AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782212554779
208 pages
Éditeur : Eyrolles (23/11/2012)
3.05/5   44 notes
Résumé :
Vivre à fleur de peau

Vous a-t-on déjà dit que vous étiez à vif ou "à cran", "caractériel", "prise de tête", douillet ? S'est-on déjà moqué de vos fréquents accès de larmes, de votre impulsivité ou, au contraire, vous a-t-on reproché vos silences et votre difficulté à communiquer vos sentiments ? Oui ? Il se peut que vous soyez "hypersensible" ...

Les grands sensibles sont complexes, parfois paradoxaux : émotifs, vulnérables mais aussi ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,05

sur 44 notes
5
1 avis
4
3 avis
3
1 avis
2
5 avis
1
0 avis

prune42
  29 octobre 2019
Suite à la parution du dernier livre de Saverio Tomasella Ultrasensibles au travail, j'ai découvert le travail de ce psychanalyste, notamment autour de l'hypersensibilité, et me reconnaissant beaucoup dans le portrait de ces personnes plus sensibles que les autres, j'ai emprunté ce guide pour me renseigner davantage.
J'espérais apprendre plein de choses avec cette lecture, mieux me connaître et trouver des clés pour dompter un peu mieux cette sensibilité exacerbée. Je ressors malheureusement de cette lecture déçue, j'ai trouvé celle-ci souvent difficile et j'ai même été tentée de l'abandonner à plusieurs reprises.
Il y a certes beaucoup d'exemples concrets pour illustrer les propos de l'auteur mais ils sont traités en tant que tels et je n'en ai pas retiré d'enseignements à proprement parler, ils restent des exemples.
De même, je n'ai pas trouvé dans ce livre de solutions concrètes au thème abordé, je trouve que l'auteur reste beaucoup dans le constat et si ses patients vont mieux, pour moi ça reste un peu magique car on ne sait pas trop comment.
Je suis donc déçue car j'attendais d'un tel livre qu'il me permette de progresser et ce n'a pas été le cas pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          244
Moglug
  07 janvier 2017
J'ai trouvé cet ouvrage assez décevant. Il se divise en trois parties : une description de l'hypersensibilité, les sources de l'hypersensibilité et les moyens de vivre avec.
Les deux premières parties recensent de très nombreux témoignages de personnes hypersensibles et perdent ainsi leur objectivité. La deuxième partie situe les origines de l'hypersensibilité dans l'enfance ou dans un accident malheureux du passé de la personne concernée. Saverio Tomasella est psychanalyste et toute son interprétation de l'hypersensibilité repose sur sa profession. Il ne soulève à aucun moment la possibilité d'une cause génétique, ou d'un simple élément de personnalité.
La troisième partie est un peu moins sujette aux témoignages et m'a semblé plus originale au début : vivre ses émotions plutôt que les gérer ou les subir, les exprimer au plus juste et avec complexité sans tomber dans des lieux communs et ne pas considérer l'hypersensibilité comme une maladie. L'ensemble du livre à mon avis manque de précision, de complétude, voir d'exercices pratiques ou d'outils de réflexion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
jmarcio
  18 août 2021
C'est le quatrième livre que je lis sur ce sujet. le premier c'est celui que j'ai plus apprécié, celui de Elaine Aron : "Hypersensibles : mieux se comprendre pour mieux s'accepter". Un livre qui reste encore, à mon humble avis, une référence.
Juste un peu de histoire, l'hypersensibilité avait déjà été signalée par Carl G. Jung, mais le concept est resté dans l'oubli jusqu'à ce que, justement, Elaine N. Aron, le retrouve en consultation en 1991. Son livre a été publié en 1997 et remis à jour après. Elle a aussi écrit d'autres livres, notamment "Aimer quand on est hypersensible".
En fait, ces deux livres sont très intéressants et se complètent, même si je préfère celui de Elaine Aron si je dois choisir un seul. Ce sont deux points de vue, tout à fait valables, mais différents. Elaine N. Aron est psychologue clinicienne et Saverio Tomasella psychanalyste. Et tous les deux savent de quoi ils parlent.
Ce livre de Tomasella est fondé surtout sur des exemples des patients qui suivent (je caricature) la pratique habituelle de psychanalyse : il y a un problème et on va chercher la cause dans le passé.
Le livre est divisé en trois parties : l'hypersensibilité comment elle se présente, quelles seraient les causes et comment vivre avec.
J'insiste sur la signification de la deuxième partie : en tant que psychanalyste, Tomasella va chercher les causes des manifestations d'hypersensibilité chez les patients dans son histoire passée.
Et c'est la qu'on retrouve la différence d'approche entre Elaine Aron et Saverio Tomasella. Pour Elaine N. Aron, l'hypersensibilité est une caractéristique innée, tandis que pour Saverio Tomasella il s'agirait d'une caractéristique acquise, conséquence de l'historique de la personne. Ceci n'est pas dit dans ce livre, c'est une information que j'ai trouvé dans la revue "Comprendre les sciences - 60 théories de psychologie". Et ça confirme l'impression que j'ai.
Ceci dit, de mon expérience personnelle, puisque je fais partie de cette population, j'ai toujours été hypersensible, mais cette caractéristique se manifestait avec des intensités différentes selon ma phase de vie. Et c'est bien pour cela que je pense que les deux approches se complètent : d'une part j'ai toujours eu cette caractéristique mais à des degrés variables selon la phase de vie.
Ceci reste un livre intéressant que je recommande la lecture en complément des deux autres de Elaine N. Aron.
Lien : http://lecture.jose-marcio.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Lademoiselleauxcerfs
  28 avril 2017
Nous sommes de plus en plus nombreux à penser que nous sommes hypersensibles. Hyper qui signifie au-dessus en grec et qui donne la signification de au-dessus de la sensibilité à ce mot étrange. L'hypersensibilité cache de nombreux secrets, peut-être en découvrirez-vous dans ce livre et peut-être qu'il répondra à vos questions sur ce sujet peu abordé.
Saverio Tomasella commence par nous donner une définition plutôt vaste de l'hypersensibilité. En effet, chaque personne est unique et définir les grands sensibles par une seule description est impossible. Suite à cela, l'auteur se dirige vers les grands points clés qui caractérisent la plupart des hypersensibles. le côté pratique et intéressant sont les nombreux témoignages. Pour ma part, j'ai trouvé que les témoins participants à ce livre étaient très présent, de manière excessive et que le côté analytique que j'attendais était englouti.
Les témoignages ont ce côté intéressant de pouvoir se projeter ou non, de comprendre ou ne pas comprendre. Une fois de plus, un petit défaut s'est installé dans ma lecture. Je me sentais et me reconnaissais énormément dans les expériences des témoins. Cela semble positif, ça l'est d'une certaine façon, malheureusement cela ne m'a rien apporté, j'avais la sensation de connaître déjà tout sur le sujet. de plus, toujours l'aspect analytique presque absent n'a pas arrangé les choses.
Une partie « solutions » est présent dans l'ouvrage mais j'ai trouvé que les conseils donnés sont plus faciles à dire qu'à faire. Toutefois, si cela m'a peu convaincu, le message d'espoir lancé est beau et motivant. Je continue d'affirmer que l'analyse n'est pas assez présente, les témoignages sont trop nombreux et que le sujet est exploité en long mais pas suffisamment en large. Je suis déçue de cette lecture que j'attendais avec grande impatience. Peut-être que la lectrice perdue que j'étais a compris qui elle était en ouvrant ce livre-ci et que la lecture lui a semblé peu utile.
Lien : https://lademoiselleauxcerfs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
BenedicteEcila
  04 janvier 2021
Autant les premières pages ont pu faire écho, autant la suite a plané à 4000, typique psychanalyse et tout ce qui me dérange dans ce courant... L'interprétation donnée est présentée comme une vérité indiscutable, évidemment imputable aux parents, globalement, et l'auteur "s'écoute écrire" en faisant certes de jolies phrases mais on se demande parfois le sens qu'il veut réellement leur donner.
J'admets que je ne suis pas du tout d'orientation psychanalytique mais je m'y intéresse quand même, trop souvent déçue de retrouver toujours la même trame et les mêmes travers.
Personnellement, l'explication donnée comme un dictat à mon éventuelle hypersensibilité ne me correspond pas, je ne me suis pas du tout reconnue dans cette théorie. N.B. les psychanalystes penseront très certainement que c'est parce que je refoule la vérité trop difficile à accepter sur mon vécu... 😉 le psychanalyste a toujours raison évidemment, avec ce postulat...
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
FRANGAFRANGA   19 mai 2013
Certains d'entre nous se sont amputés d'une partie essentielle d'eux-mêmes, pour devenir la colonne porteuse d'un parent ou d'un proche. Ils expriment parfois soudainement de vives révoltes, qui peuvent sembler parfois exagérées pour leur entourage. Il s'agit d'une façon de se retrouver un moment ou de mettre un terme provisoire à un excès de sacrifice ; ils ont atteint la limite de ce qui leur est supportable. Si certains explosent d'une rage pleine de fureur, d'autres fondent en larmes amères ou s'écroulent en sanglots désespérés. Les réactions émotionnelles sont très variées ; elles sont chaque fois justifiées et leur fondement subjectif, fréquemment liées au vécu d'une profonde injustice réelle mais invisible. Il est impossible de porter longtemps la souffrance d'un autre sans courir le risque de s'effondrer ou d'y succomber. La grande sensibilité des hypersensibles, extériorisée de temps à autre de façon exaspérée, découle souvent d'une existence passée à consoler ou encourager les autres, privée de consolation et d'encouragement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
FRANGAFRANGA   14 mai 2013
La sensibilité vraie est une réalité profonde qui est le propre de l'âme humaine. Très souvent, j'ai pu constater que l'hypersensibilité repose fondamentalement sur un phénomène d'amplification ou, pour le dire de façon plus imagée, de "caisse de résonance". Les ressentis (sensations, émotions, sentiments) vécus dans telle situation sont nourris et agrandis à l'intérieur de la personne, comme par un écho interne qui enfle et s'auto-entretient, une auto-affectation supplémentaire, une coloration personnelle qui vient s'ajouter aux premières perceptions, pouvant aller jusqu'à engendrer un brouhaha intérieur entraînant de la confusion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
FRANGAFRANGA   12 mai 2013
Une des premières sources d'exacerbation mal vécue de la sensibilité provient simplement du dépassement d'un seuil qui correspond à ce qui, pour chacun, est la limite entre ce qu'il est possible de supporter et ce qu'il n'est pas possible (ou ne semble pas possible) de supporter. Au-delà de ce qui nous est supportable, nous pouvons devenir intolérants : à la douleur, à la lumière, au bruit, au travail, au changement, à la réflexion, à la présence de l'autre, sa parole, son odeur, etc. Nous pouvons perdre patience et nous sentir envahis d'émotions incontrôlables. Ce seuil de tolérance est d'autant plus bas que nous sommes fatigués, saturés, surmenés ou déjà affectés par une épreuve (deuil, au sens très large, notamment). A plus forte raison, notre capacité de tolérance sera faible si nous ne parvenons pas à surmonter les frustrations inévitables qui se présentent au quotidien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
FRANGAFRANGA   20 mai 2013
L'inquiétude, le doute, l'anxiété et l'angoisse sont les plaies des personnes hypersensibles ; ces plaies, souvent accompagnées d'impatience, d'irritabilité et de nervosité, rendent ces personnes plus difficiles à supporter. Les proches leur renvoient l'idée qu'elles sont insupportables et difficiles à vivre, relançant l'inquiétude et l'anxiété, nourrissant sans fin les doutes et les angoisses. Comme "lorsqu'elle est mal accueillie et mal vécue, l'hypersensibilité entretenait l'hypersensibilité. La personne qui souffre de sa sensibilité à vif se sent dans le tourbillon d'une tornade dévastatrice qui tourne sur elle-même, et dont il lui semble improbable de sortir un jour...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
FRANGAFRANGA   11 mai 2013
Au journaliste Christophe Bourseiller qui lui disait qu'elle semblait "en permanence sur la corde raide", la cantatrice Nathalie Dessay se confiait sur sa sensibilité et sa "très grande fragilité". Pour elle, ce ne sont "pas seulement les artistes qui sont très fragiles, ni même les comédiens qui vont jusqu'au bout de leurs personnages", mais "toutes les personnes qui s'impliquent dans ce qu'elles vivent et dans ce qu'elles font."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          203

Videos de Saverio Tomasella (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Saverio Tomasella
À l'occasion de la parution de son nouveau livre "Les bonheurs de l'art", Saverio Tomasella a répondu aux questions des lecteurs Babelio.
À travers une sélection d'oeuvres emblématiques, Saverio Tomasella propose une balade qui stimule notre imagination et nourrit nos rêves. Nul besoin de connaissances artistiques pour sentir, percevoir, aimer… Chaque oeuvre, quels que soient l'école, l'époque ou le courant dans lesquels elle prend naissance, entre en résonance avec celle ou celui qui la regarde et lui transmet un message.
Chaque tableau révèle un fragment de bonheur. C'est cet enseignement que nous dévoile Saverio Tomasella en nous conviant à découvrir dans un bouquet de Séraphine de Senlis notre moi profond, les premiers pas de l'enfance dans une scène de Vincent van Gogh, ou encore le chemin de nos désirs dans une sculpture de Camille Claudel : tous les bonheurs de l'art pour changer de regard sur la vie.
Saverio Tomasella est docteur en psychologie et psychanalyste. Auteur notamment de Hypersensibles, le sentiment d'abandon, Attention coeurs fragiles, Tu ne le sais peut-être pas mais tu as un don, il est également conférencier.
+ d'infos : https://www.editions-eyrolles.com/Livre/9782212572261/les-bonheurs-de-l-art
+ Lire la suite
autres livres classés : hypersensibilitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
356 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre

.. ..