AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Tamako Kageyama (Traducteur)Julie Naruse (Traducteur)
EAN : 9782847895568
200 pages
Akata (20/04/2005)
4.07/5   14 notes
Résumé :
Kazuna Takashiro est en apparence un lycéen ordinaire. Il a perdu sa mère quand il était enfant et vit maintenant avec des amis de son père. Mais, depuis un certain temps, il n'a plus de nouvelles de ce dernier, ni de sa grande soeur Chizuna... Il commence aussi à se sentir très mal à l'aise dès qu'il voit des objets de couleur rouge, et cherche à comprendre l'origine de ce malaise...

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Louis_LUCAS
  18 mars 2016
Pré-publié à partir de 1997 dans le magazine Comics Burger, Les lamentations de l'agneau n'ont été traduits en français qu'en 2005. Kei Toume, l'auteure, avait pourtant déjà eu cette honneur pour les séries Zéro et Déviance édités par Taifu Comics, Kurogane dont deux tomes étaient sortis chez Glénat ainsi que Sing "Yesterday" for me pour Akata. Décomposé en sept tomes, Les lamentations de l'agneau met en scène Kazuna, un lycéen qui vit en apparence une vie tout à fait tranquille en compagnie de sa famille adoptive. Lorsqu'il ait pris d'un malaise durant les cours de peinture, son passé resurgit dans ses rêves et l'incite à se rendre dans la maison où il vivait avec ses vrais parents et sa soeur aînée. Il découvre alors que cette dernière y habite de nouveau et qu'un terrible secret ronge la famille Takashiro depuis des siècles. Autour du thème du vampire, Kei Toume tisse une histoire singulière où la soif de sang émane d'une maladie mentale et ne prend pas en compte tous les codes inhérents au genre : pieu, crainte de l'obscurité, engendrement, .... Pas de scènes violentes où l'on chasse l'humain ni d'explosion d'hémoglobine mais un premier tome centré sur l'exclusion que provoque cette maladie et la peur de blesser l'autre qui l'accompagne. L'intrigue avance à bon rythme et installe l'air de rien tous les éléments constituants de la série. Kazuna vient de découvrir sa maladie et s'inquiète des conséquences qu'elle aura sur ses relations avec ses parents adoptifs ou sur son amour naissant pour Yaégashi. Chizuna exclut toute relation avec les autres mais laisse progressivement entrer son frère cadet dans sa vie, la maladie qui s'insurge dans le corps de son frère étant, à ses yeux, la seule raison valable de renouer contact. le lecteur apprend déjà beaucoup de choses sur la famille Takashiro, sur le sacrifice d'un père qui a abandonné son fils et surtout sur la façon dont Chizuna lutte contre sa maladie grâce à un jeune médecin admiratif du père de celle-ci. Au-delà de la manière dont Kei Toume amène son sujet, il faut également louer l'ambiance lente et pesante qui rythme le manga et le choix d'avoir mis en avant des personnages discrets et taciturnes. La relation entre Kazuna et Yaégashi est de ce fait troublante, leur attirance évidente mais la manière dont ils l'expriment est aussi maladroite que confuse. Les traits de la mangaka sont marquants et les détails abondent, rendant par exemple le regard de Yaégashi d'une mélancolie et d'une tristesse impressionnante. Comme toujours chez Akata, l'adaptation française est impeccable et l'idée d'avoir inclus quelques notes explicatives pour éclairer certains détails de l'histoire est plus que bienvenue. Ceux qui ne lisent pas régulièrement des mangas apprécieront ainsi d'apprendre quelques notions de prononciation et de mieux comprendre le calendrier japonais basé sur les différentes ères. Ce premier tome des Lamentations de l'agneau est une belle mise en bouche pour cette série qui s'apprécie autant pour ses personnages, son atmosphère que pour cette histoire complexe et bien ficelée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
zazaone
  26 décembre 2013
Déroutant
C'est le mot qui me vient à l'esprit en finissant ce tome1.
Déroutant aussi bien dans la narration que dans le graphisme.
Certes, ce manga date de 1997 et ceci explique peut-être en partie le style de Kei Toume. Ce n'est pas une esquisse. C'est beaucoup plus qu'un brouillon et pourtant, les graphismes semblent être inachevés. Je ne sais en quoi car l'expression des personnages est bien rendue, les décors, même s'ils ne sont pas omniprésents sont suffisants. Donc je ne sais d'où je sors cette impression. Les yeux. Les yeux m'intriguent. Qu'ils soient surpris ou désabusés, épiant ou dans le vague, ils semblent porter en permanence une lourde tristesse.
Quant à la narration, elle est un peu à l'image de ces yeux. Si vous cherchez un shonen avec de l'action, des rebondissements, passez votre chemin. Ce manga est définitivement un seinen. Il s'interroge bien plus sur le ressenti, les motivations et les angoisses que sur l'action. D'ailleurs, il n'y en a quasiment aucune et tout l'intérêt du tome tient dans la recherche de Kazuna sur sa propre identité, sur son passé (entrecoupé de flashback), sur sa famille.
L'abandon, la différence, la peur de ce qu'on est sont les thèmes forts.
Les personnages principaux sont désespérés et il vaut mieux avoir le moral avant de commencer le plongeon dans ce manga.
Le thème des vampires n'est ici accompagné ni de romantisme, ni de frou-frou et autres dentelles... et c'est bien ^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MarinetteB
  05 juin 2014
Manga emprunté à ma bibliothèque sans avoir le temps de le feuilleter au préalable.
J'ai donc été agréablement surprise. Certes, le dessin n'est pas toujours aboutit et on sent que ça date (manga paru au Japon en 2002), mais l'intrigue est bien construite et originale.
Kazuna est lycéen, il se trouve confronté à plusieurs problèmes simultanément : son orientation après le lycée, des retrouvailles étranges avec sa soeur aînée qu'il n'avait pas vu depuis très longtemps et qui lui apprend que les membres de sa famille sont des vampires, et une éventuelle relation naissante avec une de ses camarades.
Lui-même se sent de plus en plus lourd et étrange, réagit bizarrement à la vue du sang ou de ce qui y fait penser...
Une série prometteuse !
Commenter  J’apprécie          00
Lindorie
  06 septembre 2010
Le mythe du vampire est ici présenté dune manière assez unique. J'aime beaucoup cette série, que j'ai décidé d'emprunter sur mon lieu de travail. C'est un étrange huis clos gothique dans lequel les personnages s'interrogent et se torturent sur le pourquoi d'une telle destinée, ce manga est en fait une véritable histoire d'horreur psychologique. (On se demande pourquoi j'aime…)
Tout est fait pour retrouver l'ambiance glauque, étrange et dérangeante que j'ai découverte à travers « le cercle » version japonaise bien entendu. Les évènements ne font pas peurs en soi, mais la manière dont ils sont présentés, les dialogues des personnages, …
Pour moi, ce manga se rapproche quelque peu de « Goth », que Sir Theudrick m'a gentiment prêté. Bref, série à découvrir.
Je ne vais pas vous la présenter tome par tomes, car il y en a 7. Mais bien que je n'ai pas encore lu la fin, je suis certaine de ne pas être déçue car c'est une oeuvre très profonde sur des thèmes assez grave comme le suicide et la maladie, et ce n'est pas forcément l'espoir qui va ressortir au bout des 7 tomes.
Lien : http://www.fmgeneration.be/l..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Urzy
  28 septembre 2010
Le mythe du vampire réinventer ... Ou une version assez réaliste de ce que pourrais être le vampirisme. Ce manga nous plonge dans un univers sombres et torturé à souhait. J'ai aimé cette rencontre hors du commun.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
MeroMero   29 septembre 2012
Pars et ne reviens jamais ici. Moi aussi, je suis un vampire et je ne sais pas ce dont je peux être capable.
Commenter  J’apprécie          40
MeroMero   29 septembre 2012
Piégé au sein du troupeau, le loup désespéré se déchire de ses propres crocs.
Commenter  J’apprécie          30
MarinetteBMarinetteB   05 juin 2014
Yaegashi est plutôt froide et sourit rarement. C'est peut-être pour ça que je suis tombé amoureux d'elle.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : vampiresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1866 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre