AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782267031423
227 pages
Éditeur : Christian Bourgois Editeur (18/04/2019)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Suivez Tuor dans les sentiers dérobés de la cité de Gondolin, construite par les Elfes pour échapper au dieu Morgoth, alors que leur aveuglement orgueilleux et la trahison de Meglin menacent de la détruire. Lorsque Morgoth lancera ses armées menées par des dragons et des Balrogs, le dernier espoir tiendra peut-être à l’enfant né de Tuor et de l’Elfe Idril.Illustré par Alan Lee, ce livre contient des versions successives de l’histoire de Gondolin présentées par Chris... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
hellrick
  28 janvier 2020
Dernier des Trois Grands Contes du Premier Age de la Terre du Milieu, LA CHUTE DE GONDOLIN constitue également l'ultime « grand travail d'exhumation » entrepris par Christopher Tolkien. Une entreprise titanesque débutée à l'orée des seventies, à la mort de J.R.R. Tolkien. Dans la préface, Christopher Tolkien prévient que ce sera également son dernier livre : publié en aout 2018 puis traduit en avril 2019 peu avant le décès de Christopher à l'âge respectable de 95 ans, le 16 janvier 2020.
Au commencement était donc le SILMARILLION, vaste entreprise laissée inachevée par J.R.R. Tolkien mais terminée et publiée par Christopher Tolkien aidé de l'écrivain de fantasy Guy Gavriel Kay. Des versions plus complètes des histoires proposées figureront ensuite dans divers recueils comme LE LIVRE DES CONTES PERDUS ou la monumentale HISTOIRE DE LA TERRE DU MILIEU.
Cependant, cette version de LA CHUTE DE GONDOLIN se veut la plus complète. Elle repart du texte originel de J.R.R. Tolkien rédigé durant la Guerre des Tranchées, en 1916. Elle retrace la chute de la grande cité elfique de Gondolin, détruite par les troupes de Melkor (ensuite rebaptisé Morgoth), notamment composées de dragons et de Balrogs. On croise durant le siège des personnages connus des fans comme Galdor, Glorfindel (qui périt sous les coups d'un Balrog) et Legolas avant de suivre la destinée des survivants de cette attaque.
L'édition de 2018 reprend ce texte de 1917 (qui constitue un court roman complet issu du LIVRE DES CONTES PERDUS), diverses versions condensées et une « version finale » du début des années '50 laissée inachevée (dans laquelle nous n'assistons pas à la Chute de Gondolin elle-même). Outre l'intrigue principale, certes difficile d'accès mais instructive (et réservée aux fans complétistes de la Terre du Milieu vu la profusion de termes proposés…heureusement un lexique figure à la fin de l'ouvrage), le livre propose de nombreuses notes qui détaillent l'évolution de cette histoire, considérée comme le fondement de l'univers fictionnel de Tolkien et sur laquelle l'écrivain est revenu durant 35 ans. Sans jamais aboutir à une histoire réellement achevée comme s'en lamente d'ailleurs Christopher.
Avec les différents remaniements, l'histoire mis plus de cent ans à parvenir à sa (relative) maturation, depuis le conte initial de 1917 jusque cette édition ultime de 2018. Un travail d'archéologie littéraire impressionnant et, comme certains bonus plus intéressants que le film qu'ils accompagnent, les notes de Christopher Tolkien sur le travail de création paternel s'avèrent souvent plus passionnantes que le conte proprement dit. Ce-dernier constitue cependant une incontournable source de renseignements pour les fans du SEIGNEUR DES ANNEAUX et pouvoir lire les différentes versions du texte à la suite s'avère très enrichissant, le lecteur pourrait craindre la redondance, voir l'ennui mais, au contraire, il se plonge de plus en plus profondément dans cette forteresse elfique assiégée par Morgoth et apprend à mieux connaitre les intervenants. Quoiqu'il n'existe pas de version définitive, les différents textes brossent finalement un ensemble cohérent et globalement achevé de ce récit.
Bien sûr, LA CHUTE DE GONDOLIN n'est pas un livre « pour tout le monde », nous sommes loin de la Fantasy « easy reading » ou d'une fresque épique comme LE SEIGNEUR DES ANNEAUX, c'est un conte, une légende des temps oubliés de la Terre du Milieu surtout destiné aux convaincus et aux amateurs de Tolkien qui pourront tout lire (c'est conseillé) ou picorer dans les textes et autres notes éclairantes. Les moins acharnés, par contre, se tourneront plus volontiers vers LE HOBBIT ou LE SILMARILLION pour s'initier aux Terres du Milieu.

Lien : http://hellrick.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
JessieL
  18 juin 2019
Après Beren et Lùthien (2017), c'est au tour de la Chute de Gondolin, tiré du Livre des Contes Perdus, d'être réédité séparément. Préfacé et mis en forme par Christopher Tolkien, La Chute de Gondolin rassemble les différentes versions écrites par J.R.R. Tolkien pour donner corps à ce conte qui vient nourrir la genèse de sa Terre du Milieu.
Dans La Chute de Gondolin, on suit l'étrange destinée de Tuor, un homme qui, après s'être libéré du joug des Orques, erre solitairement jusqu'à ce que le dieu Ulmo lui apparaisse et le charge d'une mission. Il devra trouver la cité cachée de Gondolin afin de prévenir le roi Turgon du retour imminent de Morgoth, le dieu déchu. Instrumentalisé par Ulmo, il conseille au roi de préparer son armée et de se joindre à la bataille imminente. Seulement trop fier ou trop confiant, Turgon n'écoute pas la mise en garde. Néanmoins, fort bien accueilli, Tuor décide de rester dans la cité et épouse même la fille du roi, Idril. de cette union va naître un enfant semi-elfe, Eärendel dont le destin sera d'ailleurs exceptionnel. Les années passent, et les créatures de Morgoth se rassemblent, formant petit à petit une puissante armée. Il n'a pas oublié sa haine des Elfes et compte bien obtenir sa vengeance. Or, à force de distiller sa malveillance dans le coeur des hommes et des Elfes, il finit par atteindre les esprits les plus faibles comme celui du cousin d'Idril, Meglin, en proie à une terrible jalousie à l'encontre de Tuor, depuis le mariage de ce dernier avec la fille du roi. Lui qui comptait épouser sa cousine pour accéder au trône, il voit ses projets quelque peu mis à mal. Alors, lorsqu'il est fait prisonnier par Morgoth, il n'a aucun scrupule à lui délivrer tous les détails de l'emplacement de la cité, ainsi que la disposition des moyens de défense. Une trahison qui va coûter cher aux Elfes de Gondolin. En effet, après avoir livré une terrible et longue bataille, les survivants n'auront pas d'autres choix que de se sauver laissant la place à un Morgoth triomphant.
La Chute de Gondolin nous relate avec une grande précision la ruine d'une cité puissante à cause d'une trahison par simple jalousie. J.R.R. Tolkien détaille minute par minute les temps forts d'une bataille marquante dans l'Histoire de la Terre du Milieu. Malgré leur courage et leur vaillance, les Elfes n'arrivent pas à vaincre la puissance de feu des balrogs. Morgoth a longuement préparé sa riposte et il s'est bien entouré. Il ne peut échouer, d'autant que les Elfes et les Valars l'ont sous-estimé sur ce coup. C'est une victoire du Mal sur le Bien qui devra servir de leçon aux descendants comme à Eärendel, puis à Elrond, le père d'Arwen que l'on retrouve longuement dans le Seigneur des Anneaux. J.R.R. Tolkien a rédigé ce conte comme un rouage de son vaste ouvrage. L'univers construit par cet auteur est complexe. Il suit un dessein précis qui ne se révèle dans son intégralité que si on lit l'ensemble de ses écrits.
En juxtaposant ici les différents textes rédigés par son père, Christopher Tolkien met en lumière une nouvelle fois le long travail préparatoire qu'a effectué J.R.R. Tolkien. Il conserve son idée de départ mais fait des modifications ou des enrichissements au fur et à mesure de ses jets. Ça éclaire notamment sur les changements de noms que l'on peut constater d'une version à l'autre et qui peuvent être perturbants. Alors qu'il écrivait le Seigneur des Anneaux, il travaillait parallèlement à ces différents contes afin de mieux comprendre le contexte de ce livre. Il a mis un point d'honneur à construire une mythologie qui vient encadrer chacun de ses textes et va donner une cohérence à l'ensemble de son oeuvre.
Magnifiquement illustré par Alan Lee, cet ouvrage est une nouvelle occasion de renouer avec l'écriture du père fondateur de la fantasy. Une nouvelle édition qui continue d'entretenir la nostalgie des admirateurs du genre. Classiques sur le fond et la forme, les récits de J.R.R. Tolkien laissent un héritage intemporel et inégalable... plus d'infos sur Fantasy à la carte
Lien : https://fantasyalacarte.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
arcade_d
  23 juin 2019
On peut se poser la question : Pourquoi continuer d'écrire des romans d'après les notes du père ? Pourquoi poursuivre dans la cornue cette alchimie ? Pourquoi le fils de 93 ans continue de mettre en livre les mots du père, et même aider par le petit fils ?
Pourquoi ?
L'univers de Tolkien est une expérience humaine sur 100 ans, c'est la genèse et le développement d'une mythologie unique, cohérente, aboutit, ouvrant des horizons inattendue et nouveaux. Les mythologies de cette richesse prirent plusieurs milliers d'années dans notre histoire humaines, incas, grecque, hindoux, sioux, peules, chrétienne, juive, et là elle est condensée sur trois générations.
La création de cette mythologie offre la possibilité in vivo la création de toutes le mythologie avec leur profondeur spirituelle.
Vivre ne consiste pas à enfermer sa vie entre travailler pour un salaire, sésame pour une consommation effréné d'objet autodestructible et autodestructeur, sésame pour un barbecue arrosé de rosé et agrémenté de quelque divertissement nous permettant d'oublier le sens de nos vies.
La personne humaine, les groupes humains, l'espèce humaine, peuvent aspirer à quelque chose d'autre. A quelque chose de donné, et d'offert par les mythes et les religions, un sens à nos vies.
Les Tolkien nous montrent comment se construisent les grand mythe, sachons en savourer l'offrande. Gondolin n'a jamais été aussi présente qu'à le lecture de cet opus, la tragédie d'Eldond, jamais aussi vraie.
Nous sommes en un temps ou un nouvel imaginaire, une nouvelle mythologie est indispensable à nos vies pour sortir de la connerie cauchemardesque du capitalisme de consommation cyberpunk et Transhumaniste. Les Tolkien ont quelque chose à nous dire.
Lien : https://tsuvadra.blog/2019/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110


critiques presse (1)
Elbakin.net   23 avril 2019
Mais de par sa structure, je ne recommande pas ce livre pour découvrir Tolkien et son imaginaire. Le Hobbit, Le Seigneur des anneaux ou Les enfants de Húrin (pour rester dans cet Âge du monde) sont plus faciles d’accès, avec une histoire complète à découvrir.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ThomasSpoketcompagnieThomasSpoketcompagnie   24 janvier 2020
Lorsque la première lueur du jour filtra grise parmi les brouillards de Dimbar, ils s'engagèrent de nouveau dans le lit de la Rivière-à-sec ; peu après son cours s'infléchit vers l'est, serpentant jusqu'aux parois mêmes des montagnes, et droit devant eux soudainement s'ouvrit, béant et ténébreux, un terrible précipice au bout d'une pente rapide, tout envahie d'une broussaille épineuse. Le ravin pierreux s'enfonçait dans ce fourré, et il y faisait encore sombre comme la nuit ; ils s'arrêtèrent car les épines poussaient dru jusqu'au pied des parois, et les branches entrelacées formaient un toit touffu, si bas que souvent Tuor et Voronwë devaient ramper comme des bêtes qui regagnent furtivement leur antre souterrain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ThomasSpoketcompagnieThomasSpoketcompagnie   24 janvier 2020
Et l'hiver se fit plus profond et il ft très froid pour ces régions, le gel passa sur la plaine de Tumladen et la glace s'installa sur ces étangs ; mais les fontaines jouaient encore sur Amon Gwareth et les deux arbres fleurirent, et les gens festoyèrent jusqu'à ce jour de terreur dissimulé dans le cœur de Melko.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de J.R.R. Tolkien (86) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de J.R.R. Tolkien
Émission “Une vie une oeuvre” dirigée par Martin Quenehen et consacrée à la figure de l'écrivain John Ronald Reuel Tolkien ou La Féérie du verbe. Diffusion sur France Culture le 06 décembre 2014. Par Lydia ben Ytzhak. Réalisation : Marie-Laure Ciboulet. Prise de son : Stéphane Beaufils. Attachée d'émission : Claire Poinsignon. Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France. Pour ce philologue médiéviste enseignant à Oxford la linguistique et les langues nordiques, créer un univers monumental ne suffisait pas : il fallait aussi lui inventer une géographie toute entière avec ses cartes, ses noms de lieux rattachés à une histoire millénaire, à une cosmogonie détaillée, chacun des peuples de la Terre du Milieu possédant ses traditions, ses langues, ses chants et ses légendes, seule alchimie selon lui capable de conférer une vraisemblance à son atmosphère merveilleuse. Passionné par les langues construites, Tolkien qualifiait son amour des mots de « vice secret» le conduisant à créer des vocabulaires imaginaires, enrichis de notes étymologiques, d'alphabets dessinés et de grammaires fictives. Il affirmait ironiquement n’avoir écrit “Le Seigneur des anneaux” que dans le but de bâtir un monde rendant naturelle une salutation entre deux elfes. L'une des plus prodigieuses odyssées de l'imagination du XXe siècle fait écho à la tradition mythologique du Moyen-Age, à la littérature arthurienne, aux sagas islandaises, au poème héroïque en vieil anglais Beowulf (une épopée chevaleresque), aux anciens livres gallois, aux légendes celtiques, aux Eddas scandinaves, à la littérature haut-saxonne, nordique, germanique, anglo-saxonne... en diffusant leur étrange beauté. Son oeuvre proliférante et inachevée publiée essentiellement par son fils Christopher est devenue la référence inspiratrice du monde de la fantasy. Avec cent-cinquante millions de livres vendus, il est l'écrivain le plus lu dans le monde. Si les trilogies cinématographiques ne peuvent rendre toute la complexité de l'oeuvre de Tolkien dans sa portée esthétique, philosophique, initiatique et spirituelle, elles ont eu le mérite de relancer des millions de lecteurs dans son imaginaire poétique, sur les sentiers des elfes et les routes perdues des hobbits, sur les pistes des géants de pierre menacés par les orques, les dragons et les vieilles forêts, pour remonter aux sources de la légende du "Pays Faërie".
Invités : Vincent Ferré, maître de conférences à Paris XIII. Damien Bador, co-auteur de “L'Encyclopédie du Hobbit” et du “Monde des Hobbits” aux éditions Pré-aux-Clercs. Jean-Rodolphe Turlin, auteur de “Promenades au pays des Hobbits : itinéraires à travers la Comté de J.R.R. Tolkien” aux éditions Terre de brume. Isabelle Pantin, auteur de “Tolkien et ses légendes : une expérience en fiction” chez CNRS éditions, et d'une contribution à la revue Bifrost n°76 spécial J.R.R. Tolkien : Voyages en Terre du Milieu. Michaël Devaux, auteur de “Tolkien : l'effigie des elfes” publié chez Bragelonne, et a coordonné Tolkien aujourd'hui aux Presses Universitaires de Valenciennes.
Thèmes : Arts & Spectacles| Grands Classiques| Littérature Jeunesse| Science Fiction| J.R.R. Tolkien
Source : France Culture
+ Lire la suite
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le seigneur des Anneaux

Quel est le métier de Sam ?

cuisinier
ébéniste
jardinier
tavernier

15 questions
4165 lecteurs ont répondu
Thème : Le Seigneur des anneaux de J.R.R. TolkienCréer un quiz sur ce livre