AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266070867
160 pages
Éditeur : Pocket (13/11/2003)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 263 notes)
Résumé :
Au milieu des années cinquante, un professeur d'Oxford à l'imagination inépuisable créait une épopée fabuleuse qui allait devenir l'objet d'un culte jaloux pour toute une génération de lycéens anglais avant de conquérir le monde entier. Aujourd'hui, les lecteurs du "Seigneur des anneaux" se comptent par millions, mais ces adeptes des "Hobbits" et de leur pays des merveilles continuent à se comporter comme une secte secrète ou une maçonnerie d'initiés. Afin de facili... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
Myriam3
  14 avril 2017
Y'a un drôle d'homme qui se nomme Tom Bombadilom!
Le titre est un peu mensonger, seuls quelques textes-poèmes concernent notre cher Hobbit mais qu'importe, nous sommes bien dans l'univers foisonnant et imaginaire de Tolkien.
Ce recueil étant en version bilingue, j'ai navigué de la page gauche à la page droite, charmé par la musicalité du texte anglais mais nécessitant la traduction pour en mieux saisir le sens. Dans la version anglaise, il y a beaucoup de néologismes difficilement traduisibles en français, et les rimes ne suivent pas.
Les premiers poèmes sont repris du Seigneur des Anneaux, mais il y a ensuite de beaux textes, comme notamment L'Homme dans la lune a veillé trop tard, et L'Homme dans la lune est descendu trop tôt. Ce dernier, fatigué de son monde et désireux de voir l'enchantement des couleurs au lever du soleil, la joie et la chaleur qui en émane, décide de descendre par son échelle en filigrane de cheveux d'argent. Déception: tout est gris, morne, froid.
Il y a encore d'autres poèmes d'amour, d'errance, de créatures imaginaires et légendaires, de quoi rêver comme un enfant à qui on raconte une histoire.
Ca peut être une parfaite introduction au monde de Tolkien, mais aussi une nouvelle visite dans cet univers incroyable!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
Aline1102
  11 janvier 2020
Contrairement à ce que laisse présager le titre de cet ouvrage, Les aventures de Tom Bombadil ne renferment pas une aventure épique dont le héros serait le personnage le plus énigmatique des Terres du Milieu.
Les aventures de Tom Bombadil sont en réalité un recueil de poésie (bilingue dans le cas de mon édition) qui mettent en scène des héros plus fantastiques les uns que les autres, dont Tom Bombadil. Deux poèmes sur seize sont consacrés à ce dernier, ce qui est peu et ne justifie pas vraiment le titre donné à l'ouvrage.
Les poèmes réunis ici sont très amusants à lire. Certains donnent l'impression d'être plus proches des chansons – du genre de celles que de joyeux Hobbits chanteraient à l'Auberge du Dragon vert de Hobbitebourg après une soirée bien arrosée. D'autres encore semblent avoir été écrits par un père pour ses quatre jeunes enfants et laissent à penser que John, Michael, Christopher et Priscilla ont peut-être eu la primeur de ces textes : si c'est le cas, ils ont dû bien s'amuser (notamment avec le chat qui joue du violon).
Outre Tom Bombadil, on retrouve aussi dans ces poèmes certaines personnages connus, comme le Père Magotte, le fermier qui a donné une bonne correction au jeune Frodon qui lui volait ses champignons.
Pour les fans de Tolkien, cette jolie collection de poèmes apporte un petit plus. Elle permet non seulement de retrouver des personnages appréciés, mais aussi de prendre la mesure du talent du grand homme pour tout type de récit. Tolkien, maître de la prose, était également très doué pour la poésie et les rimes.
Challenge Solidaire – Des classiques contre l'illettrisme : 2/30
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Calidia
  05 avril 2016
Les aventures de Tom Bombadil constitue un recueil de seize poèmes. Comme le titre ne l'indique pas, ces poèmes ne sont pas uniquement consacrés à ce mystérieux personnage qu'est Tom Bombadil. Ce sont plutôt de gentilles comptines comme on en trouve fréquemment dans le Seigneur des Anneaux. Mais si, vous savez, ce sont tous ces passages qui ennuient bon nombre de lecteurs… J'ai toujours adoré les chansons dans les livres de Tolkien, tour à tour reposantes et amusantes. Mais je les aime davantage quand elles sont intégrées dans un plus grand récit.
Tom Bombadil apparaît dans le premier tome du Seigneur des Anneaux (La Communauté de l'Anneau) mais on en entend peu parler ensuite. C'est à peine s'il est mentionné et quand Frodon se renseigne à son sujet, notre curiosité n'est pas davantage satisfaite. Tom Bombadil, c'est le personnage parachuté au début de l'histoire qui n'a pas de grande importance pour arriver à la fin du récit. D'ailleurs, Peter Jackson ne s'y est pas trompé en adaptant la trilogie puisqu'il a tout bonnement supprimé ce personnage.
Pourtant, les moments avec Tom Bombadil sont très forts dans le livre, même si peu en adéquation avec le reste de l'histoire. Tom Bombadil, c'est un peu un rêve.
