AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 234401988X
Éditeur : Glénat (05/04/2017)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Les mois ont passé depuis le terrible affrontement entre Goku et Majin Boo… Mais après une période de paix, une nouvelle menace s’abat encore sur la Terre !! Et cette fois, les ennemis viennent de “l’univers 6”… Qu’est-ce que ça signifie ?!
Voici enfin la suite tant attendue et totalement inédite de Dragon Ball, sur une idée originale d’Akira Toriyama lui-même !!

Depuis la fin de la série, les fans attendaient avec impatience le retour de Son ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (5) Ajouter une critique
garrytopper9
11 avril 2017
Enfin nous avons eu le droit à une véritable suite sur ce manga culte ! Et pourtant il y en a eu des tentatives, chacune avec moins de réussite que la précédente, à tel point que je pensais qu'on ne verrais jamais quelque chose de digne de l'oeuvre d'Akira Toriyama. Pour ceux, qui comme moi sont un peu vieux, vous savez ce que représente Dragon Ball dans le coeur des français, et dans les fans de manga. C'est pour ainsi dire la base. Un peu comme Akira, Ghost in the Shell ou encore Gunnm. Ce sont des manga qui ont marqués une génération, et qui ont donnés des codes encore appliqués sur les titres qui paraissent aujourd'hui.
Il y a quelque temps, comme beaucoup de monde, j'ai regardé l'anime de Dragon Ball Super. Et comment vous dire…déjà, je n'avais pas aimé les deux nouveaux films (Battle of Gods et La résurrection de F) mais devoir supporter la pauvreté technique et scénaristique sur plusieurs longs et lents épisodes, ça m'a achevé. Je crois que j'ai stoppé l'anime pendant le troisième arc (celui du dieu Champa) vers l'épisode 35. J'ai cru comprendre que cela devenait vraiment bien par la suite, mais jusqu'à aujourd'hui, je ne m'y suis pas encore relancé. Et j'ai bien fait, car avec le premier tome du manga, j'en suis à peu près au même point, la qualité en prime.
L'avantage du manga c'est qu'il a su tirer les enseignements des erreurs de l'anime. On se retrouve donc avec une histoire qui va plus vite et qui est mieux dessiné (et c'est pas du luxe !!). le scénariste et le dessinateur ont pris en compte le fait que tout le monde avait vu soit les films, soit les arcs des films, et du coup ils ont décidés de passer rapidement sur le premier arc et de complètement zapper le deuxième. Ainsi ils sont allés directement à la grande nouveauté du titre, à savoir, le multivers.
Et oui, car nous apprenons que Goku et ses amis vivent dans l'univers 7, et qu'il y en a en tout 14. le frère de Beerus vient de l'univers 6 et ces deux Dieux de la destruction décident d'organiser un tournoi pour savoir qui conservera la Terre. (celle de l'univers 6 n'existant plus.)
Enfin un tournoi ! C'est quand même un élément important et récurrent dans ce manga, et jusqu'ici nous n'en avions pas encore eu. Bon je ne vais pas vous détailler le tournoi, car il commence dans la deuxième moitié du manga et je ne voudrais pas vous gâcher votre plaisir.
J'ai trouvé que globalement ce premier tome était très réussi malgré quelques petites faiblesses ici et là, je pense que le titre va vite s'installer. D'une part car les dessins sont vraiment de bonne qualité même si le mangaka doit encore s'affiner, et d'autre part car l'histoire avance bien plus vite que dans l'anime, allant à l'essentiel et en nous racontant ce qui est vraiment intéressant.
L'édition de Glénat est bonne, pas extraordinaire, mais elle fait le boulot. La traduction, le papier et la sur-couverture sont plus que correctes. Par contre, une fois de plus, comme dans les tomes de One Piece on a du mal à ouvrir notre tome en grand, et certaines bulles se retrouvent coincées au milieu. Je ne comprends pas pourquoi ils font ça, alors que sur des titres comme Gunnm par exemple, il n'y a pas ce soucis. Là, les tomes manquent de souplesse et c'est vraiment dommage.
Un dernier mot sur le dessinateur. Toyotarô est au départ un auteur que les fans de Dragon Ball connaissent sous le nom de Toyble, qui avait crée un Fanzine qui s'appelait Dragon Ball AF. Son travail était vraiment de bonne qualité, à tel point que Akira Toriyama l'a choisi pour dessiner Dragon Ball Super. Moi, je trouve ça beau, qu'un fan soit devenu pro et qu'il puisse aujourd'hui travailler main dans la main avec celui qu'il adulait dans sa jeunesse. Sur ce, je ferme la parenthèse et je vais voir si je peux rattraper mon retard dans l'anime ^^

Lien : https://chezxander.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
sinupsia
24 juin 2017
Tout d'abord merci à Babelio et à masse critique pour ce manga...
Depuis que je suis ado j'adore DragonBall c'est pour ça que j'ai tenté ma chance ... Il y a aussi le fait que j'avais vu l'animé, que j'aime beaucoup et que je voulais voir si comme avec les romans dont on tire parfois un film le manga était plus détaillé.... Ben non, d'où le 3 étoiles 1/2 ... tout va trop vite. ( En moyenne 3 pages pour un combat) . Je ne devrais peut-être pas comparer avec l'animé mais malheureusement je ne peux pas faire autrement... En lisant le manga j'ai eu l'impression d'avoir un résumé de l'animé. Après, tout n'est pas négatif... l'histoire est toujours aussi sympa, j'ai adoré retrouver les personnages dans cette aventure cette fois si en version papier... Les dessins sont bien de ce coté la rien à dire. Je tenterais le 2 histoire de voir si le même problème de résumé persiste ou pas.
Commenter  J’apprécie          00
CoffeeQuest
26 avril 2017
Si Dragon Ball Super version animation est ce qu'elle est, à savoir une série moyenne pour surfer sur une licence possédant toujours autant de fans, sa déclinaison papier est pour le moment largement moins recommandable. le majeur problème étant, comme je le dis plus haut, qu'elle est une « déclinaison » et non pas la pièce maîtresse sur l'échiquier. Ils (éditeur ? auteur ?) ont ainsi eu la bonne idée de bâcler en un temps record les deux premiers arcs sous prétexte que nous les avions déjà vu en série (ou en film). Un non respect assez spectaculaire pour ceux se préservant de voir la série afin favoriser la lecture. Ainsi le premier Arc « Battle of Gods » est fait en deux petits chapitres, alors que le second arc « Résurrection of F« , est quant à lui résumé… en une simple petite case au début de l'arc suivant ! N'ayant pas vu le film, ni la série jusqu'à ce point (et ne comptant pas le faire), autant dire que ma lecture fut largement amer ! le manga ne devenant qu'un simple faire valoir de la série d'animation.
Deux chapitres et une case plus loin, nous voici donc au début du 3eme arc qui prendra la majeure partie de ce tome. Un tournoi intergalactique composé des meilleurs combattants de deux univers parallèles… mais manquant cruellement d'originalité et d'enjeux. C'est probablement l'arc le moins intéressant (pour le moment ?) de toute l'histoire de Dragon Ball. le tout traduit grandement un manque de volonté flagrant d'innover, afin de voguer sur des personnages et thématiques déjà acquises par le passé, en rendant les nouveaux venus à peine dispensables. J'en viens même à me demander si je ne préfère pas Dragon Ball GT, qui avait au moins le mérite de faire bouger la fourmilière.
J'ai occulté l'information depuis le début de cette chronique, le dessin n'est plus signé par Toriyama. Pour l'occasion c'est Toyotaro qui récupère les crayons et on peut dire que ça ne choque pas forcément. Si dans l'exercice de singer le dessin de son sensei, il se trouve être hésitant et manquant de dynamisme en début de tome, ça s'améliore par la suite, mais ne trouve pas encore un style propre. Je comprends le fait de devoir faire du Toriyama pour vendre du Dragon Ball, mais d'en récupérer la composition générale sans en maîtriser complètement le style, contribue à l'impression d'un dessin figé, sans génie apparent.
J'ai même eu la fâcheuse impression que Dragon Ball n'a pas évolué d'un pouce depuis sa « fin » et a même régressé afin de s'adresser à un nouveau public, plus jeune, au lieu d'un public historique ayant grandi avec. Sorti tout droit du formol, Dragon Ball Super ressemble ainsi en tout point à un shonen d'un temps révolu, ayant éclipsé l'évolution du genre pendant toutes ces années et se retrouvant donc largement dépassé par la concurrence, que ce soit scénaristiquement ou artistiquement. En comparaison, courez lire My Hero Academia, qui est bien plus en phase avec notre époque et est (pour moi) la référence actuelle du shonen. Vous l'aurez compris, ce premier tome de Dragon Ball Super est très loin de m'avoir convaincu. J'attendrais d'avoir le second tome entre les mains avant de signer le glas de la série, mais il a de forte chance que j'abandonne si le niveau ne remonte pas.
Lien : https://coffeequest.net/2017..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
AzeR0
06 mars 2017
Trop bien::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Commenter  J’apprécie          10
OXBOSS973
25 février 2017
je ne les pas encore lu mais je l'attend avec impatience
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Akira Toriyama (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Akira Toriyama
JACO THE GALACTIC PATROL MAN/KATSURAAKIRA - MENU MANGA #43
autres livres classés : mangaVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Dragon ball

Comment s'appelle le personnage principal ?

Sengoku
Sankogu
Sangoku
Senkogu

11 questions
187 lecteurs ont répondu
Thème : Dragon Ball, tome 1 : Sangoku de Akira ToriyamaCréer un quiz sur ce livre