AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330073836
Éditeur : Renaud Bray (01/01/1900)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 21 notes)
Résumé :
L'enfance de Michel Tremblay est un coffre aux trésors inépuisable. Bonbons assortis nous avait comblés de bonheur avec des récits sur Luis Mariano, le père Noël et les petits Chinois à vendre. Le dramaturge nous offre ici un bouquet d'instantanés avec sa mère Nana, son père, son frère, ses tantes, sa grand-maman paternelle...
A l'innocence curieuse de jeune garçon se mêle un brin de mauvaise foi quand s'enchaînent les questions cocasses et sans réponse. En d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
nath45
  07 avril 2017
Une gourmandise québécoise!!
Oh quel plaisir de déguster cette conversation, nous sommes dans les années 50-60 à Montreal au sein de la famille Tremblay, vous découvrirez où retrouverez le petit Michel et ses questions pertinentes, les souvenirs d'enfance de l'auteur qui donne un récit pétillant. le plaisir de lire cette langue tout en dialogue qui lui donne une énergie, une vitalité.
Si vous avez aimé Bonbons assortis vous y retrouverez le même plaisir, une saveur exquise.
Commenter  J’apprécie          250
sweetie
  28 juillet 2018
Sourire aux lèvres et éclats de rire, c'est ainsi que j'ai lu d'une traite ce récit autobiographique de Michel Tremblay, à la couverture craquante et au propos divertissant. C'est l'univers de Tremblay, celui de sa famille élargie, tante, oncle, cousins, cousines, grand-mère, tous autour de la table ou de la radio, de disputes en argumentations et lui, petit garçon avec ses questions alambiquées suscitant des réponses approximatives et souvent farfelues, dans le seul but de lui fermer la trappe. Dialogues truculents et scènes de la vie familiale croquées sur le vif, Michel Tremblay ne déçoit pas avec cet ouvrage de la même veine qu'Un ange cornu avec des ailes de tôle, déjà lu et Bonbons assortis, qu'il me reste à lire.
Commenter  J’apprécie          91
Klergau
  17 décembre 2017
Ça faisait longtemps. J'ai eu un peu peur à cause du langage parlé, mais dès les premières pages, j'ai adopté l'univers de Tremblay et je l'ai retrouvé comme on retrouve un vieil ami.
Ses courts récits nous replongent dans une enfance montréalaise des années cinquante, dans son enfance, devrais-je dire. le ton est humoristique. le style familier, amusant et amusé, nous présente le quotidien d'un enfant qui veut tout savoir et qui questionne habilement ses proches...jusqu'à la torture parfois ! Dans cet univers simple et chaleureux, on retrouve un peu du nôtre et toutes les saveurs de l'enfance, celles des « pite-nique », des premiers jeux, des mystères si mystérieux de la religion, des tourtières du temps des Fêtes, et tant d'autres moments qui ont tissé la trame de vie de toute une génération. J'ai beaucoup aimé.
Commenter  J’apprécie          50
sylvierochon
  24 octobre 2017
"Conversations avec un enfant curieux" nous fait entrer dans les souvenirs, encore une fois revisités, de cet écrivain soucieux de rendre justice à une enfance heureuse mais enchaînée à des valeurs sociales et religieuses dont le Québec a commencé à se défaire au cours des années soixante. Dans une série de petits tableaux, Tremblay recrée la vivacité de sa relation avec sa mère, avec l'école, avec un quartier montréalais qui l'ont littéralement inscrit dans cette démarche de créateur que nous suivons depuis plusieurs décennies. Nous constatons que l'écrivain s'est amusé à doubler ses souvenirs de questionnements qui ont pu (ou auraient pu) exister alors qu'il avait huit ou neuf ans. Les propos sont drôles, naïfs, savoureux au final. Ici encore, Tremblay rend hommage aux femmes, figures parfois trop fortes d'un Québec catholique d'avant l'ouverture sur la modernité, mais toujours aimantes et ouvertes aux changements dont les enfants sont souvent les initiateurs. Voilà bien un livre-bonheur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
biancaf
  21 novembre 2016
Quel délice !
Toutes ces conversations avec sa mère et certains membres de sa famille sont un flot continu de bonheur et de tendresse. Je vous conseille de lire Bonbons Assortis avant afin de saisir tout le quotidien de l'auteur.
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (4)
Lexpress   07 juin 2017
Conversations avec un enfant curieux, instantanés sous forme de dialogue, sont un délice absolu de drôlerie et de pertinence.
Lire la critique sur le site : Lexpress
LeDevoir   21 novembre 2016
On entend le petit Michel en constante interaction avec son entourage, ne cessant de poser des questions souvent embêtantes, parfois avec une mauvaise foi crasse.
Lire la critique sur le site : LeDevoir
LaPresse   16 novembre 2016
Autour de la religion et des idées reçues de l'époque, ces dialogues avec les membres de sa famille sont savoureux. Un voyage sans nostalgie.
Lire la critique sur le site : LaPresse
LeJournaldeQuebec   07 novembre 2016
Un recueil délicieux du début à la fin.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
KlergauKlergau   16 décembre 2017
Écoute, si j’en faisais tout le temps des maudites tartes aux pommes, vous sauteriez pus de joie, toi pis ton père, quand ta tante Robertine pis moi on se démène pendant une bonne semaine en décembre, pour cuisiner tout ce qu’on va manger pendant le temps des Fêtes ! Une douzaine de tartes aux pommes, une douzaine de pâtés à‘ viande, douze douzaines de beignes brassés dans le sucre en poudre. Y’aurait pus rien pour vous surprendre ! Tu resterais pas à côté du poêle quand j’te fais frire un bonhomme fait avec le reste de la pâte à beignes, t’en aurais mangé toute l’année !
...
Ça s’appelle des traditions, Michel, pis des traditions on respecte ça ! C’est des affaires qui sont belles, qui reviennent pas souvent, pis qui font plaisir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PitayaPitaya   10 février 2017
Momaaan...
_ Toi, quand tu me parles comme ça, c'est parce que tu veux avoir quequ'chose...
_ C'est juste une question que je veux te poser...
_ La réponse a besoin d'être courte parce qu'y faut que je prépare la pâte pour les pâtés à'viande.
_ C'est au sujet de la crèche.
_ Qu'est-ce qu'elle a, la crèche, tu la trouves pas belle, ma crèche ?
_ Ah oui, est ben belle ! Tout le monde le dit...C'est pas ça...
_ C'est quoi, d'abord ?
_ C'est quoi une crèche ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sylvierochonsylvierochon   24 octobre 2017
Les animaux, y se marisent-tu? Pas comme nous autres, là, je le sais, mais... y fondent-tu une famille, comme nous autres? Ça doit, même si le père de Bambi on le voit pas ben ben souvent. Je sais pas si la mère de Bambi se plaint, comme madame Lafortune, à côté de chez-nous, parce qu'à' voit jamais son mari... Mais ma mère m'a dit de pas parler de ces affaires-là, que ça nous regarde pas.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Michel Tremblay (35) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Tremblay
Moment décisif aujourd?hui : les séries des libraires prennent fin avec un ultime duel qui oppose deux monuments de la littérature québécoise? et deux merveilles de la librairie indépendante. D?un côté, c?est Michel Tremblay, auteur chouchou de notre littérature, et son roman Un ange cornu avec des ailes de tôle qui est défendu par la Superbe de Trois-Rivières, la rayonnante Audrey Martel de la librairie l?Exèdre. de l?autre, c?est la bien-aimée des lecteurs, Anaïs Barbeau-Lavalette, auteure du méga-succès La femme qui fuit, qui compte sur les arguments-chocs de la Menace de Saint-Jean-sur-Richelieu, le passionnant Denis Gamache de la librairie Au carrefour.
+ Lire la suite
autres livres classés : Montréal (Canada)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
832 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre