AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782700275476
640 pages
Rageot Editeur (24/02/2021)
4.11/5   140 notes
Résumé :
Dague est voleur et espion. Il vit de cambriolages et de petits larcins. Alors qu'il est en mission de surveillance, il assiste à l'agression de Mira, une étrangère qui a fui son pays suite à un coup d'Etat.
L'adolescente est archiduchesse, poursuivie par un tyran qui veut l'épouser et s'accaparer ses talents. Car elle fait partie des mécanomages, des sorciers capables de combiner leurs pouvoirs à de savants montages d'ingéniérie mécanique.
En sauvant ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (95) Voir plus Ajouter une critique
4,11

sur 140 notes

florencem
  29 août 2021
Ayant beaucoup aimé Engrenages et sortilèges, quand j'ai vu qu'Adrien Tomas sortait un second roman se passant dans le même univers, je n'ai pas résisté. Bien qu'on ne retrouve pas Grise et Cyrus, j'avais hâte d'explorer un peu plus le monde que l'auteur avait imaginé. Autres lieux, autres personnages, donc encore plus de choses à découvrir. Et voir un monde imaginaire s'agrandir et s'étoffer, je trouve toujours cela très intéressant.
L'histoire de Dragons et mécanismes se déroule donc après Engrenages et sortilèges. Il est tout à fait possible de les lire indépendamment selon moi, même si certains clins d'oeil ou bien des « easter eggs » comme on peut les appeler sont présents. Ici, nous atterrissons en Xamorée, contrée prospère connue pour son commerce mais aussi ses dragons, qui n'ont rien de très amicaux… bien au contraire. C'est ici que Dague, jeune voleur plutôt doué, va finir par rencontrer Mira, archiduchesse en fuite à l'intelligence remarquable. Deux mondes qui s'opposent mais une recherche d'identité qui pourrait bien rapprocher les deux adolescents.
Un vol, une fuite, une rencontre. Dès le départ, le récit nous plonge dans le vif du sujet et on sent bien que très vite les événements vont s'entremêler et faire place à pas mal d'action. de quoi nous tenir en haleine sans trop de difficultés et de nous faire découvrir la cité de Dague puis la dangereuse jungle qui l'entoure avec tous les secrets qu'elle abrite. Et je me suis prise au jeu tout de suite. Je n'ai pas autant accroché qu'avec Engrenages et sortilèges, mais clairement je suis absolument fan de l'idée de pousser la découverte de cet univers. Dague et Mira m'ont de plus charmée très rapidement. de quoi faire passer les plus de six-cents pages très rapidement.
Pour moi, Dragons et mécanismes est avant tout une recherche d'identité. Trouver sa place dans le monde, connaître ses origines, mais aussi décider de ce que l'on veut devenir. Et c'est au travers de nos deux héros que ces questions sont exploitées. L'évolution des personnages est donc l'un des points majeurs du roman, et j'adore cela. Nous restons cependant dans de la fantaisie, donc pas d'inquiétude, il y a aussi beaucoup d'actions et de quoi s'émerveiller, ainsi qu'une dose de politique et de science. Adrien Tomas couvre ainsi pas mal de genre.
Comme pour Engrenages et sortilèges, j'ai beaucoup accroché avec le trio principal, laissant les personnages secondaires moins palpitants pour moi. Dague a ce côté anti-héros au grand-coeur. Un voleur qui sait qu'il n'avait pas d'autres choix, mais qui a une morale et aussi une capacité de réflexion et d'adaptation qui en font un personnage plutôt cool. Mira sort complètement de l'ordinaire. Aristocrate, mécanomage très douée, elle reste cependant peu à l'aise avec les êtres humains. Elle a aussi ce côté décalé et assez étrange. Elle est en pleine fuite mais son côté scientifique reprend très vite le dessus, oblitérant ainsi une certaine logique de survie. Mais dans ses contradictions, la jeune femme est attachante et piquante. Puis vient Cuthbert. Clairement, l'élément humoristique du roman. Des traits de caractères exacerbés, parfois poussif dans le ridicule, mais qui vont très bien au petit personnage. Et il assume.
