AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2352832888
Éditeur : Mosquito (22/05/2015)

Note moyenne : 4.67/5 (sur 6 notes)
Résumé :
A travers trois histoires, Sergio Toppi met en scène des personnages du grand nord des Etats-Unis, trappeurs et Indiens se côtoient dans un univers rude et hostile.

Tant que tu vivras
Un Indien nous raconte la fin de son père qui avait troqué des peaux contre un fusil et de l'alcool, puis sa rencontre avec celui qui a fait de lui un homme. Nous saurons aussi comment il a renoncé à utiliser les objets des Blancs pour pouvoir chasser en paix dans... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Jerry_Can
  04 décembre 2017
Une fumée âcre s'échappe d'un foyer tout près d'un tipi. Les volutes ardoise qui viennent un instant lécher le bois mort calciné crèvent le ciel avec douceur. Quatre indiens, un couple et leurs deux enfants sont répartis tout autour du feu. Les peaux qui les habillent se confondent avec la terre les ayant vu naître. Comme leur père et le père de leur père, ils respectent les traditions de leur peuple. le quotidien de cette famille est nourri de légendes et de liens privilégiés avec la nature. Leurs existences pétries d'humilité et de sagesse ne viennent jamais troubler la quiétude des Grandes Plaines.
En une planche, à force de hachures et d'ombrages, Sergio Toppi réussit à créer un univers. Une feuille et un crayon suffisent à plonger le lecteur dans la conquête tumultueuse de l'Ouest américain. le temps de trois histoires, indiens et blancs se disputent un territoire qui restera à jamais rougi de leur sang. le temps d'un recueil, des anonymes perdent la vie, des clans s'affrontent Custer et ses hommes progressent dans un combat inégal. le temps d'une parenthèse sauvage et puissante, les croyances indiennes prendront le pas sur le réel. Et le noir et le blanc si chers au fabuleux dessinateur transcenderont le carcan de la page pour un voyage hors du temps et hors du continent.
Acquérir une oeuvre de Toppi et poser fébrilement l'oeil sur les premières planches est toujours un moment privilégié. L'artiste italien a légué au monde du neuvième art des albums extraordinairement intenses et fascinants. On pourrait craindre que l'enchantement de son art pâlisse au fur à et mesure qu'on se familiarise avec l'artiste mais il n'en est rien. Il n'est pas de thème que ne magnifient son travail et son dessin. Pas d'histoire que Toppi n'ait conçue sans aboutissement ni majesté. Que ce soit dans l'évocation de la guerre dans Saint-Acheul, dans la création d'un personnage charismatique tel que le Collectionneur, Toppi excelle et ne déçoit jamais. Ni la musique et le vaudou de Blues, ni les steppes glaciales de la Sibérie dans Ogoniok, ni l'Orient si envoûtant de Sharaz de n'auront eu raison du sortilège qu'il exerce sur quiconque prendra le temps de le découvrir.
Naugatuck 1757 ne déroge pas à la règle. Narration et dessins captivent le lecteur et le regard aime à s'attarder sur les détails : la robe d'une chouette, les mains burinées d'un indien posées sur un calumet, la profondeur du regard d'un chat sauvage ou le visage d'un enfant qui s'éveille à la vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
silverfab
  15 juin 2015
Ces dernières années on a eu droit chez Mosquito à quelques très beaux albums réunissant des récits westerns rares de Serpieri. Aujourd'hui c'est au tour du grand Toppi d'avoir les honneurs d'une réédition dans le même genre (western donc pour ceux qui ne suivent pas au fond). Les trois histoires réunies dans ce Naugatuck 1757 datent de 77 à 79, fort différentes et originales dans leurs scénars (la première et la dernière mettent en avant les amérindiens face à l'invasion des blancs, tandis que la seconde évoque un émigré Ecossais qui devra traverser l'Atlantique pour assouvir sa vengeance), elles ont en commun la maestria graphique de l'auteur italien, sa gestion impressionnante des noirs et des blancs et ses remplissages de « matière » si particuliers et diablement efficaces. Un album que les amateurs de la série du Collectionneur ou du Sharaz-De de Toppi se doivent de posséder. Et une bonne B.O pour écouter avec: http://bobd.over-blog.com/2015/06/grandes-plaines-et-train-de-midi-naugatuck-1757-vs-high-noon.html
Lien : http://bobd.over-blog.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (2)
BoDoi   27 octobre 2015
En mettant en lumière certains faits méconnus, Toppi réussit, en les drapant d’épique, à pénétrer la complexité d’une époque qui ne demande qu’à être largement explorée.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   23 juin 2015
Du grand art ! Tout simplement.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Videos de Sergio Toppi (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sergio Toppi
Art master Sergio Toppi
autres livres classés : indiensVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les indiens d'Amérique du Nord

Publié pour la première fois en 1970 aux États-Unis, ce livre de Dee Brown retrace les étapes de la Conquête de l'Ouest et les massacres des indiens entre 1860 et 1890 :

Enterre mon corps Wounded Knee
Enterre mon cœur à Wounded Knee
Enterre mon âme à Wounded Knee
Enterre mon esprit à Wounded Knee
Enterre mon scalp à Wounded Knee

10 questions
143 lecteurs ont répondu
Thèmes : conquete de l'ouest , far-west , western , ute , navajos , Nez Percé (Indiens) , comanche , Apache (Indiens) , Cheyennes (Indiens) , Sioux (Indiens) , indiens d'amérique , littérature américaineCréer un quiz sur ce livre