AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2234064198
Éditeur : Stock (03/03/2010)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 127 notes)
Résumé :
Deux jeunes filles sont assises sur la rambarde d'un pont. Un train surgit. L'une saute, l'autre pas. Celle qui a sauté, c'est Alice. Elle est riche, jolie, et habite un quartier résidentiel. L'autre s'appelle Mina. Depuis la mort de sa mère, elle vit chez son oncle et sa tante dans le quartier des HLM. Les deux amies s'étaient jurer de se suicider ensemble. En rompant le pacte, Mina perd toute raison d'exister. Pourquoi n'a-t-elle pas sauté ? Qu'est-ce qui l'a rete... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  03 juillet 2017
Tout semble séparer Mina et Alice... Mina est une jeune fille de 18 ans, recueillie par son oncle et sa tante à la mort de sa mère, alcoolique et chômeuse. Timide, presque invisible, issue des quartiers pauvres, elle ne pensait pas un jour être amie avec une fille comme Alice, arrivée en milieu d'année scolaire. Issue d'un milieu aisé, brillante, raffinée et belle. C'est pourtant vers Mina qu'Alice se tourne. Deux milieux dissemblables, deux jeunes filles isolées, deux années d'amitié sincère. Rien n'aurait dû les séparer et surtout pas ce train sous lequel Alice s'est jeté. Mina, elle, au dernier moment, a rompu le pacte. Elle n'a pas sauté de la rambarde et a fui, laissant son amie. Elle a couru de toutes ses forces, s'est enfoncée dans les sous-bois et s'est cachée dans cette jolie maisonnette de bois à l'abandon...
Qu'est-ce qui a poussé Alice à sauter ? Comment une jeune fille de bonne famille, à qui tout semblait sourire, en est-elle arrivée là ? C'est ce que tentera de comprendre Mina, sa meilleure amie, tout au long de sa fuite. Avec l'aide de Sans-Larmes, un jeune serveur rencontré par hasard, elle tentera de mettre des mots sur les maux d'Alice. Et elle, qu'est-ce qui l'a retenue à la vie ? À travers ce portrait sensible, torturé et déchiré de Mina, Valérie Tong Cuong aborde avec subtilité le mal-être des adolescents, le poids de la culpabilité, le remords, la solitude, la perte de repère, la quête du bonheur, le sens que l'on veut donner à son existence mais aussi l'espoir et le fil ténu qui nous relie à la vie. Un roman bouleversant, poignant et délicat, au final surprenant servi par une plume précise et élégante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          752
rabanne
  27 août 2017
Premier livre que je lis de l'auteure.
Un roman court vraiment intrigant. Je me suis laissée aisément embarquer par la plume, introspective et ciselée.
Un récit sur la quête d'identité, la culpabilité, le refoulement des sentiments, le traumatisme, l'abandon, le fantasme. Mina, dix-huit ans, une toute jeune femme, émouvante de force et de fragilité...
Le dénouement m'a semblé quelque peu abrupt, mais qui ouvre tout de même sur un joli message d'espoir et de liberté.
Bref, c'est un roman que je conseillerai sans problème aux grands adolescents, entre autres.
(1ère- terminale)
Commenter  J’apprécie          6013
jeunejane
  19 mars 2017
Alice et Mina ont dix-huit ans.
La première est riche et habite une luxueuse demeure.
Mina est orpheline, recueillie par son oncle et sa tante contre leur gré. Elle vit dans un HLM.
Les deux jeunes filles sont amies et ne trouvent pas de sens à leur vie. Fragiles, elles décident de mettre fin à leur vie en sautant du haut d'un pont au passage d'un train.
L'action se passe, Alice saute et pas Mina qui se réfugie dans une cabane dans un bois.
Elle est aidée dans sa détresse par un jeune barman, Sans-Larme, qui va guider ses réflexions, sa recherche pour savoir qui était réellement Alice ?
On s'aperçoit à la fin que l'auteure nous a réservé une surprise et pas des moindres et que tout cela a été guidé d'une main de maître.
C'est un roman pas commun du tout que j'avais lu lors de sa parution en poche en 2012. Je le redécouvre, il est court, très bien écrit et traduit très bien la fragilité et la spontanéité parfois dangereuse que peut entraîner l'adolescence difficile.
Commenter  J’apprécie          371
Malaura
  07 septembre 2011
Depuis la mort de sa mère, Mina vit avec son oncle et sa tante dans le quartier des HLM.
A bientôt 18 ans, c'est une jeune fille terne et solitaire, si discrète qu'au lycée on l'a remarque à peine.
Alors quand Alice, "la nouvelle", s'intéresse à elle, Mina d'abord méfiante, s'accroche à cette amitié.
Alice est belle et riche, elle vit dans les beaux quartiers mais elle n'est pas heureuse.
Les deux amies décident alors de se suicider.
Sur la rambarde au-dessus de la voie ferrée, elles attendent le train.
Lorsqu'il surgit, Alice saute...et Mina s'enfuit.
Qu'est-ce qui l'a donc retenue à la vie?

