AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070429377
Éditeur : Gallimard (12/02/2004)

Note moyenne : 3.35/5 (sur 33 notes)
Résumé :
Les douze mois de l'année jalonnés par quelque quatre cents notules, observations, gloses, citations et autres historiettes.
Michel Tournier, habitué aux récits de longue haleine - "Vendredi, Les météores, Les Rois mages", etc. -, s'essaie ici dans l'instantané. Cela va des abeilles de son jardin à un assassinat à Central Park (New York), du violoncelle de pablo Casals à la philosophie du fouet.
Mais le rire et l mort sont rarement absents de ces pages... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Corboland78
  05 novembre 2012
L'écrivain Michel Tournier, né en 1924 à Paris, est l'auteur de plusieurs romans remarqués dont le Roi des aulnes, couronné par le Prix Goncourt en 1970. Fin 2010, il démissionne du jury de l'Académie Goncourt et se contente d'en devenir membre honoraire. Journal extime est paru en 2002.
Si on sait ce qu'est un journal intime, il n'est pas interdit de s'interroger sur le sens du terme « extime », tout comme le correcteur d'orthographe de mon traitement de texte qui souligne le mot en rouge pour me signaler l'erreur. « Journal extime » est un néologisme forgé par l'écrivain : « En opposition au journal intime, un journal extime sonde l'intimité non pas de l'auteur, mais du territoire qui lui est extérieur. »
En somme, Michel Tournier nous propose, non pas de nous parler de lui, mais plutôt des autres. le bouquin construit comme un véritable journal, s'étale en douze chapitres représentant chacun un mois où l'écrivain recompose une chronologie d'évènements divers dont il tient à nous entretenir.
Considérations météorologiques et influences sur le jardin de sa maison, un ancien presbytère de la vallée de Chevreuse qu'il habite depuis quarante-cinq ans. Personnalités croisées ou invitées chez lui, comme ces visites de François Mitterrand alors président de la République, venu déjeuner au plus grand scepticisme de sa mère « Tu ne me feras jamais croire une chose pareille ! ». Ou bien Ingrid Bergman longtemps sa voisine en 1957.
Ce sont aussi des anecdotes, comme celle où il nous raconte comment une balle du révolver d'André Malraux passa dans celui d'Henry de Montherlant avant qu'il ne se suicide avec ! Ou celle à propos des oreilles décollées de Gérard Philippe lors du tournage du film le Diable au corps. Mais ce sont aussi des vacheries, sur Pascal « le monceau informe des Pensées » ou sur Voltaire qui « bénéficie en France d'une surévaluation monstrueuse ».
Comme toujours dans ce genre d'ouvrage, il y a du bon et du moins intéressant. On passe du coq à l'âne, mais c'est aussi ce qui fait le charme d'une telle lecture, d'une anecdote on passe à une réflexion métaphysique, de la description d'un arbre du jardin on enchaîne avec une citation relevée au cours d'une lecture.
Michel Tournier nous parle de tout et de rien, instructif souvent, savez-vous comment on reconnaît un crâne historique d'un crâne préhistorique ? je vous laisse le découvrir, souriant parfois, mais toujours sur un ton reposant adossé à une écriture fluide et simple car maîtrisée à la perfection. Une lecture agréable en somme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lecassin
  30 avril 2012
« Ce journal « extime » s'apparente au « livre de raison » où les modestes hobereaux de jadis notaient les récoltes, les naissances, les mariages , les décès et les sautes de la météorologie. » Telle est la présentation que Michel Tournier fait de ce journal d'une année. En fait le regroupement par saison de notes prises sur le vif au cours des années.
Un ouvrage où la météo le jardin où il habite en Vallée de Chevreuse, tiennent une grande place, sa maison également, ses amis, ses rencontres…
Bref un journal de miscellanées, parsemé et comme ensemencé de citations de Stendhal, Gide, Cocteau, Zola, Allais, Labiche … et tant d'autres
Commenter  J’apprécie          50
Sorbet_Fraise
  18 janvier 2019
Ce livre ne raconte pas d'histoire en particulier, mais est composé de paragraphes de quelques lignes, racontant chacun les expériences, les ressentis et les pensées de l'auteur au fil des mois (1 chapitre =1 mois). Cet ouvrage est un peu difficile à lire lorsque l'on est pas habitué à ce genre de livre, mais il est intéressant et nous fait réfléchir.
Commenter  J’apprécie          60
majolo
  31 juillet 2019
Mis à part le néologisme du titre que je ne trouve pas particulièrement élégant, je me suis régalée à la lecture de ce journal, recueil d' anecdotes et petites chroniques d'une année de la vie de Michel Tournier. Une belle écriture, une réflexion bienveillante et drôle sur le quotidien et sur certains de ses souvenirs savoureux. Très bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          50
LeLitteraireOfficiel
  02 avril 2016
Hétéro­clite comme un cata­logue des objets introu­vables, le jour­nal extime de Tour­nier traite du coq et de l'âne avec une fraî­cheur bien­ve­nue dans les lettres d'un auteur qui a déjà tel­le­ment donné. Tou­chant, com­plexe, l'auteur y parle du trait spi­ri­tuel qui l'amuse ou le bou­le­verse dans l'existence sans jamais ver­ser dans un dogme mystique...
Lien : http://www.lelitteraire.com/..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
isabiblioisabiblio   19 janvier 2016
Un poète, un romancier, un novelliste, un conteur ne donne au lecteur que la moitié d'une oeuvre, et il attend de lui qu'il écrive l'autre moitié dans sa tête en le lisant ou en l'écoutant.
Commenter  J’apprécie          100
DanieljeanDanieljean   16 novembre 2015
Exiger toute la vérité, c'est faire preuve d'une présomption infinie. C'est en réalité se prendre pour Dieu. Car c'est supposer qu'on est capable de supporter toute la vérité sans faiblir, sans réagir de façon désordonnée, injuste, voire criminelle ou suicidaire. Ce qui est au-dessus des facultés humaines. Mais comment avoir la sagesse de dire : « Ne me donnez que la quantité et la qualité de vérité que je mérite » ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Sorbet_FraiseSorbet_Fraise   18 janvier 2019
Que ma mémoire fonctionne comme le cadran solaire qui n'indique que les heures ensoleillées.
Commenter  J’apprécie          110
Sorbet_FraiseSorbet_Fraise   01 janvier 2019
Un habitant de Manchester: "Dans cette ville, l'air est si mauvais qu'on se réveille le matin en entendant tousser les oiseaux."
Commenter  J’apprécie          70
fanfanouche24fanfanouche24   23 juin 2013
En voyage, j'observe toujours avec fascination certaines maisons inconnues. C'est qu'une maison contient toujours un programme de vie- heureuse ou malheureuse. C'est une possibilité et par là même une invitation. Pourquoi ne pas vivre là ? toute maison est hantée par un passé obscur et un avenir radieux- ou l'inverse. (p.26)
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Michel Tournier (50) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Tournier
Enseignante à l'Institut Universitaire Tous Âge d'Amiens, Micheline Foré avait invité Michel Tournier à présenter une conférence dans ce lieu. En raison de problèmes de santé, celui-ci lui proposa plutôt une rencontre chez lui au Presbytère de Choisel. S'en suivirent des échanges amicaux entre l'écrivain et l'enseignante. Leur rencontre eut lieu en mai 2008 en compagnie de sa fille Blandine et de deux amis, Françoise et Jean-Claude Leleux qui filma l?entretien. La librairie du Labyrinthe les remercie tous de lui avoir confié ces images afin de les monter et de les diffuser pour le plaisir de tous.
+ Lire la suite
autres livres classés : journalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

vendredi ou la vie sauvage

qui est le personnage principal

vendredi
robinsson
dimanche
samedi

4 questions
292 lecteurs ont répondu
Thème : Vendredi ou La Vie sauvage de Michel TournierCréer un quiz sur ce livre