AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Sophie_Bazar


Sophie_Bazar
  09 avril 2018
Emmanuèle Bernheim, écrivain (« Vendredi soir », « Tout s'est bien passé »…) et scénariste, est décédée le 10 mai 2017 ; à cette femme solaire et magnétique qui laissa un poignant souvenir à tous ceux qui la connaissaient et travaillèrent un jour avec elle, son compagnon Serge Toubiana adresse un roman en forme d'adieu d'une simplicité bouleversante.

Il raconte leur histoire commune en la parsemant de ces petites bouées qui empêchent de se noyer, comme celles qu'elle aimait atteindre en nageant, de leur rencontre aux Cahiers du Cinéma où ils travaillaient tous les deux à leur amour né après des années d'amitié, leurs projets, leur maison de l'Ile aux Moines, une existence commune faite de petits bonheurs qui dura presque 30 ans, puis la maladie, le défilé à l'hôpital de ceux qui tenaient absolument à partager une dernière fois avec Emmanuèle comme pour s'abreuver à une source d'énergie. Parmi eux, Deneuve, Houellebecq, Assayas, Lanzmann… A travers ces pages Serge Toubiana fait renaître une femme séduisante et douée d'une impressionnante force de caractère, une guerrière qui s'interrogeait sur le bonheur, qui aimait le cinéma et Rocky en particulier, mais avait aussi une prédilection pour Sagan, Sartre ou Simenon

C'est à la fois un texte on ne peut plus personnel, une déclaration d'amour à celle qui est partie et une manière de prolonger leur vie à deux, mais qui exprime aussi ce sentiment universel et déchirant qu'est le chagrin, un roman sur l'absence tout sauf triste mais au contraire plein de tendresse et de lumière.
Lien : https://cestquoicebazar.word..
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura