AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2505012237
Éditeur : Kana (09/09/2011)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 49 notes)
Résumé :
Une nouvelle élève, qui a été renvoyée de la prestigieuse école Sainte-Catholia, arrive au lycée de Totsuka. Elle s'appelle Maria Kawai, elle est jolie, mais elle possède un sixième sens qui l'amène à voir les véritables intentions des personnes qui l'entourent. Sa franchise lui attire des ennuis dans sa nouvelle classe, et elle se fait harceler par les élèves. Mais Maria n'est pas décidée à se laisser faire ! Et elle n'est pas seule !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
sandrine57
  01 juillet 2013
Maria Kawai, la bien nommée, intègre un lycée public après avoir été renvoyée de la prestigieuse institution Sainte-Catholia pour actes de violence à l'encontre d'un professeur. Pour elle, c'est le début d'une nouvelle vie mais sa beauté, son franc-parler et sa capacité à deviner les pensées les plus secrètes de ses interlocuteurs lui attirent l'inimitié de ses camarades, principalement les filles. Pourtant, Maria désire se faire des amies même si elle semble peu douée pour les relations humaines. Deux garçons de sa classe vont lui venir en aide. D'abord, Yusuke, élève sympathique et aimé de tous, qui va lui apprendre à user de son charme pour se faire aimer. Et ensuite, le plus sombre Megu, qui n'a pas l'habitude de se mêler aux autres mais qui va, malgré lui, s'attacher à la jeune fille et prendre soin d'elle. La partie est pourtant loin d'être gagnée! Maria, détestée de tous malgré ses efforts, est la cible de brimades et d'injustices de la part des filles de la classe et même du professeur principal.

A priori, rien d'original dans ce manga : une héroïne jolie comme un coeur brimée par ses camarades mais secourue par les deux beaux gosses de la classe. Pourtant, cette Maria est différente, elle ne se pose pas en victime et ne se laisse pas faire. A la méchanceté, elle oppose la franchise et renvoie ses "tortionnaires" à ce qu'il y a de moins aimable en eux; attitude qui les met mal à l'aise mais qui a le mérite de l'honnêteté. Ni pleurnicharde, ni mièvre, ni naïve, Maria Kawai est un personnage attachant dont on a envie de suivre l'évolution même si on voit venir l'inévitable triangle amoureux qui se dessine déjà dans ce premier tome.
Une série à suivre donc, pour savoir si Maria va réussir à se faire accepter et aimer et vers lequel de ses prétendants son coeur va pencher...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Koneko-Chan
  05 mars 2013
Un coup de coeur auquel je ne m'attendais pas !! Je n'avais pas lu le résumé du tout, je m'étais fiée au titre et à la couverture. Je pensais que c'était une fois de plus une histoire de pacte avec un démon ou alors un truc avec des vampires et autres créatures. Surtout que la couverture nous montre une jeune fille plutôt.. Pas chaudasse mais elle a un petit quelque chose qui me rappelle des héroïnes de Bit-Lit. Donc voilà, j'étais pas franchement emballée, puis ma soeur l'a empruntée à la biblio (ce qui est bien, c'est qu'on lit les mêmes livres pratiquement, donc on s'arrange pour prendre les tomes qui nous font envie ^^) et je me suis dit que j'allais le lire. Un petit livre comme ça, ça se lit vite donc ni une ni deux je le prends pour mon trajet en bus pour aller en cours. Et là, ben grosse découverte, et pas du tout comme je m'attendais. On parle bien de démon, mais ça c'est juste un qualificatif donné à notre héroïne.
Parlons-en, de cette héroïne : Maria Kawai fait sa rentrer dans une nouvelle école après avoir été chassée de son école religieuse où elle avait frappé un prof. Ce qu'elle précise dès son premier jour. Il faut dire qu'elle est d'une franchise incroyable. Non seulement, elle exprime tout haut vos pensées secrètes mais EN PLUS elle touche juste à chaque fois, ce qui a de quoi être déroutant. Et comme on s'en doute, c'est pas comme ça qu'elle va se faire des amis, la pauvre. Alors que c'est tout ce qu'elle recherche, au point de retenir tous les noms de ses camarades dès le deuxième jour. Seulement voilà, quand elle essaye d'être "charmante", elle fait pire que mieux et s'attire vite les foudres des autres élèves, des filles surtout. À sa manière, elle m'a beaucoup touché. Surtout lorsqu'elle chante "Amazing Grace", une chanson que j'aime beaucoup, inexplicablement. Quand en plus, l'un des protagonistes en fait la traduction, on ressent exactement les émotions de la jeune fille à travers ces paroles et j'ai adoré ça !
D'ailleurs, on a deux autres protagonistes principaux : Yusuke Kenda, le bon gars aimé de tous, et Shin Meguro, assez antipathique. Eux aussi sont déroutés par Maria, mais plus que déroutés, elle les intrigue. Yusuke s'efforcera de la conseiller pour qu'elle se fasse des amis tandis que Shin, lui, va prendre soin d'elle mais à sa manière, et sans s'en rendre compte, il va s'attacher à cette fille qui franchit si bien les barrières qu'il s'efforce de garder en place entre lui et les autres. Triangle amoureux en perspective !
Côté histoire, ben on retrouve les codes du shôjo : la fille pas acceptée mais qui fait des efforts (mais ell en'est pas niaise, pour une fois !) même lorsque les brimades sont là (limite, elle se jette dedans), le gars désintéressé mais qui l'entend magnifiquement chanté et ombe sous le charme (m'enfin, y'a pas que ça), etc.
Ce que j'ai le plus aimé, plus que la romance, c'est la psychologie présente dans ce tome. On ne croirait pas comme ça, mais la franchise de Maria révèle beaucoup d'aspects présents dans l'esprit humain, et j'aime ça ! Parfois, ça reflète parfaitement l'esprit de notre société.
Tout ça m'a donné envie d'écouter Amazing Grace...
J'ai hâte de lire la suite et je vous conseille vraiment ce manga, je l'ai dévoré !
Lien : http://miyu-neko.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Archessia
  15 octobre 2011
Maria vient de changer d'école. Elle passe d'un institut catholique à un établissement publique, et le changement est assez brutal, surtout en ce qui concerne les élèves.
Il faut dire que Maria n'est pas vraiment comme les autres, avec ses intuitions sur les gens qui font toujours mouche, et une franchise à toute épreuve qui en déstabilise plus d'un !
Être charmante, elle ne sait pas comment on fait, et on la catalogue immédiatement en tant que monstre froid d'égoïsme et de méchanceté, alors qu'elle est juste incroyablement nulle en relations humaines ...
Etrangement, elle réussira à trouver des alliés dans deux élèves que tout oppose, et qui pourtant se retrouvent à passer pas mal de temps ensemble.
Avec les conseils intentionnés de l'un, et la façon dont l'autre lui secoue les puces, Maria va peut-être en apprendre pas mal sur l'amitié et les intrractions avec les autres.
Ce manga pourrait être assez banal, que ce soit dans les dessins, ou dans le résumé qui, je trouve, ne donne pas forcément envie de se jeter dessus.
Et pourtant, il fait preuve de beaucoup d'originalité et est vraiment agréable à lire !
Surtout grâce au personnage de Maria, d'ailleurs.
On n'a vraiment pas l'habitude de voir ce genre de filles dans les mangas, d'habitude.
Elle est d'une froideur absolue, d'une franchise complètement désarmante, et on pourrait facilement la croire hautaine et au-dessus de tout le monde.
Son problème est qu'elle est tout simplement incapable de comprendre comment se comporter avec les autres.
Rajoutez à ça qu'elle est vraiment très mignonne, et il n'en faut pas plus pour attirer les foudres des autres filles de la classe.
Après donc un début un peu mitigé, on s'attache au fil des pages à Maria, qui nous apparaît beaucoup plus accessible au fil des chapitres. En lisant ses pensées, on arrive à mieux la comprendre, et presque à la prendre en pitié, pauvre jeune fille incapable du moindre rapport humain normal et sain.
C'est assez marrant, car dans ce premier tome, il n'est pas facile de trouver et de décrire le style de ce manga.
Le fond est assez sombre, avec une ambiance assez dramatique, de par les problèmes qu'à Maria avec les autres élèves, et avec les gens en général.
Mais à côté de ça, les interventions des deux garçons de sa classe qui vont, au fil du temps, se rapprocher d'elle et la prendre sous leurs ailes, amènent une touche d'humour et de légèreté très agréable.
De l'intensité dramatique avec les quelques brimades qu'elle subit en classe, un éventuel début de romance très bien écrit, et vous avec un cocktail, certes pour le moment un peu brouillon, mais qui pourrait bien faire des étincelles dans les tomes suivants.
La seule chose que je pourrais reprocher à ce premier volume, c'est son côté un peu brouillon.
Beaucoup de cases par page, ce n'est pas toujours hyper clair, beaucoup d'éléments à lire, à retenir, à faire attention.
Mais au fil de la lecture, on s'y habitue, et ça tend à se clarifier pas mal avec le temps, donc j'ai bonne espoir de ne plus ressentir cette petite gène par la suite.
Les tomes 1 & 2 sont sortis en même temps, le 09 septembre 2011 et le 3e sera chez nos libraires ce 04 novembre. La série est terminée au Japon et compte 13 tomes.
Lien : http://archessia.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Callie
  11 avril 2012
Première série de Miyoshi Tomori parue en France, cette série compte 13 volumes et est terminée au Japon.
Akuma to Love Song nous propulse dans le quotidien de Maria Kawai. Cette dernière a été renvoyée de son ancienne école, pour des violences assez sévères sur un de ses professeurs. Elle débarque dans son nouvel établissement, bien décidée à se faire des amis et à changer. Mais Maria a quelques problèmes de taille! Elle paraît toujours hautaine, elle a un caractère bien trempé et elle est particulièrement franche avec tout le monde et a le don de trouver les caractères et les failles de chacun. Et donc, forcément, cela ne va pas être du goût d'un bon nombre de ses camarades, qui vont vite la cataloguer comme le vilain petit canard (ou démon) de la classe.
Bref, c'est une héroïne atypique dans les shojo habituels et s'impose sans trop de peine comme un personnage à suivre de près. Son attitude change un peu radicalement en découvrant Shin Meguro. Ce dernier forme avec Yusuke Kanda le duo qui sera chargé de la faire chavirer. Si le second se fait passer pour le gentil garçon bien sous tout rapport, le premier penche plus pour celui du beau ténébreux qui tombe directement sous le charme de notre héroïne. Mais on finira par plus s'attacher à lui qu'à Yusuke. le gentil garçon a encore du pain sur la planche !!!
Très bon manga, si vous aimez les répliques assez mordantes, et des personnalités sonnant juste, ce manga est pour vous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Iskiwiwi
  30 juin 2012
Renvoyée de la prestigieuse école Sainte-Catholia pour acte de violence, une nouvelle élève arrive au lycée de Totsuka. Elle s'appelle Maria Kawai. Sous un visage d'ange, elle cache un 6e sens qui l'amène à voir les véritables intentions des personnes qui l'entourent... Par conséquent, sa franchise lui attire souvent des ennuis, et en particulier dans toutes les écoles qu'elle fréquente. Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire ! Maria est fréquemment martyrisée par ses nouvelles camarades... Mais elle est bien décidée à ne pas se laisser faire.
J'ai été très déçu par la lecture de ce manga, je pense que je m'étais fait une idée selon ce qu'on m'en avait raconté qui ne correspond pas du tout. de plus, je n'ai pas réussi à cerner le personnage principal, Maria Kawai. Je n'arrive pas à expliquer son comportement et ses actes ce qui rend toute l'histoire incohérente. Quant aux allusions au fait que Maria, c'est le diable, cela ne fait qu'augmenter cette incompréhension ; cette fille n'a rien de diabolique et elle ne se sert pas beaucoup de son 6ème sens. On ne s'attache pas du tout à elle, ni même aux autres personnages. J'ai eu quelques difficultés de lectures également ; j'avais parfois l'impression que les bulles s'enchaînaient mal ce qui pouvait rendre l'histoire peu compréhensible. Enfin l'histoire est plutôt creuse, il ne se passe rien...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (3)
ActuaBD   13 juillet 2012
Le dessin et la mise en page sont à l’image du manga : banals au premier regard, mais en fait très riches et plaisants à lire.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   11 octobre 2011
C'est un shojo certes, mais qui possède une certaine originalité qui permettra peut-être aux plus frileux comme moi d'apprécier cette série. Le personnages de Maria est attachant et on a envie de voir comment il évolue. Une pointe d'humour et les prémices d'une romance chaotique sont là; tout est mis en place pour faire une série qui plaira aux amateurs du genre, il ne reste plus qu'à voir comment Tomori compte exploiter tout ça.

Lire la critique sur le site : Sceneario
LeMonde   26 septembre 2011
Akuma to Love Song est loin d'être parfait, s'avère parfois difficile à suivre (qui parle ? une voix intérieure ? un camarade, Maria ?) mais il s'en dégage une justesse et une mélancolie qui justifient amplement que je vous en parle ici.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Koneko-ChanKoneko-Chan   05 mars 2013
Yûsuke : Moi, c'est Yûsuke Kanda. Tu peux m'appeler Yûsuke. S'il y a quelque chose que tu ne comprends pas, Maria, fais appel à moi !
Maria : Oui... Inutile de me surveiller, je n'ai pas l'intention de créer des problèmes. Et toi, tu ne dois pas te forcer à adresser la parole à quelqu'un alors que tu ne t'intéresse pas vraiment à cette personne.
(...)
Yûsuke : Comment cette fille l'a-t-elle deviné ... ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CallieCallie   13 février 2012
Chacun de nous se préfère sans doute à tous les autres.
Quand on dit à quelqu'un qu'on l'aime...
... En fin de compte, celui qu'on aime, c'est soi-même en compagnie de cette personne.
Commenter  J’apprécie          70
Miss-HashMiss-Hash   05 avril 2013
C'est ça. Si je suis énervé depuis tout à l'heure, ce n'est pas contre moi-même... C'est contre... la distance qui nous sépare que je m'énerve.
Commenter  J’apprécie          10
Ma-JojoMa-Jojo   24 juillet 2012
C'est en étant choisi, et pas en les choisissant, qu’on commence à se faire des amis.
Commenter  J’apprécie          20
CallieCallie   13 février 2012
Abuser des dormeurs, ce n'est pas du grand art, la mémé pickpocket!
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
818 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre