AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
3,6

sur 31 notes
5
1 avis
4
11 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Alfaric
  12 février 2019
Le tome 2 m'avait quelque peu déçu car on n'avait pas réussi à calibrer le format de la série, et la narration et le rythme en pâtissaient fortement : tel n'est pas le cas dans ce tome 3 intitulé "Dorothy, la poinçonneuse" qui forme une histoire complète en 1 seul volume…
Après avoir vidé son trésor de guerre pour se débarrasser du gang 100% masculin d'Art Stocker le gang 100% féminin des « 40 éléphants » repart de zéro et doit de nouveau gravir tous les échelons pour s'emparer du quartier de South London :
- il y a toute une partie humoristique réussie avec les autorités qui ne savent plus à quels saints de vouer, et qui sont obligé de combattre le mal par le mal en opposant à la criminalité féminine une police féminine..
- il y a toute une partie tragique réussie qui emprunte peu ou prou à "M le Maudit" du génial Fritz Lang, puisque Scotland Yard échouant à mettre la main sur un tueur de nonnes, les mafieuses décident de se chargee elles-même de la situation...
Sauf que les femmes mafieuses et les femmes policières ont la même idée au même moment : se déguiser en nonnes pour parsemer South London d'appâts pour le tueur en série… et celles qui connaissent bien Dorothy la soupçonne d'être elle-même responsable des meurtres, et celles qui ne la connaissent pas encore assez bien ne veulent pas croire à sa culpabilité. Car entre fausses pistes et vrai suspens nous découvrons dans des flashbacks à la Sergio Leone tout en niveaux de gris le triste passé de Dorothy et ses camarades,
Graphiquement la série est toujours bien stylée et bien soignée : elle se prêterait merveilleusement à un film d'animation (mais on est dans un pays ou les preneurs de décision se savent faire que du Disney quand ils ne aplatissement pas devant la Disney Corporation, donc une fois de plus c'est mort). Attention je préfère prévenir quand même : pesez bien le pour et le contre avant de lire la page 57, car la dernière planche fait basculer le récit du « happy end » ou « sad end » !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
tchouk-tchouk-nougat
  25 avril 2019
Florrie fait désormais partie du gang de voleuse des 40 éléphants qui après s'être débarrassé des leurs rivaux masculins tentent de se refaire une santé financière. Mais des meurtres de religieuse met la police sur les dents.

Ce tome est centré, comme son nom l'indique, sur Dorothy. Un brin enfant candide, un brin fêlée. Grace à de nombreux retours en arrière nous connaissons petit à petit son enfance et les raisons de sa déraison.
Le scénario flirte avec le côté loufoque et drôle notamment grâce à la scène de course-poursuite dans les rues de la ville entre une voleuse déguisée en mariée et une armée de police féminine.
Commenter  J’apprécie          150
Bookinette
  05 février 2021
Une fin de série particulièrement réussie, mon préféré des trois tomes, à la fois plein de surprises et de rebondissements mais aussi d'émotions...

Les 40 voleurs sont désormais une affaire classée et les éléphants tiennent désormais la rue et tente de regagner le pactole abandonné dans le tome 2. La délinquance prolifère au grand dam de l'inspecteur Sacks. Florrie a choisi de rester parmi le gang féminin et exerce ses talents de pickpocket.
Mais des meurtres de religieuses viennent gripper les rouages de la petite vie bien organisée du quartier. La police met sur pied un bataillon de femmes chargées de mettre de l'ordre et d'arrêter le ou la meurtrière. Quant aux éléphants, elles soupçonnent une des leurs et décident elles aussi de régler le problème. Une vraie chasse au meurtrier s'organise dans les rues. S'en suivent quelques passages cocasses entre les deux factions féminines. Mais malgré les efforts des deux groupes, les religieuses continuent à mourir, il faudra de l'astuce et une part de chance pour parvenir à démasquer le coupable.

Les personnages sont récurrents : on retrouve Florrie, Maggie, Ada.... le douce Dorothy tient cette fois un rôle central. On la découvre légèrement dérangée, un peu naïve, en décalage constant, elle est capable du pire comme du meilleur et les flash back en noir et blanc sur son enfance amènent une part d'émotion au récit et lui donne une dimension supplémentaire.

Comme pour les autres volumes, les dessins sont toujours aussi agréables, expressifs et en parfaite adéquation avec l'histoire.
Un récit très vivant, un suspense maintenu, les péripéties sont nombreuses et les surprises particulièrement bien amenées jusqu'à la toute dernière page qui prend le lecteur de court.... Quelle fin ! une vraie réussite!

Une bien jolie série qui tient toutes ses promesses !

Lien : https://chezbookinette.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
SophieWag
  24 mars 2019
Un tout petit peu moins bien que les tomes précédents. On retrouve la même époque et les mêmes protagonistes mais l'histoire d'une serial killer qui s'attaque à des nones est un peu alambiquée à mon gout. On passe tout de même un bon moment!
Commenter  J’apprécie          60
aure_lit
  16 mars 2019
C'est toujours un plaisir de retrouver les aventures de Florrie et de ses éléphants. Ce dernier tome nous emmene à la poursuite d'un tueur en série de nonne. Comme les précédents il se lit rapidement et les planches sont toujours aussi jolies, la lecture n'en ai donc que plus agréable. A découvrir sans tarder!
Commenter  J’apprécie          40
MarquePage
  13 juillet 2019
Un nouveau tome des 40 éléphants.
On suit cette fois Dorothy, une étrange jeune femme. Mais surtout une enquête sur des meurtres de religieuses.
Un tome rafraichissant, drôle, mais aussi avec un côté plus sombre. Un peu de suspense, quelques rebondissements, de l'action, des flashbacks... Un bon équilibre. Ca ne fait pas beaucoup avancer l'histoire de base mais on passe un bon moment. L'histoire est bonne et bien faite, on aimerait que ça dure un peu plus longtemps. Ca mériterait d'être approfondi, ça parait un peu court.
Ici pas vraiment de personnage central. Bien sur il y a Dorothy autour de qui le récit tourne mais on suit un peu tout le temps. On voit plus les 40 éléphants comme un peu. On retrouve toutes celles qu'on a vu précédemment.
Les dessins sont simples mais très sympathiques, qui vont bien avec l'histoire.
Commenter  J’apprécie          30
pilou62200
  11 avril 2019
En termes d'intérêt, je trouve ce troisième tome en perte de vitesse.
Certes, l'auteur nous amène une nouvelle histoire, dans l'histoire : l'enfance agitée d'un des personnages, qui va rejaillir sur la vie du clan. Qui nous amène toute une série de flash-back, sur l'enfance malheureuse qui va justifier la violence de ce personnage, devenu adulte.
Malgré ce petit supplément d'âme, j'ai moins accroché.
Commenter  J’apprécie          30
croix59
  10 février 2019
Série très sympa sur la pègre londonienne dans les années 20.
C'est Dorothy ici qui tient la vedette, on en sait un peu plus sur son enfance traumatique et sur ses cotés psychopates nés dans un couvent et une partie des raisons qui la font craindre de ses propres amies.
Tout comme on suit une bande de femmes, on assiste à la naissance d'une brigade de policières qui sont sensés combattre les 40 éléphants et une meurtrière de nonnes...
Dessin dynamique.

Commenter  J’apprécie          30
mimouski
  29 septembre 2019
Autant le second volume a été décevant, ce tome sur Dorothy a été trépidant et vraiment passionnant à lire. L'intrigue a été particulièrement bien tournée avec ces meurtres de religieuses et perturbante avec ces flashbacks de nonnes perverses. Très bon tome avec une dualité représentant bien l'héroïne : passé dur et côté enfantin, le tome est sombre et également drôle.
Commenter  J’apprécie          20
SdImag
  24 avril 2019
La Perte de l'innocence

Kid Toussaint fait montre de ses talents de conteur d'histoire avec ce one-shot solidement charpenté où il remet en scène des personnages patiemment mis en place lors du premier cycle des 40 Eléphants…

Tirant vers l'épure et rehaussé par les subtiles couleurs de Hubert, le trait élégant de Virginie Augustin immerge le lecteur dans le Londres des années 20 et donne vie avec maestria à des personnages aux caractère affirmé, parfois inquiétants, mais toujours profondément attachant car tragiquement humains.

Oscillant entre burlesque et thriller Dorothy, la Poinçonneuse est un album particulièrement enthousiasmant dont nous vous recommandons chaudement la lecture tant pour sa construction scénaristique impeccable et son final ébouriffant que pour son dessin envoûtant.
Lien : http://sdimag.fr/index.php?r..
Commenter  J’apprécie          10


Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4176 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre