AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782501160711
384 pages
Marabooks (02/02/2022)
3.93/5   78 notes
Résumé :


« As-tu déjà observé la danse des papillons la nuit ? Ils volent autour de la lumière
sans voir qu’elle leur brûle les ailes. »

Alice, étudiante à Aix-en-Provence, arrondit ses fins de mois en travaillant dans un café. Elle y retrouve tous les jours Elvire, une charmante vieille dame un peu excentrique qui va bouleverser sa vie. Renversée par un scooter, Elvire meurt dans les bras de la jeune fille en lui léguant ses que... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
3,93

sur 78 notes
5
14 avis
4
21 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

jeunejane
  14 février 2022
Alice, jeune dame de 24 ans, finit ses études à Aix-en-Provence. Elle travaille dans un bistrot pour arrondir ses fins de mois, pour échapper à l'autorité paternelle.
Elvire, une dame âgée, vient chaque jour pour tricoter et bavarder gentiment avec des habituées. Alice appelle Elvire " petite mamie", elles sympathisent.
Oh! Surprise ! Lors d'une soirée en boîte avec son amoureux, Charles, Alice aperçoit Elvire qui se fait insulter et accuser de vol par un jeune alcoolisé.
Quelques jours plus tard, elle aide la vieille dame à traverser et celle-ci se fait renverser et arracher son sac à main par un homme en scooter noir.
Elle meurt et c'est un grand choc pour Alice qui ne croit pas à un accident.
Peu après l'enterrement, elle se fait appeler chez un notaire qui lui apprend qu'elle hérite des maigres biens et économies d'Elvire !!
Bizarre ? Loufoque ? Pas tant que ça !
La jeune fille mène l'enquête qui durera un peu longtemps à mon goût. Dans ces situations, je tourne les pages un peu trop vite...
Dans cette vie, on y découvre une souffrance, un deuil horrible, de la maltraitance, de l'injustice familiale,.
La vieille dame avait trouvé la paix en se dévouant pour deux causes utiles après bien des années de tourments.
Aurélie Tramier nous fait découvrir son 2ème roman.
Une très belle couverture avec la fontaine des 4 dauphins à Aix -en- Provence.
Dans le récit, Elvire donne rendez-vous à Alice dans l'église saint jean de Malte où est exposée la crucifixion de Delacroix, endroit où elle va prier. Nous n'y rencontrerons pas Elvire mais le tableau sera toujours là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          612
Giraud_mm
  16 mars 2022
Loin de sa famille, Alice est étudiante à Aix-en-Provence, où elle finance ses études en travaillant au Lapin Blanc, un bar de la ville. Elle y rencontre Elvire, une vieille femme, qui mourra dans ses bras, renversée par un scooter.
Mais Elvire semble avoir un passé complexe, dans lequel Alice va risquer de se perdre, et de perdre Charles, son amoureux.
Sur un fond de roman feel good, je retiendrai que l'auteure nous fait pénétrer dans l'univers de l'emprise de l'homme sur la femme, de la maltraitance psychologique, sans trace visible mais... C'est fait avec délicatesse. Et surtout, l'auteure cherche à montrer qu'il y a pour les victimes des portes de sortie, quand elles ont touché le fond, ou un peu avant...
La narration prend beaucoup de chemins détournés, autant de longueurs pour le lecteur, qui a parfois envie d'étrangler certains personnages, notamment le pauvre Charles, amoureux transi qui aurait besoin de leçons de psychologie...
C'est écrit d'une plume alerte et rythmée, qui facilite la lecture. C'est important, mais pas l'essentiel, lequel à mes yeux se trouve dans le message que cherche à nous passer l'auteure : "derrière des apparences de bonheur peuvent se cacher les pires manipulations".
Pour une foi, un roman feel good qui vaut plus sur le fond que sur la forme...
Merci à Babelio et à l'éditeur de m'avoir fait découvrir ce roman et son auteure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          523
fanfanouche24
  01 mars 2022
En premier lieu...un grand Merci à Babelio et aux éditions Hachette (Marabout) pour l'envoi de ce roman émouvant, qui nous offre une enquête efficace...
Alice,étudiante brillante,préparant son CAPES de Lettres classiques,tout en arrondissant ses fins demoiselle en travaillant dans un Café à l'ambiance bon-enfant, le Lapin blanc...va se retrouver "embringuer" dans une drôle d'histoire d'héritage ,l'entraînant dans des destins très forts...qui nous tiennent en haleine!...
Café où Alice se sent bien depuis trois ans où elle y travaille,s'attachant à certains de ses clients habitués ,dont Elvire,une adorable petite vieille dame, un peu excentrique, toujours coquette et joyeuse....accompagnée de son petit chien.
Un jour, Alice aide sa vieille amie à traverser la rue,la trouvant fatiguée ; et cela sera le drame. Elvire se fait renverser par un scooter et décèdera dans les bras d'Alice...
Cette dernière sera bouleversée,choquée ...entamera une sorte de dégringolade: Echec de l 'écrit de son CAPES,difficultés avec son amoureux,Charles, car Alice rentre dans une sorte d'idées fixes et d' obsession, lorsqu'elle est convoquée par un notaire,lui apprenant que la vieille dame, Elvire ,l'a nommée sa légataire universelle....même si l'héritage se révélera,au final, quelque peu empoisonné ...
Alice se retrouve,après l'enterrement d'Elvire,où elle fait connaissance avec son ex-mari, vénérable vieillard,ayant conservé une belle prestance et un charme certain ,entraînée dans une très mystérieuse histoire de famille avec ses fantômes, ses secrets,ses faces sombres,qui auront composé le chemin singulier d'Elvire.
Cet ancien mari lui proposera de l'aider à trier ses affaires et son petit logement où une amie de jeunesse l'avait accueillie à son divorce.
Alice va débuter une enquête qui se révélera plus complexe et plus torturée que ce qu'elle aurait pu imaginer de l'existence bien malmenée et douloureuse d'Elvire...
Cette vieille dame indigne,pleine de fantaisie et de générosité ...à laquelle elle s'était fortement attachée...bien plus qu'à sa vraie grand-mère,Eugénie,avec laquelle elle entretient des rapports distants et peu affectueux...Alice ira de surprise en surprise...
Alice veut comprendre qui était Elvire,pourquoi elle l'avait choisie comme héritière de ses modestes biens...qui était cette Aurore qu'elle appelait dans ses dernières paroles,avant de mourir !!....une foule de questions et de mystères qu'Alice veut élucider afin de rendre justice à Elvire...
Alice va plonger dans une histoire familiale complexe,des personnages aux caractères trempés ,des secrets, un personnage masculin aussi séducteur que machiavélique, manipulateur, semant destructions et souffrances autour de lui, l'histoire d'une emprise phénoménale, le deuil d'un enfant,le désespoir d'une mère, des enfances cabossées ayant impacté ensuite les vies des adultes maltraités,etc.
De multiples rebondissements, montagnes russes dans la vie d'Alice qui passera des moments des plus éprouvants...pour se reconstruire et aborder autrement sa vie d'adulte,avec une maturité nouvelle et un regard neuf et pacifié...je n'en dévoilerai pas plus !!!
Un style poétique, fluide...avec aussi, de belles descriptions de la cité provençale d'Aix-en-Provence (ville chère au coeur de l'auteure)
Un beau moment de lecture,riche en rebondissements,surprises,émotions....je serai d'autant plus ravie de faire la connaissance avec l'auteure le 16 mars prochain...dans les locaux de Babelio



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          422
sylvaine
  09 mars 2022
« As-tu déjà observé la danse des papillons la nuit ? Ils volent autour de la lumière
sans voir qu'elle leur brûle les ailes. »
Une phrase qui nous dit tout ou presque..
Alice vit à Aix, elle prépare un CAPES et a préféré rester dans sa ville natale loin de ses parents, à elle de subvenir à ses besoins en bossant au Lapin Blanc , un café salon de thé où les habitués sont souvent des habituées. Parmi elles, Jolie Mamie ,Elvire, devenue pour Alice la grand-mère de ses rêves. Tout bascule le jour où Elvire renversée par un scooter meurt dans les bras d'Alice. Alice hérite de tous ses biens. Pourquoi? Qui était cette femme lumineuse que beaucoup décrient? Alice veut comprendre et peu à peu perd pied .... jusqu'à ce que le puzzle soit terminé et que toutes les pièces soient remises à leur juste place.
Un roman lumineux et touchant servi par une fort jolie écriture. Un roman qui m'a touchée en plein coeur , un roman où il est question de l'âge , des souvenirs douloureux, des traumatismes vécus ou subis , un roman où la vie reprend ses droits quand le papillon s'éloigne enfin de la flamme.
Un grand merci aux éditions Marabooks pour cette découverte et à très vite pour une rencontre chez Babelio avec Aurélie Tramier, je suis impatiente.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          331
LightandSmell
  16 mai 2022
Ayant adoré Peindre la vie en couleurs, j'étais impatiente de découvrir le nouveau roman de l'autrice qui s'est révélé aussi prenant que je l'espérais. Dès les premières pages, j'ai retrouvé ce que j'aime dans le style d'Aurélie Tramier, une écriture douce, humaine, généreuse et pleine de liant à l'image d'un roman qui contient sa part de sombres secrets, mais aussi de beauté, d'espoir et de lumière.
Nous y découvrons Alice, jeune femme serveuse au Lapin blanc qui prépare d'arrache-pied son CAPES. Un métier alimentaire qui lui offre néanmoins de jolis moments, car les habituées de ce salon de thé sont plutôt des femmes hautes en couleur dont l'âge n'a en rien diminué l'espièglerie, bien au contraire. Parmi les clients, il y a Elvire, une mamie élégante et douce qui semble s'être prise d'affection pour Alice, une affection empreinte de tendresse parfaitement partagée d'ailleurs. Mais un jour, Elvire, renversée par un scooter, meurt dans les bras d'Alice, non sans avoir eu le temps de tenir des propos confus évoquant une certaine Aurore…
Qui est cette Aurore ? Pourquoi Elvire l'a-t-elle confondue avec Alice et pourquoi lui a-t-elle légué ses maigres possessions ? Et puis, qui était vraiment Elvire ? Car si Alice aimait beaucoup cette mamie adorable et souriante, elle ne la connaissait pas vraiment. Décidée à élucider les circonstances de sa mort, Alice n'étant pas certaine qu'elle soit vraiment accidentelle, la jeune femme va se lancer dans une quête de vérité qui risque fort bien de semer la zizanie dans sa vie et son couple !
J'ai beaucoup aimé la manière dont l'autrice nous donne le sentiment d'être partie intégrante d'un jeu de piste avec sa part de faux-semblants, de doutes, de mensonges, de manipulation et de secrets de famille. Cela rend la lecture particulièrement addictive, d'autant que plus on découvre d'informations sur Elvire et son passé, plus on a envie d'en savoir plus, et de gratter la surface pour atteindre le coeur de la vérité. Et quelle vérité ! Aurélie Tramier nous dépeint, en effet, un drame personnel sans jamais tomber dans le pathos, bien au contraire.
L'histoire de cette femme, c'est l'histoire de beaucoup d'autres. C'est l'histoire d'une vie de brimades, de bourreaux qui changent de visage, mais aussi d'espoir et de renouveau. Car si Elvire a connu des choses difficiles, elle a aussi connu des instants magiques auprès de la personne la plus importante de sa vie… Elvire, c'est un concentré de douceur, d'humour, de gentillesse et une belle preuve de la capacité de résilience des êtres humains, mais aussi qu'il n'est jamais trop tard pour se libérer de ses entraves. Bien qu'elle ne soit présente qu'à travers des lettres et l'enquête d'Alice, cette femme forme le coeur du roman, un coeur gros, généreux et prêt à pardonner même à ceux qui l'ont profondément offensé.
J'ai eu un coup de coeur pour cette mamie qui m'a beaucoup touchée et émue et que j'aurais adoré rencontrer. À l'inverse, il m'a fallu plus de temps pour apprendre à aimer Alice dont les réactions m'ont semblé parfois déconcertantes d'égoïsme, mais il est vrai que chacun réagit différemment devant un traumatisme. J'ai eu aussi un peu de mal devant sa naïveté, la jeune femme buvant les paroles d'un homme dont la toxicité et la nocivité semblent pourtant évidentes. Mais n'est-ce pas là le propre des manipulateurs : savoir endormir les consciences et les méfiances ?
Heureusement, de fil en aiguille, Alice gagne en maturité et se révèle plus touchante qu'on pourrait le penser, d'autant qu'elle doit faire face à des révélations inattendues et des mensonges difficiles à accepter. J'ai même fini par mieux la comprendre et développer pour elle une sorte d'attachement, un peu comme si la magie d'Elvire avait fait son effet sur moi et m'avait poussée à apprécier sa petite protégée. Et puis, je n'ai pu qu'admirer la pugnacité d'Alice, car comme elle, j'aurais tout fait pour rendre un ultime hommage à une femme qui n'a jamais rien demandé, mais toujours tout donné.
C'est peut-être la raison qui explique que le petit ami d'Alice, que j'avais apprécié pour sa patience et sa douceur en début de roman, a fini par m'agacer. Terriblement étouffant, collant et obsédé par ses propres désirs, il n'écoute pas le besoin d'indépendance d'Alice, et encore moins son envie de découvrir toute la vérité autour du passé et de la mort d'Elvire. Alors que sa compagne vit des moments angoissants et difficiles, il ne pense qu'à quémander des preuves d'amour ! Niveau soutien, on a déjà vu mieux… Vous aurez donc compris que la relation entre les deux ne m'a pas vraiment donné de papillons dans le ventre. Mais c'est le seul bémol de ce roman que j'ai eu beaucoup de mal à quitter, désirant profiter encore quelques instants de sa douce chaleur.
Au-delà d'Alice et d'Elvire, l'autrice propose une galerie variée de personnages secondaires que j'ai pris plaisir à découvrir. J'ai adoré le chien d'Elvire qui va devenir pendant quelque temps celui d'Alice, les mamies espiègles du café, une femme un peu bourrue mais à la loyauté indéfectible, et même une femme en apparence antipathique que l'on finit par prendre en compassion, et dont on ne peut qu'admirer la prise de conscience… L'autrice a également distillé par-ci, par-là, de sympathiques références à des contes classiques et autres histoires intemporelles dont Alice au pays des merveilles. Des petits clins d'oeil qui apportent un charme supplémentaire à une histoire qui en possède déjà beaucoup.
En conclusion, avec La flamme et le papillon, Aurélie Tramier confirme son talent pour proposer des histoires humaines et émouvantes qui nous captivent par leur justesse et leur intensité. Elvire, mamie que l'on découvre indirectement tout au long du récit, tient désormais une place à part dans mon coeur de lectrice, et permet à l'autrice d'aborder des thématiques fortes, mais toujours avec retenue et sensibilité. Il est question ici de vie qu'on a tenté de briser et de papillons qui ont fini par s'envoler, de secrets de famille, de faux-semblants, et d'une quête de vérité qui menace de tout emporter, mais qui permettra à une jeune femme de se (re)trouver. Tendre, doux et enveloppant, un roman qui ne cache pas le pire, mais qui sublime le meilleur !
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230

Citations et extraits (85) Voir plus Ajouter une citation
jeunejanejeunejane   14 février 2022
Je l'ai appelée Aurore, car c'est l'heure où la nuit blanchit et la lumière se levait dans ma vie. Lui ne pouvait détacher son regard de ce pied différent, de cette coquetterie qui me donnait une raison de l'aimer davantage.
Commenter  J’apprécie          230
fanfanouche24fanfanouche24   26 février 2022
Un notaire...je n'en encore jamais rencontré. Sans doute un homme sombre et maigre échappé d'un roman de Balzac,le nez poilu et le visage mangé par d'énormes lunettes et d'abominables verrues, une sorte de vieillard acariâtre qui signait des papiers toute la journée, sa grande plume venant lui chatouiller le nez.(p.45)
Commenter  J’apprécie          130
fanfanouche24fanfanouche24   27 février 2022
-Jean dirige, dirigeait plutôt, une entreprise de miroiterie; Il la tenait de son père, mais avec l'âge, il a dû s'en séparer. Il y va souvent pour donner quelques conseils. C'est comme une drogue, il a du mal à décrocher, c'est difficile de passer du statut de chef d'entreprise à celui de retraité. Les gens n'ont plus cette étincelle d'admiration dans les yeux quand ils vous parlent. Jean ne parvient pas à s'en passer. (p. 96)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
SabinedarrozeSabinedarroze   14 juillet 2022
Mes amis aixois me connaissent bien. Ils m’ont offert le dernier roman de Aurélie Tramier « la flamme et le papillon » .
Ce livre est resté accroché à mes mains depuis dimanche, et il a rempli toutes les promesses d’une belle découverte.
Alice est une étudiante en lettres à la veille de passer son CAPES pour la préparation duquel elle bosse dur. Elle a un petit boulot de serveuse dans un café où elle tisse de jolies relations avec quelques habituées des lieux. Parmi ces habituées, il y a une octogénaire dénommée Elvire avec qui elle noue une amitié sincère. Un simple accident de la route et la vie d’Alice est bouleversée. Ce choc agit comme une déflagration dans le déroulement de sa vie bien programmée, dans sa vie émotionnelle et dans ses relations. Pour comprendre ce qui lui arrive, Alice devra braver les secrets de familles, affronter les non-dits, se transformer en apprenti détective, au prix de son avenir tout tracé, de son job et même de son amour.
Les personnages sont attachants, terriblement humains. L’histoire est rondement menée, avec beaucoup d’énergie, de légèreté et de joie ; les rebondissements sont multiples. La plume est délicieusement drôle, pleine de finesse et de subtilités. On se laisse embarquer par la simplicité et la légèreté de cette histoire d’amitié pleine de valeurs humaines et de sentiments. On pleure avec Alice, on est en colère mais on rit aussi. On laisse échapper quelques « mais non ! » ou « mais quel pourri » tant on est emporté par le récit.
Je me suis retrouvée dans Alice, obsédée par ses études très studieuse, perfectionniste, obnubilée par le parcours qu’elle s’était construite pour oser exister et tromper ses doutes. J’ai retrouvé avec un grand plaisir des expressions du midi, le vocabulaire que je n’avais plus entendu depuis longtemps…l’accent du midi a même résonné dans ma tête…
Ce livre est une pépite et l’auteure a beaucoup de talent.
« La vie est comme une balançoire quand elle se tire en arrière, tends les jambes vers l’avant »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
jeunejanejeunejane   14 février 2022
- Une personne en colère qui avait réussi à s'apaiser. Une femme à la volonté extraordinaire...Elle est partie en paix, je peux vous l'assurer. Il s'est passé quelque chose de concret, sans doute, entre la femme qui hurlait sa détresse et celle qui s'est mise au service des plus démunis. J'ignore quoi, mais c'était une très belle personne.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Aurélie Tramier (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aurélie Tramier
Lors de la dernière éditions du salon du livre "Saint-Maur en Poche 2022", la journaliste Sonia Déchamps recevait sur la scène de la Griffe Noire Mélissa Da Costa, Aurélie Tramier et Flavie Flament pour parler de "Tragédie et résilience" au travers de leur trois livres respectifs... • • Je revenais des autres de Mélissa Da Costa aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/la-chambre-des-dupes-1.html • Peindre la pluie en couleurs de Aurélie Tramier aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/peindre-la-pluie-en-couleurs.html • L'Étreinte de Flavie Flament aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/l-etreinte.html ••• Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com• Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv• Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter•Vos libraires passionnés,Gérard Collard & Jean-Edgar Casel•••#lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #conseillecture #editionslivredepoche
+ Lire la suite
autres livres classés : roman d'amitiéVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2994 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre