AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782813220639
252 pages
Guy Trédaniel éditeur (19/03/2019)
4.31/5   21 notes
Résumé :
Je suis allé à la rencontre de guérisseuses en France, en Suisse, au Canada. Guérisseuses ? Des femmes qui prennent en charge les maux ne trouvant plus aucune écoute, qui prennent indistinctement soin du corps et de l'âme, qui soignent à partir de dons. Vous pouvez les appeler énergéticiennes, magnétiseuses, naturopathes, médiums, écothérapeutes, chercheuses en mémoire cellulaire, chamanes, etc. Elles sont pour notre temps celles que les pouvoirs temporels et religi... >Voir plus
Que lire après Le cercle des guérisseusesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
L'approche est tout à fait intéressante, parce que l'auteur reste objectif, ne verse pas dans l'ésotérisme béat, s'est très bien documenté et  a privilégié l'approche humaine. le tout dans un propos clair et concis, sans termes abscons.
L'auteur nous fait partager l'histoire, la vie et les approches des guérisseuses en s'en tenant aux faits, aux paroles de chacune, sans chercher d'explication pseudo-scientifiques ni ésotériques. Il est un peu difficile de ne pas les mélanger après coup, mais il ressort de ces expériences, de cette enquête, que la base des soins, c'est l'écoute, le don de soi, l'humilité, l'amour, beaucoup plus que des techniques, hermétiques pour moi de toute façon. 
Jean-Philipe de Tonnac nous emmène en voyage avec de belles personnes, qu'on a envie de rencontrer, quelle que soit notre niveau de "rationalité".
La conclusion que j'en fait est que ces sorcières font un travail remarquable dans l'ombre d'un système médical déshumanisé, au moins reconnu par ceux qu'elles soignent... mais surtout qu'elles restent en dehors du système, elles y perdraient leur âme !!!
Commenter  J’apprécie          150
Je l'ai lu avec beaucoup de plaisir et d'intérêt ce livre de Jean-Philippe de Tonnac, composé de témoignages de guérisseuses contemporaines. C'est une autre approche de la maladie qui est exposée ici- une approche plus sensible, empathique et animée par un vrai désir de soigner.

L'auteur a rencontré ces guérisseuses et expérimenté sur lui-même les soins prodigués. C'est également son parcours de guérison qu'il évoque chapitre après chapitre, comme dans un journal au ton poignant et juste. Profondément attentif à la voix de ces femmes énergéticiennes, magnétiseuses, naturopathes ou encore chamanes, Jean-Philippe de Tonnac a su nouer avec elles un dialogue d'une rare qualité.

Le plus souvent leur vocation se forge au creuset d'épreuves hors du commun, comme Joëlle Duchemin foudroyée en pleine montagne. Par leur courage, leur abnégation, ces femmes forcent le respect. Souvent en butte aux préjugés, elles nous parlent de leur existence, de leur pratique de guérisseuse et du féminin ( c'est comme un fil rouge )- un féminin blessé, outragé à travers l'histoire, mais dans lequel réside peut-être les clefs d'une humanité réconciliée avec elle-même et la nature.

Ce livre soulève bien de questions, souvent troublantes et déroutantes. Il témoigne aussi d'expériences qui défient l'entendement ordinaire. Il laisse la porte ouverte à diverses interprétations, et Jean-Philippe de Tonnac n'a nulle volonté d'endoctriner le lecteur. C'est à chacun d'appréhender la matière vivante et humaine dont est pétri ce livre.

Si le récit de ces rencontres si singulières ébranle la vision du monde de l'auteur, mais aussi la nôtre, il faut plutôt s'en féliciter. C'est le signe d'une conscience qui s'élargit à de nouvelles dimensions de l'existence, le signe que la parole des femmes trace son chemin en nous, quitte à provoquer comme le printemps une étonnante efflorescence intérieure.
Commenter  J’apprécie          80
Avec grande intelligence et une généreuse honnêteté, l'auteur nous attend à la croisée des Mondes. Nous embarquons avec lui dans un voyage aussi intime qu'universel, traversant l'obscurité et la beauté de la vie, à la rencontre des personnages (tous réels) qui se présentent à nous dans toute leur fragilité et leur grandeur. Ses sorcières et sorciers de notre temps ont tous un cadeau à nous délivrer, un enseignement.

Ce message est délivré à travers ce livre magnifique, à notre propre humanité.

Je recommande ce livre a tous ceux qui cheminent avec un regard tourné vers l'intérieur et l'extérieur. Comme une guide, une lumière.
Commenter  J’apprécie          50
Jean Philippe de Tonnac nous invite à la rencontre d'une douzaine de guérisseuses en Europe et au Canada. Elles nous expliquent leur parcours, plus ou moins comment elles procèdent pour leur soin ...

Ces témoignages nous ouvrent sur une autre façon de se "soigner" tout au moins se soulager et à une dimension énergétique souvenez ignorée par la science.

C'est à la fois passionnant, sur le pouvoir féminin, l'humilité de ces grandes dames, le pouvoir de la résilience mais aussi un peu frustrant car j'ai vraiment eu l'impression de survoler les sujets avec moultes diversions sur le voyage de l'auteur et une énumération des techniques sans vraiment aller dans le vif du sujet. Il y a la fois trop et trop peu.

Un livre qui ouvre la curiosité pour se soigner autrement.
Lien : http://keskonfe.eklablog.com..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Chez les sumériens, le thérapeute devait aider son patient à répondre à tout instant à la question que lui poserait son ange gardien au moment de sa mort, au nom de l'Absolu :
"Qu'as-tu fait de ma gloire ?" Celui qui ne peut pas répondre ne passe pas le seuil ! Autrement dit : avons-nous transformé les ténèbres rencontrées en nous-mêmes et autour de nous en plus de compassion, en plus d'amour, en tendresse, en écoute, en pardon, en tolérance, en joie ? A Sumer, le mot maladie n'existe pas, on dit : enténèbrement. Tomber malade, c'est perdre la "lumière de gloire". Et guérir (symbolisé par l'idéogramme du serpent) , c'est traverser les épreuves, acquérir une nouvelle force grâce à la maladie. Nous ne sommes pas sur terre pour ne pas tomber malade, mais peut-être pour apprendre à franchir des ponts, des épreuves, et à transformer, chacun à sa manière unique, l'obscurité en lumière.
Entretien avec Marguerite Kardos, praticienne en énergique chinoise traditionnelle.
p36
Commenter  J’apprécie          400
Au lieu d'accabler les enfants sur les bancs de l'école, peut-être le monde éducatif devrait-il croire davantage au pouvoir des mots bienveillants, aux vertus de l'encouragement, à la magie transformatrice de l'amour.
P60
Commenter  J’apprécie          320
L'invention de l'"individu" est une de ces fumisteries que la modernité nous a vendues et dont elle a le secret. On comprend sa préoccupation. Face à l'offre marchande, individualiser la demande, la valoriser dans sa singularité, faire croire à chacun qu'il affirme sa personnalité par sa dépense, ses achats, ses "choix" ; masquer l'unanimisme intérieur, la moutonnerie des consciences par une diversité des apparences, à la réalisation de laquelle chacun s'emploie en dépensant son petit argent. Faire croire à des moutons qu'ils sont chacun les gardiens d'eux-mêmes, des êtres libres, et garantir cette liberté par des signes extérieurs d'insoumission qui sont en réalité autant de marques au fer rouge. La médecine conventionnelle est construite sur cette fiction. Nous sommes le centre d'une galaxie et plus loin de nous sont les corps/êtres, moins ils interagissent avec nous. plus je me vis comme un loup solitaire au milieu d'une ville infestée d'autres loups solitaires, plus j'ai mission de sauver ma peau, rien que ma peau, ma peau, pas la leur. Dans un tel schéma, la santé est une capitalisation sans partage et sans héritage. Après "moi" le déluge. Les médecins du corps et de l'esprit sont des sorte de coaches chargés de relancer le boxeur sur le ring. Le ring, le marché. Une aberration dont tout le monde est malade, même ceux qui sont les concepteurs, les leviers, les bénéficiaires, les soignants.
Commenter  J’apprécie          30
Pour l'homme moderne, dont les pieds ne touchent plus la terre, la tête plus le ciel, qui ne connaît les animaux que panés ou hachés, qui n'a vu d'arbres se balancer dans le vent que dans les séries, écervelé et acculturé, vaguement coupable mais qui ne sais plus de quoi, le chamane est une sorte de père Noël vert qui va déposer dans ses souliers rangés autour d'un arbre synthétique la promesse qui ressemblerait à une absolution.
Commenter  J’apprécie          100
Si vous êtes dans la souffrance, la souffrance camisole,il ne s'agit pas de débattre bien longtemps avec vous-même avant de prendre un rendez-vous avec celui ou celle que vous regardiez précédemment comme un sorcier, une sorcière, s'il existe une chance, une seule, qu'il ou elle vous soulage.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Jean-Philippe de Tonnac (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Philippe de Tonnac
"Ce qui importe aujourd'hui, c'est de renouer avec le fait que nous sommes des organismes vivants."
Les entretiens du "Domaine du possible" : des femmes et des hommes racontent le cheminement intime de leur engagement en faveur de la transition écologique.
Essayiste, journaliste et éditeur, Jean-Philippe de Tonnac a publié plusieurs ouvrages parmi lesquels des entretiens, des biographies, des essais, et le **Dictionnaire universel du pain** (Robert Laffont, 2010) rassemblant cent cinquante spécialistes dans le monde entier puis le **Larousse du pain** avec le boulanger Éric Kayser (Larousse, 2013). Roland Feuillas a évolué durant vingt ans dans l'ingénierie. Depuis le début de son métier de boulanger, il s'emploie à transmettre ses connaissances au sein de stages et bientôt dans le cadre d'une école unique au monde. Chez Actes Sud, ils sont les auteurs d'**À la recherche du pain vivant** (2017).
Pour aller plus loin :
**À la recherche du pain vivant** de Jean-Philippe de Tonnac et Roland Feuillas (2017) : Au début des années 2000, Roland Feuillas quitte une carrière de chef d'entreprise pour se tourner vers le pain. Mais pas n'importe quel pain : un pain issu des variétés anciennes de blé et qui en restitue la puissance nutritionnelle. Pour ce faire, il a travaillé à maîtriser toutes les séquences du cycle de la transformation du grain au pain, en ingénieur qu'il est de formation, en artisan dans la famille desquels il s'est inscrit, en artiste des longues fermentations et des cuissons au feu de bois, en paysan qu'il rêve de devenir.
---
Entretien par Vincent Edin - Réalisation Clément Nouguier - Enregistrement à L'Arrière-Boutique Une production Création Collective pour les éditions Actes Sud.
Plus d'informations sur le #podcast Domaine du possible : https://www.actes-sud.fr/podcasts-domaine-du-possible
Découvrez tous les livres de la collection "Domaine du possible" des éditions Actes Sud : https://www.actes-sud.fr/recherche/catalogue/collection/1738?keys
Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
+ Lire la suite
autres livres classés : féminitéVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (58) Voir plus



Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1849 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..