C'est à travers leur fuite que les enfants vont apprendre à voir le monde différemment et aussi à évoluer. Dague prendra conscience de l'existence d'un autre monde, Mira s'ouvrira aux humains, et Cuthbert… restera Cuthbert (mais c'est comme ça qu'on l'aime). A seize ans, les deux adolescents vont aller de leçon en leçon, comprenant que l'héritage que nous lèguent nos parents n'est pas toujours un cadeau, et qu'il faut passer outre les préjugés et garder l'esprit ouvert. Je n'ai pas trouvé ce point précis Dragons et mécanismes moralisateur d'ailleurs. Il y a de nombreux messages qui passent au fil de l'histoire et qui je pense sont de très bons points de réflexion. de plus, ils font partie intégrante de l'évolution des héros et sont totalement en accord avec l'histoire.
Il y a par contre quelques points auxquels j'ai moins accroché. La sensation de fuite durant les trois-quarts du roman, comme s'il n'y avait aucune autre issue, et quand ce sentiment finit par disparaître, Dragons et mécanismes touche à sa fin. Ses méchants. Si Arlov est pour moi une caricature totalement assumée par l'auteur, la troupe de mycéens a un objectif qui est beaucoup trop obscur pour moi. Ce n'est que dans l'épilogue que l'on comprend leur agissements. Les dragons restent aussi assez peu exploités au final. Difficile cependant d'en ajouter plus sans alourdir le récit, ce dont j'ai conscience, mais j'aurais aimé qu'ils soient plus « actifs » ici.
Dragons et mécanismes a été une lecture dépaysante et très agréable, avec son lot de découvertes et des personnages principaux que j'ai vraiment beaucoup aimés. le mélange science et magie fonctionne toujours pour moi, d'autant plus qu'ici Adrien Tomas y ajoute une touche de mysticisme. le petit clin d'oeil à Engrenages et sortilèges avait un goût de trop peu, mais je ne perds pas espoir. Un troisième volume pourrait continuer de nous faire voyager.

Lien : https://loticadream.com/drag..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
coquinnette1974
  01 mars 2021
Après Engrenages et sortilèges je me suis plongée dans le tout dernier roman d'Adrien Tomas : Dragons et mécanismes grâce aux éditions Rageot Éditeur, que je remercie pour l'envoi via net galley.
Dague est voleur et espion. Il vit de cambriolages et de petits larcins. Alors qu'il est en mission de surveillance, il assiste à l'agression de Mira, une étrangère qui a fui son pays suite à un coup d'Etat.
L'adolescente est archiduchesse, poursuivie par un tyran qui veut l'épouser et s'accaparer ses talents. Car elle fait partie des mécanomages, des sorciers capables de combiner leurs pouvoirs à de savants montages d'ingénierie mécanique.
En sauvant Mira, Dague est blessé, et les deux jeunes gens sont d'abord contraints de se cacher.
Mais l'aristocrate est déterminée. Pour échapper à son ennemi et - accessoirement - tenter de récupérer le trône d'Asthénocle auquel elle peut prétendre, elle est résolue à s'enfoncer au coeur de la jungle.
N'ayant pas envie de quitter l'univers crée par Adrien Tomas dans Engrenages et sortilèges, j'ai enchaîné avec la lecture de Dragons et mécanismes, et je suis ravie de ma lecture.
Ce roman n'est en aucun cas une suite, si vous n'avez pas lu le précédent vous comprendrez parfaitement celui-ci. Il se déroule dans le même univers, dans le même monde, mais cette fois ci à Xamorée. On va découvrir les Dragons mais ceux ci sont différents de ceux qu'on imagine ou qu'on a déjà lu. Je n'en dirais pas plus, je pense que c'est un ouvrage qu'il est important de découvrir sans en savoir trop dessus. En dévoiler un peu trop pourrait gâcher le plaisir de la lecture et cela serait dommage.
J'ai aimé l'histoire, l'ambiance et les personnages. J'ai lu ce roman quasiment d'une traite, devant juste m'arrêter pour aller travailler.
Dragons et mécanismes est du genre fantasy steampunk, genre que je connais mal mais qui me captive quand l'auteur est Adrien Tomas.
L'univers qu'il a crée est passionnant, très riche, et il est impossible de s'ennuyer.
C'est parfois assez complexe, il faut bien suivre mais je suis bluffée car tout est bien construit, tout se tient, il y a sacré travail d'écriture derrière ce roman pour adolescents.. et adultes.
Vous l'aurez compris, j'ai eu un coup de coeur et je mets un énorme cinq étoiles à ce très bon roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
boudicca
  22 mars 2021
Rentrée chargée pour Adrien Tomas en ce début d'année 2021 ! Après le sympathique « Les dossiers du Voile », un roman young adult paru chez Fleurus mettant en scène un Paris peuplé de sorcières, loups-garous et vampires, l'auteur revient ce mois-ci avec un nouvel ouvrage édité cette fois par Rageot. Clairement orienté « littérature jeunesse », « Dragons et mécanismes » se déroule dans le même univers que celui déjà mis en scène dans « Engrenages et sortilèges », mais aussi plus récemment dans « Les Vaisseaux d'Arcane » (roman adulte). L'auteur change cependant de décor, puisque l'action se déroule cette fois sur un autre continent, la Xamorée, un territoire qui fait penser à l'Afrique par bien des aspects et sur lequel le lecteur va faire la connaissance de deux personnages. le premier, Dague, est un jeune voleur vivant dans le quartier le plus mal famé de la ville d'Asogadre et enchaînant les petits boulots d'espionnage ou de vol pour le compte du chef de la pègre locale. La seconde, Mira, est une jeune noble ayant fui son pays après le coup d'état fomenté par un duc désormais lancé à sa recherche en vue de l'épouser pour renforcer sa légitimité. Les deux adolescents vont rapidement se lier d'amitié et vont devoir faire front commun contre plusieurs ennemis disposants de moyens redoutables. Pour l'archiduchesse, la seule solution réside dans Msitwa Ioka, jungle dans laquelle peu d'habitants de Xamorée se risquent car peuplée de dragons qui menacent le continent depuis des siècles. Là-bas, Dague et Mira vont faire des rencontres étonnantes et découvrir des pans oubliés de l'histoire xamoréenne, le tout en tentant d'échapper à un duc près à tout pour récupérer sa promise, un sorcier aux motivations suspectes… et bien sûr des dragons qui entretiennent une haine farouche envers les humains.
Contrairement au précédent roman de l'auteur qui pouvait s'adresser autant à un public adulte que jeunesse, celui-ci est clairement orienté pour de jeunes adolescents. L'aventure dépeinte devrait d'ailleurs sans mal leur plaire, l'auteur multipliant les rebondissements et les scènes d'action, sans oublier de développer son univers et ses personnages. L'ouvrage repose sur un certain nombre de clichés propres à la fantasy jeunesse (et pas que), que ce soit au niveau du profil des personnages (voleur / noble) que du bestiaire mis en scène (les dragons) ou encore de quelques péripéties (révélations sur l'origine inconnu d'un personnage, course poursuite...). L'auteur ne se contente cependant pas de ces stéréotypes qu'il tente astucieusement de dépasser dans l'optique de proposer aux jeunes lecteurs une vision plus moderne et plus ouverte de la société. le fait de mettre en scène un continent inspiré de l'Afrique, et donc essentiellement des personnages noirs, n'est évidemment pas anodin, et la mise en avant d'un personnage comme Dague permettra aux jeunes lecteurs de se faire une autre image du héros que celle du traditionnel blanc/beau-gosse/sportif/riche. La question de la transidentité est également abordée, de même que celle du handicap ou encore de la variété des régimes politiques, ce qui change agréablement des sempiternels royaumes/empires malheureusement omniprésents en fantasy. En dépit d'un apparent classicisme, le roman se démarque donc par la diversité de ses personnages ainsi que par sa volonté de questionner la société et ses représentations. le pari est réussi, tous ces sujets étant traités de manière efficaces mais sous-jacentes, l'aventure restant au coeur de l'intrigue. le mélange des genres entre magie et ingénierie est également intéressant, et ce d'autant plus que de nouvelles trouvailles viennent alimenter le récit au fur et à mesure du périple des personnages.
