AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266197335
480 pages
Éditeur : Pocket (18/11/2010)

Note moyenne : 3.99/5 (sur 67 notes)
Résumé :

Un an de bonheur... Toute une année que Raymond Deblois a passée auprès d'Antoinette, son autre amour, dans le Connecticut. Sa femme Blanche enfin écartée et internée, il a pu emmener Anne, sa plus jeune fille, et tenter de rebâtir un foyer. Jason, ce fils d'un autre lit, grandit enfin près de son père... Mais le destin n'est pas tendre avec les Deblois et Blanche a su ramener ses filets : la maison de Montr&#x... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Gwordia
  14 juillet 2012
Je m'aperçois plus que tardivement que je n'ai jamais chroniqué le quatrième et dernier tome de la saga québecoise Les soeurs Deblois. Occasion m'est donc donnée de rattraper mon omission et de remettre en avant cette superbe tétralogie, idéale lecture pour accompagner l'été.
Le demi-frère fait suite et fin à Charlotte, Emilie et Anne (oui, oui, comme les trois soeurs Brontë, ce qui a achevé de me convaincre de lire ce roman-fleuve, en plus du fait que le premier tome porte mon prénom). Et quel dénouement ! Les tourments s'apaisent enfin et l'on découvre les chemins pris par l'ensemble des individus dont on a suivi les parcours chaotiques.
Alors certes, d'aucuns trouveront l'ensemble et surtout ce dernier tome un tantinet doucereux, mais un livre, pour être bon, doit-il forcément être sérieux et triste de bout en bout ? La happy end doit-elle forcément souffrir d'une image ringarde ? D'autant que les protagonistes, tous autant qu'ils sont, méritent bien un peu de sérénité après tout ce que l'on a traversé avec eux au fil des tomes.
Pour ma part, l'ensemble est une totale réussite. Les personnages sont touchants, les intrigues sont captivantes et l'on regrette presque qu'il n'y ait pas plus de quatre volets.
Au risque de me répéter, les auteurs québécois n'ont vraiment pas leur pareil pour les histoires de familles. Si, jusqu'à présent, ma référence indétrônable en la matière est la trilogie le goût du bonheur (Gabrielle, Adélaïde, Florent) de Marie Laberge, Louise Tremblay d'Essiambre la suit de peu. le petit plus de ces livres résidant dans le charme des expressions québécoises, aussi dépaysantes que grisantes.
Lien : http://gwordia.hautetfort.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
majolo
  24 novembre 2012
Très difficile à noter. le style est lourd, le propos souvent dilué et redondant...Mais j'ai aimé que l'on me raconte cette histoire, la saga des Deblois. On rit, on pleure, on tremble pour Charlotte, Émilie, Anne et Jason. C'est une saga efficace, romanesque, agréable, nettement inférieure à "Gabrielle" (on ne peut s'empêcher d'y penser) mais très plaisante.
NB: Il y a cependant une analyse intéressante et convaincante du mécanisme de la maltraitance infligée par Blanche à ses filles, particulièrement à Émilie, qu'elle justifie par un raisonnement perverti par sa propre enfance douloureuse, sous les yeux aveugles et coupables de son mari, personnage peu courageux.
Commenter  J’apprécie          20
fanfy
  08 septembre 2013
Dans ce dernier tome, je suis bluffée par Louise Tremblay d' Essiambre !
Elle a su rendre ses lettres de noblesse à Blanche et je n' en attendais pas moins à ma très grande satisfaction.
Je suis bien triste de quitter cette famille... à moins que Louise Tremblay d' Essiambre donne suite à cette saga pour mon plus grand bonheur.
Un petit clin d' oeil à Emilie qui est la clé de voûte de la structure du Roman et qui le rend si exaltant et si humain.
Commenter  J’apprécie          20
ManonCC
  21 octobre 2019
Pourquoi les romans de Louise Tremblay D'Essiambre sont-ils si addictifs? Pour ma part, il y a plusieurs raisons; la première étant que cette auteure aime tellement ses personnages qu'on s'y attache également. Et tôt ou tard, elle réussit même à nous faire apprécier les plus détestables d'entre eux. Mais il y a aussi le fait que sa plume est si évocatrice qu'elle parvient à nous faire sentir, en plein été, l'air froid charrié par la neige.
Commenter  J’apprécie          10
Isa_bel_7
  28 mars 2014
Louise Tremblay-d'Essiambre livre un quatrième et dernier tome aussi excellent que les trois premiers. J'avais juste envie de savoir à ce qui allait arriver à Anne ainsi qu'à Emilie et Charlotte. C'est une série de livre juste magique qui nous fait passer de beaux moments comme, par moment, de mauvais moments. Je m'énerve à certaines situations et me réjouis pour d'autres. Les soeurs Deblois vont découvrir qu'elles ont un demi-frère.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   17 juillet 2013
Ce n’est pas comme cela que la vie, la vraie vie, se passe. Malgré les bonnes intentions et la meilleure volonté du monde, malgré les tentatives et les compromis, certains événements, certaines paroles nous échappent. Et c’est là, quand l’erreur est inévitable, quand les émotions nous ont portés au-delà des limites qui sont habituellement les nôtres, quand les routes arrivent à un tournant ou un croisement différent de ce que l’on avait prévu au départ, c’est à ce moment que les bonnes intentions se transforment en erreurs, en maladresses et que la bonne volonté se cache derrière la rancune, la colère, la haine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   17 juillet 2013
Les grands bouleversements ont besoin d’assises solides, entendait-on régulièrement. Une profession de prestige qui mène aux postes de décision et une femme de confiance qui est en mesure de voir à la famille sans eux, voilà la base !
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   17 juillet 2013
Un bonheur qui se vivra à travers les joies que la vie leur réserve et malgré les difficultés dont chaque destinée est parsemée.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   17 juillet 2013
Elle ne voulait pas que la vie de son fils soit entachée d’images tristes et difficiles à supporter. Il était encore si petit, à peine six ans. C’était l’âge des rires, des découvertes, du plaisir. Il fallait que cela reste ainsi pour lui.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   17 juillet 2013
Que des mots ! Je m’attendais à cette réponse. Les adultes disent souvent ça quand ils préfèrent ne pas exprimer le fond de leur pensée. À les entendre, la vie serait le résultat de mots sans importance.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Louise Tremblay-d'Essiambre (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Louise Tremblay-d'Essiambre
Louise Tremblay d'Essiambre nous parle du troisième et dernier tome de la magnifique saga "L'amour au temps d'une guerre".
autres livres classés : saga familialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1114 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre