AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070124703
Éditeur : Gallimard (05/03/2009)

Note moyenne : 1.81/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Les récits présentés ici m’ont aidé à faire affleurer, avec son poids et sa durée, une épaisseur de terre où s’enracine l’arbre sur lequel n’a cessé de tirer une balançoire, où rôde encore le mythe des loups, où de vieux pièges se ferment sur une poignée de neige. La maison d’enfance y est le centre d’un cercle qui va s’élargissant : les fermes demeurent tapies dans les écarts et les chemins s’effacent dont l’encre cherche à retrouver la pente. Au fond du sabot que ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Corboland78
  28 mars 2012
Jean-Loup Trassard est né en 1933 dans la Mayenne et il publie des livres depuis le début des années 60, tout en s'adonnant à la photographie et à l'élevage de boeufs près de sa maison natale où il vit une partie de l'année. Toute son oeuvre est tirée de son enfance à la campagne, des travaux des champs, des saisons qui rythment la vie paysanne.
L'ancolie est un recueil de neuf nouvelles parues en 1975. L'ancolie, dite aussi Gant de Notre-Dame, est une plante cultivée dans les jardins à cause de la beauté de sa fleur, nous apprend le Grand Littré ce qui donne le ton du livre et fait dire à l'auteur « L'ancolie fleurissait toujours sous un même pommier, dans un seul petit pré. Chaque année nous rendions visite à ce point bleu de l'espace. » Toutes les nouvelles présentées ici tournent autour du thème de la vie à la campagne, les cultures, la chasse, les petits sentiers dans les champs, la neige ou le soleil, le froid et le chaud, les petits métiers comme le sabotier.
Des textes délicats servis par une écriture et un style très fouillés pour ne pas dire complexes. Je dois reconnaître qu'il ne m'a pas été aisé d'entrer dans cet univers plus proche de la poésie que de la prose, fait de tournures de phrases déroutantes où adjectifs et compléments ne sont pas placés où le lecteur lambda les attend. Souvent il faut relire une phrase pour en comprendre le sens, les mots sont connus mais leur place dans la phrase rend perplexe. le texte Renaissance des dehors et des dedans d'une forêt, est constitué de deux textes, l'un occupant les pages paires, l'autre les pages impaires. D'ailleurs les nouvelles les plus complexes à lire sont placées au début de l'ouvrage, comme pour décourager les impatients, ceux qui veulent du sens immédiatement. Se lancer dans la lecture de L'ancolie c'est prendre un risque, celui d'être déçu et d'abandonner très vite, ou bien d'atteindre des zones peut fréquentées de la littérature et d'y trouver une beauté absolue. La beauté à toujours un prix, ce sera celui de l'effort que vous voudrez lui consentir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Maphil
  20 janvier 2013
Série de nouvelles ou textes courts, très poétiques sur les aspects de la nature et de la campagne. Beaucoup de descriptions donc, très précises et très érudites. Cependant, en lisant cet ouvrage, j'ai eu l'impression de suivre un bon documentaire mais silencieux et traversé, fugitivement et très rarement, par une ombre inconsistante. L'écriture est belle et poétque, c'est pourquoi je lui ai attribué finallement une étoile.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
genougenou   18 juin 2015
Il paraît que les anciens chemins débouchaient sournoisement. Mais cela ne va pas sans longueurs, il faut mettre les riverains d'accord. Certains s'en veulent de vieux, c'est-à-dire depuis longtemps, et refusent de s'arranger.
Commenter  J’apprécie          10
Corboland78Corboland78   28 mars 2012
Dans le jardin traversé la couche de neige avait beau être somptueuse, de façon évidente les formes en dessous l’apprivoisaient, allées, bassins, grillages et petits escaliers. Le portail près du pavillon n’avait pas grincé, ou du moins pas avec le même ton qu’à l’accoutumée, et la route perdait toute limite par rapport à ses bas-côtés, mais les restes obstinés d’un charroi y étaient inscrits.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jean-Loup Trassard (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Loup Trassard
Année Jean-Loup Trassard en Pays de la Loire
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2165 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre