AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791095604303
204 pages
Éditeur : Belleville éditions (06/03/2020)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
« J’étais assise, la tête renversée en arrière, la coiffeuse en train de me laver les cheveux et un instant, j’ai eu peur qu’en me massant lentement le cuir chevelu, elle palpe mes pensées. Malaxer ces questions embrouillées, ces réflexions apeurées qui me trottaient dans le crâne. Moi seule devais trouver les réponses à tout cela, ses réponses à lui étaient toujours identiques, univoques, uniques. Ses réponses lui appartenaient. Qu’est-ce qui était encore à moi, ri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
traversay
  13 avril 2020
Les jeunes éditions Belleville ont pris le parti de nous faire voyager avec des auteurs jusqu'alors inconnus chez nous : Turquie, Égypte, Arménie, Moldavie, Croatie ... Ce que l'on ne peut confier à sa coiffeuse, premier ouvrage traduit en français de l'écrivaine slovène Agata Tomazic, est un recueil de nouvelles au ton singulier dont le sous-titre, Histoires slovènes délicieusement ordinaires est tout un programme, respecté à la lettre. Ordinaires, oui, car elles racontent des moments de la vie quotidienne de différents personnages, masculins ou féminins, d'âges et de milieux sociaux très différents. Mais ces existences deviennent le fait d'événements surprenants, avec parfois un basculement vers les rives du fantastique comme avec la première nouvelle où un cadre dynamique se transforme peu à peu en ... batracien. Un début kafkaïen mais Agata Tomazic sait varier les tonalités, avec un style délicat et précis, et particulièrement efficace dans le registre de la comédie noire, quand ce n'est pas l'absurde qui s'invite. Ainsi, dans un récit très réjouissant, cette jeune fille qui comprend le langage des oiseaux et le restitue dans toute sa verdeur, au grand dam de son entourage. Certaines nouvelles pourraient sembler bien sombres, car pointant souvent des comportements inhumains dans une société qui l'est également, mais l'auteure y met une belle suavité et une ironie cinglante qui font que oui, effectivement, on peut parler d'histoires délicieuses. Elles donnent en tous cas une irrépressible envie de voir se confronter Agata Tomazic à l'épreuve du roman.
Mes remerciements aux éditions Belleville pour l'envoi de ce livre.
Lien : https://cin-phile-m-----tait..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
jostein
  08 avril 2020
L'enfance d'Agata Tomazic a été marquée par l'effondrement de la Yougoslavie. Elle en gardera une méfiance pour toute forme d'autorité. Féministe et engagée, elle est aujourd'hui une des voix littéraires de la Slovénie.
« Dans la vie, il ne faut jamais faire ou subir des choses que l'on ne peut confier à sa coiffeuse. »
Mais, à nous lecteurs, Agata Tomazic va nous les confier.
Avec ce recueil de treize nouvelles, elle campe d'étranges personnages, à la fois très ordinaires et étonnants. Un homme d'affaires ou de spectacle, des hommes ou femmes mariés, infidèles ou insatisfaits, une veuve, une fillette, un photographe, un génie des mathématiques, des anciens amis d'enfance, une grand-mère acariâtre. Des êtres normaux plongés dans les péripéties du quotidien qui finalement révèlent leur côté sombre ou prennent parfois un détour fantastique. le bon père de famille ou la veuve éplorée se font assassins. La vieille grand-mère égoïste malade pousse le vice jusqu'à compromettre son sauveur.
Toute forme d'autorité, pouvoir, argent, parents, mari est ici bousculée. La première nouvelle commence avec l'arrogance d'un financier et le recueil se termine avec l'égoïsme incurable d'un mari. Même ces parents aimants briment leur progéniture comme ce génie des mathématiques ou cette jeune femme qui a l'impression qu'elle ne peut qu'échouer face au bonheur de ses parents.
Seuls le ton, quelques noms de lieux et de brèves allusions à la rancoeur de familles bourgeoises ayant perdu leur statut à la fin de la seconde guerre mondiale teintent ce recueil de couleurs slovènes. C'est bien là mon seul regret.
Les nouvelles sont particulièrement bien rédigées ménageant rebondissements et parfois une chute astucieuse, notamment pour la nouvelle intitulée La pièce manquante. L'auteur capte l'intérêt de son lecteur avec des personnages remarquables, une touche d'ironie, d'humour ou d'illusion.

Lien : https://surlaroutedejostein...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Passagealest
  21 mai 2020
Le recueil porte le sous-titre « Histoires slovènes délicieusement ordinaires » et c'est avec le mot « ordinaire » que je vais commencer. Parce que, qu'y a-t-il d'ordinaire chez Miha Jakončič, ce répugnant personnage de la première nouvelle intitulée « le roi grenouille » ? A première vue, oui, il est bien ordinaire dans sa vulgarité, son ostentation, son mépris de tous les gens qui l'entourent. Seulement, il y a cette mouche qui lui tourne autour au restaurant, et qu'il finit par happer sans que les autres convives s'en aperçoivent.
Elle disparut en un clin d'oeil.
Evidemment, il est plutôt curieux qu'un homme jeune, en bonne santé, à qui l'image qu'il projette importe beaucoup, gobe une mouche en plein dîner d'affaires ; mais ce ne sera pas le seul élément curieux de cette nouvelle courte, saugrenue et qui semble pouvoir se lire sans arrière-pensée.
-- Retrouvez toute ma chronique sur le lien ci-dessous --
Lien : https://passagealest.wordpre..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
laurannslauranns   12 juin 2020
L'oiseau t'appartient vraiment quand il revient après que tu l'as relâché. Lui couper les plumes ou, Dieu m'en garde, l'enfermer dans une cage, constitue une preuve évidente de manque de confiance en soi.
Commenter  J’apprécie          00
laurannslauranns   12 juin 2020
La solitude, c'est de n'avoir personne pour qui cuisiner.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : balkansVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16062 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre