AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782363079442
116 pages
Éditeur : Sci-FiMania (30/03/2014)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
L'épreuve d'admissionDanielle TremblayDavid a toujours voulu devenir un maître de la Communauté des planètes. Être soldat de la paix, c'est vivre l'aventure suprême en étant utile à ceux qui en ont le plus besoin. Pour être admis à Éden, le collège de la Communauté sur Terre, il doit choisir le guide qui lui fera subir la redoutable épreuve d'admission. Greg Arsh est le maître le plus exigeant et celui dont les élèves réussissent le mieux leurs missions quel qu'en s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Tyran
  30 octobre 2019
David est un jeune Terrien qui rêve de devenir soldat de la paix et de recevoir la formation donnée à l'Académie terrienne de la fédération planétaire (ici nommée Communauté des planètes). Mais pour être certain d'y être admis et de devenir le super héro qu'il rêve de devenir, il doit choisir Greg Arsh, le plus exigeant de tous les maîtres. Et il devra subir la redoutable épreuve d'admission.
Tous ceux qui sont à la recherche de romans à la « Star Wars » seront très déçus. Le seul vaisseau spatial dont on parle ici est un astronef de poche, l'équivalent volant de l'automobile en quelque sorte. Et avec une brève formation n'importe qui peut les piloter. Par contre, il y a un tas d'invention très imaginatives comme les lits fonctionnant par apesanteur, les bottes de sept lieux qui permettent des sauts impossibles autrement, les planches volantes (un peu comme les planches à roulettes, sauf qu'elles volent), les cabines à rêver (où l'ont induit des idées de rêves dans l'esprit de ceux qui s'y trouvent et où on peut lire leurs rêves), les implants séméiologiques, les implants traducteurs, les pseudobranchies, des mnémoneutraliseurs, des neurolecteurs et combien d'autres choses merveilleuses et imaginatives.
Certains trouveront peut-être qu'Arsh en demande trop. Mais c'est ignorer totalement à quel point s'adapter à la vie sur différentes planètes, aux espèces très différentes qui s'y trouvent, à leur mode de vie, leur psychologie, leur façon de percevoir le monde pourrait être totalement différents des nôtres. Et quiconque a connu l'entraînement des Navy Seals comprendront qu'il est parfois nécessaire d'être à ce point exigeant quand on veut sélectionner les meilleurs, ceux qui pourront tenir la route ensuite.
Certains, qui n'ont jamais lu de science-fiction, qui s'attendent uniquement aux space operas que l'on voit à la télé et au cinéma, ne comprendront pas toute la philosophie pacifiste de cet auteur qui croit qu'on n'obtient rien de bien sans peine ou sans sacrifice, ni la subtilité de son message. Et un soldat de la paix n'est PAS un guerrier ! Bien au contraire, il est celui qui est prêt à souffrir et à mourir, mais sans tuer personne, pour sauver des vies, maintenir ou retrouver la paix et venir en aide à tous ceux qui en ont besoin. Car si tu veux la paix, ne prépare surtout pas la guerre, prépare la paix ! Et c'est ce que fait Éden, l'académie terrienne de la CP.
Mais est-ce que tous ceux qui commentent les livres ici ou ailleurs les ont réellement lus ? Je n'en suis vraiment pas certain si j'en juge par ce qu'ils disent dans leurs critiques.
C'est donc un excellent roman de science-fiction qui n'est que le tout premier tome d'une belle et captivante série. J'ai adoré et même que j'aurai aimé l'écrire moi-même tant je me reconnais dans ce David.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BVIALLET
  07 juin 2015
Le jeune David âgé de 18 ans a pour ambition de devenir un maître de la Communauté des Planètes. Pour cela il doit intégrer Eden, le seul collège de la communauté de la Terre préparant à cette difficile mission. Mais d'abord il lui faut subir la terrible épreuve de l'admission concoctée par le maître le plus célèbre et le plus redouté du collège, Greg Arsh. Pendant trois semaines, David et les autres impétrants vont devoir marcher à la baguette. Humiliations, épreuves diverses et variées, nourriture infecte, privation de sommeil, rien ne leur sera épargné au cours de cette étrange descente aux enfers. Survivre à tout ça, poser des actes gratuits, vaincre ses phobies, se surpasser en permanence, n'accorder sa confiance qu'à bon escient, tels sont les principes qui leur seront inculqués. David parviendra-t-il au terme de toutes ces épreuves ?
« L'épreuve d'admission » est le premier tome d'une saga de science-fiction qui en comporte dix (pour l'instant ?). Dans ce roman, les gens prennent l'astronef comme d'autres prennent le bus ou le TGV et les lits flottent dans le vide. A part ça, pas grand chose d'autre pour se rattacher au genre. L'éducation dispensée à ces collégiens a beaucoup à voir avec celle des anciens Spartiates. Il s'agit d'endurcir l'homme, de lui forger un caractère en acier trempé pour qu'il puisse par la suite assumer les missions les plus délicates. L'ennui c'est que toute l'intrigue repose sur cette seule et unique problématique et que Danielle Tremblay prend un malin plaisir à accumuler les épreuves comme d'autres enfilent des perles et ne s'occupe de rien d'autre sauf au début où elle esquisse un peu les antécédents de Greg Arsh. Les personnages ne sont pas très attachants et le style plutôt classique ennuyeux. le lecteur n'a trouvé ni le souffle, ni l'originalité, ni la fantaisie qui pourraient l'inciter à poursuivre dans une saga fleuve aussi longue qui demanderait une imagination exceptionnelle pour le tenir en haleine sur une aussi longue distance. Dommage.
Lien : http://lemammouthmatue.skyne..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
TyranTyran   06 novembre 2019
De l’univers incommensurable, que connaissais-je ? Rien ou presque. De l’infinitésimale fraction constituant ce « presque » entre moi et le néant, je m’étais fait un style de vie, un mode de pensée, une raison d’exister. Parce que, de l’infini, je connaissais le point sur un « i », je croyais tout comprendre.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
autres livres classés : academieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3112 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre