AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2830707206
Éditeur : Minerva (23/08/2003)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
"La veille de Kippour, je me demande encore par quel miracle, après le bain de onze heures, nous étions tous attablés, en sortie de bain, à déguster le couscous de la mariée, il faut dire un peu al dente, avec toutes ses petites salades. Qu'il était bon..."
Née d'une famille juive tunisienne pas comme les autres, Odette Touitou tenait à écrire son livre pour se raconter. C'est son autoportrait qui se dessine au travers de ses souvenirs lumineux et de ses réci... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Petitebijou
  25 décembre 2012
Ce livre de cuisine est un livre de mémoire et de transmission. L'auteur, Odette Touitou, est morte peu après en avoir fini l'élaboration, et ce sont ses enfants qui ont choisi d'en finaliser la publication. Odette nous raconte sa jeunesse en Tunisie avec une nostalgie aussi généreuse que les recettes des plats qu'elle nous transmet. Ces recettes lui viennent de sa mère, qui les tenait de sa mère, etc... Tradition juive, mais aussi impregnation arabe, à l'image de la vie partagée de ces deux communautés avant que l'histoire ne décide de les opposer. Les textes sont des souvenirs d'enfance, bains de mer, goûters, dimanches, agrémentés de photos sépia. Puis viennent les recettes, assez classiques, couscous de viandes ou de poissons, bricks, boulettes, ragouts, très détaillées et précises, illustrées de photos appétissantes. C'est la cuisine qui prend son temps, indolente, opulente. En parcourant les pages, on a la sensation physique de prendre des kilos par la magie du rêve perdu que l'on tente ici de retenir.
Lien : http://parures-de-petitebijo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
PetitebijouPetitebijou   25 décembre 2012
Très vite après, c'était le petit déjeuner. Café, lait, pain, beurre avec du lait concentré en guise de confiture pour la plupart du temps. Autrement, si tout le monde en avait envie en même temps, on envoyer chercher des beignets. Mes madeleines... Salut, Marcel ! Quand on en achetait deux ou trois en même temps, le marchand trouait l'intérieur qui était croquant et passait une branche de alfa pour les tenir ensemble. Ce que je préférais et préfère encore, ce sont les beignets à l'huile. Beaucoup de gens, notamment les Granas, des Juifs italiens, mangeaient les beignets avec des figues ou des oeufs battus au sucre. A mon avis, ils pensaient peut-être que c'était plus raffiné ou plus riche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : couscousVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr