AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Hélène Prouteau (Traducteur)
EAN : 9782264033505
368 pages
Éditeur : 10-18 (03/11/2004)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 72 notes)
Résumé :
En 665 après J.-C. , après ses aventures romaines auprès du Saint-Siège, la très énergique soeur Fidelma de Kildare est de retour chez elle, en terre d'Irlande, et plus précisément au château de Cashel, où elle a passé son enfance auprès de son frère Colgù et de son père, roi de Muman. Mais l'heure n'est pas aux évocations nostalgiques, et l'euphorie des retrouvailles est bien vite tempérée par les terribles nouvelles que lui annonce Colgù.
De sombres menaces... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
Crazynath
  17 septembre 2019
Les cinq royaumes est la troisième enquête mettant en scène soeur Fidelma.
Revenue de Rome, elle se retrouve maintenant en Irlande. Elle va être sollicitée par son frère, qui va bientôt être couronné roi d'un des royaumes qui composent ce qu'on appelle actuellement l'Irlande.
En effet, un meurtre a été commis dans une abbaye et d'énormes enjeux politiques risquent d'en découler. Il faudra toute la sagacité et la perspicacité de Fidelma pour démêler l'écheveau qui se présente à elle, car évidemment son enquête ne va pas se dérouler sans quelques péripéties.
J'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir ce personnage on ne peut plus moderne, même si pour cet épisode je n'ai pu qu'éprouver les mêmes sentiments que Fidelma : en effet, Eadulf, que j'avais trouvé fort sympathique, n'est pas présent dans cet épisode. Normal me direz-vous, vu que leurs chemins se sont séparés à Rome au vu de leurs missions respectives. Mais bon, s'il manque à Fidelma, ben à moi aussi.
J'ai eu un peu de peine au début à me familiariser avec les noms un rien compliqués des différents protagonistes. Apres, il faut reconnaitre que l'on s'y habitue.
En tout cas, même si je me répète sans doute un peu, je ne peux que rester interpellée par le système judiciaire irlandais de l'époque ainsi que par sa modernité. Et que dire des préceptes de l'église celte ! Si c'est elle qui avait prédominé en Europe à l'époque à la place de l'Eglise romaine, je pense que notre société serait bien différente ….
L'enquête de Fidelma est compliquée et j'ai beaucoup aimé son réquisitoire final. Ici, pas de spectromètre de masse pour confirmer des prélèvements ADN, il faut que ses capacités d'observation et de déduction soient au top. Mais pas d'inquiétude, Fidelma va assurer et clouer le bec à plus d'un de ses détracteurs…

Challenge Séries 2019
Challenge A travers l'histoire 2019
Challenge ABC 2019/2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Marple
  02 juin 2019
Les romans de Fidelma se suivent et se ressemblent (un peu). du coup, leurs critiques se suivent et se ressemblent (un peu). Dans ce troisième opus, Fidelma doit résoudre un crime qui met en péril le royaume de son propre frère, car un royaume voisin demande la restitution de terres en réparation.
J'aime toujours autant la personnalité dynamique et franche de Fidelma, de même que la religion chrétienne moderne et bienveillante de l'Eglise celte du VIIe siècle. Mais je suis ennuyée par la répétition des intrigues et luttes de pouvoir : chez Fidelma, quand il y a un meurtre, ce n'est jamais à cause d'un abbé jaloux, d'un secret à garder ou d'un château à acquérir... Non, c'est (presque) toujours un complot pour prendre le pouvoir sur un royaume, exceptionnellement sur 2 ou 5 royaumes.
Ce qui m'a peut-être frappée ici plus encore que dans les précédentes enquêtes des Fidelma, c'est l'importance de la rhétorique dans la démonstration finale, un peu similaire à la résolution des enquêtes chez Agatha Christie. Comme elle ne dispose pas de toutes les preuves scientifiques modernes, Fidelma doit s'imaginer le crime puis le décrire avec suffisamment de justesse et de conviction pour confondre le criminel et le forcer a avouer. Cette conception de la justice repose beaucoup sur la sagacité de la dalaigh, l'enqueteur-procureur-avocat. Heureusement que Fidelma n'en manque pas...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
petitsoleil
  13 septembre 2014
Une bonne enquête de Soeur Fidelma, encore une fois une bonne lecture.
Une enquête policière très mystérieuse, avec de la généalogie et de la géopolitique. Il faut "s'accrocher" un peu plus que dans d'autres enquêtes de Soeur Fidelma, mais c'est vraiment très intéressant, jusqu'au dénouement.
Quelques belles descriptions de bibliothèques, ce qui ne gâche rien.
L'Irlande de Fidelma est un pays éclairé et cultivé, plus que le reste de l'Europe en ce haut Moyen-Age.
A noter, dans cette enquête Soeur Fidelma n'est pas accompagnée du moine saxon Eadulf. Elle regrette d'ailleurs son absence, même si elle est sous la protection de Cass, un guerrier de la garde de son frère, le futur roi Colgu.
Une enquête surprenante, avec beaucoup de coups de théâtre. Pendant l'enquête sur le meurtre du vénérable Dacan, tué à l'abbaye de Ros Ailithir, d'autres meurtres se succèdent ... Fidelma devra être bien courageuse et surtout très perspicace pour confondre les coupables et éviter qu'une guerre se déclenche dans les Cinq Royaumes d'Eireann.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Tinaju
  17 août 2019
Encore un bel opus des aventures de Fidelma.
L'enquète nous tient en haleine jusqu'au dénouement final. La structure est d'ailleurs assez proche des romans d'Agatha Christie.
Mais surtout ce que je trouve passionnant, c'est tout cet environnement du haut moyen-age. Que ce soit la vie quotidienne, les us et coutumes, les lois, la religion, la condition féminine,... Tout est superbement décrit au fil de l'histoire et c'est un tel enrichissement ! En plus, pour la 1ere fois, ce tome se passe sur la terre d'Irlande.
Grosse déception pour moi dans ce tome : L'absence de Eadulf.
Bref, je ne boude pas mon plaisir et je mets le tome suivant dans ma PAL. Et encore merci à Phoenicia pour m'avoir initiée à cette excellente série.
Commenter  J’apprécie          201
Phoenicia
  04 juin 2019
Tome 3 des aventures de Fidelma de Kildare. J'ai beaucoup aimé ce tome, premier à se dérouler dans la terre natale de Fidelma qui semble faire preuve de tant de modernité dans les croyances chrétiennes de ce Haut Moyen-Age.
Ce que j'ai beaucoup apprécié c'est que l'enquête est au coeur d'une machination politique. Si bien, qu'astucieusement, l'auteur nous présente la politique en Irlande au VIIe siècle, en plus de cette modernité si intéressante.
L'enquête elle-même ne manque pas d'intérêt et, si l'on devine certaines choses, il n'en reste pas moins quelques surprises en réserve. J'ai particulièrement apprécié le procès final, la manière dont les choses sont amenées, présentées, etc.
Si j'ai bien aimé le personnage de Cass qui accompagne Fidelma, le moine saxon Eadulf a un peu manqué. J'espère le revoir dans les aventures de Fidelma.
En attendant, ce tome 3 s'est lu vite, est à la hauteur de mes espérances. Aussi, le tome 4 figure déjà dans ma PAL!
Challenge le tour du scrabble en 80 jours ( 5e éd)
Challenge Trivial Reading III
Challenge A travers l'histoire
Challenge Mauvais Genres
Challenge Les Détectives littéraires
Challenge Séries
Challenge Déductions élémentaires
Challenge 50 objets 2019-2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          165

Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleilpetitsoleil   08 septembre 2014
La bibliothécaire recevait ses sujets, trônant dans un fauteuil en bois sculpté, tout au fond d'une salle magnifique dont l'étendue et les voûtes étaient presque aussi impressionnantes que celles de l'église [de Ros Ailithir].
L'édifice en imposa à Fidelma qui avait pourtant visité bon nombre de bibliothèques dans les cinq royaumes d'Eireann [d'Irlande].

La plupart des livres n'étaient pas conservés sur des étagères.
Chaque ouvrage, étiqueté et protégé par un taig liubhair, une sorte de sacoche en cuir, était pendu à l'une des patères qui s'alignaient le long des murs. (...)
Les livres contenus dans les sacoches étaient souvent des ouvrages de référence, fréquemment consultés par les lettrés.

Mais ici et là étaient entreposés des recueils d'une grande valeur, avec des couvertures magnifiquement enluminées, rehaussées d'émaux, d'or, d'argent, et même incrustées de pierres précieuses. On disait qu'Assicos, le chaudronnier de [Saint] Patrick, avait fabriqué des reliures rectangulaires en cuivre pour mieux protéger les livres du saint homme. Certains de ces volumes étaient aussi placés dans des coffrets de bois ou de métal.

Quant aux baguettes d'orme et de coudrier où étaient gravés les textes en alphabet ogham, elles étaient rangées dans des coffres sculptés.
Malheureusement, ces œuvres disparaissaient peu à peu car elles tombaient en poussière. Avant leur destruction, on les retranscrivait souvent sur des parchemins dans le nouvel alphabet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
petitsoleilpetitsoleil   08 septembre 2014
[Fidelma a été mandatée par son frère, le futur roi Colgu, pour mener une enquête sur la mort de Dacan et représenter ensuite Muman à Tara. Dacan est mort dans l'abbaye tenue par Brocc, un cousin de Sœur Fidelma.
Laigin essaie de profiter de la mort de Dacan pour récupérer un territoire pour l'instant dominé par Cashel, par le royaume de Muman, où siègera Colgu.
Cass est le guerrier que Colgu a adjoint à sa sœur pour sa protection.]

Fidelma se tourna vers lui d'un air fâché.
- Laigin s'en tient à la loi. Elle stipule que Brocc, en tant qu'abbé de cette abbaye, est jugé responsable de tout ce qui arrive à ses invités.
S'il n'est pas en mesure de payer les amendes et compensations prévues, sa famille doit s'en acquitter à sa place. Comme il appartient aux Eoganachta qui règnent sur Muman, alors c'est toute la famille régnante de Muman et son royaume qui sont retenus en otage pour le crime. Vous me suivez, Cass ?
- Je ne vois pas où est la justice, s'obstina Cass.

- Loi et justice ne sont pas toujours synonymes, intervint Brocc avec amertume.
Mais vous avez raison d'exposer l'affaire du point de vue de Laigin, Fidelma.
Malheureusement, il ne nous reste pas beaucoup de temps pour préparer notre défense devant l'assemblée du haut roi qui doit se réunir à Tara.

- Peut-être, alors, feriez-vous mieux de m'exposer les faits dans les grandes lignes, afin que j'établisse un plan pour mener mon enquête, dit Fidelma.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
petitsoleilpetitsoleil   09 septembre 2014
Dans les cinq royaumes [d'Eireann, d'Irlande], la plupart des rituels étaient encore célébrés en grec, la langue qui avait servi à rédiger les Saintes Ecritures (1). Mais les religieux se tournaient maintenant vers le latin, la langue de Rome qui se substituait peu à peu au grec.
Fidelma passait indifféremment de l'une à l'autre et, en plus de sa langue maternelle, elle parlait aussi un peu celles des Bretons d'Angleterre et des Saxons, et lisait l'hébreu.

(1) Note de bas de page : Le Nouveau Testament, l'Ancien Testament ayant été écrit en hébreu et en araméen. (N.d.T.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
petitsoleilpetitsoleil   08 septembre 2014
NOTE HISTORIQUE [de l'auteur]

(...) Quant à cet ouvrage, il a pour cadre le pays de Fidelma, et la plupart des lecteurs trouveront l'Irlande du VIIe siècle assez dépaysante.
Elle est constituée de cinq royaumes principaux, sans compter les petits royaumes et les régions dominées par les clans. (...)

On connaît aussi très mal l'ancienne organisation sociale irlandaise avec son système juridique, les lois du Fénechus, plus connues sous le nom de lois des brehons (de breitheamh : juge). Voilà pourtant le monde de Fidelma où, j'espère, le lecteur se laissera entraîner avec plaisir. (...)

Les livres précédents ont exposé certaines des différences entre l'Eglise d'Irlande, que l'on appelle maintenant l'Eglise celtique, et Rome.
Il a déjà été souligné qu'à l'époque le concept du célibat chez les prêtres n'était pas très populaire. Il faut se rappeler que, là où vivait Fidelma, les monastères étaient souvent mixtes et que les religieux se mariaient fréquemment.
Même les abbés et les évêques y étaient autorisés.
Il faut garder cela à l'esprit pour bien comprendre le monde de Fidelma.

Cette histoire se déroule en l'an 665 après J.-C.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
petitsoleilpetitsoleil   08 septembre 2014
- Si Cathal meurt cette nuit, alors tu seras ... ?
Elle s'interrompit, incapable de poursuivre alors que son vieux cousin était encore en vie, mais Colgu finit la phrase à sa place.
- Oui, je serai roi.

Les Eoganachta, comme tous les rois irlandais et les chefs de clan, étaient élus par le derbfhine de leurs familles. A la mort d'un souverain, sa famille, à savoir les descendants de la lignée mâle d'un arrière-grand-père appelés le derbfhine, se rassemblait pour élire un nouveau souverain.
Pour prétendre à une charge, un candidat devait avoir atteint "l'âge du choix", quatorze ans pour une fille et dix-sept pour un garçon.

Failbe Fland, le père de Colgu et Fidelma, avait régné à Cashel jusqu'à sa mort, vingt-six ans auparavant, alors que ses enfants n'étaient âgés que de quelques années. Jusqu'à l'élection de Cathal mac Cathail, trois ans auparavant, les cousins de Failbe Fland lui avaient succédé sur le trône de Muman, le plus grand des cinq royaumes d'Eireann [Irlande].

La coutume voulait que chaque roi ait son tanaiste ou héritier présomptif.
Quand Cathal avait été sacré roi à Cashel, le frère de Fidelma, Colgu, avait été choisi comme tanaiste.
Fidelma venait de réaliser que la destinée de son frère allait prendre un tournant décisif.
- Il t'échoit une lourde responsabilité, dit-elle en posant la main sur son bras.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Peter Tremayne (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Peter Tremayne
Chaque vendredi matin, Valérie Expert vous donne rendez-vous avec Gérard Collard pour leurs coups de c?ur... Voici les références des livres présentés dans l'émission du 03 novembre 2017
Liberia de Christophe Naigeon aux éditions Tallandier https://www.lagriffenoire.com/79515-romans-liberia.html
La Menace de S.K. Tremayne et Valérie Malfoy aux éditions Presses de la Cité https://www.lagriffenoire.com/72436-divers-polar-la-menace.html
Le Doute de S.k. Tremayne et Isabelle Maillet aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/73162-divers-polar-le-doute.html
Une colonne de feu de Ken Follett et Cécile Arnaud aux éditions Robert Laffont https://www.lagriffenoire.com/91958-romans-une-colonne-de-feu.html
Averroès ou le secrétaire du diable de Gilbert Sinoué aux éditions Fayard https://www.lagriffenoire.com/96650-romans-averroes-ou-le-secretaire-du-diable.html
Inch' Allah, Tome 1 : le souffle du jasmin de Gilbert Sinoue aux éditions J?ai Lu https://www.lagriffenoire.com/46480-poche-inch--allah---le-souffle-du-jasmin.html
Avicenne ou la route d'Ispahan de Gilbert Sinoué aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/19096-poche-avicenne-ou-la-route-d-ispahan.html
Marie Curie de Marion Augustin aux éditions Gründ https://www.lagriffenoire.com/95886-sciences-marie-curie.html
Marie Curie prend un amant de Irene Frain aux éditions Points https://www.lagriffenoire.com/60178-divers-litterature-marie-curie-prend-un-amant.html
La Cuisine italienne de Giuseppe Messina et Annabelle Schachmes aux éditions Gründ https://www.lagriffenoire.com/97757-cuisine-la-cuisine-italienne.html
We love street food de Damien Eymon, Annabelle Schachmes aux éditions Gründ https://www.lagriffenoire.com/98888-article_recherche-we-love-street-food.html
Les Cahiers d'Esther - tome 3 Histoires de mes 12 ans de Riad Sattouf aux éditions Allary https://www.lagriffenoire.com/98552-bd-les-cahiers-d-esther-histoire-de-mes-12-ans-vol3.html
L'Arabe du futur - Tome 1de Riad Sattouf aux éditions Allary https://www.lagriffenoire.com/34932-bd-l-arabe-du-futur-une-jeunesse-au-moyen-orient--1978-1984-vol1.html
Vera de Karl Geary et Céline Leroy aux éditions Rivages https://www.lagriffenoire.com/89962-divers-litterature-vera.html
Vous pouvez commander cette sélection sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com
+ Lire la suite
autres livres classés : irlandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1899 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..