Ce cher Tom Bombadil est un être mystérieux dont on ne sait toujours pas la race. de nombreuses hypothèses circulent sur le net mais je crois que tout la magie est finalement dans le fait de ne pas savoir. C'est un être à part, juste ça. Je pense que Tolkien lui-même ne savait pas et que cela lui plaisait ainsi.
Il vit dans un cottage aux abords de la Forêt Noire avec sa femme Baie d'Or, « fille de la rivière ». C'est un joyeux drille, un personnage bon vivant et jovial qui aime les bons repas (les Hobbits lui en sont bien reconnaissants !) et la compagnie de sa jolie femme.
Tom, derrière toute cette bonhomie, cache de très grands pouvoirs. Il ne fait qu'un avec la nature et a des dons très particuliers (guérison entre autres). Il peut commander aux objets et surtout, il résiste au pouvoir de l'Anneau Unique !
Tous les poèmes respirent cette bienveillance simple. J'ai toujours eu une préférence pour les beaux vers des Elfes mais il est bon parfois de respirer l'air enjoué de la Comté. Tolkien est pour moi un formidable conteur mais ce qu'il nous propose ici tient davantage de gentilles comptines que de grands poèmes. Cela dit, cela reste très agréable à lire puisque les poèmes sont très courts et se succèdent rapidement. En effet, l'édition que j'ai lue propose à la fois la version originale et la traduction française (ce qui divise donc l'épaisseur du livre par deux, si vous me suivez bien). Cette dernière est très réussie même si malheureusement elle ne retranscrit pas tout la saveur des mots de Tolkien.
En résumé, ce petit recueil peut s'avérer anecdotique au sein de l'oeuvre de Tolkien. Il conviendra surtout aux amateurs de prose poétique ou aux grands fans de l'auteur qui veulent continuer à parcourir la Terre du Milieu. Il n'égale pas l'héroïsme du Seigneur des Anneaux ou le contenu du Silmarilion mais il a au moins le mérite de m'avoir donné sacrément envie de me replonger dedans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Philemont
  07 janvier 2013
Les aventures de Tom Bombadil est un recueil de poèmes dont l'inspiration est à rechercher dans l'univers bien connu de Tolkien : la Terre du Milieu. Mais contrairement à ce que pourrait laisser supposer le titre de cet ouvrage, il ne faut pas rechercher ici un complément au Seigneur des Anneaux, en particulier une solution au mystère "Tom Bombadil".
Certes Tom Bombadil, ainsi que d'autres personnages de l'oeuvre de Tolkien, sont bel et bien présents dans ce recueil. On retrouvera ainsi les premiers vers du poème éponyme au Livre I Chapitre VII du seigneur des Anneaux. Il en est de même du Troll de pierre (Livre I Chapitre XII) et de l'Oliplant (Livre IV Chapitre IV). Mais ils prennent ici vie dans des poèmes pour le moins obscurs, même pour qui connaît bien l'univers de Tolkien.
Cette impression mitigée est en outre accentuée par une traduction pour le moins médiocre, qui ne respecte ni le sens de certains termes, ni la métrique des poèmes originaux, bien que ce soit essentiel en poésie.
Heureusement, la présente édition est bilingue, ce qui permet aux lecteurs anglicistes d'apprécier tous le sens des poèmes originaux. Et même sans être spécialiste de la langue anglaise, une simple lecture en version originale nous permet déjà de saisir la musicalité des vers de Tolkien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
CharlesEdouard
  24 mai 2019
Tom Bombadil apparaît au début du livre "Le Seigneur des Anneaux" dans le premier tome "La Communauté de l'anneau".
Tom Bombadil passe l'anneau autour de son doigt, pourtant il ne se passe rien, Frodon stupéfait lui demande comment cela se peut, et surtout pourquoi n'irez t-il pas à sa place? Et cela c'est à vous de découvrir et surtout il n'y aurait plus la même histoire.
Tom Bombadil reste un personnage énigmatique qui dans son humilité à un grand pouvoir.
Frodon Sacquet : « Qui est Tom Bombadil ? »
c'est pour cela que j'ai lu "Les Aventures de Tom Bombadil"
Quoi que Tom réponds à Frodon :
« « Hein, quoi ? » dit Tom en se redressant ; et dans la pénombre, ses yeux étincelèrent. « Tu ne connais pas encore mon nom ? C'est la seule réponse. Dis-moi, qui es-tu, toi tout seul, sans le nom qui te nomme ? Mais tu es jeune et je suis vieux. L'Aîné, voilà ce que je suis. Croyez-m'en, mes amis : Tom était ici avant la rivière et les arbres ; Tom se souvient de la première goutte de pluie et du premier gland. Il traçait des sentiers avant les Grandes Gens et a vu les Petites Gens arriver. Il était ici avant les Rois, et les tombeaux, et les Esprits des Tertres. Quand les Elfes ont passé dans l'Ouest, Tom était déjà ici, avant que les mers soient fléchies. Il a connu les ténèbres sous les étoiles, alors qu'elles ne contenaient aucune peur – avant que le Seigneur Sombre vienne de l'Extérieur. »
c'est un ouvrage pour plus jeunes, avec des poésies, chansons..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
OrtieumbreOrtieumbre   25 avril 2021
L’homme dans la lune est descendu trop tôt
JRR Tolkien
Les aventures de Tom Bombadil

Tout pailleté d’argent était l’Homme dans la Lune
Et de fils d’argent également était sa barbe.
Couronné d’opale, ceint de perles à la taill,
Dans son manteau de gris, une fois, il passa
A travers un brillant parquet,
Et, en secret, avec une clé de cristal,
Ouvrit une porte d’ivoire.

Sur une échelle en filigrane de cheveux scintillants
Il descendit doucement,
Il n’était pas mécontent de recouvrer sa liberté
Et de vivre désormais une folle aventure.
Il avait perdu le goût des diamants;
et il était las de son minaret
De grosses pierres de lune qui se dressait solitaire
Sur une montagne lunaire.

Il aurait bravé tous les périls pour du rubis ou du béryl
A broder sur ses pâles atours,
pour de nouveaux diadèmes de gemmes éclatantes
__ Émeraudes et saphirs.
Il était seul aussi, et n’avait rien d’autre à faire
Que de contempler l’or de l’univers
et de prêter l’oreille à son bourdonnement
Qui de loin en loin se faisait entendre
Annonçant chacune de ses joyeuses révolutions.

A la pleine lune, dans sa lune d’argent
Son soeur avait soif de Feu :
Non pas les limpides lumières des blêmes sélénites…
C’était le rouge qu’il voulait,
Du carmin, du rosé, de l’orangé, des braises,
du feu, des flammes nacarat,
Du ciel écarlate, de ces ciels qu’on voit au lever du soleil
Quand commence un jour d’orages.

Il aurait aimé des océans de bleu, et les vives couleurs
De la forêt et des marais;
Il languissait après la joie de la terre populeuse,
Il languissait après le sang si rouge des hommes,
Il rêvait de chansons, de grands rires,
De viandes brûlantes et de vin,
Alors qu’il mangeait des gâteaux de perles
saupoudrés de légers flocons de neige,
Et qu’il buvait clairet son éclat de lune.

Il avait des impatiences dans les jambes
Rien qu’à l’idée de la viande,
Rien qu’à penser au poivre, au punch qui coule à gogo;
Et, insouciant, il descendit de son escalier en pente,
Et, comme une météore,
Une étoile filante, la nuit du réveillon
En clignotant il tomba de son échelle
Dans un bain d’écume
Au milieu de la venteuse Baie de Bel.

Il se mit à se demander ce que diable il pouvait faire,
Il était… comme la lune! à fondre et se noyer,
Quand, enfin, un bâteau de pêche le découvrit
qui au loin flottait;
Les hommes d’équipage, très étonnés,
Le prirent à leur filet tout luisant et détrempé,
Dans un chatoiement phosphorescent
De blancs bleuâtres et d’opalescences
Et de délicats verdâtres liquéfiés.

Contre sa volonté, ils l’empaquetèrent avec le poisson d’aube
Pour le porter à terre :
“Le mieux que vous ayez à faire est de trouver un lit dans une auberge,
Dirent-ils, la ville est là, juste derrière ! “
Seul le glas lent d’une cloche
Tout en haut du Phare
Annonça la nouvelle de sa piteuse croisière lunaire
A cette heure incongrue de la journée.

Pas un feu ne fut allumé, pas un petit-déjeuner préparé
Et l’aube était humide et glacée.
En fait de feu il n’y avait que des cendres, et pour herbe, de la boue,
Pour soleil une lampe fumante
Dans une infâme venelle. Il ne rencontra pas âme qui vive,
— Mais au contraire les ronflements de tous les gens qui
Au lit dormaient encore.

En passant il frappa à des portes fermées à double tour,
Il appela, il cria en vain.
Enfin, il parvint à une auberge — derrière la vitre brillait une lumière — ,

Il frappa au carreau.
Un cuisinier ensommeillé le dévisagea d’un oeil maussade
Et lui fit : “ Qu’est-ce que vous voulez?”
— Je veux du feu, je veux de l'or, je veux des vieilles chansons,
Et je veux voir le vin rouge couler gratis!”
“C’est pas ici que vous trouverez ça”, fit le cuisinier d’un ton sournois.
“Mais vous pouvez toujours entrer.”
“Je manque d’argent et je n’ai pas de soie sur moi.
— Peut-être vous laisserai-je séjourner ici.”
Un don en argent pour soulever le loquet,
une perle pour passer le seuil;
Pour une chaise au coin du feu,
Ça coûtait vingt fois plus.

Ce fut la faim et la disette
Tant qu’il n’eut pas donné sa couronne et son manteau;
Et après tout ce qu’il obtint ce fut, servi dans un pot de terre
Cassé et noir de fumée, du porridge froid et vieux de deux jours
A manger avec une cuillère en bois!
Ce pauvre fou, pour les puddings aux raisins que l’on mange à Noël
Il venait trop tôt, beaucoup trop tôt
Cet imprudent invité aux envies lunatiques
Tombé des Montagnes de la Lune.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Myriam3Myriam3   14 avril 2017
Pour l'attraper il tissa une toile
Plus légère que l'air;
Pour la suivre il se confectionna
Une aile en peau de scarabée
Et une aile empennée en duvet d'hirondelle.
Après l'avoir étourdie,
Il la saisit
Au moyen d'un fil d'araignée;
Il lui fabriqué de petites tentes
En corolles de lis pour qu'elle y niche,
Un lit nuptial en fleurs et duvet de chardons
Pour qu'elle s'y repose;
De toiles soyeuses il l'habille,
De voiles éclatants, argent et blanc.

Errance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
DanieljeanDanieljean   16 juillet 2015
L'été Vieux Tom allait par les prairies
Cueillant des boutons d'or, courant après des ombres,
Chatouillant les bourdons qui butinent parmis les fleurs,
Paressant au bord de l'eau des heures et des heures.

Sa barbe, alors, trempait au fil de l'onde
Et Baie d'Or, la fille de Dame Rivière
Montait des bas-fonds la lui tirer.
Dessous les nénuphars Tom plongeait,
Il pataugeait, il barbotait, il bouillonnait...

"Eh, Tom Bombadil ! Où vas-tu donc de ce pas ?
Lui disait Jolie Baie d'Or, en soufflant des bulles ainsi
Tu n'effraie l'alevin et le brun campagnol,
Les limandins tu apeures..., sans compter que tu mouilles
La plume de ton chapeau !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
jsgandalfjsgandalf   22 mai 2012
Then Tom hurried on. Rain began to shiver,
Round rings spattering in the river running river ;
A wind blew, shaken leaves chilly drops were dripping ;
Into a sheltering hole Tom went skipping.

Alors Tom pressa le pas.
La pluie se mit à tomber éclaboussant
En mille anneaux frémissants l’eau qui courait.
Un grand vent souffla, les feuilles agitées laissèrent
Tomber des gouttes froides.
Vieux Tom sauta dans un trou s’abriter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
jsgandalfjsgandalf   22 mai 2012
Old Tom in summertime walked about the meadows
Gathering the buttercups, running after shadows,
Tickling the bumblebees that buzzed among the flowers,
Sitting by the waterside for hours upon hours.

L’été vieux Tom allait par les prairies
Cueillant des boutons d’or, courant après des ombres,
Chatouillant les bourdons qui butinent parmi les fleurs,
Paressant au bord de l’eau des heures et des heures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de J.R.R. Tolkien (86) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de J.R.R. Tolkien
Émission “Une vie une oeuvre” dirigée par Martin Quenehen et consacrée à la figure de l'écrivain John Ronald Reuel Tolkien ou La Féérie du verbe. Diffusion sur France Culture le 06 décembre 2014. Par Lydia ben Ytzhak. Réalisation : Marie-Laure Ciboulet. Prise de son : Stéphane Beaufils. Attachée d'émission : Claire Poinsignon. Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France. Pour ce philologue médiéviste enseignant à Oxford la linguistique et les langues nordiques, créer un univers monumental ne suffisait pas : il fallait aussi lui inventer une géographie toute entière avec ses cartes, ses noms de lieux rattachés à une histoire millénaire, à une cosmogonie détaillée, chacun des peuples de la Terre du Milieu possédant ses traditions, ses langues, ses chants et ses légendes, seule alchimie selon lui capable de conférer une vraisemblance à son atmosphère merveilleuse. Passionné par les langues construites, Tolkien qualifiait son amour des mots de « vice secret» le conduisant à créer des vocabulaires imaginaires, enrichis de notes étymologiques, d'alphabets dessinés et de grammaires fictives. Il affirmait ironiquement n’avoir écrit “Le Seigneur des anneaux” que dans le but de bâtir un monde rendant naturelle une salutation entre deux elfes. L'une des plus prodigieuses odyssées de l'imagination du XXe siècle fait écho à la tradition mythologique du Moyen-Age, à la littérature arthurienne, aux sagas islandaises, au poème héroïque en vieil anglais Beowulf (une épopée chevaleresque), aux anciens livres gallois, aux légendes celtiques, aux Eddas scandinaves, à la littérature haut-saxonne, nordique, germanique, anglo-saxonne... en diffusant leur étrange beauté. Son oeuvre proliférante et inachevée publiée essentiellement par son fils Christopher est devenue la référence inspiratrice du monde de la fantasy. Avec cent-cinquante millions de livres vendus, il est l'écrivain le plus lu dans le monde. Si les trilogies cinématographiques ne peuvent rendre toute la complexité de l'oeuvre de Tolkien dans sa portée esthétique, philosophique, initiatique et spirituelle, elles ont eu le mérite de relancer des millions de lecteurs dans son imaginaire poétique, sur les sentiers des elfes et les routes perdues des hobbits, sur les pistes des géants de pierre menacés par les orques, les dragons et les vieilles forêts, pour remonter aux sources de la légende du "Pays Faërie".
Invités : Vincent Ferré, maître de conférences à Paris XIII. Damien Bador, co-auteur de “L'Encyclopédie du Hobbit” et du “Monde des Hobbits” aux éditions Pré-aux-Clercs. Jean-Rodolphe Turlin, auteur de “Promenades au pays des Hobbits : itinéraires à travers la Comté de J.R.R. Tolkien” aux éditions Terre de brume. Isabelle Pantin, auteur de “Tolkien et ses légendes : une expérience en fiction” chez CNRS éditions, et d'une contribution à la revue Bifrost n°76 spécial J.R.R. Tolkien : Voyages en Terre du Milieu. Michaël Devaux, auteur de “Tolkien : l'effigie des elfes” publié chez Bragelonne, et a coordonné Tolkien aujourd'hui aux Presses Universitaires de Valenciennes.
Thèmes : Arts & Spectacles| Grands Classiques| Littérature Jeunesse| Science Fiction| J.R.R. Tolkien
Source : France Culture
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Poésie anglaiseVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature anglaise et anglo-saxonne>Poésie anglaise (101)
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le seigneur des Anneaux

Quel est le métier de Sam ?

cuisinier
ébéniste
jardinier
tavernier

15 questions
4311 lecteurs ont répondu
Thème : Le Seigneur des anneaux de J.R.R. TolkienCréer un quiz sur ce livre

.. ..