AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2896625003
Éditeur : Mortagne (04/10/2010)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 174 notes)
Résumé :
Le cycle des filles de Lune :

D’après une légende qui remonte à des temps immémoriaux, régnera sur la Terre des Anciens celui ou celle qui parviendra à retrouver les trônes mythiques de Darius le Sage et de son ennemi juré, le sorcier Ulphydius. Depuis plus de sept siècles, les aspirants au pouvoir sont nombreux et s’affrontent sans relâche. Toutefois, seule une Fille de Lune de la lignée maudite pourrait redresser les torts causés par ses aïe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (49) Voir plus Ajouter une critique
DamePlume
  14 mars 2011
Ne lisez pas ce que j'écris si vous ne l'avez pas lu, je dévoile sans aucun doute bien trop de choses.. Mais je n'ai vraiment pas aimé.
L'histoire est simple. Tellement simple que toutes les actions sont prévisibles, pré-mâchées, caricaturales. Par contre les liens familiaux et historiques sont si complexes que cela en devient indigeste (ma difficulté de concentration n'aide certes pas). Les noms des personnages se ressemblent souvent un peu trop, d'où une difficulté supplémentaire de s'y retrouver ; ils sont eux aussi caricaturaux.
La trame de l'histoire est classique : une femme qui ne se doute de rien se retrouve avec des pouvoirs dont elle ne connait rien, et va devoir sauver des mondes.. dont elle ne savait pas l'existence. Ignorante d'un bout à l'autre, ses hésitations et ses doutes sur presque 500 pages m'ont donné l'envie de la secouer.
Naïla.. C'est un personnage léger, incomplet, agaçant (j'y vais/j'y vais pas ; je me prépare/j'emporte finalement rien). Les questions qu'elle se pose sont rarement les bonnes, me sont en tout cas obscures ou fermées. J'aurais eu bien d'autres questions, et bien d'autres motivations. Aucune approche psychologique des deuils entrepris (on avait pourtant bien le temps), ni des révélations sur les autres mondes (où est le choc ?). Aucune approche de la possible folie de Naïla n'est évoquée, alors que sa mère et sa grand-mère (arrière ?) ont été enfermée dans un asile pour les mêmes raisons. Psychologie tellement absente, que le livre en souffre profondément, on ne peut s'y plonger réellement.
C'est long, très long à se mettre en place, à s'en ronger les ongles. L'héroïne est lente. Exaspérément lente. On n'est même pas certain qu'un jour on la verra ailleurs que dans la maison de sa tante (=grand-mère). Au point que l'action commence véritablement vers les 3/4 du livre, avec un début prometteur digne d'arlequin.. Couchera, couchera pas.. Mince, couchera pas, et marié en plus. On s'ennuie, tout simplement. Il faudra attendre qu'elle passe dans l'autre monde pour que l'intérêt augmente.
C'est annoncé comme du fantastique, mais c'est assez décevant sur ce plan également. D'abord parce que l'histoire met du temps à se lancer, donc de magie point. Ensuite parce que finalement, la magie quand elle arrive, est surtout vue du côté des "méchants" et que c'est blasant, mais eux savent s'en servir. Au final elle ne sait rien faire, sinon pleurer et aller où il ne faut pas en se disant qu'elle ne devrait pas mais qu'elle n'a pas le choix.
J'avoue ne pas saisir pourquoi elle accepte d'être virée en douce de la propriété par une femme jalouse, mais je saisis encore moins que personne ne se demande comment elle a fait pour partir ; ça aurait du retomber sur la femme, il y aurait du y avoir une confrontation entre le mari et cette femme.. mais rien. Une fois les choses posées comme l'auteur en a besoin, le reste ne compte plus, et c'est décevant.
Les émotions.. ne passent pas. On apprend qu'elle a perdu son mari et son enfant, elle se fait violer durant 3 semaines.. très sincèrement, ça m'est passé au-dessus de la tête. Aucune empathie possible, comme chez la plupart des auteurs tout est mis à distance, aucune implication ; il m'est impossible de m'identifier.
Et puis il m'est devenu très vite insupportable de la voir "soupirer bruyamment" toutes les trois pages. Sans exagération aucune. L'écriture de l'auteur est agaçante, parfois il est improblable qu'un tel discours soit tenu (j'ai en souvenance la discussion de deux paysans.. comment qu'ils causent bien quand même..).
Et puis la fin m'a mise en colère. Chacun envisage l'avortement de Naïla, elle comprise, sans sourciller. Il faut le faire parce que les mondes seraient en danger sinon, alors tuons cet enfant sans se poser de questions.. Sans parler de celui censé la protéger, qui se dit au bout de 2 semaines, que tiens au fait, il faudrait peut-être la faire sortir des griffes de son frère, qui doit vraisemblablement la violer pour avoir un enfant. Un jour, peut-être, occupons-nous en.
Il y a tant de nonchalance dans l'approche faite des décisions censément vitales, que cela me donne la nausée.

En résumé, c'est un livre convenu, complexe au niveau des personnages et de l'histoire, où il manque l'implication personnelle, émotionnelle et psychologique de l'auteur. Ce livre semble plaire à énormément de gens.. Je suis peut-être trop difficile, mais je ne le conseille vraiment pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Lire-une-passion
  24 juin 2013
Ce livre je l'avais dans mon Kindle depuis un moment déjà. Je n'étais pas particulièrement impatiente de le lire (peut-être parce que je n'avais ni résumé, ni visuel). Puis à force, je l'ai oublié, j'ai lu d'autres livres, le temps a passé. Jusqu'au jour où une amie (et nouvellement partenaire) a lu et chroniqué ce livre. D'habitude je ne lis jamais les chroniques avant de lire moi-même avant, parce que je ne veux pas être influencée lors de ma lecture. Mais pour qui, pour quoi, je l'ai fait. Il faut dire aussi que la couverture est vraiment très belle et intrigante ! le mélange de bleu est parfaitement fait et je ne sais pas, elle a quelque chose d'envoûtant.
Mon amie m'avait prévenue au préalable (et parce qu'elle me connaît bien xD) que ce premier tome n'était pas rempli d'action mais que l'histoire était sympa. de ce fait, je ne suis pas partie dans l'optique de me dire « je ne vais pas m'ennuyer, l'action sera présente » mais plutôt « ce tome 1 est un prélude à l'univers qu'a crée l'auteure et j'ai une chance de l'apprécier ». Et ce fut le cas !
Ce premier opus nous permet de faire petit à petit la rencontre de Naïla, une jeune femme normale, meurtrie par la mort de son nouveau-né puis de son mari peu de temps après. de ce fait, et se sentant seule car elle n'a plus ses parents, elle retourne vivre dans sa maison d'enfance auprès de sa tant Hilda, une femme qui l'a élevée lorsqu'elle est devenue orpheline. J'ai aimé le caractère et la façon d'être de Naïla. Elle ne se laisse pas marcher dessus, n'est pas patiente (et parfois ce trait de caractère est drôle à suivre), elle aime par-dessus tout sa tante. Au fil des travaux qu'elle entame dans cette maison, elle va tomber sur un objet qui changera le cours de sa vie. Malheureusement, je ne peux pas trop vous en parler, sinon je risque de spoiler une bonne partie du livre et ça va être compliqué de vous en parler vraiment.
Je dirais que ce premier tome ce scinde en parties : l'une ou elle est dans cette maison d'enfance, où tout se passe bien et où elle découvre sa vraie nature. Cette partie prend environ la moitié du récit mais n'est pas longue ni chiante à lire, au contraire. Car au fur et à mesure de ses découvertes, eh bien on les fait avec elle, étant donné qu'elle ne connaît rien de ce monde qui pourtant lui est familier. Puis la seconde partie qui relate son retour – pas très positif – sur la Terre des anciens, le monde parallèle au sien.
J'ai particulièrement aimé cette seconde partie, étant donné que je suis plus tournée vers la fantasy et l'action. Nous arrivons donc en même temps qu'elle dans ce monde dont elle ne connaît rien à part les quelques informations que sa tante a bien voulu lui transmettre par le biais de lettres écrites par sa mère.
Elle y fera des rencontres pour le moins... insolites, dérangeantes, agréables, drôles. Enfin, tout une panoplie on va dire. J'ai tout de suite apprécié le personne D Alexis (alias Alix). Il est un peu grognon (si ce n'est beaucoup), sûr de lui, pas très plaisant en compagnie de Naïla et n'hésite pas à lui montrer que sa présence la gêne. Son caractère m'enfoutiste m'a plu de suite.
Deux personnes que j'ai exécré au contraire D Alexis : Alejandre et Melijna. Ceux-là si j'avais pu les remettre à leur place... Ils sont cruels, impitoyables, aiment faire souffrir et y trouvent une grande satisfaction à voir leurs prisonniers les supplier d'arrêter.
La plume de l'auteure est tout aussi agréable à suivre. Elle est légère, fluide, très bien travaillée. Ses personnages sont recherchés et on voit que chacun leur tour, ils cachent un lourd secret qu'ils ne comptent pas dévoiler de ci-tôt.
Certes, ce tome 1 n'est pas rempli d'action pure, mais elle est remplacée par les révélations (et ô combien inattendues), les secrets, les doutes.
La narration est à la première personne du singulier, donc du point de vue de Naïla. Ce que j'ai apprécié (et qui m'a surprise au tout début) sont les inter-chapitres qui sont narrés à la troisième personne du singulier. J'ai trouvé cela intéressant, car ainsi nous voyons plusieurs points de vue et savons vraiment quoi penser des personnages.
En résumé, un premier opus qui est très engageant par la suite et qui donne envie d'en savoir plus. Une fin à laquelle je ne m'attendais pas, vu les révélations dites juste avant. Des personnages attachants à leur manière et détestables pour les autres. J'ai aimé l'univers que l'auteure a crée et on sent qu'on est encore loin de tout savoir. Naïla est aussi ignorante que nous, ce que j'ai apprécié, car l'on suit en même temps qu'elle les us et coutumes de ce nouveau monde.
Justine P.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Ethernya
  25 octobre 2012
Dans ce premier opus, nous faisons la connaissance de Naïla, une jeune femme de notre monde (ici appelé Monde de Brume) pas franchement gâtée par la vie, qui vit chez sa tante après les derniers évènements qui sont venus la bouleverser. Pour ce changer les idées, elle aode sa vieille tante à retaper la maison. Mais à mesure que les jours passe, elle tombe nez à nez avec des documents et des objets étrange qui vont se réveler plein de surprises pour la demoiselle. Parallèlement à son histoire, nous suivons également des personnages qui semblent évoluer dans un monde étrange. Comme la quatrième de couverture le laisse bien présager, Naïla n'est pas totalement étrangère à cet univers.
L'univers crée par Elisabeth Tremblay est tout simplement magique. Nous suivons tout d'abord Naïla au fil de ses découvertes et des révélations qui vont en découler. Elle verra ainsi sa famille sous un tout nouveau jour car les liens qu'elle connaissait jusqu'à présent ne sont pas les vrais. La jeune femme découvrira qu'elle est une 'Fille de Lune' un caste née dans un monde parallèle et qui sont justement les gardiennes des passages entre les mondes. Mais Naïla est très loin d'être impulsive, aussi durant une bonne moitié du livre, la jeune femme est principalement en quête d'information afin de prendre les bonnes décisions et la plus importante de toute : se rendra-t-elle dans cet autre monde ? Au final, la réponse ne sera sans aucune réelle surprise pour le lecteur mais la manière dont Naïla y arrivera est assez interessante et surtout très riche en information. En effet, à mesure que l'on avance dans le livre, nous recevons de nombreuses informations sur cet univers tantôt les mondes parallèles et la caste des 'Filles de Lune' tantôt sur la famille de Naïla en elle-même qui est très lié. de ce fait, ce premier tome pose complètement les bases de l'histoire afin que nous puissions nous y retrovuer par la suite. Néanmoins, j'ai trouvé toute cette partie un peu longuette, j'avais hâte que les choses commencent à bouger.
La seconde moitié du roman se passe dans ce fameux monde parallèle où, comme l'on se doute, notre héroïne a fini par aller. La manière de voyager est assez sympathique dans l'ensemble, même si elle n'est pas forcément orginiale. Nous continuons à aller de découverte en découvertes dans cet univers. Un unnivers relativement bien contruit et interessant où l'on retrouove une classique lutte de pouvoir entre 2 parties. Une nouvelle caste fera également son apparition : celle des protecteur des Filles de Lune en la personne d'Alix/Alexis. D'ailleurs, j'ai eu un peu de mal à cerner l'idée des deux noms pour ce même personnage. Mais au final, on y pense plus trop tant on est pris dans le récit.
Si dans cet autre monde, nous allons encore une fois de découverte en découverte, cette seconde partie est beaucoup plus rythmée que la seconde. En effet, notre héroïne devient un peu plus active dans l'histoire où les péripéties commencent à s'enchaînés donnant ainsi un certain rythme à l'histoire dont on a du mal à lâcher avant de connaître le dernier mot. J'ai d'ailleurs beaucoup aprécié cette partie, même si les choix de Naîla m'ont un peu déçu par moment.
Au niveau des personnages, nous suivons principalement Naïla, une jeune femme qui porte un double deuil depuis peu de temps : celui de son enfant et de son époux. Son séjour chez sa tante est l'occasion de faire un peu le point sur sa vie et de prendre un peu de recul par rapport à ces deux évènements afin qu'elle puisse réellement faire son deuil. Pour le lecture tout ne nous est raconté que sous forme de petit flash-back mais qui suffisent à bien cerner les sentiments de la jeune femme. Nous allons la suivre au gré de ses découvertes qui vont lui permettre de tourner la page sur la vie qu'elle a menée jusqu'à présent. de part son âge et son vécu, Naïla est un personnage posé et réfléchi, qui ne fonce pas tête baissée quelque part sans songer aux conséquences. Néanmoins, ce côté disparaîtra un peu lors de son séjour dans le Royaume des Anciens, lui faisant parfois prendre des décisions un peu étrange. On a même l'impression de passer à un tout nouveau personnage lors de ces moments. Naîla devient plus impulsive et déterminée.
Dans le monde des Anciens, la jeune femme fera la connaissance d'Alix/Alexis. Un jeune homme chargé de la protéger et de l'escorter aurpsè des mages où elle sera en sureté. Sauf que tout ne se passe pas franchement, comme le jeune homme l'avait prévu. Alix/Alexis est un personnage que j'ai beaucoup apprécier. Certes il déborde de qualité exemplaire : chevaleresque, ingénieux, calculateur... Mais il est également fougeux et impulsif, ce qui va parfois le conduire dans de sales draps. Naïla et lui passent pas mal de temps à se chamailler, ce que j'ai beaucoup aimé. La naissance de leur relation n'est pas en soi un grande surprise, mais elle m'a bien plu. Je suis curieuse de découvrir comment elle va évoluer dans les prochains volumes.
Les personanges secondaires seront assez nombreux dans le fond mais on retiendra tout particulièrement :
- Hilda, la tante de Naïla, resté dans le monde de Brume. Proche de la jeune femme et seule famille qui lui reste, la vielle dame lui sera d'une grande aide lors des premières découvertes qu'elle fera.
- Alexandre, le grand méchant de l'histoire (et accessoirement frère d'Alix/Alexis). Au départ, j'ai eu un peu l'impression qu'il était plus un pantin qu'autre chose. Mais dans le fond, il est quand même froid et calculateur, ne pensant qu'à obtenir un maximum de pouvoir.
- Mejlina, la sorcière du seigneur précédent. Un vieille dame sans âge qui pratique la magie noire et qui m'a donné l'impression d'un femme forte de caractère et prête à tout pour parvenir à ses fins.
Le style de l'auteur que j'ai trouvé très agréable à lire. Si j'ai trouvé un peu la première partie (celle dans le monde de Brume) un peu longuette, je ne me suis pas lassée un seul instant. Elisabeth Tremblay prend le temps de poser les bases de son univers afin que le lecteur puisse bien s'y intégrer et d'entrer directement dans le feu de l'action une fois que l'héroïne franchit le passage. En effet, dans la seconde partie (qui se déroulle dans le monde des anciens) les informations continuent à affluer mais on entre directement dans une histoire un peu plus active et l'on est happé par cet univers.
Enfin, un petit mot sur la couverture du livre qui est tout simplement magnifique et qui retranscrit assez bien l'univers dans lequel notre héroïne évolue. Des trois éditions qui existent de cet ouvrage, c'est sans conteste ma préféré (et celle du second tome dans la même édition l'es tout autant).
Lien : http://fantasy-princess.ek.l..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
melusine1701
  08 août 2011
Je ne suis pas trop fan de fantasy. Mais là... j'ai tout simplement adoré. le début pourrait paraître lent: Naïla, au départ, est une fille comme les autres, sans pouvoir, sans aucune conscience qu'il existe un monde magique. Suivant le même mécanisme que dans Harry Potter, nous allons donc découvrir ce monde parallèle avec elle, suivre ses incompréhensions, nous perdre avec elle dans les explications toutes plus complexes les unes que les autres qui nous seront données. En un mot, on vit l'aventure avec Naïla, qui ne comprends rien de ce qui lui arrive, on s'attache à elle et on la suit, avide de savoir quel rôle exactement elle doit jouer dans cet autre monde.
Car Naïla est une Fille de Lune, membre d'une confrérie ancestrale de magiciennes chargées de surveiller les portes entre le monde magique, la Terre des Anciens, et les autres (parce qu'il n'y en a pas qu'un!). Ancestrale, parce que rien ne va plus depuis que des sorciers avides de pouvoir ont décidé de prendre le contrôle sur les mondes en tuant toutes les Filles de Lune, poussant la mère de Naïla à venir accoucher sur notre terre, Brume (ainsi appelé car tous les passages y menant sont dans le brouillard). Alors bien sûr, la féministe en moi jubile: des femmes héroïques, toutes puissantes, dédiées à Alana la déesse de la Lune, sacrées au point que chacune se voit attribué un Cyldias, un protecteur désigné qui doit l'assister en permanence sous peine de voir ses propres pouvoirs et sa force diminuer dangereusement. Naïla rencontre d'ailleurs le sien dès son arrivée sur la Terre des Anciens: un beau brun ténébreux nommé Alexis, qui supporte très mal de se voir ainsi enchaîné à une fille qu'il ne connaît pas et qui en plus n'est même pas fichue de jeter le moindre sort ni de reconnaître une créature magique quand elle en voit une, vous parlez d'une Elue! Leurs rapports s'annoncent donc houleux et les nombreuses prises de bec entre Naïla et Alexis sont un régal. Ballotée de droite et de gauche, capturée, libérée puis reprise, Naïla nous offre une histoire pleine de rebondissement qui m'a embarquée sans la moindre réserve et a même réussi à me réconcilier avec les facilités narratives qu'offre le registre fantasy. Petite précision néanmoins: malgré ce que peut laisser penser la couverture au reste magnifique, ce n'est pas un livre jeunesse, et j'aurai apprécié quelque chose d'un peu plus élégant, comme la couverture de la première édition qui m'enchante au plus haut point!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Vepug
  28 août 2012
J'ai choisi celui-ci, comme le font certains enfants, sur la couverture qui m'a attirée.

Cependant, j'avais beaucoup entendu parler de ce livre.



Naïla, l'héroïine, est une jeune femme d'une trentaine d'année que la vie a gravement amochée avec le décès de sa fille puis le suicide de son mari qui ne supportait plus l'absence de cette dernière. Naïla survit comme elle peut.

Elle va renaître totalement en découvrant certains secrets liés à ses origines, à sa mère, sa grand-mère et à son arrière-grand-mère.

La filiation qu'elle connaît va quelque peu exploser. Elle va découvrir que sa mère et son arrière-grand-mère ne sont peut-être pas mortes, et surtout qu'elles n'étaient pas folles et qu'il existe des mondes parallèles à travers lesquels seuls quelques êtres d'exception peuvent se mouvoir et notamment les filles de lune dont fait partie Naïla comme sa mère et son arrière-grand-mère.

Naïla est tout d'abord très perturbée par ses révélations et ne sait plus quoi penser. Mais avec l'aide de sa grand-mère, qui lui cache encore beaucoup de choses, elle saura faire face à ces nouvelles intattendues. Au final, après réflexion, Naïla décide de vivre sa vie de Fille de lune.

Elle découvre, peut-être, un peu trop facilement à mon goût, le passage vers la terre des anciens et se lance à l'aventure dans un monde inconnu peuplé de nains, de sorcières et autres êtres vivants. Dés le départ, elle sait qu'elle ne peut faire confiance à personne…

Tout au long de ce tome elle cherche des réponses à ses questions. Elle avance selon les conseils laissés par sa mère en terre de Brume (notre monde) tout en découvrant ses pouvoirs, ses amis et ses ennemis…

Naïla croise un jeune homme, Alix, dont le destin est de protéger les Filles de lune... Saura-t-elle lui donner toute sa confiance ?

La trajectoire de Naïla est semée d'embûches, mais elle bénéficie d'une volonté de fer pour atteindre son objectif.



En conclusion : roman agréable à lire, dans un monde fantasy mais pas trop qui se lit facilement et rapidement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (1)
Elbakin.net   13 avril 2012
Ce premier tome (sur cinq prévus au total) s’avère une lecture en deux temps, qui met en place un univers riche et prometteur, servi par une écriture fluide et agréable.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
kirikou22kirikou22   26 mars 2014
incapable de m'arreter de pluerer et de reprendre le controle de moi-meme, je me pressai contre son torse u et me laissais aller.Surpris par cet abandon soudain, il me serra maladroitement dans ses bras, me murmurant d'une voix étrangement douce que j'avais simplement besoin de sommeil.Je me calmais finalement ; ma respiration devint moins saccadés et mes sanglots s’estompèrent. Je ne sais lequel de nous réalisa le premier l'étrangeter de cette proximité , mais je me sentis soudain envahit par autre chose que le despespoir et je n'osai plus faire un geste,de peur de voir mes doutes se confirmer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Nono19Nono19   30 octobre 2012
C'est une caractéristique de tous les faibles de notre monde que de refuser d'affronter à armes égales ceux qui les terrorisent.
Commenter  J’apprécie          50
PantasiyaPantasiya   12 septembre 2017
Il faisait moins trente degrés Celsius à l'extérieur, mais c'était ô combien plus chaud que la température de nos coeurs lorsqu'on nous annonça, deux jours plus tard, que notre petite merveille d'un an avait un cancer. Rien au monde ne pouvait préparer des parents à ce genre de nouvelle. C'était un coup au coeur, un seul, qui blessait et marquait à jamais, peu importe la suite des événements. Je suis aujourd'hui persuadée que, quelle que puisse être l'issue du combat, les parents ne guérissent jamais. Même si la plaie n'est pas mortelle, elle reste toujours béante et nous oblige à nous souvenir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ArcaaleaArcaalea   03 avril 2015
Je savais trop bien ce que signifiait être différente des autres, ne pas entrer dans le moule dans son temps. Je savais également que cette impression d'être seule et incomprise ne s'estompait jamais vraiment, même des années plus tard
Commenter  J’apprécie          10
Nono19Nono19   30 octobre 2012
Les gens ont la curieuse -mais pratique- habitude de ne pas voir ce qui saute aux yeux.
Commenter  J’apprécie          30
Video de Élisabeth Tremblay (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Élisabeth Tremblay

La chronique fantasy de Miléna : la série "Filles de Lune", d'Elisabeth Tremblay
La chronique fantasy de Miléna Zahalka pour l'émission La Vie des Livres, sur Radio Plus (Douvrin). 11 février 2015. Miléna aborde aujourd'hui la série "Filles de Lune", d'Elisabeth Tremblay,...
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

filles de lune tome 1

comment s'apelle le personnage principal ?

Naïla
Alix
Alejandre
Mélijna

5 questions
42 lecteurs ont répondu
Thème : Filles de Lune, tome 1 : Naïla de Brume de Élisabeth TremblayCréer un quiz sur ce livre
.. ..