Dague et Mira sont pour leur part des personnages attachants et, là encore, moins stéréotypés qu'on ne pouvait le croire de prime abord puisque le cliché du voleur dégourdi sauvant la belle noble complètement déboussolée ne tient pas bien longtemps. Agaçante par la haute opinion qu'elle se fait d'elle même et de son pays, l'archiduchesse d'Asténochle ne tarde cependant pas à s'attirer la sympathie du lecteur, autant par sa maladresse dès lors qu'il est question d'interactions sociales que par la passion qui l'anime lorsqu'elle se prend à parler sciences et mécanique. Plus humble et réservé, Dague est quant à lui un personnage auquel les adolescents s'attacheront sans mal. Il en va de même de toute la petite équipe qui tourne autour de nos deux héros et qui apporte une touche d'humour et de légèreté bienvenue, qu'il s'agisse du fantôme de la vieille Kimba présente dans la tête de Dague, ou du petit dragon Cuthbert. Les autres protagonistes sont pour leur part plus caricaturaux, à commencer par les méchants qui sont bien évidemment vils et fourbes. Passé les rebondissements de la première partie, le récit se fait progressivement de plus en plus prévisible sans que cela ne nuise au charme de la ballade. L'auteur s'encombre cela dit de moins en moins de subtilité à mesure que le dénouement approche et que les scènes de combat s'accumulent, même si, là encore, le récit échappe à un certain nombre de poncifs. La fin offre une conclusion satisfaisante toute en laissant entrevoir une possible suite, plusieurs questions demeurant en suspens et de nombreux territoires de la carte n'ayant pas encore été explorés.
« Dragons et mécanismes » est donc un bon roman jeunesse, destiné principalement à un public de collégiens (bons lecteurs !). Malgré une intrigue et des personnages au profil somme toute assez classique, Adrien Tomas parvient à s'éloigner des clichés et à aborder des problématiques très actuelles qui visent à élargir une vision du monde parfois trop étriquée en terme de représentations. En dépit de la qualité de la réflexion proposée, il s'agit avant tout d'un roman d'aventure qui vise à faire voyager et rêver de jeunes lecteurs. Pour cet aspect aussi, le pari est réussi.
Lien : https://lebibliocosme.fr/202..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
kadeline
  04 mars 2021
Il y a des auteurs dont on apprécie en général le travail et c'est d'autant plus difficile d'en parler quand un roman ne passe pas, ça a été le cas pour moi avec dragons et mécanismes. Pour résumer en une phrase le problème : mettre de la diversité c'est important mais mal le faire c'est pire que de ne pas en mettre. C'est un peu virulent et je m'en excuse par avance mais là, il arrive à être au mieux maladroit avec l'ensemble des communautés sous représentées : le traitement des femmes, du handicap, de la couleur de peau et des LGBT ne va pas. Et c'est rageant d'avoir un univers dense, intéressant, bien construit avec un système lié à la biologie hyper original d'un côté et un traitement des personnages ratés de l'autre. 
