embouchure du Gwathlo. La bataille du Gwathlo marqua la déroute complète de Sauron qui s'échappa lui-même de justesse au massacre. Le reliquat de ses forces fut assailli à l'est du Calendardhon et, flanqué tout juste de quelques gardes du corps, il prit la fuite jusqu'à la région appelée par la suite Dagorlad, d'où, tout brisé et humilié, il s'en retourna au Mordor, jurant vengeance de Nùmenor. L'armée qui assiégeait Imladris fut prise entre Elrond et Gil-Galad, et détruite jusqu'au dernier. Il ne restait plus d'ennemis en Eriador, mais le pays était quasiment ruiné.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
le_nouvel_homme_invisiblele_nouvel_homme_invisible   07 mai 2016
Le roi Meneldur de Numenor à son fils Aldarion:
Qu'un roi gouverne bien sa maison avant de se mêler de corriger autrui.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de J.R.R. Tolkien (69) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de J.R.R. Tolkien
Virginie nous parle du "Seigneur des Anneaux" , la saga fantasy incontournable de JRR Tolkien, son coup de coeur du moment (de tous les temps?) https://bit.ly/2LOpIDP
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le seigneur des Anneaux

Quel est le métier de Sam ?

cuisinier
ébéniste
jardinier
tavernier

15 questions
3447 lecteurs ont répondu
Thème : Le Seigneur des anneaux de J.R.R. TolkienCréer un quiz sur ce livre
.. ..