AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782416010781
Eyrolles (06/07/2023)
4.06/5   108 notes
Résumé :
Et si, un beau matin, vous pouviez lire dans les pensées des gens ?

C'est ce qui arrive à Emma, mère de famille perfectionniste ascendant contrôlante, et fille d'empotés affectifs. Lorsqu'elle découvre son don, Emma panique. Des pensées gênantes l'assaillent : le complexe de supériorité de son chat, les obsessions lubriques de ses élèves... Mais surtout, elle perçoit d'autres secrets troublants qui vont bouleverser sa vie. Emma croise alors la route d... >Voir plus
Que lire après Ferme les yeux et tu verrasVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
4,06

sur 108 notes
5
18 avis
4
11 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis
J'attends toujours la sortie d'un roman de Marilyse avec beaucoup d'impatience ! Une fois encore, l'auteure frappe juste avec une histoire pleine de peps, d'humour, de situations un brin loufoques mais également des clés pour tendre vers une vie meilleure, une plus grande adéquation avec soi-même..

Je vous en dis plus…

Le titre du roman peut sembler paradoxal : en effet, si l'on ferme les yeux, il nous est difficile de voir. Mais justement, en l'occurence, là il ne s'agit pas de voir les choses extérieures mais de se laisser aller à l'introspection, se concentrer sur ce que l'on ressent. Visualiser les choses afin de comprendre ce qui ne va pas, trouver des solutions et pouvoir enfin aller de l'avant vers une vie épanouissante.
Que les "allergiques" aux romans de pur développement personnel se rassurent ! Point de "leçons", idées toutes faites ou "bonnes recettes".. Avec Marilyse on est bien au-delà de cela car il s'agit bel et bien avant tout d'un roman.

Nous suivons Emma qui est une mère de famille perfectionniste, qui aime à tout contrôler. Mariée à Nicolas, deux enfants, Arthur et Lili, elle organise sa vie et celles des siens au millimètre près. Un jour, suite à une soirée trop arrosée avec son amie Cindy, elle découvre qu'elle est télépathe. En mode panique dans un premier temps, et se pensant devenue folle, Emma se retrouve assaillie par les pensées de son mari, de ses enfants, de ses élèves (elle est professeure d'anglais) et même de son chat, qui porte bien son nom (Princesse) et qui agit comme une véritable diva ! Que se passe-t-il ? Que faire de ce don qui lui tombe dessus du jour au lendemain. Emma se demande si c'est une bénédiction ou plutôt une malédiction. Mais loin des petites choses du quotidien, Emma est bientôt confrontée à des secrets troublants qui vont venir bousculer son quotidien et bouleverser sa vie. Et de sa façon d'appréhender son don et de l'utiliser va dépendre la tournure que son existence entière va prendre.

Grâce à d'habiles flashbacks nous allons petit à petit en apprendre plus sur l'enfance qu'a vécue Emma sur l'ile de Wight. Nous cheminons avec elle dans sa compréhension des blessures affectives qu'elle a subies dans son plus jeune âge et qui ont fait d'elle l'adulte qu'elle est aujourd'hui. Entre des parents maltraitants (sans s'en rendre compte) et sa grand-mère qui l'a élevée dans un carcan castrateur, sans fantaisie, sans place au rêve, Emma a été conditionnée et a toujours agi dans le but d'être aimée et de plaire aux autres. Sachant cela, comment faire pour se réaliser et laisser la place à son vrai "moi" ?

Dans ce roman initiatique de Marilyse qui est certainement le plus personnel de l'auteure à ce jour, Emma comprend à travers les bribes de souvenirs d'enfance qui lui reviennent l'étendue de son mal-être. Pour pouvoir avancer et se réaliser il lui faudra guérir ses blessures. Elle peut compter sur l'amitié indéfectible de son amie Cindy. Oui mais voilà, celle-ci est en plein questionnement et quête de soi, cherchant sa voie. L'auteure se glisse dans la peau d'un personnage haut en couleur et un peu fantasque, Sidonie. Par le biais de cette femme solaire, vêtue de couleurs chatoyantes, ayant des habitudes pour le moins originales elle va lui apporter l'aide et les "outils" pour identifier ses peurs, et, elle l'espère, les surmonter.