Joli livre à l'écriture fluide, "L'ardoise magique" reflète avec une douce mélancolie, le mal-être d'une adolescente solitaire et rêveuse.
Les questionnements, la douleur et les tourments de la jeune Mina nous touchent par le naturel et la simplicité que Valérie Tong Cuong a su mettre dans ses lignes, ainsi que par son approche, originale et non dénuée de suspense.
Un bref roman, de lecture facile malgré le sujet grave qui y est abordé, celui de la solitude et du sentiment de transparence chez les jeunes.
Un livre que l'on pourra également conseiller à un public de jeunes adultes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
vf
  27 septembre 2014
Si nous avions le pouvoir de temps en temps d'utiliser une ardoise magique où l'on pourrait effacer certains actes irréversibles qui sont réalisés par des jeunes qui ne mesurent pas leur geste et ses conséquences, ce serait un vrai bonheur pour la famille, les amis enfin tous ceux qui restent et qui pensent à eux. Si une telle ardoise existait, je saurais à qui l'offrir... Confronté à une histoire semblable, un des mes proches m'a dit qu'il voulait rejoindre cette personne, mais que lui n'était pas courageux car il aurait peur de se jeter sous un train. Je lui avais répondu que le courage était d'affronter les difficultés de la vie et pas de les fuir surtout qu'il y avait toujours quelqu'un prêt à lui tendre la main.
Un livre traité avec sensibilité, philosophie... et pudeur. Un roman très bien écrit.
La fin laisse perplexe, mais c'est sûr que c'est mieux ainsi.
Commenter  J’apprécie          120
Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
mandarine43mandarine43   11 mars 2012
[ Incipit ]

Le jour où j’ai décidé de vivre est aussi celui où j’ai perdu officiellement toute raison d’exister.
Le tout s’est produit un mercredi matin, dans un intervalle d’un centième de seconde, comme une gigantesque claque du destin.

Juste avant, je me suis retournée vers Alice. Elle était parfaitement immobile, les deux mains crispées sur la rambarde métallique. Ses cheveux bruns reposaient en queue-de-cheval sur sa nuque pâle - la nuque que j’ai toujours rêvé d’avoir, dessinée, gracieuse.
Le ciel était gris, uniforme, sans un brin de vent. La route était déserte et les bois silencieux. Les rails aussi, qui s’étiraient vers un horizon courbe ; le monde semblait figé dans une même attente.
Je m’étais souvent demandé si on se regarderait, avant. Si on aurait un dernier mot, un dernier geste l’une pour l’autre.
Mais Alice fixait un point invisible, droit devant.
Muette.
Une rumeur sourde, ronronnant s’est levée, annonçant l’imminence du chaos.
Le son a enflé jusqu’à devenir palpable, puis la masse sombre et hurlante du train a surgi, à l’heure exacte que nous avions calculée, comme une délivrance.
J’ai senti mes muscles se tendre à en éclater.
Combien de temps pour parcourir les cinq cent mètres qui séparaient la rame du pont ?
Assez pour penser subitement qu’au fond, moi aussi, je pouvais avoir un avenir.

Et Alice a sauté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
jeunejanejeunejane   19 mars 2017
Il n'était pourtant pas question d'oubli, ni d'atténuation. La présence d'Alice n'avait faibli en rien. Elle était fondue en moi, dans chacun de mes organes, dans chacune de mes cellules, dans ma tête, dans mon cœur, dans mes mots ; elle m'habitait. Simplement, mes sentiments évoluaient. J'étais incapable de retenir d'elle et de sa disparition autre chose que cette amitié inexplicable et une sorte de paix. Et, si incongru que cela puisse paraître, je me sentais plus forte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
rabannerabanne   26 août 2017
Je suis persuadée qu'il est plein de qualités. La preuve, tu as ses gènes, son sang. Tu es sa fille et regarde quelle fille extra tu es.
- J'ai mauvais caractère, je suis renfermée et je n'ai aucune particularité intéressante.
- C'est exactement ce que je dis : de la personnalité sans excès.
Commenter  J’apprécie          262
marina53marina53   05 juillet 2017
C'est l'éternel problème avec les riches, le bourgeois, les nantis, les gâtés. Il faut toujours qu'ils expliquent aux désespérés qu'ils ont de la chance, qu'ils sont dans la vraie vie, les vraies valeurs, aux innocents les mains pleines et tout le toutim.
Commenter  J’apprécie          260
marina53marina53   05 juillet 2017
L'intérêt d'une vie ne se résume pas à la liste de ce qu'on possède. Il est ailleurs, invisible. Il est ce que tu es. À l'intérieur. T'es-tu jamais demandé si tu avais un rôle à jouer ici ? Une mission à remplir ? Un tableau à compléter ? Un chemin à boucler ?
Commenter  J’apprécie          251
Videos de Valérie Tong Cuong (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Valérie Tong Cuong
Les 23 et 24 juin 2018, 300 auteurs vous donnent rendez-vous Place des Marronniers à Saint-Maur-des-Fossés pour fêter le livre. Agnès, libraire à La Griffe Noire (2 rue de la Varenne) vous présente 3 livres de 3 auteurs qui seront présents à Saint-Maur En Poche. Retrouvez vos livres dans notre librairie en ligne ! :
Les déracinés de Catherine Bardon aux éditions Les Escales https://www.lagriffenoire.com/110854-divers-litterature-les-deracines.html
Désorientale de Négar Djavadi aux éditions Liana Lévy https://www.lagriffenoire.com/111434-divers-litterature-desorientale.html
Par amour de Valérie Tong Cuong aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=100958&id_rubrique=368
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. Gerard collard? Jean-Edgar Casel
#soutenezpartagezcommentezlgn #librairie #livres #livre #lecture #culture #passiondulivre #lirepourleplaisir #lirerendheureux #bookstagram #livrestagram #instaculture #instalecture #instalire #romans #roman #bd #bandedessinée #gérardpartenlive #émission Maboul kitchen de Nadine Monfils aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/21820-divers-polar-maboul-kitchen.html
+ Lire la suite
autres livres classés : suicideVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





.. ..