AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2748521307
Éditeur : Syros (04/01/2018)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Kolia et Lisa sont deux lycéens qui participent au club de théâtre de leur établissement. Cette année, ils devaient travailler avec leurs camarades sur la pièce Les justes de Camus. Mais leur professeure, Patricia Valente, est malade et ne peut pas assurer les cours cette année… Avec un nouveau professeur et l’aide du mari de Patricia, les jeunes gens vont lui faire la surprise de monter une autre pièce de théâtre, celle écrite par leur professeure : Merci l’ours…
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
ramettes
  11 janvier 2018
J'ai été attirée par ce roman dans un premier temps pour le titre et l'autrice dont j'avais aimé l'écriture de « Jules », puis pour le sujet traité la confiance en soi. La confiance à soi n'est pas inné, c'est plutôt le résultat de plusieurs facteurs. Il y a le caractère, il y a ceux qui savent qu'ils peuvent aller loin et qui se fixent des objectifs. Mais la plupart des gens c'est l'influence du groupe (famille, société…) il est nécessaire que les autres vous renvoient une bonne image de vous et que vous puissiez compter sur eux, besoin d'amour.
On découvre une bande d'ados de première qui se connaissent depuis plusieurs années, ils ont choisi la filière littéraire qui est plutôt dénigrée de nos jours. On va en voir se débattre dans des problèmes familiaux. Les relations parents/ados ne sont pas toujours évidentes surtout si les enfants ont l'impression de suppléer aux parents dans les relations aux jeunes frères et soeurs. Nous avons donc beaucoup de conflits plus ou moins intérieurs.
Les émotions sont à fleur de peau chez ces enfants à la sensibilité exacerbée et tout est prétexte à faire tout exploser dans faire de détails.
Ce que j'ai aimé c'est le mélange des types d'écriture : narration, mails, sms, articles de journaux, paroles de chansons et pièce de théâtre. Cela reflète bien la vie des ados qui font un peu de tout et tout en même temps.
Je ne vais pas vous dévoiler ce qui concerne les rôles que chaque personnage va camper. Je dirais simplement qu'il y a une portée symbolique dans ce que vivent les personnages intérieurement. Pour certains c'est le prolongement de ce qu'ils vivent, pour d'autres c'est prendre la place de l'autre changer de point de vue.
Prenez Christophe par exemple de simple surveillant et élève au conservatoire, on va lui demander de passer de l'autre côté de la barrière devenir le metteur en scène et écouter les adolescents pour en faire sortir le côté comédien. Et ainsi leur faire donner le meilleur d'eux même. Il ira jusqu'à devenir l'éclairagiste : celui qui met en lumière !
Avec la prof malade on a une sorte de mise à distance, Patricia croit jouer le rôle du marionnettiste qui tire les ficelles pour que l'aventure théâtrale ne se termine pas et aussi garder un peu de contrôle sur sa vie pour que la maladie ne prenne pas le dessus et finalement c'est elle qui sera manipulée. de plus les figures maternelles semblent vraiment se retrouver en arrière plan voire absentes.
J'ai aimé le côté apaisant de certains adultes. Ils sont là pour donner la parole aux jeunes afin de révéler ce qu'ils ont au fond du coeur… chacun à la fin saura quel avenir leur correspond.
J'ai beaucoup aimé comment la pièce de théâtre nous est dévoilée. Nous avons l'entrée assez théâtrale du texte par le compagnon de Patricia Valente la créatrice du texte.
Nous avons :
Vladimir lui a investi le texte avec ses compositions musicales.
Puis on a Kolia qui va lire la pièce seul en faisant tous les rôles. Avec Kolia on est dans l'intimité et l'intériorité.
Lisa va commencer par faire une lecture à sa petite soeur avec déjà une gestuelle qui lui vient spontanément. Avec Lisa on est dans l'exhibition et l'extériorité.
Ensuite il y a la lecture sur scène avec le metteur en scène, ce sont les premiers pas pour trouver pour quels rôles ils sont faits.
Puis viens la mise en place en groupe (parc) puis chacun va prendre possession de sont rôle
Pour finalement terminer devant le public et l'autrice.
Toutes étapes, et d'autres que je vous laisse découvrir, sont porteuses d'émotions et de réactions plus ou moins volontaires.
C'est très stimulant ses effets de groupe on ne parle pas de culture. le texte n'est pas sacralisé puisque d'habitude la prof adapte les textes classiques pour en donner une version moderne et quelque peu subversive. le théâtre apparaît comme un acte « politique » et cela est renforcé par le choix que Patricia à fait : « les Justes » de Marcel Camus. Pièce que je ne connaissais pas et dont j'ai apprécié les digressions qui nous la font découvrir. Je suis curieuse de savoir combien de lecteurs de ce roman se précipiteront pour lire la pièce de Camus !
La pièce de théâtre vient s'immiscer dans la vie de chacun. On va les voir se débattre avec leur quotidien. Les relations aux autres sont plus complexe qu'on pourrait le croire, les confrontations des points de vue, l'évolution des sentiments etc, tout cela crée une tension dramatique. Je pense notamment à ce qui arrive à Irina.
Dans l'idée d'inversion des rôles on va avoir ces élèves qui vont tout faire pour faire croire des choses à leur prof absente. On ne parle pas de mensonge. C'est comme s'ils avaient travestis la vérité. le mari participe, il est même l'instigateur de cette supercherie. On a tous les effets théâtraux qui vont prendre possession de la vie réelle des participants. Ils vont jouer plusieurs rôles avec ce qui engendre de drôle de situations, cela permet aussi de réfléchir sur le rôle que l'on joue en société. Il ya aussi une dimension politique dans les sujets abordés et sur les prises de position de chacun.
Je vous laisse découvrir le côté « quête de la vérité et du passé » autre sujet important de ce roman. Nouvelles rencontres ou retrouvailles et redécouvertes.
Il y a un côté « cercle des poètes disparus » sauf que l'adulte s'est effacé au profit des jeunes acteurs.
Lien : http://ramettes.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Jangelis
  18 janvier 2018
Un très beau texte, sur le théâtre, vu de l'intérieur au niveau d'ado qui s'y investissent à fond.
Mais aussi sur les relations familiales, notamment les rapport difficiles avec le père à l'adolescence. Et puis de jolies fratries, de belles amitiés, le passage de l'amitié à l'amour, et puis ... plein d'autres belles choses.
Curieusement, si j'ai aimé lire ce beau roman, pendant un bonne partie je n'ai pas réussi à me laisser réellement emporter par la lecture.
Soit le mauvais moment pour moi, soit j'en attendais trop ?
Ce n'est que vers la 2e moitié que j'ai été vraiment happée.
Et j'ai fini avec quelques larmes, de tendresse, pas de tristesse.
Un beau jeu triple de miroirs entre les personnages réels, la pièce de Camus Les Justes, et la pièce qui'ils préparent réellement.
Les ado du club théâtre sont au centre de l'histoire, mais tous les personnages plus ou moins secondaires sont intéressants et attachants.
Avec un petit coup de coeur particulier pour Olia, la petite soeur, et pour Pierre le "gardien de zoo".
Mais tous sont intéressants, Patricia à qui sa bande d'ado, même éloignée d'elle, va donner le courage de s'en sortir. le père de Kolia, les non-dits qui le minent, et les sentiments de chacun envers le petit bébé à naître. La discrète et chaleureuse présence de Vladimir. Les difficultés et les maladresses de Christophe. ....
C'est curieux parce que j'ai mis longtemps à entrer vraiment dans cette lecture, et à présent que je l'ai terminée, j'en ressens toute la richesse, et je ne voudrais plus quitter ces personnages de fiction et de vérité.
Dès le départ cependant, je me suis délectée des alexandrins qui reviennent au détour d'une page (Autant m'avait agacée dans "Songe à la douceur" le parti-pris de poésie, autant ici j'ai aimé tout de suite.)
Il faudra décidément que j'arrive à lire U4, que des auteurs que j'aime ! Mais le thème m'étant difficile, je repousse toujours, d'autant que j'ai une PAL urgente assez impressionnante en ce moment ! 5 gros volumes, dur de trouver le temps.
Lien : https://livresjeunessejangel..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LeaTouchBook
  14 janvier 2018
Avec ce roman, Carole Trébor nous livre une belle histoire humaine, sensible et même philosophique.
J'ai pris grand plaisir à découvrir ce roman qui pourrait faire penser à une version française de Glee (avec un ton plus dramatique). Nous faisons ici la connaissance d'adolescents en pleine quête existentielle, en plein tourment émotionnel, en pleine introspection personnelle : des adolescents qui souhaitent trouver leur voie, leur voix dans une société exigeante.
J'ai aimé cette histoire car l'auteure prend le temps de développer les espoirs et la personnalité de chaque protagoniste, elle permet au lecteur d'appréhender chaque personnage, de les comprendre et de s'attacher à eux. Notamment Kolia et Lisa : deux grands passionnés de théâtre qui veulent s'évader de leur quotidien au travers de leur jeu, de leur art. J'ai eu ainsi une petite préférence pour Lisa car je me suis plus facilement identifiée à elle.
J'ai trouvé très original le fait d'intégrer une véritable pièce de théâtre au livre, dès lors vous pouvez la découvrir ainsi que les chansons de la comédie musicale pour compléter votre lecture. Cette pièce permet de rester en lien , de remercier le professeur à qui les adolescents doivent tant, mais cette histoire permet aussi de comprendre mieux ce protagoniste (qui est à la fois omniprésent et absent) et son passé. le seul bémol pour moi est la fin qui n'a pas su m'émouvoir autant que je l'attendais.
En définitive, une bonne lecture qui rend hommage au pouvoir du théâtre et de l'art en général.

Lien : http://leatouchbook.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Rinne
  16 janvier 2018
Le roman nous présente une bande d'adolescents qui se retrouvent pour le cours de théâtre auquel ils participent tous. Confrontés à la maladie de leur professeur, ils perdent des repères qu'ils avaient construit ensemble au fil des ans. On découvre donc un petit groupe soudé qui se connait finalement sans réellement se connaître. L'intrigue se concentre surtout sur deux d'entres eux : Kolia et Lisa.
J'ai eu une petite préférence pour le premier, à qui le théâtre permet de laisser échapper des émotions qu'il s'efforce habituellement de garder en lui. L'histoire de Kolia est touchante et ses problèmes de compréhension avec son père se retrouve aussi dans la famille de Lisa. J'ai eu parfois plus de mal avec cette dernière, son manque de confiance en elle la rendant parfois assez imbuvable avec les autres. Néanmoins, chacun des personnages connait une évolution au fil des pages, notamment lorsqu'ils décident de parler directement aux personnes concernées par leur mal-être.
Le roman démontre la place importante que peut avoir une passion dans la vie de tout un chacun. On peut tous se retrouver dans ces personnages prêts à tout pour faire ce qu'ils aiment et qui découvrent doucement tout le bien que leur procure cette passion. Plus que s'évader, elle permet de rencontrer des gens qui nous ressemble et qui sont aptes à nous comprendre.
Je serais très curieuse de voir la pièce en live, d'autant plus que j'aime beaucoup les spectacles chantés et que le théâtre offre l'avantage des expressions physiques pour accentuer les mots. le fait que les décors soient décrits et les didascalies présentes amènent complètement le théâtre dans le roman et on voit finalement la pièce se dérouler peu à peu sous nos yeux.
En bref un roman qui encourage les lecteurs à se dépasser pour réaliser leurs rêves ~
Lien : https://tempsdemots.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
orbe
  03 janvier 2018
Un groupe de lycéens passionnés par le théâtre vont monter une pièce en l'honneur de leur professeur malade. Il s'agit de lui faire la surprise en mettant en scène une pièce dont elle est l'auteur et qui évoque sa vie personnelle.
Chacun a ses propres préoccupations mais tous souhaitent donner le meilleur d'eux-mêmes. Certains par passion pour les planches, d'autres pour tout simplement remercier leur enseignante.
Mais les familles voient d'un mauvais oeil le temps passé sur la pièce alors qu'il reste le bac à réviser. Et le surveillant, étudiant en théâtre, chargé de l'interim, leur paraît très vite trop autoritaire...
Arriveront-ils à mener à bien leur projet et à faire accepter pour certains leur désir de faire du théâtre leur profession ?
Un roman qui est un hymne aux métiers du théâtre. de l'accessoiriste au comédien, nous découvrons l'étendue des possibilités de ce champ professionnel.
Les soucis familiaux et sentimentaux pimentent l'aventure mais c'est bien le théâtre lui-même le personnage principal avec la pièce enchâssée.
A découvrir !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
JangelisJangelis   18 janvier 2018
Un accès de culpabilité s'empare un instant de Lisa : est-il très judicieux que les premières lectures de sa petite soeur soient essentiellement constituées de journaux people. Il serait plus raisonnable qu'elle lise Max et Lili par exemple.
Commenter  J’apprécie          00
JangelisJangelis   18 janvier 2018
Je ne suis pas raciste, je n'ai aucun problème avec les étrangers, mais je n'en veux pas dans ma famille.
Commenter  J’apprécie          10
JangelisJangelis   18 janvier 2018
Le souvenir le plus net qu'il garde du vieux vigneron, c'est qu'il râlait : il râlait avec constance, art et jubilation.
Commenter  J’apprécie          00
Anais511Anais511   05 janvier 2018
Le timbre grave de Vladimir parvient encore jusqu'à Kolia. Mais ils sont trop loin maintenant, il les entend de moins en moins bien. Il est temps de repartir. Ce moment inattendu l'enveloppe tandis qu'il court entre les ronces et les orties. Son esprit est rempli d'images qui l'apaisent : un rongeur est blotti dans les paumes d'un vieil homme, c'est un nouveau-né ; le soleil qui réchauffe l'enclos caresse trois amis, heureux d'être ensemble. Ses rayons éclairent leurs visages d'une lumière consolante tandis que les arbres les protègent de temps qui passe.
Et l'écho de leurs voix soigne ses blessures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Carole Trebor (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Carole Trebor
Dans le nouveau roman de Carole Trébor, nous suivons de jeunes comédiens qui vont devoir affronter beaucoup de défis pour réaliser leur rêve !
Vous avez envie de vous dépasser, de montrer à tous ce que vous valez ? Alors foncez ! C?est ce que nous disent tous ces artistes qui ont accepté de nous raconter le moment de leur vie où ils ont libéré l'ours en eux !
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Nina Volkovitch

Quel est le nom de l’héroïne?

Nina Alkavitch
Nina Volkovitch
Trina Volkovitch

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Nina Volkovitch, tome 1 : La Lignée de Carole TreborCréer un quiz sur ce livre
. .