AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782264054975
320 pages
Éditeur : 12-21 (07/07/2011)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 58 notes)
Résumé :
En 666, les terres les plus reculées d'Irlande résistent farouchement aux campagnes de christianisation lancées à travers tout le royaume. Soeur Fidelma est envoyée vers une de ces régions réfractaires dans l'espoir que sa sagesse et son autorité permettront d'y faire construire une école et une église. Mais tout le monde ne voit pas cette arrivée d'un bon oeil... A l'approche de la vallée, Fidelma et son dévoué compagnon Eadulf reçoivent un accueil sinistre : les c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Marple
  16 octobre 2018
La mort aux trois visages, c'est une torture irlandaise pré-chrétienne qui consiste à tuer en trois étapes plus douloureuses et terrifiantes les unes que les autres (et dont je me suis empressée d'oublier le détail).
C'est aussi une énigme que soeur Fidelma doit résoudre, puisqu'elle tombe inopinément sur trente-trois cadavres suppliciés en se rendant à des négociations dans un fief païen de son royal frère...
Comme toujours, elle est intrépide et met son nez là où il ne faut pas... Comme toujours, elle est accompagnée d'Eadulf le gentil mou qui est là pour elle quand ça ne va pas... Comme toujours, elle est observatrice et perspicace, à défaut d'être diplomate...
Comme souvent, j'avais une idée des méchants de l'histoire et de leur mobile... Et pourtant, comme toujours, je me suis régalée ! Avec en petit bonus la leçon de tolérance de Fidelma face aux adeptes des dieux celtes anciens.
Commenter  J’apprécie          510
Crazynath
  01 novembre 2019
Et de six ! Il faut avouer que je dévore les aventures de soeur Fidelma depuis que j'ai découvert cette héroïne irlandaise, et plus précisément depuis le 25 aout dernier. Depuis, j'alterne certes mes lectures, mais très vite je reviens à Fidelma . Pour l'instant, même si j'ai conscience que la trame de ses aventures est assez identique, je ne m'en lasse pas du tout, au contraire.
Il faut reconnaitre que le contexte historique parfaitement restitué par l'auteur est passionnant. Je ne connaissais absolument pas ces spécificités de l'Irlande à cette période (Nous sommes en 666). Que ce soit au niveau du côté juridique et des droits des femmes (assez incroyable, surtout quand on mesure ce que ont devenus ces droits par la suite dans ce pays) ou aussi du côté de l'église celtique qui me paraissait un brin plus ouverte que l'Eglise romaine qui s'est cependant implantée dans les pays européens.
Et puis, Fidelma est un personnage tellement attachant. Femme de caractère, non dénuée d'humour et dotée d'un sens de la repartie que j'adore, elle est très moderne,( presque trop pour l'époque d'ailleurs ) il faut le dire !
Cette fois ci, en compagnie de son inséparable Eadulf, elle va se retrouver dans une région non encore touchée par le christianisme. J'ai beaucoup aimé cette confrontation surtout avec le » dalaigh « local, car ce sont les textes juridiques et les valeurs des personnes qui vont leur permettre de trouver un terrain d'entente. Car ces païens sont finalement des gens comme les autres ( quelle surprise )et cela est une belle leçon de tolérance.
Et puis surtout, ce que j'ai apprécié dans cet épisode, c'est que enfin, enfin ! Eadulf sort un peu de son rôle de gentil faire-valoir. Il a des ressources, des connaissances et des compétences et il était plus que temps qu'il sorte un peu de l'ombre de son amie !!
Je ne rajouterais qu'une chose au sujet de ce livre dont je n'ai pas trop développé le contenu : lisez le !

Challenge A travers l'Histoire 2019
Challenge Séries 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          291
Phoenicia
  31 octobre 2019
Fidelma, valeur sûre, encore et toujours. Vite dévoré, encore et toujours.
La mort aux trois visages fait référence à un vieux rituel païen, sanglant, consistant à administrer 3 morts différents à un individu.
Fidelma et son fidèle ami Eadulf, sont envoyés en tant qu'émissaires dans une région reculée de Muman : le chef de clan souhaite amorcer des négociations entre le royaume de Muman et son clan sur l'évangélisation de son peuple, pourtant résolument païen. Or, les deux amis découvrent avant leur arrivée, cet effroyable massacre de 33 individus. Tout semble porte à croire à un rituel païen et le lien semble se faire avec le clan. Mais Fidelma n'est pas coutumière à juger sans preuves. Elle est donc résolue à établir les négociations voulues et à faire la lumière sur cet événement.
Entre débat religieux et politique dans les hautes sphères, un complot se dévoile au fil des pages qui semblent se tourner toutes seules, nous happant au passage.
J'ai beaucoup apprécié le fait que l'auteur fasse 6 pages de notes historiques au préalable, rappelant encore et toujours cette grande modernité qu'est l'île verte au VII e siècle, tant sur le modèle politique ( des chefs élus selon leurs valeurs et non primogéniture...), religieux ( très différent du modèle romain, loin de vouloir imposer le célibat) ou encore sur les femmes ( des droits égaux sur bien des plans, protégées contre le viol, la discrimination, etc). J'avoue que pour autant j'ai été un peu perdu entre les différents noms et localisations, mais sans que cela entrave la compréhension réelle du récit.
Alors que le paganisme affronte le christianisme, les seuls arguments qui font consensus sont la loi irlandaise, ce qui nous fait assister à des scènes travaillées, instructives. Cela donne l'occasion à Eadulf de sortir un petit peu de cette torpeur où l'on placé les derniers tomes, même si le passage est court. C'est peut-être mon seul bémol : Fidelma est bien mise en avant, Eadulf paraît bien souvent accessoire alors que ces capacités médicales pourraient plus exploitées.
En somme, une excellente lecture et j'aurai encore plaisir à me replonger dans la suite des aventures de notre duo.
Challenge A travers l'histoire
Challenge Mauvais genres
Challenge le tour du scrabble en 80 jours ( 7e éd)
Challenge Séries
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Tinaju
  04 novembre 2019
Les tomes se ressemblent dans leur structure mais aucune lassitude ne s'installe. L'auteur sait à chaque fois nous distiller des nouveautés intéressantes à découvrir et j'avoue que Fidelma est plus qu'attachante. Je dirais qu'elle est envoûtante, grâce à sa personnalité et son intelligence hors normes.
J'ai aimé lorsque Eadulf se retrouve sur le devant de la scène, mais son rôle a été plutôt bref. Dommage.
Je regrette aussi l'omniprésence de la religion dans ces livres, mais j'ai bien conscience que c'est le contexte de l'époque qui veut ça et je fais avec.
J'aime surtout la description des coutumes, de la culture et de la vie quotidienne.
Bref, je rajoute vite le tome suivant dans ma PAL.
LC avec Phoenicia et Crazynath
Commenter  J’apprécie          212
Mondaye
  21 avril 2016
Petit roman policier historique se lisant très vite, The valley of shadow (ou la mort au trois visage dans se version française) ne m'a aucunement déçue.
Mon attente était double, puisque j'ai choisit deux mots pour qualifier ce roman.
Le premier policier. Car oui ce que j'attendais avant tout en entamant ce livre c'était un bon petit whodunnit, avec une enquête aux indices à la fois visibles et masqué, une possibilité de faire fonctionner se neurones, et pour une fois un bel échec de ma part. le suspense reste jusqu'à la fin, et une fois la solution dévoilée, on s'en veut un peu de ne pas avoir réussi à assembler les morceaux.
Le second historique.
Contexte bien dépaysant que cette Irlande du septième siècle.
Je sortais tout juste d'un livre qui s'inspirait de la culture celtes et la mélangeait à de la science-fiction, et j'ai été relativement surprise d'apprendre qu'une bonne part de ces points que je pensais sortir de l'imagination de cette auteur (Kennealy) sont en fait basé sur de vraie code: place de la femme privilégié par rapports aux standards associés au moyen-âge (l'héroïne est tout de même avocate, la femme semble pouvoir sans regard surpris occuper des positions de commandement etc) l'élection des "roi" et chef de clans, les neufs sortent de mariages admis et ainsi de suite.
Le style est fluide, rien à redire à ce niveau, et les personnages sont assez vivants. On prend plaisir à les suivre dans la résolution de l'intrigue.
Je dirais donc que ce livre fut une agréable découverte et je n'hésite pas à le recommander aux amateurs du genre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleilpetitsoleil   17 août 2014
Fidelma parut soudain très intéressée.
- Sommes-nous certains qu'il s'agit d'étrangers ?
[Le chef qui recevait Fidelma et Eadulf] Laisre fut catégorique.

- Artgal a examiné le visage de chacun des cadavres. Nous sommes une petite communauté, et il est impossible que trente de nos jeunes gens disparaissent sans que l'on en soit prévenus. Or Artgal n'a reconnu personne.

- Les cadavres sont au nombre de trente-trois, précisa Fidelma en se tournant à dessein vers Murgal [brehon ou juge local, fidèle à la foi païenne]
Un chiffre étrange, non ? Trente-trois hommes disposés en cercle tournant deisiol. Et ils ont été tués selon la méthode de la Mort aux trois visages.

Un silence pesant emplit la pièce (...) Personne ne pipait mot, mais tous comprenaient la signification de ce que Fidelma venait de révéler.
Ce symbolisme était lourd de sens pour ceux qui suivaient les anciens rites.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
petitsoleilpetitsoleil   17 août 2014
- Avez-vous remarqué de quelle façon ces malheureux ont été expédiés dans l'autre monde ?
Eadulf confessa qu'il n'en avait aucune idée.
- N'avez-vous jamais entendu parler de la Mort aux trois visages ? (...)

- Selon la légende, il y a très longtemps, notre peuple délaissa le code moral de nos druides et tomba en adoration devant une idole en or du nom de Cromm Cruach, le dieu du Croissant sanglant, auquel on faisait des sacrifices humains. Il était vénéré dans la Plaine de l'adoration, Magh Slécht, aux temps du haut roi Tigernmas, fils de Follach. Son nom signifie "seigneur de la mort".

- C'est la première fois que l'on me conte cette fable.
- Cette période de notre histoire n'ajoute rien à la gloire de notre peuple.
Les gens finirent par se lasser de Tigernmas. Après qu'il fut mystérieusement assassiné au cours d'une affreuse cérémonie en l'honneur de l'idole, ils prêtèrent à nouveau allégeance aux dieux de leurs ancêtres.

Eadulf renifla d'un air réprobateur.
- J'ai du mal à distinguer entre l'adoration d'une idole et celle des dieux païens. Pour moi, je les mets tous dans le même sac.
- Sans doute, Eadulf, mais il n'en demeure pas moins que les dieux païens n'exigeaient aucun sacrifice sanglant.
Le moine se passa la main dans les cheveux.
- Mais quel est le rapport avec cette Mort aux trois visages ?
- D'après Tigernmas, elle était celle qu'exigeait Cromm Cruach.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
petitsoleilpetitsoleil   17 août 2014
Les peuples d'Eireann [Irlande] se lavaient deux fois par jour.
En tant que Saxon, il [le frère Eadulf] estimait qu'ils exagéraient.

Toutes les hôtelleries avaient leurs maisons des bains avec une grande cuve, le dabach, où les invités se trempaient avant de s'enduire avec des potions parfumées aux plantes ou à diverses essences. La grande toilette avait lieu le soir, on l'appelait le fothrucud, et au réveil, les gens se lavaient les mains et le visage. Dans les deux cas, ils utilisaient une substance graisseuse, le sléic ou savon, qu'ils appliquaient avec une pièce de lin en le faisant mousser.

Parfois, ils prenaient même des bains de vapeur rituels dans des tigh'n alluis ou "maisons de transpiration", de petites chaumières en pierre où l'on allumait un grand feu. On y ruisselait de sueur et après on allait se plonger dans un cours d'eau glacé, tout à côté. Eadulf désapprouvait ces coutumes bizarres qui lui semblaient très mauvaises pour la santé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
GrouchoGroucho   09 novembre 2014
A dessein ou par inadvertance, Fidelma changea de position sur sa selle et le Collier d'or, dissimulé par les plis de sa robe, brilla au soleil. Les yeux d'Orla s'agrandirent imperceptiblement tandis qu'elle reconnaissait l'insigne.
.../...
Mon frère attend un représentant de Cashel reconnut Orla.
- Mais il espérait une personne qualifiée pour négocier avec lui sur des sujets sensibles touchant à la religion. Quelqu'un qui possèderait...
Fidelma réprima un soupir d'agacement.
- Je suis avocate des cours des brehons, et j'ai été élevée au rang d'anruth. Je parle au nom de mon frère Colgu, le suzerain de Laisre.
.../...
- Au nom de Laisre de Gleann Geis, je vous souhaite la bienvenue, techtaire. Mais je vous répète que vous n'êtes pas la bienvenue en tant que représentante de la nouvelle religion du Christ. Pas plus que votre ami étranger.

- Dois-je comprendre cela comme une menace ? lança-t-elle d'une voie claire. Les lois sacrées de l'hospitalité ont-elles été abolies dans le pays de Laisre ?

Elle brandit la baguette et la tint à bout de bras.

Le rouge monta aux joues d'Orla et elle releva le menton.
- Je ne menace ni votre vie, ni la sienne, dit-elle en désignant Eadulf. Il ne vous sera fait aucun mal ni à vous ni à votre compagnon tant que vous étendrez votre protection sur lui. Nous ne sommes pas des barbares. Les ambassadeurs sont tenus pour sacrés et traités avec le plus grand respect, même s'ils sont nos pires ennemis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
GrouchoGroucho   09 novembre 2014
Colgu se leva et alla ouvrir une armoire dont il sortit une figurine en or attachée à une petite baguette de sorbier. Elle représentait un cerf avec ses andouillers, symbole des princes Eoghanacht de Cashel.
- Prends cet emblème, Fidelma. Par cette baguette, c'est de moi que tu tiendras ton autorité et tu parleras en mon nom.

- Je jure de te faire honneur mon frère.

Colgu couva la jeune femme d'un regard affectueux et posa la main sur ses épaules.

- Puisque tu refuses d'emmener mes guerriers, avec toi, je veux t'offrir une autre protection.
.../...
Fidelma qui avait déjà assisté à cette cérémonie auparavant, comprit que le roi allait lui remettre le Collier d'or.

- Tu veux m'élever au rang de Niadh Nasc ?

- Telle est ma volonté. Fidelma acceptes-tu de prêter serment ?
.../...

- Et voilà. Dans le royaume de Muman, tout le monde connait la signification de cet emblème. Tu as refusé la protection de mes guerriers mais ils t'accompagneront en esprit, car celui qui offense un membre de l'ordre insulte du même coup les rois de Cashel et la confrérie du Niadh Nasc.

Fidelma savait qu'il ne s'agissait pas de parole en l'air. Cet ordre comptait peu d'hommes, et encore moins de femmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Peter Tremayne (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Peter Tremayne
Chaque vendredi matin, Valérie Expert vous donne rendez-vous avec Gérard Collard pour leurs coups de c?ur... Voici les références des livres présentés dans l'émission du 03 novembre 2017
Liberia de Christophe Naigeon aux éditions Tallandier https://www.lagriffenoire.com/79515-romans-liberia.html
La Menace de S.K. Tremayne et Valérie Malfoy aux éditions Presses de la Cité https://www.lagriffenoire.com/72436-divers-polar-la-menace.html
Le Doute de S.k. Tremayne et Isabelle Maillet aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/73162-divers-polar-le-doute.html
Une colonne de feu de Ken Follett et Cécile Arnaud aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/91958-romans-une-colonne-de-feu.html
Averroès ou le secrétaire du diable de Gilbert Sinoué aux éditions Fayard https://www.lagriffenoire.com/96650-romans-averroes-ou-le-secretaire-du-diable.html
Inch' Allah, Tome 1 : le souffle du jasmin de Gilbert Sinoue aux éditions J?ai Lu https://www.lagriffenoire.com/46480-poche-inch--allah---le-souffle-du-jasmin.html
Avicenne ou la route d'Ispahan de Gilbert Sinoué aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/19096-poche-avicenne-ou-la-route-d-ispahan.html
Marie Curie de Marion Augustin aux éditions Gründ https://www.lagriffenoire.com/95886-sciences-marie-curie.html
Marie Curie prend un amant de Irene Frain aux éditions Points https://www.lagriffenoire.com/60178-divers-litterature-marie-curie-prend-un-amant.html
La Cuisine italienne de Giuseppe Messina et Annabelle Schachmes aux éditions Gründ https://www.lagriffenoire.com/97757-cuisine-la-cuisine-italienne.html
We love street food de Damien Eymon, Annabelle Schachmes aux éditions Gründ https://www.lagriffenoire.com/98888-article_recherche-we-love-street-food.html
Les Cahiers d'Esther - tome 3 Histoires de mes 12 ans de Riad Sattouf aux éditions Allary https://www.lagriffenoire.com/98552-bd-les-cahiers-d-esther-histoire-de-mes-12-ans-vol3.html
L'Arabe du futur - Tome 1de Riad Sattouf aux éditions Allary https://www.lagriffenoire.com/34932-bd-l-arabe-du-futur-une-jeunesse-au-moyen-orient--1978-1984-vol1.html
Vera de Karl Geary et Céline Leroy aux éditions Rivages https://www.lagriffenoire.com/89962-divers-litterature-vera.html
Vous pouvez commander cette sélection sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com
+ Lire la suite
autres livres classés : irlandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Comment se porte votre Moyen-Âge?

Le Moyen-Âge a ses féministes! Auteure d’un livre sur l’art de la guerre, elle est surtout célèbre pour sa dénonciation de la misogynie dans le Roman de la Rose avec sa Cité des Dames.

Aliénor d’Aquitaine
Christine de Pisan
Marie de France
Olympe de Gouges

14 questions
201 lecteurs ont répondu
Thèmes : moyen-âge , littérature médiévale , littérature européenneCréer un quiz sur ce livre

.. ..