AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330028458
Éditeur : Leméac (Editeur) (01/11/2013)

Note moyenne : 4.37/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Le Paradise est un club de Montréal qui, en 1930, accueille les vieux garçons, ainsi qu’on désignait les homosexuels à l’époque. C’est là qu’Édouard aimerait bien faire son entrée dans le “grand monde”, car à presque dix-huit ans il est déjà emporté par le double qui l’habite, cette duchesse de Langeais qui deviendra son personnage de folle des nuits de la métropole. Septième tome de La Diaspora des Desrosiers, Les Clefs du Paradise relate avec verve et humour la je... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
bilodoh
  22 juin 2016
Dans ce septième volet de la « Diaspora des Desrosiers », les clés du paradis, ce sont les voies vers l'émancipation pour Édouard, le « vieux garçon ».
C'est en fait un jeune homme qui va trouver un travail pour la première fois, qui va devenir vendeur de chaussures. Mais pour assumer la monotonie quotidienne, il rêve à travers la littérature. Il devient alors une « Duchesse de Langeais » ou imite une grande actrice américaine.
Le « Paradise » dont il ouvrira la porte, ce n'est pas le ciel, c'est un bar, un établissement qui accueille clandestinement les « vieux garçons », tels qu'on désignait dans les années 30 les hommes qui n'avaient pas d'attirance pour les femmes. C'est toute une évolution et un grand soulagement pour Édouard de découvrir des personnes qui partagent ses sentiments.
Loin de mener au paradis, la maladie et la déchéance physique forment un autre thème important du livre. Après avoir gagné sa vie avec son corps, la grande Ti-Lou se retrouve diabétique et doit faire face à une importante dégradation de sa santé. On partage aussi l'angoisse de Tititte qui attend les résultats d'examens de ce qui pourrait être un cancer.

Un roman d'émotions et d'histoires de vie, une clé pour un bon moment de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
traversay
  31 mai 2014
Déjà le 7ème tome de la diaspora des Desrosiers. Et on y est toujours aussi bien, comme dans des pantoufles, au coeur de cette saga qui nous transporte cette fois dans le Montréal de 1930. Les amateurs de la série y retrouveront tous les acteurs qu'ils ont appris à connaître, et à aimer, et auxquels il arrive bien du malheur, et un chouïa de bonheur aussi tant la vie selon Michel Tremblay ressemble à la réalité entre gris et rose. Les personnages sont nombreux comme toujours mais la "vedette" de ce nouvel opus, Les clés du Paradise, est Edouard, qui du haut de ses 17 ans, va découvrir le monde du travail et celui d'un club où se réunissent les "vieux garçons", terme délicat pour désigner les homosexuels. Un double dépucelage, chaste encore, pour cet adolescent qui s'est créé un double dans son monde imaginaire, la duchesse de Langeais de Balzac, qui donne du courage et de l'aplomb à ce garçon timide dont le tempérament extraverti est encore en sommeil. Plein de verve, d'humour et de mélancolie, porté par une langue pittoresque et souvent poignante, le 32ème roman de l'auteur québécois est un régal. Portrait d'une ville, chronique d'une époque, mise en scène de scènes extravagantes et/ou émouvantes : le livre d'un écrivain qui aime avec passion ses personnages et qui fait partager son amour au lecteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
ChezVolodia
  16 septembre 2018
Les oeuvres de Michel Tremblay ne se lisent pas, elles se savourent au même titre qu'un met rare et délicieux. Sa description des personnes de langue française vivant dans ce quartier modeste voire pauvre de Montréal marqué par la crise économique incite à l'empathie plutôt qu'à la pitié.
Edouard, gros garçon de 17ans, au physique malgracieux et au franc parler qui se cherche, se doute qu'il n'est pas tout à fait comme les autres, mais n'arrive pas à comprendre ce qui le différencie - on ne peut que l'aimer et suivre avec un plaisir non dissimulé ses atermoiements –qui traîne son ennui et son mal être vient de décrocher, sur les recommandations de sa tante, un emploi de vendeur de chaussures, histoire de gagner un peu d'indépendance et d'aider sa famille qui en a bien besoin.
Après une altercation mémorable le 1er jour de son travail, avec un client « très élégant », qui le jauge de haut et se permet des réflexions désagréables à son égard, auprès de la gérante, alors qu'il fait fi de la présence d'Edouard, met le feu aux poudres. Notre client, pseudo élégant, n'en revient de la répartie dudit Edouard tout en le reconnaissant de la catégorie des « vieux garçons ». de fait, il l'invite au Club Paradise, afin qu'il rencontre quelques « amis » qui s'y retrouvent. Souci, Edouard bien que n'étant pas majeur (- 21ans) décide de s'y rendre par curiosité, surtout ne sachant pas ce qu'il en est de cet endroit, mais espérant y trouver des réponses à ses interrogations.
Dans ce livre, il est évidemment question d'Edouard, mais également de tout le petit monde qui compose sa famille et qui gravite autour de lui, et qui eux non aucun doute quant à son « orientation ». Tout le récit nous est conté, de la façon dont il aurait été parlé avec cet accent canadien populaire et particulièrement vivant que l'auteur arrive à retranscrire et à nous faire partager pour notre plus grand bonheur. Encore un sans faute de Michel Tremblay qui nous décrit le Québec des années 1930 très marquée par pression de la religion catholique dans la vie quotidienne des familles surtout sur celle des femmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sweetie
  15 août 2015
Michel Tremblay, le chantre de Montréal, livre encore ici sa palette de personnages de la Diaspora des Desrosiers (VIe opus) avec sa verve habituelle. Et c'est un réel plaisir de lecture que de retrouver tout ce beau monde en 1930, période de crise économique, de grande noirceur au Québec, avec la forte pression des religieux catholiques dans la vie quotidienne des familles, surtout de celle des femmes. Je me suis vraiment attachée à l'oeuvre de Michel Tremblay car on sent la véracité de ses propos et l'amour qu'il porte à ses créatures livresques.
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
LaPresse   12 novembre 2013
Très bon «Tremblay», Les clefs du Paradise relate avec verve et humour la jeunesse d'un de ses personnages les plus attachants: Édouard, fils de Victoire, frère d'Albertine, de Gabriel et de Madeleine.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
bilodohbilodoh   18 juin 2016
Les hommes sont ce qu’il sont et leurs promesses valent ce qu’elles valent. Même les princes Charmant. Si les hommes parfaits recherchent la perfection…

( p. 121)
Commenter  J’apprécie          90
bilodohbilodoh   22 juin 2016
— Faut courir après sa chance, faut pas attendre qu’a’se jette sur nous autres.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Michel Tremblay (35) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Tremblay
Moment décisif aujourd?hui : les séries des libraires prennent fin avec un ultime duel qui oppose deux monuments de la littérature québécoise? et deux merveilles de la librairie indépendante. D?un côté, c?est Michel Tremblay, auteur chouchou de notre littérature, et son roman Un ange cornu avec des ailes de tôle qui est défendu par la Superbe de Trois-Rivières, la rayonnante Audrey Martel de la librairie l?Exèdre. de l?autre, c?est la bien-aimée des lecteurs, Anaïs Barbeau-Lavalette, auteure du méga-succès La femme qui fuit, qui compte sur les arguments-chocs de la Menace de Saint-Jean-sur-Richelieu, le passionnant Denis Gamache de la librairie Au carrefour.
+ Lire la suite
autres livres classés : Montréal (Canada)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Littérature québécoise

Quel est le titre du premier roman canadien-français?

Les anciens canadiens
La terre paternelle
Les rapaillages
L'influence d'un livre
Maria Chapdelaine

18 questions
137 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature québécoise , québec , québécoisCréer un quiz sur ce livre