La force de cette histoire est son héroïne au grand capital sympathie à laquelle nous réussissons à nous identifier immédiatement. Bien que le don que détient Emma nous fasse d'emblée envie nous en comprenons très rapidement les travers ! A vouloir connaitre les pensées de tous, pour ajuster ce que l'on est, ce que l'on fait pour plaire, le risque n'est-il pas de perdre toute authenticité ? Est-ce si important si les autres ne nous aiment pas ? Ou n'adhèrent pas à ce que l'on est vraiment ?
L'auteure dose savamment les conseils coaching et de développement personnel afin que chacun puisse prendre et retenir ce qui lui convient ou lui correspond. de nombreuses pistes de réflexion nous sont proposées et la possibilité, nous aussi, si nous le souhaitons de tendre vers une vie meilleure et plus épanouissante.

L'auteure saisi l'opportunité qu'Emma soit anglaise pour distiller une bonne dose d'humour et d'excentricité à travers de nombreuses expressions (certaines un brin démodées LOL) de la langue française. Ce qui permet au roman de garder un ton léger, vif et incisif.

Alors si toi aussi tu ressens le besoin de changement, de tendre vers une vie meilleure et plus épanouissante, tu sais ce qu'il te reste à faire...

... ferme les yeux et tu verras :)
Lien : https://mgbooks33.blogspot.c..
Commenter  J’apprécie          40
Lecture sympathique qui fait du bien en ces temps bien sombres.

À travers ce roman, l'auteure nous ouvre les yeux sur l'optimisme, la confiance en soi et la gratitude. Elle nous y montre les pensées positives, la meilleure façon d'appréhender la vie du bon côté, de lâcher du leste et d'arrêter d'être aussi sévère avec soi.

Je dois avouer avoir souri au début en voyant la multitude d'expressions françaises utilisées par l'auteure ainsi que ses notes en bas de page explicatives, mais au fur et à mesure je les ai trouvées un peu trop nombreuses.

La lecture en reste néanmoins agréable et fait du bien.
Commenter  J’apprécie          130
Et si, un beau matin, vous pouviez lire dans les pensées des gens, que feriez-vous ?

A/ Vous exploiteriez cette aptitude à coeur joie.

B/ Vous déménageriez dans une grotte.

C/ Vous penseriez être devenu complètement fou.

Emma, mère de famille perfectionniste ascendant contrôlante, et fille d'empotés affectifs, hésite entre les options B et C quand elle découvre son don de télépathie. Des pensées gênantes l'assaillent : le complexe de supériorité de son chat, les obsessions lubriques de ses élèves... Mais surtout, elle perçoit d'autres secrets troublants qui vont bouleverser sa vie.

Emma croise alors la route de la fantasque Sidonie qui parle aux pigeons et dispense des conseils déroutants. À ses côtés, elle apprend à tirer profit de son nouveau super-pouvoir... Elle devra affronter les zones d'ombre de son passé et se confronter à ses démons pour s'autoriser à être enfin elle-même.

Grâce à Insta, j'ai eu le bonheur de découvrir la plume de Marilyse qui réussit à m'enchanter à chaque roman.
Je remercie Eyrolles de m'avoir envoyé ce roman qui manquait à ma collection.
Une fois encore, j'ai été embarquée dans les aventures d'Emma et de son super-pouvoir.

Ce livre n'est pas une simple histoire mais c'est aussi un jeu pour soi-même, pour mieux se connaître et développer nos capacités d'empathie, de gratitude et de bienveillance envers soi-même !
C'est aussi un roman renforçant notre humilité et nous poussant à essayer de voir au maximum le verre à moitié plein et non à moitié vide.
Comme Emma, je me suis dit que j'ai la chance d'avoir une famille et des amis en or, 1 toit sur la tête, un emploi, de quoi me chauffer, de l'eau courante, mes jambes, mes bras, mes yeux!
J'ai beaucoup ri avec ses remarques en bas de page expliquant les diverses expressions utilisées.
Ce roman est un roman de développement personnel qui nous fait réfléchir inconsciemment à nos réactions et actions quotidiennes.
Il m'a interpellé à plusieurs reprises en faisant écho à ma situation.
Je me suis fait une promesse à moi-même de me montrer moins sévère avec moi-même afin de me respecter davantage!
Commenter  J’apprécie          40
Aujourd'hui je vais évoquer Ferme les yeux et tu verras roman de Marilyse Trécourt. Je ne connaissais pas cette auteure qui est par ailleurs coach et se sert de son expérience professionnelle pour nourrir ce texte de fiction. L'histoire racontée s'apparente certes à un roman avec ses personnages et ses rebondissements mais à mon sens ce n'est pas vraiment à classer dans la catégorie de la littérature et du rayon « roman français ».
Le titre Ferme les yeux et tu verras fait référence à une expression utilisée par Sidonie pour inciter Emma l'héroïne à s'accepter et à mieux comprendre qui elle est et sa relation aux autres. Emma est une femme qui approche la cinquantaine, elle est professeur d'anglais vit dans le sud-ouest avec Nicolas son époux et leurs deux enfants Arthur et Lili. Un soir elle boit un peu avec son amie Cindi (bijoutière en reconversion pour devenir naturopathe) qui lui offre un bracelet balinais. Elle devient temporairement télépathe et est donc capable de lire les pensées de ceux qui l'entourent (animaux compris comme le chaton qui envoie des piques à sa maitresse), plus précisément les personnes avec lesquelles elle établit un contact charnel. Cette aptitude nouvelle est troublante et déstabilisante. Savoir ce que les autres pensent sans filtre ni censure peut se révéler ravageur. A la même période Emma croise Sidonie une femme thérapeute qui va l'aider à faire face à la situation personnelle qu'elle traverse. Elle lui dit notamment en guise de conseil que : « chacun de nous se trouve confronté à des épreuves, à des rivières à traverser. Certains construisent des ponts, d'autres franchissent les rapides à la nage et en ressortent avec des cicatrices et d'autres encore restent sur la rive. Peu importe la méthode employée, la rivière a creusé son lit et laisse des traces, qu'elles soient visibles ou pas. » Sidonie a elle-même perdu son fils à dix-sept ans et a longtemps vécu dans un deuil impossible avant de parvenir à le surmonter en acceptant de vivre sans culpabilité. Ferme les yeux et tu verras est l'épopée sur quelques jours d'une succession d'annonces qu'Emma doit encaisser. La mère découvre que sa fille est lesbienne, que son fils est un tricheur et un menteur qui avec la complicité de ses grands-parents a organisé son départ en Californie pour aller étudier, que son mari a perdu son travail, ne lui a rien dit et qu'il la trompe. La coupe est pleine, autant d'événements en si peu de temps dépasse presque l'entendement. Mais le propos du roman est de montrer qu'il faut se méfier des interprétations hâtives et que la communication est la clé de la vie harmonieuse. Alors ces histoires romanesques laissent la place à un bouquin de développement personnel, une sorte de feel-good littérature dont le public cible (sans vouloir être péjoratif) pourrait être celui de la « ménagère de moins de cinquante ans ». Car bien entendu, au prix d'un retour sur soi et sur les traumatismes cachés de l'enfance (le black-out d'Emma dont elle viendra à bout en retournant sur l'île de Wight où elle a vécu son enfance avec sa grand-mère maternelle jusqu'en 1995), la protagoniste sera apaisée et comprendra que son exigence et son désir de perfection reposent sur une peur de l'abandon. Consciente de ces vérités elle peut accepter l'éloignement de son fils tout en restant une mère « suffisamment bonne » (Winnicott n'est pas cité). le roman est souvent dialogué avec certains échanges qui paraissent peu réalistes ; l'auteur a une propension à multiplier des notes de bas de pages explicatives de tic langagiers et elle abuse d'expressions familières dont voici un exemple caricatural : « ma mère habite à Pétaouchnock, le trou du cul du monde, dans un coin où il pleut souvent comme vache qui pisse, avec un vent à décorner les boeufs. Son voisin Robert, il est cool Raoul, il ne se met pas la rate au court-bouillon. Il répète qu'il ne faut pas pousser mémé dans les orties et qu'il faut arrêter de lui chercher des carabistouilles, avant de nous demander si on ne veut pas cent balles et un mars ! » C'est certes drôle mais l'accumulation nuit et cela ne compose pas un texte littérairement accompli.
Ferme les yeux et tu verras se lit facilement mais le mélange des genres (entre roman et conseils de coaching avec les quinze dernières pages où sont proposés des exercices illustratifs de la démonstration noyée dans l'intrigue) me laisse très dubitatif. Je ne suis sans doute pas le public visé par cet opus.
Voilà, je vous ai donc parlé Ferme les yeux et tu verras de Marilyse Trécourt paru aux éditions Eyrolles.

Merci à Babelio et aux éditions Eyrolles pour l'ouvrage.
Lien : http://culture-tout-azimut.o..
Commenter  J’apprécie          10
J'avais besoin d'un livre qui remonte le moral, quoi de mieux que les livre de chez Eyrolles. Je ne suis pas déçue, c'est encore un livre qui m'a fait du bien, qui me donne des pistes pour être mieux, tout en ayant une très chouette histoire.

Emma est mariée, maman de deux enfants, professeur d'anglais et plutôt heureuse dans la vie. Mais tout va changer, après une soirée un peu arrosée avec sa meilleure amie. Emma n'a pas l'habitude de boire, elle va vite être pompette alors que son amie lui raconte son voyage à Bali. Là-bas, elle a rencontré un sage à qui on peut poser des questions. Depuis elle se questionne sur son métier, Emma très cartésienne ne croit pas à tout ça, elle est quand même contente de porter le joli bracelet que son ami lui a ramené.

Mais le lendemain, Emma souffre d'une affreuse gueule de bois, pire encore, elle se rend compte qu'elle entend les pensées des autres. Tout d'abord celles de son chat, puis celle de ses enfants et de son mari. Elle se précipite pour appelé sa meilleure amie, se croyant devenue folle. Cette dernière lui assure que ça doit être un effet secondaire de sa gueule de bois et lui conseil de dormir.

Mais le lundi, c'est toujours pareil, elle comprend rapidement que c'est en touchant les gens qu'elle entend leurs pensées. Elle croit devenir folle… Heureusement, perdue sur un banc du parc à côté de chez elle, elle tombe sur Sidonie. Cette femme très particulière qui s'habille toujours de façon excentrique et qui nourrit les pigeons. Sidonie va devenir rapidement la confidente d'Emma, elle va la guider pour vivre avec ce nouveau don et faire face à ce qu'il entraîne dans sa vie. Parce que, évidemment, ce n'est pas toujours génial d'entendre les pensées de ses proches, surtout quand ces derniers dissimulent des secrets sur son passé…

Dès que j'ai lu le résumé de ce livre, je dois dire qu'il m'a intrigué, lire dans les pensées, ça, c'est un don qui me plairait bien. Même si l'autrice nous démontre, que, finalement, c'est pour toujours génial.
J'ai beaucoup aimé l'héroïne de ce livre, je me suis beaucoup reconnu dans ce qu'elle vie, ce qu'elle ressent. Elle a peur de ne pas plaire aux autres, peur de l'abandon, peur de sortir des clous, tout comme moi. Elle est également hypersensible et tente de réprimer ses émotions constamment. J'ai aimé son évolution au fil de l'histoire, ses émotions qu'elle exprime enfin, la confiance en elle-même qu'elle va développer.

À travers, l'histoire d'Emma, l'autrice nous montre que les sentiments, nos peurs, nos doutes, peuvent parfois venir de l'enfance. C'est ce qui s'est passé pour Emma, avec son enfance particulière, chez sa grand-mère qui était très dure avec elle. le fait que ses parents l'ai laissé chez cette grand-mère pour vivre leur vie tranquillement. Et ce black-out dont on parle pendant une grande partie de l'histoire. Tout s'explique pour Emma, quand elle découvre enfin ce que son black-out lui cachait, c'est la dernière clé pour qu'elle soit enfin une femme épanouie.


Comme je le disais, j'aime beaucoup les livres de chez Eyrolles, à travers des histoires touchantes et qui, bien souvent, me font beaucoup rire. Ce sont surtout des livres de développement personnel. Je m'y intéresse beaucoup, mais j'ai du mal à me focaliser sur un livre qui ne traite que de ce thème. Alors ce genre de lecture qui mêle développement personnel et histoire contemporaine, je me régale.


Dans cette histoire, l'autrice aborde beaucoup de thèmes intéressants, comme le manque de confiance en soi ou dans les autres, les auto-critiques négatives, la peur de l'abandon et encore bien d'autres.


Mais surtout, à travers son histoire, l'autrice nous donne de multiples conseils à travers ses personnages pour qu'on puisse nous aussi, se questionner sur notre vie, sur nos croyances. En bonus, à la fin du livre, l'autrice nous propose quelques exercices pour continuer ce travail amorcé grâce à l'histoire d'Emma.
J'ai beaucoup aimé cette histoire qui est vraiment bourrée d'humour, les pensées de Princess, les expressions françaises un peu étrange parfois de notre langue, qu'on utilise souvent, ou plus du tout. C'est un peu comme un fil rouge qui m'a fait beaucoup rire.


C'est un livre qui nous parle de bienveillance, de résilience, de gratitude, de reconstruction. Grâce à une héroïne très attachante et ses personnages secondaires tout aussi attachants, on est vraiment plongé dans l'histoire. Beaucoup d'humour avec des expressions françaises plutôt désuètes (j'étais obligé).

Une lecture pétillante qui fait vraiment du bien, qui nous permet de réfléchir sur notre vie avec beaucoup de douceur et bienveillance.



Lien : https://rowenabookine.com/20..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
- Vous n'avez pas envie de relâcher la pression et d'être vous-même parfois, même si ce n'est pas parfait ?
- Je ne vois pas ce que vous voulez dire, docteur Bargeot. Je suis moi-même.
- Je veux parler d'authenticité, de dire à une personne qu'elle vous ennuie, même si ce n'est pas poli, de porter une tenue qui vous plaît, bien qu'elle soit un peu voyante ou démodée, d'éclater de rire dans un endroit inapproprié, de danser en pleine rue....
- Non, je ne suis pas bargeot à ce point !
Oups...
- Enfin, hum, disons que ça me mettrait mal à l'aise et je n'en ressens pas le besoin, j'ajoute pour cacher mon embarras.
- Donc votre vie vous épanouit complètement telle qu'elle est ?
- Oui. J'ai un mari charmant, deux adolescents qui travaillent bien à l'école et qui font du sport, un métier d'enseignante qui me plaît, une jolie maison, je suis en forme. Que pourrais-je rêver de mieux ?
Même moi, je sens que ma déclaration sonne faux, sans que je comprenne pourquoi. Je le vois se gratter le menton, l'air sceptique.
Commenter  J’apprécie          40
Elle s'éloigne à grandes enjambées, sa robe flottant autour d'elle, comme une apparition. Quel drôle de personnage ! Je n'ai même pas pensé à lui demander son prénom alors qu'elle m'a demandé le mien. Quelle idiote ! Elle va me prendre pour une personne incorrecte et mal élevée.
Sa façon de penser me déconcerte. Comment une différence pourrait-elle se transformer en atout ? Elle croit qu'il suffit de le décider, en envoyant aux autres de l'amour et de la joie... Hum... Elle est un peu perchée, quand même ! Et j'ai tendance à me méfier de ces personnes qui assènent des vérités censées nous rendre plus heureux. Ce sont souvent les plus malheureuses....
Commenter  J’apprécie          20
Je crois au contraire que la folie menace ceux qui conservent leurs émotions si longtemps qu'elles finissent par empoisonner leur cerveau.
Commenter  J’apprécie          50
(mon père) il tombe brutalement du piédestal sur lequel je l'avais placé et atterrit directement dans mon coeur.
Commenter  J’apprécie          51
Vous pouvez décider de projeter vos peurs, vos doutes, votre tristesse, votre souffrance, ou alors votre amour, vos convictions, votre joie de vivre et votre courage.
(...)
Vous pouvez accueillir votre peur, lui accorder de l'attention, et chercher à trouver des solutions pour l'apaiser. Parmi ces solutions, il y a les antidotes, comme l'amour ou la joie ! Il vous suffit de prendre pleinement conscience de votre envie de partager votre amour ou votre joie, jusqu'à la ressentir dans votre coeur. Ensuite, laissez votre corps faire le reste.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Marilyse Trécourt (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marilyse Trécourt
C'est moi d'abord, Marilyse Trécourt - Éditions Eyrolles - Diffusion Géodif - Distribution Sodis. A retrouver en librairie le 6 avril 2023
autres livres classés : psychologie pratiqueVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus



Lecteurs (406) Voir plus



Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
268 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..