AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782278079728
64 pages
Didier (21/05/2014)
4.17/5   3 notes
Résumé :
Iris n'est pas venue au rendez-vous, dans le café de Montparnasse à Paris, et François ne comprend pas.
Explications par mails. Peu à peu, elle avoue, elle était bien là, mais ne s'est pas montrée, préférant voir sans être vue. De message en message, elle lui raconte son existence toujours menée dans l'ombre, en marge des vrais choix, des vrais engagements.
Quand on a toujours vécu ainsi, est-il possible de changer ?
Un roman qui parle de la sol... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Ziliz
  10 novembre 2019
Voyeuse, Iris ?
Un brin menteuse/tricheuse, plutôt. Et sur les réseaux sociaux et les sites de rencontre en particulier, c'est de bonne guerre : qui y annonce vraiment son âge, qui affiche une photo récente en profil ? Le hic, c'est lorsque l'interlocuteur manifeste l'envie d'aller plus loin et que la rencontre doit avoir lieu.
Iris a toujours réussi à se dérober. Elle va aux rendez-vous, mais elle ressemble tellement peu à sa description que les hommes ne la reconnaissent pas. Elle, en revanche, les voit, à chaque fois.
Là, elle se mord les doigts d'avoir loupé François, et lui est en colère : à quoi joue-t-elle ?
Alors elle s'explique, via quelques mails, où elle raconte sa vie, sa vraie vie, pas la version glamour qu'elle donnait à voir pour séduire.
Ce court roman épistolaire a le mérite d'être sobre, réaliste et émouvant. Bien différent, malgré un sujet proche, des bluettes dégoulinantes de Daniel Glattauer ('Quand souffle le vent du nord' et suite(s ?)) et de Bondoux-Mourlevat ('Et je danse, aussi').
J'ai découvert hier à la médiathèque cette collection 'Mondes en VF' (éditions Didier), destinée aux classes de FLE. Le style est accessible, en effet, et de nombreuses notes en bas de page définissent le vocabulaire moins courant.
Je ne sais pas si les récits sont tous abordables, en revanche. Ainsi la pièce 'Une vie parfaite' (Neil Jomunsi) demande une capacité d'abstraction - comme la plupart des récits de SF - guère compatible avec les débuts dans l'apprentissage d'une langue...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          336
Myriam3
  04 octobre 2014
Il s'agit ici d'une collection un peu particulière des Editions Didier: Mondes en VF, destinée aux apprenants de français. Je ne sais pas si Fantah Touré a écrit ce livre spécialement pour cette collection ou non, comme d'autres auteurs francophones également publiés par Mondes en VF;
L'écriture est simple, mais pas simpliste. Une jeune femme ne vient pas au rendez-vous amoureux fixé par François par le biais du site de rencontres lebonheurpourtous.com. Celui-ci lui envoie un mail pour lui demander des explications; elle répond. Qu'elle était bien là, mais cachée, comme elle le fait à chaque rendez-vous. Qu'en réalité elle ne s'appelle pas Iris, n'a pas d'enfants ni 24 ans.
S'ensuit une correspondance où les deux êtres se révèlent comme ils ne l'avaient jamais fait auparavant.
Cette une petite histoire intéressante et touchante, écrite simplement. Je tiens à remercier cette collection d'exister, parce qu'elle permet enfin à des non-francophones presque débutants de lire enfin des romans intéressants en français.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ZilizZiliz   14 novembre 2019
Je devais appeler ma patronne Nathalie. Elle trouvait très sympa d'employer une femme « du tiers-monde ». Des années que je n'avais pas entendu cette expression. Les premiers jours, elle a voulu me montrer qu'elle me traitait comme son égale. Elle partait travailler en laissant la porte de son placard ouverte pour me montrer sa confiance. Mais elle avait beau être « ouverte à d'autres cultures », le jour où elle m'a entendue chanter une berceuse en créole à son bébé, elle m'a dit : « C'est joli, votre petit refrain, Mélina, mais vous savez, il faut qu'elle n'entende que sa langue maternelle pour bien la parler ensuite, sinon elle n'aura plus de repère. Je suis sûre que vous connaissez de jolies chansons françaises… »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
ZilizZiliz   11 novembre 2019
[ une nourrice à domicile ]
Se séparer des enfants, c'est toujours le problème. Personne ne nous demande jamais : « Est-ce que vous aimez ces enfants dont vous vous occupez toute la journée ? et jusqu'à quel point ? Est-ce que vous aurez très mal quand vous ne les verrez plus ? Vous savez bien que ce ne sont pas vos enfants. (…) Vous avez souvent changé de famille, non ? Ça fait partie de votre travail. Qu'est-ce que vous éprouvez, au juste, au moment du départ ? »
(…)
Tout le monde a le mode d'emploi pour les courses, le ménage, les sorties d'école et les devoirs. Personne ne l'a pour la 'coupure'. C'est le mot que j'utilise à la place de 'séparation' car il y a un lien qu'il faut couper. Au début, je me sens mal et il m'arrive de pleurer. C'est pour ça que je cherche très vite une autre maison avec d'autres enfants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Myriam3Myriam3   04 octobre 2014
J'adore ce mot, le "profil". Tout le monde sait bien qu'un profil peut être très différent du visage de face. On dit aussi que chacun a un bon et un mauvais profil. Disons que j'ai un peu retouché le mien.
Commenter  J’apprécie          90

autres livres classés : epistolaireVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2861 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre