AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782715234628
128 pages
Éditeur : Mercure de France (04/06/2014)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
La musique nous fait pleurer ou frissonner d'émotion, nous donne de l'énergie ou encore l'envie de chantonner. Impalpable, elle apparaît aussi comme un art savant avec ses portées et ses notes, tel un message qui doit être décrypté par un interprète. Tolstoï, Balzac, Proust, Hermann Hesse, Pascal Quignard rappellent qu'elle est d'abord affaire de sensations et de sentiments. Tchaïkovski, Debussy, Liszt ou encore Mahler évoquent les grandeurs et les difficultés de la... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
glennherbertgould
  13 mars 2017
Le goût de la musique est un petit recueil de 32 textes choisis et présentés par Ariane Charton. le livre est scindé en trois parties distinctes, à savoir : Sentiments et force de la musique, Paroles de musiciens mais également Galerie de compositeurs.
Ces parties permettent d'appréhender la musique sous différents angles de vue.
Tout d'abord, des extraits divers et variés, tirés de romans plus ou moins fameux (on compte parmi les écrivains cités Balzac, Flaubert, Tolstoï ou Proust). Il ne s'agit pas de la partie la plus intéressante à mon goût. le parallèle effectué entre littérature et musique n'est pas vraiment efficace (probablement à cause de la faible longueur des textes)
Ensuite, les passages proposés sont tout droit sortis de la plume des grands compositeurs. Cette partie est fortement plaisante à lire. Liszt s'avère être un musicien doté d'une écriture élégante voire somptueuse, Berlioz nous relate le succès furieux d'un concert, Tchaïkovski délivre ses secrets de composition et Fauré nous parle de mettre des notes sur les mots. Ce dernier nous apprend d'ailleurs qu'il est absurde et inutile de mettre Hugo en musique, ses vers étant trop pleins et riches. Des témoignages aussi délicieux que précieux. Cependant, les compositeurs sont tous (sans exception) très connus du grand public et bien que leurs propos soient pertinents, il est dommage de ne pas y retrouver des écrits de figures plus contemporaines comme Schönberg, Cage ou simplement de musiciens moins célèbres.
Enfin, l'ultime partie nous livre les portraits de différents compositeurs confectionnés avec soin par des auteurs tel Roland Barthes, Jean Échenoz en passant par Baudelaire et Stendhal. Ici, ils expriment leurs préférences pour Un compositeur particulier avec par conséquent des descriptions enthousiastes ornées d'adjectifs mélioratifs.
Un livre donc, avec quelques lignes truculentes, pleines d'esprit de la part de tous ces hommes qui ont une passion commune pour la musique. La musique rassemble. Plus que n'importe quel art elle est singulière, inconcevable, inaccessible et pourtant elle n'en demeure pas moins universelle et intemporelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
chriskorchi
  17 juillet 2014
Moi qui adore la musique j'ai tout de suite été attirée par ce petit livre très intéressant. J'ai pour l'occasion lu le livre en réécoutant certains morceaux de Mozart, Verdi Satie dont j'aime tant les gymnopédies.
Ce petit livre facile à transporter et à lire est très complet et j'aime le fait que ce soit des petits chapitres ce qui permet d'arrêter et de reprendre comme on veut. Il y a des conseils d'écoute, des précisions supplémentaires en fin de certains chapitres. Je ne connaissais pas cette collection "Le goût de " mais c'est sûrement pas le dernier que je lis car j'ai vraiment adoré le format et le concept et le sujet.
Une bien belle découverte encore.
VERDICT
A lire pour les fans de musique et à faire découvrir aux autres . Très facile d'accès et à lire.
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
glennherbertgouldglennherbertgould   25 février 2017
L’expression d’une âme enfantine et folâtre règne dans la composition de Haydn.

Mozart nous arrache à ces rêves de rose et nous ouvre le pays des ombres.

La musique instrumentale de Beethoven nous transporte dans un monde immense et prodigieux ; la nuit est profonde, des rayons éclatants percent la profondeur de cette nuit, et éclairent des ombres gigantesques, qui s’élèvent et s’abaissent, se resserrent toujours plus étroitement, nous étouffent, nous anéantissent, mais laissent subsister en nous le venin de la douleur, celui du désir, l’amour, l’espérance, la joie, grandissant encore ces pensées, et les rendant si gigantesques, si robustes, si puissantes, que notre poitrine, trop étroite pour les contenir, est près de se briser !

(E.T.A. Hoffmann – Beethoven : plus grand que Haydn et Mozart)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
glennherbertgouldglennherbertgould   25 février 2017
En somme, l’artiste vit une double existence : une existence humaine habituelle, et une existence artistique, le cours de ces deux existences n’étant pas toujours simultané.

(Piotr Ilitch Tchaïkovski - Secrets de composition)
Commenter  J’apprécie          30
glennherbertgouldglennherbertgould   25 février 2017
Je n’ai jamais non plus réussi à mettre du Victor Hugo en musique, et rarement du Leconte de Lisle, parce que leurs vers à tous deux sont trop pleins, trop riches, trop complets pour que la musique puisse s’y adapter utilement. Les épithètes y sont nombreuses, et, quand la musique les souligne, les épithètes prennent une proportion énorme.

(Gabriel Fauré – Mettre des notes sur des mots)
Commenter  J’apprécie          10
glennherbertgouldglennherbertgould   25 février 2017
Si Mozart résiste à Rossini, si nous le préférons souvent, c’est qu’il est fort de notre antique admiration et du souvenir des plaisirs qu’il nous a donnés.

(Stendhal – Rossini ou l’art du divertissement)
Commenter  J’apprécie          20
glennherbertgouldglennherbertgould   25 février 2017
Ce public, que peut-il avoir à dire de cette musique primitive, mer écumante de sons, mugissante et furieuse, que peut-il lire de ces étoiles dansantes, de ces brisants irisés et étincelants à vous en couper le souffle ?

(Gustav Mahler – Problème d’interprétation, Cinquième Symphonie)
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Minh Tran Huy (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Minh Tran Huy
Minh Tran Huy, écrivaine d'origine vietnamienne, raconte dans "Les Inconsolés "(Actes Sud, janvier 2020) une histoire d'amour passionnelle, au croisement entre thriller romantique & conte noir. La critique littéraire signe ici un quatrième roman troublant, roman choral aussi, puisque les chapitres font alterner les narrateurs entre la jeune protagoniste principale et celle qu'on nomme "L'Autre", dont l'identité ne sera révélée qu'à la toute fin de l'intrigue. Minh Tran Huy, d'origine vietnamienne, revient aussi dans ce roman sur des thèmes qui font écho à sa propre histoire à travers la quête d'identité de Lise : l'exploration des racines, d'une mémoire familiale occultée depuis la fuite du Vietnam ainsi que la prégnance des contes, notamment vietnamiens.
La Grande table Culture de Raphaël Bourgois– émission du 21 février 2020 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-1ere-partie/saison-26-08-2019-29-06-2020
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/UCd5DKToXYTKAQ6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : musiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Musique et littérature

Quel grand philosophe des Lumières s'est essayé à la musique, sans succès ?

Voltaire
Jean-Jacques Rousseau
Denis Diderot
D'Alembert

10 questions
325 lecteurs ont répondu
Thèmes : musiqueCréer un quiz sur ce livre