AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2368121021
Éditeur : Charleston (09/05/2016)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Après quarante ans de séparation, Jérôme et Cécile se retrouvent enfin, chacun portant les cicatrices d'une vie mouvementée. Mais l'amour sera-t-il encore au rendez-vous ? Parviendront-ils enfin, au crépuscule de leur vie, à redonner un sens à ces années d’espoir sans trêve ? Jérôme et Cécile, à la recherche du temps perdu, réussiront-ils à reprendre leur vie là où la guerre l'avait laissée ?
Commence alors une quête. La quête de l'amour, du bonheur et de la ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
My-Little-Anchor
  15 mai 2016
« Les chemins de la destinée » a été ma quatrième lecture en tant que Lectrice Charleston 2016 et c'est une suite que j'attendais avec impatience puisque j'avais beaucoup aimé le premier tome et ce deuxième tome est à la hauteur du premier ! On est vraiment pas déçus ! « Les années du silence » avait été ma toute première lecture en tant que Lectrice Charleston et ça a été une véritable découverte marquante. Dans cette saga, il est souvent question de destin de femmes. Il y a des hauts mais il y a également des bas. Pourtant, il y a toujours une lueur d'espoir. Même si certains moments ont été chaotiques, l'espoir renait toujours par la suite. C'est pourquoi, cette saga est vraiment très poignante et riche en émotions. Je ne peux que vous recommander de vous intéresser à cette saga familiale aux sombres destinées, écrite par une auteure Québecoise.
Dans ce tome 2, on reprend l'histoire 40 ans après la rencontre de Cécile et Jérôme. En effet, dans le tome 1, on suivait la folle amourette entre eux mais aussi leur dure séparation, leur abandon mutuel. Cécile avait du partir de chez ses parents pour faire naître et abandonner l'enfant, né d'un amour passionnel entre Cécile et Jérôme. Or, à l'époque, le père de Cécile refusait de voir cet enfant naître sans que sa fille soit mariée et aussi jeune. Il l'envoie donc chez sa soeur. Jérôme se voit alors contraint de partir au front. Pendant, la guerre, Jérôme va être gravement blessé et va tout oublier jusqu'à sa vie, sa personne. Jérôme devient Philippe et vit en France dans un monastère... Cécile doit alors faire le deuil de l'enfant qu'elle a mis au monde : Juliette mais également celui de Jérôme. Au fil du temps, Jérôme retrouve ses esprits mais ne souhaite pas retourner à la Beauce, il a peur des retrouvailles. C'est alors, par le plus grand des hasards, que Cécile va se retrouver au même moment au même endroit avec Jérôme. A partir de ce moment-là, tout va changer sachant que 40 ans les séparent. L'un a refait sa vie, l'autre n'a jamais rien connu d'autre que son premier amour.
Comment renouer les liens après tant d'épreuves, de pleurs, de deuil ? Comment ré-apprivoiser l'autre quand notre coeur ne bat que pour lui ? Que faire quand tout les rapproche tout en les éloignant ? Que faire ? Cécile et Jérôme vont essayer de le savoir.
Dans ce deuxième tome, et notamment dans la première partie, on suivra à la fois la vie de Cécile et Jérôme, celle de Don Paulo (directeur du monastère français) qui a partagé un bout de sa vie avec Jérôme, mais aussi celle de la fille de Cécile : Juliette qui a été rebaptisée Dominique par sa famille d'accueil. Dominique est donc à son tour maman mais va connaître de nombreuses désillusions et peines familiales et ce à cause de son fils François. Puis, celle d'un nouveau personnage : Sébastien qui occupera la deuxième partie du roman.
Dans la première partie, les passages concernant Dominique et sa famille sont très durs moralement. J'avais vraiment mal au coeur de suivre les nombreuses mésaventures de Dominique et surtout de son fils François. Je crois qu'il n'y a rien de plus dur que de voir son enfant se détruire soi-même par n'importe quel moyen et ce en se repliant sur lui-même. Les adolescents sont vraiment difficiles à vivre par moments. Ils se recherchent, essayent de s'intégrer socialement, de défier l'autorité parentale, d'éviter les moqueries... Souvent ils ont peur justement à cause des regards des autres. le milieu social des adolescents jouent un rôle déterminant dans le processus de socialisation. Si on n'est pas intégrés dans la société, c'est tout un monde qui s'effondre. Repli sur soi, transgression des lois et de l'interdit. On cherche la solution la plus facile mais pas la plus efficace et tout ça peut mener à des comportements déviants qui peuvent être poussés à l'extrême : le suicide. François fera face à ces nombreux problèmes au point d'essayer d'en finir avec la vie... Les parents sont souvent désarmés face à ces tentatives. C'est tout leur fondement, leurs principes qui sont remis en questions. Qu'ont-ils faits ou pas pour que leur enfant en arrive à ce point chaotique ? Auraient-ils du être plus autoritaires ? Plus présents ? Auraient-ils du faire plus attention au comportement de leur enfant ? Il n'y a rien de pire que cette période de questionnement. L'enfant souffre ainsi que les parents. C'est tout l'équilibre familial qui est brisé...
Ainsi, la première partie montre la chute familiale mais également sa force. Être une famille soudée dans ces moments-là n'est pas toujours évident. Pourtant, ici les liens restent forts et liés. Qu'importe ce qu'il arrive, ils seront toujours unis, et c'est grâce à cela qu'ils pourront s'en sortir. C'est pourquoi dans la deuxième partie de ce tome, on fait face à un renouveau. le temps a passé et François a guéri. Il est d'ailleurs sur le point de se marier et a choisi professionnellement de travailler avec les jeunes de la rue afin qu'ils s'en sortent comme il a pu le faire.
Dans la deuxième partie, on est beaucoup plus avec Sébastien qui côtoie François pour le travail. C'est une partie très psychologique qui dénonce les traumatismes des enfants qui se répercutent sur leur personnalité, leur vie et choix futurs. Mais aussi leur abandon au sein de leur famille, de la société. C'est vraiment une partie sombre du roman et même si c'est bourré de sentiments, je me suis pas forcément attachée au personnage de Sébastien. Sûrement parce que je n'ai jamais vraiment connu ce qu'il vit et surtout parce que je ne voyais pas le lien qui l'unissait avec le reste des personnages. C'est très déstabilisant. Sébastien reste un personnage très éloigné par rapport à l'histoire de Cécile et Jérôme. C'est un personnage assez chaotique au début. Il faut vraiment le cerner pour pouvoir s'attacher à lui par la suite car à la fin, il s'envole vers une vie meilleure au côté de Cécile et Jérôme qui l'ont pris sous son aile.
Les années du silence est de loin une série marquante où les générations se mêlent et s'interpellent. L'auteure rend avant tout un hommage à un amour du passé.
Lien : http://my-little-anchor.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CarnetParisien
  23 mai 2016
J'avais eu le coeur serré à la fin du tome 1 des Années du silence, une conclusion qui m'avait fait penser aux Oubliés du dimanche. Je suis contente d'avoir pu retrouver les personnages dans la suite de leurs aventures, et d'en découvrir d'autres par la même occasion. le roman est très clairement divisé en deux parties.
Dans la première partie, Cécile a vieilli, c'est à présent une vieille dame déchirée par un dilemme : elle a certes retrouvé son Jérôme, mais elle se sent trahie par son silence, et ne sait plus très bien où elle en est. Sa seule priorité, c'est Dominique, sa fille, qui doit quant à elle faire face à un problème de taille avec son fils aîné, François, 14 ans, qui adopte un étrange comportement.
Cette première partie du roman m'a transportée. L'intrigue autour de Cécile, Dominique et François m'a submergée, et j'ai lu avec une avidité que je connais parfois, de celles qui nous empêchent de relâcher le livre tant que nous n'en connaissons pas le dénouement.
L'intrigue autour de François prend son temps à s'établir. Pourtant, sa résolution est très vite abordée, balayée en un paragraphe seulement alors qu'une bonne centaine de pages ont été nécessaires pour amorcer le problème. J'aurais préféré que ce tome se concentre uniquement sur l'adolescence de François. Pour moi, il s'agissait clairement du coeur du roman, et il était inutile d'ajouter une suite des années plus tard. le tout m'a donné une légère impression de décousu.
Nous retrouvons bien entendu Cécile et Jérôme dans la seconde partie, mais l'intrigue porte plus particulièrement sur François, désormais âgé de 24 ans, et surtout sur Sébastien, un jeune garçon qui vit dans la rue et à qui François vient en aide.
J'ai beaucoup aimé Sébastien, mais aussi Claudie et Gilbert et Virginie… Mais j'ai nettement moins savouré cette moitié, car j'avais la très nette impression de lire un roman totalement différent. Certes, François fait le lien, et Cécile est toujours présente. Mais mon intérêt se concentrait davantage sur Sébastien, et c'était comme ouvrir un autre livre. Sensation assez déroutante !
Mais quelle fin… ! Un dénouement qui n'en est pas un, et qui appelle à ouvrir la suite au plus vite. Vraiment, j'ai hâte de retrouver François, ce petit personnage qui m'a serrée le coeur, et de voir quelle tournure prendront les événements pour lui…
En conclusion
Des drames parcourent la vie de nos personnages que rien n'épargne, et qui nous imposent une fois de plus une jolie leçon. J'ai beaucoup aimé la première partie du roman, et j'aurais préféré que l'histoire (approfondie) s'en tienne là. Même si j'ai également apprécié les découvertes de la seconde partie, l'ellipse temporelle aurait justifié de scinder l'intrigue en deux tomes.
Lien : https://carnetparisien.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Livresque78
  03 janvier 2017
Je vous ai parlé il y a quelques semaines de la première partie de cette saga: Dans la tourmente.
https://livresque78.wordpress.com/2016/12/03/dans-la-tourmente-tome-1-les-annees-du-silence-louise-tremblay-dessiambre/
La suite nous embarque directement au Canada car nous connaissons les personnages, leurs histoires, le voyage démarre. le temps est passé , ils ont vieilli, créés ou agrandi leur famille. Mais les difficultés jalonnent toujours leur chemin, les encombres ne sont plus les mêmes car l'époque et les moeurs ont changé.
Heureusement, les plus âgés, les plus sages, ceux qui ont vécu veillent sur les plus jeunes, ils sont là pour les guider et leur montrer le chemin.
Toujours énormément d'émotions, des moments et décisions difficiles, mais surtout beaucoup d'amour.
Lien : https://livresque78.wordpres..
Commenter  J’apprécie          120
casscrouton
  09 mai 2016
J'ai beaucoup aimé ce second tome des Années du silence.
Dans ce second tome, scindé en deux parties comme le premier, nous retrouvons Cécile et Jérôme quelques temps après leurs fraîches retrouvailles. Mais même si l'amour n'a jamais cessé d'exister entre ces deux là, le temps est passé laissant à découvert des cicatrices loin d'être refermées. Ce second tome est aussi un nouveau départ, avec de nouveaux personnages, entremêlés les uns aux autres pour de nouvelles intrigues.
Louise Tremblay d'Essiambre reste maîtresse incontestée dans l'art d'écrire les sentiments. D'une justesse extraordinaire, les émotions nous giflent comme si nous étions à la place des personnages. La fiction et la réalité se mélangent lors de la lecture tant tout semble rationnel et extraordinaire simultanément.
Retrouver ces personnages que l'on a aimé dans le premier tome, dans la continuité de leurs existences, c'est un peu comme rendre visite à sa famille que l'on n'a pas vue depuis longtemps. Un sentiment de proximité, d'intimité s'instaure pour se transformer en nostalgie à la fin. C'est un véritable plaisir de découvrir la suite des événements, différente ou telle qu'on se l'était imaginée à la fermeture du premier livre.
Sans compter l'affection que je porte aux personnages du début comme Cécile, Jérôme, Gérard ou encore Dominique, c'est un vrai bonheur de faire la rencontre de nouvelles personnalités, notamment Sébastien qui m'a véritablement touchée. C'est un protagoniste très complexe qui est doté d'une psychologie dense et efficace. Une immense empathie s'effectue immédiatement à l'égard de ce jeune homme fragile que l'on aimerait pouvoir aider. de la même manière, le personnage de François à ses débuts nous inspire des sentiments ambivalents par son caractère insaisissable. J'ai également apprécié le personnage de Gilbert qui, inspirant une certaine répulsion au premier abord s'avère être en réalité d'une bonté et d'une générosité exceptionnelle.
Tout est vraiment bien construit, dans une linéarité temporelle qui s'assimile à un véritable récit de famille ponctué d'événements dramatiques et joyeux. J'ai ressenti le même plaisir à la lecture de ce second tome qu'au premier, bien que l'effet de surprise soit moindre. Je suis admirative de la qualité d'invention de l'auteur qui arrive à renouveler sa saga avec originalité et réalisme en même temps, sans provoquer l'ennui.
En définitive, ce second tome est captivant et l'on ne peut qu'être impatient de découvrir ce qu'il arrivera par la suite à nos personnages préférés, surtout avec une révélation finale explosive !
Lien : http://www.casscrouton.fr/an..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Vudemeslunettes
  26 juin 2016
Comme « Dans la tourmente », le premier tome des Années du Silence, « Les chemins de la destinée » se compose de deux parties : la sérénité et la destinée.
Je suis entrée très vite dans cette première partie qui nous permet de retrouver Jérôme et Cécile presque là où on les avait laissés. On reprend contact avec les personnages, avec les situations, on retrouve les doutes, les incertitudes … La vie. Leur vie.
La seconde partie, quant à elle, se déroule dans les années 90, environ 10 ans après la première partie. Une période pendant laquelle la tempête semble passée, la vie ayant réunit les couples, les espoirs étant permis et la tranquillité enfin arrivée. Dans « Les chemins de la destinée », on découvre d'avantage François, le petit-fils de Cécile et Jérôme, le fils de Dominique, que l'on avait suivi dans « La sérénité », la première partie du livre.
François est un homme accompli, qui met à profits ses expériences, pas forcément très positives, pour aider les autres, de la même façon qu'on l'a aidé. Solidarité, entraide, respect sont les maitres mots de cette partie de l'histoire.
Tout en suivant les « aventures » de Cécile et Jérôme, on rencontre également Sébastien, un gamin paumé qui voit dans la rue la liberté et l'indépendance tant espérée. Une rencontre émouvante qui pose les questions de l'avenir et des choix que l'on fait pour avancer. Par sa fragilité, Sébastien est un personnage touchant, écorché vif mais intelligent, pour qui on tremble d'appréhension.
Quant à Cécile et Jérôme, ils ne sont jamais bien loin. Solides et au coeur de cette famille, ils sont un peu les racines auxquelles les personnages peuvent se raccrocher au cours de leur vie. Pourtant on perçoit les signes du temps qui passe même si leur personnalités restent égales : présents, amoureux et attentionnés.
À travers le tome 2 des « Années du Silence », on parle encore et encore de la vie : ses difficultés, ses différentes périodes de construction, ses aboutissements. Un tome touchant et encore plus émouvant que le premier, sûrement du à l'attachement que l'on développe pour les personnages. Parce qu'en effet, et si à la fin du premier tome on en a les prémisses, à la fin du second, on est persuadés que nous aussi, nous faisons un peu partie de cette si jolie famille.
Lien : http://vudemeslunettes.fr/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
My-Little-AnchorMy-Little-Anchor   15 mai 2016
« Les souvenirs sont parfois encore plus importants que les moments présents parce que le temps qui passe les rend irremplaçables, uniques. Et c’est pourquoi il ne faut jamais regretter ses choix et toujours avancer droit devant, ne gardant bien précieusement au fond de soi que les belles choses que la vie a mises sur notre route. »
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Louise Tremblay-d'Essiambre (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Louise Tremblay-d'Essiambre
Louise Tremblay d'Essiambre nous parle du troisième et dernier tome de la magnifique saga "L'amour au temps d'une guerre".
autres livres classés : deuilVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1042 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre