AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Fabien Toulmé (Autre)
EAN : 9782413036685
336 pages
Delcourt (02/06/2021)
4.16/5   522 notes
Résumé :
Veuve depuis peu, Suzette repense à Francesco, son premier amour, perdu de vue il y a 60 ans. Sa petite-fille Noémie l'invite alors à partir à sa recherche.
Sur la route de l'Italie, les deux femmes vont, du haut de leurs générations et de leurs expériences respectives, échanger sur la vie de couple, l'engagement et les histoires qui durent...
Et s'il n'y avait pas d'âge pour vivre le grand amour ?
Que lire après Suzette ou le grand amourVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (92) Voir plus Ajouter une critique
4,16

sur 522 notes
Suzette vient de perdre son mari. Mais, étonnamment, comme elle le confie à sa petite-fille, Noémie, elle n'arrive pas à être triste. Si elle est désormais seule, elle peut compter sur cette dernière avec qui elle a une relation bien particulière, surtout depuis que Noémie a perdu sa maman. Les deux femmes se voient très souvent, discutent beaucoup, de tout et de rien mais aussi de sujets plus profonds. C'est ainsi que Suzette lui confie qu'elle n'a pas toujours été heureuse avec Bernard. Si ce dernier était un père et un grand-père formidable, il n'a malheureusement pas toujours été un mari exemplaire. Malgré les 60 ans passés avec son mari, elle n'en a pas oublié son premier amour, rencontré lorsqu'elle avait 23 ans. Un bel Italien, Francesco, qu'elle n'a jamais revu. Noémie, quant à elle, vient tout juste d'emménager avec Hugo, avec qui elle est depuis 5 ans. Mais le jeune homme, encore étudiant, semble visiblement accorder beaucoup d'importance à son indépendance et tient à ce que chacun fasse des choses de son côté. Pour se changer les idées, la jeune fleuriste décide alors de partir à la recherche du premier amour de sa grand-mère...

Au coeur de cet album, Fabien Toulmé nous parle d'amour, quel que soit l'âge que l'on ait, mais aussi de sexualité et de vie de couple. Pour cela, il nous emmène dans un road-trip, organisé par la jeune Noémie, dans le but de retrouver le premier amour de sa grand-mère, Suzette. Si le thème se révèle intéressant, l'amour vu par deux femmes d'une grande différence d'âge, il n'est cependant pas assez approfondi. le scénario manque parfois de rythme, l'auteur s'attardant sur des scènes du quotidien qui, au final, n'apportent pas grand-chose. On s'ennuie un peu et tout semble convenu. Graphiquement, le trait est clair, la palette de couleurs peu nuancée.
Un album gentil et sans surprise...
Commenter  J’apprécie          640
C'est avec "Ce n'est pas toi que j'attendais" que j'ai découvert le travail de Fabien Toulmé, roman graphique qui m'avait bouleversée. Alors quand je suis tombée sur "Suzette ou le grand amour" à la bibliothèque, je n'ai pas hésité un seul instant. Il ne m'aura pas mise dans tous mes états, mais il n'en est pas moins émouvant à souhait.

Suzette, qui vient d'enterrer son mari après soixante ans de vie commune, se confie petit à petit à sa petite-fille, Noémie, avec qui elle a toujours été très proche. Alors que cette dernière vit sa première relation sérieuse, Suzette avoue l'infidélité de son défunt mari, avoue également ne pas avoir toujours été heureuse à ses côtés. Elle raconte également son premier amour, Francesco. Noémie, après quelques recherches assidues, pense savoir où il vit aujourd'hui et motive sa grand-mère à prendre la route jusqu'en Italie afin de le revoir...

Fabien Toulmé nous offre une belle histoire pleine d'émotions, de tendresse et de sensibilité. Il évoque des sujets de la vie quotidienne pourtant assez basiques, tels que les relations de couple, les relations intergénérationnelles, l'amour et la sexualité à tout âge, mais aussi le deuil ou la vieillesse. J'ai eu souvent les larmes aux yeux, mais non pas de tristesse, simplement parce que certains moments sont très forts, respirent le bonheur. J'ai très souvent souri également.

Les personnages sont tous très attachants. J'ai trouvé très touchante la relation entre Suzette et Noémie, deux bouts de femme que tout oppose mais pourtant très ouvertes l'une envers l'autre. J'ai trouvé également les retrouvailles entre Suzette et Francesco très attendrissantes (ils sont mignons comme tout tous les deux).

Fabien Toulmé accompagne son histoire de dessins ronds, très simples et peu détaillés, que ce soit au niveau des personnages et de leur physionomie qu'au niveau des décors, se concentrant davantage sur les relations entre les divers personnages. Il n'utilise que deux tons, le bleu et le jaune/orangé, avec un peu plus de noir et blanc quand les quelques souvenirs sont évoqués. C'est très doux, en symbiose avec l'histoire.

Certains évènements sont peut-être peu crédibles ou surviennent trop facilement, comme par exemple Noémie qui peut poser une semaine de vacances sans problème en ne prévenant son patron que quelques jours avant, quand elle va acheter ses meubles à l'Ikea de Bordeaux un dimanche (je n'habite pas loin, je sais qu'il est fermé), ou encore le hasard qui veut que Francesco soit disponible et donc prêt à reprendre là où Suzette et lui se sont arrêtés plus de soixante ans après. Mais j'ai quand même vite oublié ses petits désagréments, tellement j'étais happée par tout ce que l'histoire dégage en émotions.

La fin est édulcorée mais mon côté fleur bleue n'en aurait pas accepté une autre, pour Suzette et Francesco cela s'entend (pour Noémie et Hugo, un autre dénouement ne m'aurait pas gênée).

Moitié road trip, moitié feelgood, "Suzette ou le grand amour" m'a offert un joli moment de lecture, très émouvant, plein d'humour, tout en sensibilité, délicatesse et pudeur, douceur et tendresse.
Commenter  J’apprécie          572
Quel plaisir de retrouver Fabien Toulmé dont j'ai lu avidement (et souvent terriblement émue) tous les ouvrages : le touchant « ce n'est pas toi que j'attendais », le bouleversant « les deux vies de Baudoin » et la terrible odyssée d'Hakim.
3 histoires, 3 coups de coeur. Il faut dire que Fabien Toulmé est un formidable conteur du quotidien, de la vie, des gens et un observateur passionné (et passionnant).
Suzette, son nouvel opus (le road trip en Italie d'une grand mère et de sa petite fille) le prouve à nouveau : c'est un texte doux, lucide, bienveillant et parfaitement maîtrisé. Une très jolie bulle de tendresse narrée par un regard d'une grande justesse.
Le dessin, les couleurs m'ont moins convaincue mais l'histoire et la narration sont sublimes.
Encore un joli moment !
Lisez-le 😉 (cela fait un bien fou !)
Commenter  J’apprécie          440
J'ai beaucoup aimé cette belle histoire d'amour qui traite autant des retrouvailles de Suzette, octogénaire récemment veuve, avec son premier amour que de la belle complicité qui unit Suzette et sa petite-fille, Noémie.

Les deux femmes, à deux âges de la vie, voient leur vie amoureuse subir de gros changements et elles s'interrogent sur les choix à faire pour la suite. Avec deux générations d'écart et des expériences totalement différentes, chacune essaie d'épauler l'autre.

C'est un beau récit, doux et chaleureux, qui prend le temps d'installer les personnages dans leur environnement, de développer les petites péripéties qui donnent de l'épaisseur à l'intrigue.

Les dessins de fabien Toulmé sont plutôt épurés et le choix des couleurs (deux tonalités pour chaque période, des bleus et des ocres pour le présent, des gris et des roses pour le passé) vient renforcer l'atmosphère chaleureuse dans laquelle on a plaisir à se glisser.

"Suzette ou le Grand Amour" m'a tellement plu que je le relirai très certainement avant de le rendre à la médiathèque.
Commenter  J’apprécie          390
Quand on s'est attaqué au sort des migrants, qu'on a réalisé une oeuvre aussi monumentale et forte que l'Odyssée d'Hakim en trois tomes et d'avoir bouleversé des milliers de lecteurs, comment se retourner, que proposer ensuite.
Fabien Toulmé a choisi de nous raconter une bleuette avec une histoire d'amour du troisième âge, ouah, ça me donne le vertige. J'avais, je l'avoue, assez peur de franchir le fossé.
Mais voilà, Fabien Toulmé a su tirer profit de son travail précédent et nous propose une oeuvre empreinte de délicatesse, de subtilité, de justesse des sentiments, sans tapage ni grandiloquence, tout en pudeur et en simplicité.
Le dessin rond et simple aux couleurs fraiches, ponctué de paysages épurés, sert parfaitement cette pudeur. le sujet est loin d'être si anodin, il nous parle des choix de vie, celui de faire sa vie avec quelqu'un, de regrets qui pèsent pendant de longues années. Au final, Fabien Toulmé, avec un sujet beaucoup moins lourd, futile en apparence, parvient à nouveau à nous bouleverser, à nous questionner, sur les choix que chacun d'entre nous est amené à faire, avec une vision différente suivant les générations, les époques.
Fabien Toulmé, après son Odyssée d'Hakim (qu'il faut lire !), parvient à proposer une oeuvre encore très marquante, avec pourtant un sujet bien plus léger, du moins en apparence. Il fallait oser, cette réussite est la preuve d'une maturité créatrice et d'un grand talent.
Commenter  J’apprécie          330


critiques presse (6)
LaPresse
08 janvier 2022
Fabien Toulmé, avec une extraordinaire délicatesse, tant dans le ton que dans le dessin, transforme cette quête un brin naïve en un récit qui fait rêver et qui fait du bien, tout en réfléchissant au couple, aux espoirs et aux deuils de la vie.
Lire la critique sur le site : LaPresse
LaPresse
26 août 2021
Fabien Toulmé a mené avec doigté son récit, lui évitant toute mièvrerie, pour rester dans une zone confortable entre la parfois dure réalité, le rêve amoureux et l’espoir qui ne meurt jamais. Et c’est détaillé avec finesse, sur des centaines de pages qui lui permettent de donner du corps à ses personnages. C’est vraiment très joli.
Lire la critique sur le site : LaPresse
BoDoi
07 juillet 2021
Dans cette idée-là, l’auteur fait tout comme il faut. Mais ce qui semble lui plaire par-dessus tout, c’est s’attarder sur les détails réalistes et crédibles du quotidien. Mais, problème, tous ces micro-événements ralentissent terriblement l’action et ne disent finalement pas grand-chose des personnages et de leurs motivations.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Bedeo
25 juin 2021
Vivez un moment BD doux comme une crêpe suzette…
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDZoom
07 juin 2021
Après un médiatisé récit d’après témoignage en trois volumes, Fabien Toulmé imagine un drôle et émouvant road trip, entre douceur et nostalgie, qui met en scène des personnages attachants : l’auteur renouant avec cette talentueuse narration touchante déjà remarquable dans son précédent « Les Deux Vies de Baudoin ».
Lire la critique sur le site : BDZoom
Sceneario
03 juin 2021
Fabien Toulmé parvient, une fois encore, à nous conter le quotidien avec générosité. Ses personnages sont très attachants et ses dessins toujours aussi sympas. Surtout, il a un incroyable talent pour parler d’humanité et pour nous toucher au coeur. Quel auteur !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
Vu mon parcours amoureux, je suis très mal placé pour te donner des conseils. Par contre, je peux te dire, d'expérience, qu'un homme met du temps à penser à autre chose qu'à son nombril. Il y a d'ailleurs une féministe américaine, Gloria Steinem, qui a dit que les hommes commencent leur vie en étant rebelles et deviennent plus sages avec l'âge. Alors que les femmes démarrent dans la vie en étant sages et deviennent rebelles.
Commenter  J’apprécie          380
- En vrai, c'est pas parce qu'on habite ensemble qu'on doit pas toujours conserver un peu chacun 'sa vie de son côté'. Je pense qu'on doit avoir plusieurs espaces, c'est important. Les moments où on est l'un avec l'autre. Mais aussi les moments où on n'est pas tous les deux. Sans chercher forcément à tout faire ensemble.
(p. 32)
Commenter  J’apprécie          100
- T'imagines si elle déménage en appartement ? Ou pire, en Ehpad... Je pense que devenir une charge pour ses proches, c’est encore pire que de finir seule. J'espère que vous n'aurez pas trop à me supporter quand je perdrai la tête ou que je ne pourrai plus bouger de mon fauteuil.
- Ne pense pas à ça. Tu es encore en pleine forme. (...)
- Simone aussi était en pleine forme, hier.
(p. 138)
Commenter  J’apprécie          80
- L'amour ce n'est pas simplement une histoire d'attraction. C'est surtout une question d'engagement. Jusqu'à quel niveau est-on prêt à s'engager pour préserver son couple ? (John Gottman)

Bien sûr, on tombera tôt ou tard sur une personne plus belle, plus intéressante ou plus drôle. Mais finalement, la bonne personne, c'est celle qui arrive à synthétiser au mieux tous ces critères sans forcément être au max sur chacun d'eux.
- Est-ce que je dois bien prendre ce que tu viens de dire ?
- Bon, c'est peut-être maladroit et pas super bien restitué, mais le vrai truc que j'ai retenu c'est que, trouver la bonne personne est quelque chose de trop rare pour ne pas valoir un engagement maximum.
Commenter  J’apprécie          30
– Finalement, on a un peu fait comme dans la chanson de Barbara. "C’est parce que je t’aime que je préfère m’en aller car il faut savoir se quitter avant que ne meurt le temps d’aimer".
– Mais peut-être que ce temps d’aimer ne se serait pas arrêté.
– On ne ne saura jamais.
Commenter  J’apprécie          90

Lire un extrait
Videos de Fabien Toulmé (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fabien Toulmé
Marilou 2
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (887) Voir plus



Quiz Voir plus

Quiz-Ce n'est pas toi que j'attendais

De quelle origine est la femme de Fabien ?

Brésilienne
Algérienne
Bulgare

9 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : Ce n'est pas toi que j'attendais de Fabien ToulméCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..