AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330004540
Éditeur : Actes Sud (07/03/2012)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 26 notes)
Résumé :
L'action se passe à Montréal en mai 1922. Rhéauna et Gabriel sont sur le point de se marier. Les invitations ont été expédiées à tous les membres de la famille.

Maria veut un gros mariage, des invités qui viendraient des quatre coins du pays, d'aussi loin que Regina. Mais elle se demande comment elle va payer ça.

En attendant, Maria et Rhéauna s'en vont acheter la robe de mariée chez Dupuis Frères. En compagnie de Tititte et de Teena. C... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
bilodoh
  15 juin 2016
Dans la saga des Desrosiers, c'est l'heure du mariage de Nana, un évènement où se mêleront les lignées des Desrosiers et celle de Josaphat le violoneux.

Maria, la mère de Nana a décidé de faire une fête bien au-dessus de ses moyens et d'y inviter toute la famille. Les tantes de l'Ouest devront se mêler à la foule tout comme la cousine Ti-Lou, célèbre louve d'Ottawa qui gagne sa vie avec ses charmes. Il y a aussi Ernest le frère de Maria avec sa femme alcoolique, les tantes Teena et Tititte, la voisine, tous des personnages hauts en couleur.

Et du côté de son futur mari, c'est encore plus mêlant, car l'oncle Josaphat est en fait le père de Gabriel, un secret de famille bien gardé. Nana tient à ce que Josaphat joue à son mariage, car il sait tirer de son instrument magique des sons envoûtants.

Comme dans les autres volets de cette série qu'il faut avoir lus pour apprécier celui-ci, Tremblay trace des portraits humains, décrit des tourments intérieurs et des conflits de famille, dévoile des rêves de grandeur qui se heurtent à la petitesse du quotidien où la musique, la poésie et la littérature permettent parfois de s'évader du carcan de son destin…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
traversay
  28 août 2012
Toute la gang est réunie dans La grande mêlée et c'est ben l'fun ! Autrement dit, le roman choral de Michel Tremblay clôt en beauté la saga des Desrosiers et annonce une autre épopée, celle des Chroniques du plateau Mont-Royal parues il y a déjà quelques années. Pour s'y retrouver et reprendre les livres de façon chronologique, de 1910 à 2000, l'écrivain québecois propose d'ailleurs à la fin de l'ouvrage un index des romans qu'il a fait paraître depuis ses débuts. Revenons à La grande mêlée qui est du Tremblay pur jus avec sa galerie de personnages insensés, plongés dans le Montréal, l'Ottawa ou le Saskatchewan de 1922. Ils ne sont pas tous fréquentables, cachent des secrets inavouables, pratiquent la picole ou la prostitution mais il faut voir avec quelle tendresse Tremblay croque leurs défauts dans une empathie qui fait insensiblement monter les larmes aux yeux. Avec une petite touche de fantastique en plus, une nouveauté depuis le tome précédent de cette saga et un talent unique pour mélanger le drame et la comédie humaine. Cerise sur le gâteau : les dernières pages consacrées à une cérémonie de mariage qui atteignent des sommets de virtuosité. Grandiose ! Les Desrosiers sont devenus nos amis. A l'heure de les quitter définitivement, c'est une tristesse ineffable qui nous étreint. Il est rare d'abandonner un livre en caressant sa couverture avec un bon gros chagrin dans le coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          103
Errant
  17 juillet 2018
Dans cet épisode de la saga Maria marie sa fille aînée. C'est l'occasion d'inviter toute la tribu, même ceux ou celles avec qui elle est en froid car elle prévoit une grande fête malgré son manque de ressources. Les préparations des invités nous en révéleront autant que la réception, les deux étant riches en émotions et en surprises. Tremblay aborde la pauvreté avec justesse et dignité, ajoute de la profondeur aux protagonistes, illustre avec brio les difficultés du pardon, les ravages de l'alcoolisme ainsi que les pièges de l'orgueil et de l'amour-propre. le clan en ressortira plus soudé, moins divisé. Tout reste fragile cependant et on se demande déjà comment évoluera ce ramassis de têtes fortes confrontées à des conditions de vie difficiles.. Ce qui nous donnera l'occasion de renouer avec la plume si vive et évocatrice de Tremblay qui semble ici en très grande forme...
Commenter  J’apprécie          70
ptiteComete
  27 juin 2013
pas vraiment réussi à rentrer dans ce livre
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
LaPresse   07 novembre 2011
La diaspora des Desrosiers se terminait sur la rencontre de Nana et Gabriel dans Le passage obligé. Mais pour Michel Tremblay, il manquait un «trait d'union» entre cette saga et les Chroniques du Plateau Mont-Royal, d'où cette Grande mêlée, un roman qu'il qualifie d'«intercalaire»,et dans lequel ses deux lignées se rencontrent en un grand jour de noces. Le puzzle serait-il terminé? Rien n'est moins sûr quand on est le père d'une famille littéraire si nombreuse...
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
bilodohbilodoh   14 juin 2016
C’était une note étirée, mélancolique, une seule note de violon mais qui contenait toute la nostalgie du monde, une caresse à la hauteur du coeur qui, sans faire mal, brassait tout de même des relents d’inquiétude, de doute et de langueur dans lesquels on aurait pu se laisser noyer. Ça donnait envie de pleurer sans être vraiment triste.

(p.21)
Commenter  J’apprécie          230
SachenkaSachenka   19 février 2017
Elle est convaincue - même si elle sait, au fond, que c'est faux - que la pauvreté sent, qu'on sait qu'une personne est pauvre parce qu'en plus de son habillement et de la honte qu'on peut lire dans ses yeux une légère puanteur se dégage de sa peau. On a beau essayer de la cacher sous une couche de parfum, elle est toujours là, elle vous suit partout, elle vous trahit, elle vous annonce.
Commenter  J’apprécie          130
SachenkaSachenka   20 février 2017
Quand on souffre, je suppose qu'on peut poser des gestes dangereux sans penser aux conséquences.
Commenter  J’apprécie          210
Videos de Michel Tremblay (35) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Tremblay
Moment décisif aujourd?hui : les séries des libraires prennent fin avec un ultime duel qui oppose deux monuments de la littérature québécoise? et deux merveilles de la librairie indépendante. D?un côté, c?est Michel Tremblay, auteur chouchou de notre littérature, et son roman Un ange cornu avec des ailes de tôle qui est défendu par la Superbe de Trois-Rivières, la rayonnante Audrey Martel de la librairie l?Exèdre. de l?autre, c?est la bien-aimée des lecteurs, Anaïs Barbeau-Lavalette, auteure du méga-succès La femme qui fuit, qui compte sur les arguments-chocs de la Menace de Saint-Jean-sur-Richelieu, le passionnant Denis Gamache de la librairie Au carrefour.
+ Lire la suite
autres livres classés : Montréal (Canada)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature québécoise

Quel est le titre du premier roman canadien-français?

Les anciens canadiens
La terre paternelle
Les rapaillages
L'influence d'un livre
Maria Chapdelaine

18 questions
152 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature québécoise , québec , québécoisCréer un quiz sur ce livre