AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2907530364
Éditeur : Sables (30/11/-1)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
« … La peine du Talion pêche par insuffisance et par excès. Par insuffisance, dans la mesure où aucune réparation ne peut réparer l’offense, par excès, du fait que la justice outrepasse alors son objectif. Le crime illégal, dans la perspective problématique de la pleine liberté, ne compromet que l’agresseur. Le crime légal, là où cette perspective est indiscutée, compromet la société toute entière qui, par cette réponse massive, froide et démesurée à l’offense d’un ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
fanfanouche24
  25 mai 2014
Je suis doublement contente de cette très courte lecture. D'abord un hasard heureux ce 22 mai (2014) ,où un ami m'invitait à un concert de musique classique...à Notre-Dame du Liban, rue d'Ulm...près du célèbre Panthéon !!!! m'a fait découvrir une librairie que je souhaitais connaître depuis un moment: La Librairie portugaise et brésilienne...où j'ai été fouiner... avec délectation: offert à cet ami un texte d'un auteur que je découvre actuellement, José Saramago...et de mon côté , j'ai cherché du côté d'"anciennes amours", Miguel Torga...
Très heureuse de découvrir cette plaquette des éditions "Sables"....
J'ai ainsi appris avec joie que ce pays que j'affectionne, le Portugal a aboli la peine de mort le 1er juillet 1867, sous le règne du monarque constitutionnel Dom Luis I...et n'a jamais été remise en cause même sous la dictature salazariste...
Ces lignes de Miguel Torga sont le discours inaugural prononcé le 12 septembre 1967, à l'Université de Coimbra, pour le centenaire de l'abolitionde la peine de mort, au Portugal.
Ce texte est à l'image de la vie de cet écrivain-médecin... qui s'est battu toute son existence contre tout ce qui abaissait, et déshonorait l'Humain.
" Il y a un siècle, le Portugal a aboli la peine de mort. le civisme libéral d'un petit peuple, sans attendre d'autres exemples, c'est avancé courageusement sur la voie de l'esprit et a mis un terme à la noire besogne des balles, de la corde et du couperet. Mis un terme au seul geste absolu que l'être humain puisse faire, et qu'il ne doit faire jamais. Au geste qui le change en une grotesque imitation de Dieu, se foudroyant lui-même lorsqu'il foudroie. (p.26)
Un petit rappel quant à Miguel Torga (1907-1995), diariste, nouvelliste, romancier, poète et médecin, fut un opposant de la première heure au régime de Salazar...
Je reste époustouflée du courage et de l' esprit éclairé des portugais... alors que nous, appartenant à la patrie des "Droits de l'Homme" avons tardé et étions divisés sur la question..dans les années 1980 !!. On se souvient aisément de certains tollés généraux autour de la détermination et aussi du courage de Robert Badinter, pour parvenir à cette abolition de la peine de mort...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
autres livres classés : peine de mortVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Pentaquiz : on recherche le cinquième terme

Afrique, Amérique, Asie, Europe, ...

Basson
le chien Dagobert
Le Deutéronome
Jean Valjean
New York
Océanie
Rimski-Korsakov
Russie

16 questions
324 lecteurs ont répondu
Thèmes : anatomie , bande dessinée , géographie , géopolitique , littérature , musique , société , sport , zoologieCréer un quiz sur ce livre