A quoi sert ce besoin incessant de dire que chaque personnage de Xamorée est noir ? On a compris les 30 premières fois que l'on est sur un continent où tous les natifs sont noirs sur ce continent « moins développé », on pouvait se passer des 30 fois suivantes. A quel moment une personne amputée, en un claquement de doigts reprends sa vie normale malgré une prothèse de fortune ? A quel moment le personnage de Mira est crédible ? On est avec une femme hyper intelligente, douée en mécanique et en magie qui prend la fuite pour monter une expédition d'exploration. Bon début oui. Forcément quand on est intelligente, on est asociale ok pourquoi pas c'est un peu cliché mais ça passe. En revanche, une personne intelligente mettant le bon sens et la logique au coeur de ses actions n'est pas censée mettre la bienséance au premier plan, ça ne colle pas. Rien dans la construction de Mira ne rend logique l'idée d'aller dans la jungle en robe bouffante et chaussures à talons. Ce n'est pas une tenue adaptée, elle aurait pu l'avoir dans son sac au cas où elle soit conviée à une entrevue diplomatique ou qu'elle est envie de se faire belle à un moment propice oui bien sur mais pas cette tenue dans ce contexte et avec une telle insistance pour ne pas vouloir mettre quelque chose de plus adapté à la situation. Sur le même principe, pourquoi faire d'elle une personne qui perd sa capacité de réflexion dès que les choses tournent mal ? Pour faire perdurer l'importance de se faire aider par un personnage masculin ? du point de vue LGBT, entre le personnage qui se définit sans mettre le mot dessus comme aromantique/asexuel et pique une crise de jalousie quand les 2 autres membres du trio se rapprochent et les maladresse sur la tribu de Shumbi, ce n'est pas réussi non plus. Sa tribu ne choisit son sexe que quand ils sont prêts. J'ai d'abord pensé à une confusion entre genre et sexe avec une tribu non binaire mais non, limite tu claques des doigts tu changes de corps pour rester cisgenre, on sait jamais que sexe et genre ne soit pas en adéquation. Bon admettons c'est de la fantasy, c'est magique. Mais dans ce cas, notre personnage est soit fille soit garçon, à aucun moment vu la façon dont il/elle est décrit, il n'est adapté de l'appeler l'androgyne.
Et pour en finir avec les problèmes de personnages, juste un mot sur le grand méchant : mais quel cliché! On a le méchant archétypal, sans nuance, complètement fou et dont le but à long terme se perd au profit du court terme : récupérer Mira. Niveau personnage, tout n'est pas à jeter Dague est un peu archétypal du héros de fantasy mais ça passe, Kimba la fantôme met une touche d'humour dans l'histoire qui est fort agréable et Cuthbert a un petit côté Mushu qui passe bien.
Pour l'univers et l'utilisation de la biologie, c'est vraiment le point fort de ce texte et les spécificités de ce continent aurait vraiment du être plus développé. Pour ce qui concerne le rythme, il est a première vue bien dosé, on ne s'ennuie pas. Mais une fois terminée, on découvre un soucis, la fin est hyper rapide et ça contraste avec le reste de l'histoire. C'est dommage car c'est la partie qui aborde le plus de nouvelles choses liées à l'univers et c'est la plus courte. J'ai l'impression que l'auteur c'est dit c'est trop long je termine vite sur un malentendu le lecteur ne verra pas que je l'ai expédié de manière qui fait plouf. 
Voilà un long avis pour exprimer mon désarroi face à ce roman qui arrive à mêler de très bonnes et très mauvaises choses. Selon votre sensibilité, l'un prendra le pas sur l'autre, pas de chance pour moi ce sont les personnages qui ont pris le dessus sur l'univers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
adrianalitdeslivres
  12 mars 2021
Ayant beaucoup aimé le précédent roman d'Adrien Tomas, "Engrenages et sortilèges", c'est avec impatience que je me suis plongée dans "Dragons et mécanismes", tout en espérant retrouver l'univers complexe que l'auteur nous a créé si merveilleusement bien précédemment.
Et mes attentes n'ont pas été vaines, car effectivement, le monde où les personnages évoluent (en plus du fait qu'il m'était familier), il était aussi enrichi par quelques nouveaux détails, pour mon plus grand bonheur , les dragons étaient de la partie cette fois, entourés de la magie et des mécanismes, le tout dans une ambiance steampunk/fantasy comme j'aime.
Mira est une mécanomage brillante et elle préfère la compagnie des automates à celle des humains. Elle est capable de créer toutes sortes des mécanismes à l'aide des sorts et des rouages, par contre elle peut être un peu maladroite quand il s'agit de communiquer avec ses semblables. La jeune fille, débarque en Xamorée, en tête avec l'idée de faire une expédition dans la jungle et étudier l'arcanium , la ressource la plus précieuse du continent. Mais ce n'est pas son unique but. Mira, qui est l'archiduchesse et l'héritière du trône des Cites Franches, souhaite se cacher aussi , car un tyran la poursuit et veut s'emparer du pouvoir en l'épousant et en provoquant un coup d'état..
Dague, de son côté, est un voyou de haut niveau . Sa spécialité ? Toutes ! le vol, l'espionnage...ou les opérations de sauvetage des jeunes filles en détresse. Malgré lui, il va se retrouver embarqué dans une course poursuite à travers les bas-fonds de la ville ou à travers la jungle, tout en se liant d'amitié pour Mira, la belle rousse (que je voyais sous les traits de Rebelle, la princesse Disney).
Dans un monde ou les coups bas et les trahisons font la loi, les deux adolescents essayeront de s'adapter aux conditions ,parfois extrêmes, qui les entourent. Ensemble, ils vont devoir affronter la jungle peuplée par des dragons enragés ou lutter contre des monstres répugnants, tout en continuant leur quête...
Globalement, ce fut une lecture correcte, mais je m'attendais à autre chose pour être franche. Ce livre, malgré qu'il fait plus de 600 pages, j'avais du mal parfois à savoir où il voulait m'amener et pourquoi. Des petites intrigues s'incrustaient sur l'intrigue "de base" et je n'arrivais plus à suivre le but principal qui me semblait, par ailleurs, éloigné. Même la place des dragons n'était pas celle que j'imaginais. Mais bon, on lit un livre pour ce qu'il est et non pas pour ce qu'on aimerait qu'il soit.
Un point positif pour le choix de l'auteur de ne pas vouloir nous créer le petit couple parfait et adorable. Dague et Mira sont certes, adorables, mais ils sont loin d'être parfaits et je me suis attachée plutôt à leurs faiblesses qui leur donnait un coté un peu vulnérable .
Je retiens surtout l'univers qui me plaît beaucoup et que j'espère retrouver dans un futur roman, car je crois qu'ils en restent encore des nombreuses choses à raconter.
Pour finir, je dirais que c'était une lecture agréable, avec des jolies choses a explorer, mais j'ai préféré quand même "Engrenages et sortilèges". Je crois bien que je vais lire aussi "Les dossiers du voile" pour me faire ma petite idée quant à la plume de l'auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
AmaruelAmaruel   21 février 2021
Dague hocha machinalement la tête, sans répondre. Il ne comprenait rien à cette histoire de permutation de sexe à volonté. [...]
Il ne voyait pas du tout pourquoi quelqu'un voudrait ainsi passer d'un genre à l'autre, pourquoi quiconque voudrait ainsi échanger l'identité avec laquelle on était né contre une autre, diamétralement opposée, plutôt que se faire à celle que l'on s'était vu allouer. Cela ne faisait aucun sens pour lui.
Mais peut-être pensait-il cela parce qu'on ne lui avait jamais donné le choix. Peut-être parce que contrairement à Shumbi, il était à l'aise dans son coprs tel qu'il était, et n'avait pas envie d'en changer.
La vérité est qu'il n'avait pas besoin de comprendre. Il avait juste besoin d'accepter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
florencemflorencem   29 août 2021
– JE SUIS TOUT À FAIT CAPABLE DE FAIRE DU MAL À UNE MOUCHE !
– Oh, mais j’en suis convaincue, tout-puissant Cuthbert, acquiesça Ma en faisant un clin d’œil aux adolescents. Tu es le fléau des mouches, la dévastation des insectes, la terreur des diptères.
Commenter  J’apprécie          90
ludi33ludi33   22 février 2021
- Ou sinon, on peut s'enfuir par le souterrain ? proposa Cuthbert.
Trois paires d'yeux convergèrent vers le petit dragon.
- Quel souterrain ?
- Le souterrain qui permet de quitter le château, et dont l'entrée se situe juste là, au fond de la salle. Franchement, pitoyables humains, qu'est-ce
que vous feriez sans moi ?
Commenter  J’apprécie          60
florencemflorencem   25 août 2021
- Pire idée de la soirée, et pourtant il y avait de la concurrence, commenta Kimba.
Commenter  J’apprécie          150
LovehorseLovehorse   16 mars 2021
Mais peut-être pensait-il cela parce qu'on ne lui avait jamais donné le choix. Peut-être parce que, contrairement à Shumbi, il était à l'aise dans son corps tel qu'il était, et n'avait pas envie d'en changer.
La vérité est qu'il n'avait pas besoin de comprendre. Il avait juste besoin d'accepter.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Adrien Tomas (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Adrien Tomas
Le 17 novembre 2021, nous vous présentions notre deuxième live YouTube. Cette fois, de retour du festival Quai des Bulles de Saint-Malo, nous vous parlons de manga, BD, mais aussi de diverses actus du site. Vous pouvez également découvrir une sélection de 5 livres présentés par Octavia.
Voici les liens des livres, auteurs et contenus abordés dans l'émission : 4:02 Les 5 coups de coeur littérature étrangère/de voyage d'Octavia Le restaurant de l'amour retrouvé, d'Ito Ogawa : https://www.babelio.com/livres/Ogawa-Le-restaurant-de-lamour-retrouve/513993 Les Huit Montagnes, de Paolo Cognetti : https://www.babelio.com/livres/Cognetti-Les-huit-montagnes/960259 Compartiment pour dames, d'Anita Nair : https://www.babelio.com/livres/Nair-Compartiment-pour-dames/8574 lisières, de Kapka Kassabova : https://www.babelio.com/livres/Kassabova-Lisiere/1186700 Touriste, de Julien Blanc-Gras : https://www.babelio.com/livres/Blanc-Gras-Touriste/258115
9:04 le vide-bibliothèque Babelio 2021 : https://www.babelio.com/concours-vide-bibliotheque-babelio-2021
11:15 Testez notre générateur de bandeaux littéraires : https://www.babelio.com/bandeaux.php
13:05 Interview de la lectrice Babelio LiliGalipette : https://www.babelio.com/article/1798/Dans-la-bibliotheque-de-la-lectrice-LiliGalipette
14:26 Club de lecture de Lille : https://www.babelio.com/groupes/145/Lecteurs-de-Lilleet-du-Nord Le Club de lecture commune : https://www.babelio.com/groupes/26/Clubs-de-lecture/forums/26/Discussion-generale/28323/LC-thematique-de-novembre--Faites-de-la-place-pou
16:30 Les recommandations en littérature de l'imaginaire de professionnels du livre Patrick K. Dewdney : https://www.babelio.com/article/1784/4-romans-fantasy-conseilles-par-Patrick-K-Dewdney Librairie O'merveilles : https://www.babelio.com/article/1785/5-romans-de-SF-et-fantasy-recommandes-par-Frederic Estelle Faye : https://www.babelio.com/article/1789/Litteratures-de-limaginaire--les-5-romans-consei Adrien Tomas : https://www.babelio.com/article/1797/Litteratures-de-limaginaire--5-romans-conseilles Marcus Dupont-Besnard : https://www.babelio.com/article/1807/Litteratures-de-limaginaire--10-romans-conseille
18:50 Présentation du festival de BD Quai des Bulles L'album photos : https://www.facebook.com/babelio/posts/10158706611880678
Les rencontres dessinées Babelio Thomas Gilbert : https://www.babelio.com/auteur/Thomas-Gilbert/94916 Claire Fauvel : https://www.babelio.com/auteur/Claire-Fauvel/345920 Anne Simon : https://www.babelio.com/auteur/Anne-Simon/20959 Alix Garin : https://www.babelio.com/auteur/Alix-Garin/562425 David Prudhomme : https://www.babelio.com/auteur/David-Prudhomme/74465
Les quiz sur Babelio : https://www.babelio.com/quiz/
Masterclass avec Fabien Vehlmann et Krys https://www.babelio.com/auteur/Fabien-Vehlmann/2352 https://www.babelio.com/auteur/-Kris/2475
Promenades dessinées Max de Radiguès : https://www.babelio.com/auteur/Max-de-Radigues/76454 Alix Garin : https://www.babelio.com/auteur/Alix-Garin/562425
+ Lire la suite
autres livres classés : steampunkVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura