AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226442529
576 pages
Éditeur : Albin Michel (01/09/2021)
3.93/5   7 notes
Résumé :
Pensé comme une suite au célèbre Enterre mon cœur à Wounded Knee, de Dee Brown (paru pour la première fois aux États-Unis en 1970), le livre de David Treuer dresse un portrait émouvant et kaléidoscopique de la résilience, de l’adaptabilité et de la place des Indiens dans le monde d’aujourd’hui.

Car pour l’auteur, l’histoire indienne ne s’est pas arrêtée avec le massacre de Wounded Knee, qui coûta la vie à plus de trois cents Sioux en 1890 et signa la ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Kirzy
  02 novembre 2021
« Nous mourons aussi au sein de nos propres pensées. Et c'est peut-être la mort la plus triste de toutes. Nous sommes tellement habitués à raconter l'histoire de notre vie ainsi que celle de notre tribu comme une tragédie et la perte progressive et irrémédiable de notre statut – jadis nous étions un grand peuple, jadis nous gouvernions tout, et aujourd'hui nous ne gouvernons rien, aujourd'hui nous ne sommes que des fantômes qui hantent l'esprit américain – que nous nous privons de l'existence même à laquelle nous aspirons. Je n'arrive pas à me débarrasser de l'idée que la manière dont nous racontons notre réalité façonne cette même réalité. Et je crains que, si nous racontions l'histoire de notre passé comme une tragédie, nous ne nous condamnions à un avenir tragique. »
Ce « nous », c'est celui de l'écrivain David Treuer et des près de trois millions de citoyens américains issus de 500 tribus amérindiennes dont il se fait ici le porte-voix. L'auteur, né d'un père juif autrichien et d'une mère ojibwée, a grandi dans la réserve de Leech Lake, Minnesota. Dès le prologue, il affiche clairement sa volonté de construire un contre-récit de l'histoire indienne telle qu'elle a été racontée jusqu'alors. Il refuse de la considérer comme un unique legs de souffrance et de perte. Il veut briser la rengaine des tragédies. Il entend détruire la légende mortifère pour une nouvelle histoire mettant en lumière la vitalité et la résilience autochtone.
Le titre étendard s'affiche frontalement opposé au best-seller de Dee Brown, Enterre mon coeur à Wounded Knee, paru en 1970, qui présentait le massacre de près de 300 Sioux Lakotas - dont beaucoup de femmes et d'enfants – en 1890 à Wounded Knee ( Dakota ) comme la fin de la culture et de la civilisation indiennes. Pour David Treuer, Wounded Knee est avant tout un épisode cruel et douloureux d'où a émergé une autre culture amérindienne, l'actuelle.
Cet essai ne découle pas d'un récit historique conventionnel. Il y a bien des dates et des événements – certains attendus, d'autres méconnus - , il y a bien des chapitres chronologiques ( du premier « Récit de l'apocalypse – 10.000 av.J.-C. à 1890 » au septième « Indiens numériques – 1990 à 2018 » ) et on ne peut qu'être impressionné par l'érudition de l'auteur à retracer la complexité des relations entre Amérindiens et Etat fédéral / gouvernements locaux. C'est parfois ardu et peut donner à certain moment un côté inventaire un peu lourd, mais c'est toujours très intéressant.
Là où l'auteur brille réellement et surprend, c'est lorsqu'il s'écarte de cette histoire officielle pour tracer la route, rencontrer des proches ou d'autres membres de tribu dans tous les Etats-Unis. Je retiendrai tout particulièrement le témoignage de son cousin Sam Cleveland, combattant en cage du MMA ( quasi une nouvelle à part entière avec sa dramaturgie poignante ) ou celui du chef cuisinier sioux Sean Sherman, autant de portraits percutants finement dessinés qui servent parfaitement la thèse de l'auteur.
Car oui, lorsqu'on referme ce livre, même si les souffrances font partie de son histoire, que la misère frappe encore dans les réserves, on se dit que la civilisation amérindienne n'est pas morte, qu'elle est vive et constellée. Que l'indianité s'est transmise par la parenté, la géographie, la langue, la religion et les coutumes pour mieux réparer ce qui a été cassé à partir du XIXème siècle. En fait, le fil conducteur qui traverse tous les chapitres est la quête d'identité : comment être aujourd'hui à la fois indien et américain ? comment s'engager dans l'avenir sans laisser le passé derrière soi ?
A ces questions existentielles fondamentales, David Treuer répond de façon nette en tant que narrateur réfléchi, stimulant et un brin provocateur. Il voit dans l'Indien une force élémentaire et dynamique du pays. le passage sur la florissante réserve de Tulalip ( Washington ) est à ce titre superbe, l'auteur voyant dans la gestion tribale de la manne liée aux casinos un modèle qui pourrait être l'Amérique si le pays était à l'écoute : à savoir, un territoire autosuffisant, entrepreneurial, version riche du rêve américain où un conglomérat de tribus s'est fait nation et pourvoit aux besoins des plus vulnérables de ses membres ( jeunes et personnes âgées, grâce à des services de qualité gratuits d'éducation, santé et retraite ) tout en permettant aux autres de se projeter dans l'avenir avec confiance.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1082
Melieetleslivres
  06 septembre 2021
Ce n'est pas un livre qu'on lit en une nuit ! Ce n'est pas un roman non plus. C'est... une... bible ? C'est une encyclopédie.... C'est un livre inédit pour moi, qui aime depuis longtemps le peuple martyrisé mais toujours vivant des indiens. Des Indiens. On ne sait plus quel est le mot correct... Amérindiens ? Pas pour moi, j'y entends "mer" et du coup je visualise les îles du Pacifique. Ça ne me va pas. "Premières Nations"? C'est ce qu'on entend partout aux USA avec le "politiquement correct". D'ailleurs c'est l'expression que j'utilise le plus souvent.... mais ça me paraît artificiel. L'auteur propose "autochtones", (et j'ai bien peur que le traducteur ait mis ce mot compliqué à dire en lieu et place d'"indigenous" qui là, traduit par "indigènes" aurait pour le coup un effet tellement connoté).. (notez, je n'en sais rien, pour cette traduction : je suppute.), "indiens" je trouve ça parfait, compréhensible par tous. J'utiliserai dorénavant ce terme.
L'auteur est indien Ojibwé par sa mère, son père, survivant de l'Holocauste s'est installé dans le Minesota, et a tout de suite adopté la communauté de la réserve de Leach Lake, et la cause des Indiens. David Treuer a grandi dans cette réserve, dans la nature, et au bord du ruisseau qui est en fait la source du Mississipi. Il a fait des études poussées et deux doctorats, dont l'un en anthropologie. Il a été très marqué pendant sa vie étudiante par le livre de Dee Brown " Enterre mon coeur à Wounded Knee" un livre qui a eu un énorme impact en particulier sur les jeunes étudiants dès sa sortie : en pleine guerre du Vietnam, pendant la période de prises de conscience, de la lutte pour les droits civiques, ce livre raconte comment l'homme indien a été réduit à néant, avec le massacre de Wounden Knee en 1890 en point d'orgue. Ou comment les américains blancs ont tué les grands chefs, les anciens, jusqu'à ce qu'il n'en reste plus un seul. " Un bon indien est un indien mort".
Ici, David Treuer prend le contrepied de ce livre et montre que les indiens sont toujours là, vivants, que leur culture n'est pas morte non plus. On peut même dire ceci au pluriel : leurs cultures ne sont pas morte : il y a beaucoup de différence entre une tribu et une autre. Oubliez cette image de vieux alcoolos assis au bord de vieux trail parks et presque mis en cage, vous n'y êtes pas. Oubliez les quelques noms de tribus dont vous vous souvenez, les Sioux, les Cheyennes, les Apaches, les Pawnees qui étaient toujours les traitres dans les films... oubliez Pocahontas, aussi.
Avec une immense maîtrise, avec des milliers de sources, d'études, de documents, de reportages, de connaissances en fait, l'auteur nous ramène en arrière sur cette terre indienne: du Mexique au Canada, jusqu'à la préhistoire. Parce qu'il y a des ossements, des grottes, des poteries, des traces des humains remontent 19 000 ans en arrière. Oui, oui, on part de là. Les premières traces des premiers indiens d'Amérique. Leurs artefacts. Et ensuite, pour qu'on comprenne mieux la suite, l'Apocalypse, de 10 000 "avant JC" à 1890, David Treuer reprend l'histoire en partageant l'Amerique du Nord en plusieurs grosses régions, et c'est là un voyage passionnant dans cet immense pays peuplé de tribus avec leur propre langue, leurs dialectes inter tribus, les chiffres donnent le tournis : 300 dialectes, 200 langues différentes, et 500 tribus et ce uniquement sur le territoire qu'on nomme la Californie. Les noms des tribus des années 1500 sont inconnues pour moi, mais très exacts. Il y avait là plus d'indiens que partout ailleurs sur le territoire "Américain". Les changements climatiques avérés, les tertres et tumulus renfermant des tombes et des objets précieux, des traces de "commerce" et d'échanges, des traces de batailles. Certaines tribus étaient des sédentaires, faisaient de l'agriculture, avaient des vergers. D'autres étaient plutôt des trappeurs. D'autres étaient des chasseurs-cueilleurs. J'ai découvert qu'il y a des milliers d'années il y avait des chameaux ! Et il y avait les batailles, lorsque les uns convoitaient le bien des autres. Beaucoup de tribus furent anéanties, et ce n'est que le début.
C'est vraiment "dépaysant", c'est le grand inconnu qui arrive à nous avec ce livre. Ce pavé. Passionnant.
Mais voici l'époque des Conquistadors. Des Missionnaires. de Christophe Colomb et de ses exactions (qui n'ont eté révélées qu'en 2006 !!) et consors. Cortès et compagnie, qui amenèrent la barbarie à un niveau très élevé, mais battus sur ce plan par les Franciscains. (L'auteur cite toutes ses sources. 50 pages de sources). Et avec la barbarie, les maladies. La grippe, la rougeole et la variole ont fait une hécatombe,et dans des largeurs inimaginables, tuant des centaines de milliers d'indiens. On ajoute là-dessus les autres envahisseurs, puis la Ruée vers l'or, et un gouvernement américain qui, à coups de traités signés avec des Grands Chefs, des traités de traîtrise, en fait, jamais respectés, qui voleront les terres ancestrales pour les allouer à de "Vrais américains" jusqu'aux pires massacres. Jusqu'à celui de Wounded Knee, et il a laissé des traces dans la presse de l'époque, et des photos.
Et après celà, le "Purgatoire". le gouvernement américain essaie de trouver un moyen de traiter le problème de l'Indien, puisqu'on ne peut plus les massacrer. C'est l'époque des scandaleux internats obligatoires pour tous les enfants indiens, où l'on tente de les américaniser. Cheveux coupés, vêtements brûlés, objets et possessions aussi, et interdiction de parler leur langue. Mauvais traitement, esclavagisme, déviances sexuelles des "professeurs", maltraitances qui mènent à la mort, et encore aujourd'hui des associations essaient de retrouver les corps des enfants disparus, enterrés sans signalétique, à même des tombes communes. le dernier internat de ce type a fermé en 1990. Un génocide culturel, très documenté par ailleurs au Canada.
Oups, je m'emporte, moi. Je ne vais pas tout raconter. Mais ce qui suit dans la troisième partie du livre, c'est la résilience, c'est la résurgence de la culture amérindienne, à travers ses traditions, son histoire, orale et écrite, sa spiritualité, ses racines qui s'enfoncent dans cette terre-là depuis la préhistoire. À travers de nombreuses organisations, mouvements comme le Red Power, à l'époque des Black Panthers, en passant par les "bobos" qui décident de vivre comme les indiens de l'époque du Paradis, mais ne sont pas capables de survivre sans une quantité de connaissances et de traditions millénaires. Un livre tourné sur le présent et l'avenir dans cette troisième partie, avec des témoignages, ou plutôt l'histoire de personnages qui ont dans le sang, ou dans les traditions, le sens d'appartenance à cette terre-là.
Un livre passionné, et passionnant, qui vous tient dès le début comme un plongeon dans un monde peu connu, étrange, mais qui nous prend aux tripes.

Lien : https://melieetleslivres.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          239
Selkis
  13 octobre 2021
Tout comme Louise Erdrich, David Treuer fait partie des indiens Ojibwé.
Il nous parle dans ce livre de l'histoire, de la vie des Indiens d'Amérique de 1890 à nos jours. 1890, année de « Wounded Knee », qui symbolise une fin et un commencement. J'avais lu « Bury my heart at Wounded Knee » à sa sortie, et de l'ai ressorti au moment de me plonger dans ce livre.
Et je me suis lancée dans la lecture réponse au titre précédent. Non on n'enterre pas un coeur… un coeur qui bat encore et toujours.
Ce n'est pas un roman que cela soit bien clair : C'est un livre d'Histoire. Et c'est passionnant. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les Américains, raconté par un Amérindien qui regarde vers l'Avenir et voit le positif de l'après Wounded Knee. Ce livre raconte la VIE des indiens et non leur mort ; leur disparition était peut-être programmée mais ce fut un échec. Ils sont toujours là et bien là.
Quand ils ont mis le pied sur le Continent américain, les Indiens étaient là depuis bien longtemps… Ce livre nous parle de ces tribus qui ont été maltraitées, colonisées, décimées par les nouveaux arrivants. Il nous fait découvrir l'Amérique d'avant les réserves et la manière dont les réserves sont nées. Il nous raconte les tribus indiennes.
Ce n'est pas un livre que j'ai pu lire d'une traite : c'est foisonnant et extrêmement documenté, c'est une encyclopédie de la nation indienne qui nous décrit la manière dont la vie des indiens a évolué au fil du temps et quelle est leur place aujourd'hui. En lisant tout d'une traite, je risquais de tout mélanger… Et c'est un livre que je qualifie d'optimiste dans la mesure où l'auteur nous explique que la nation indienne est toujours vivante, avec ses cultures, ses acquis, ses traditions. Il nous explique les tribus en fractionnant l'Amérique en régions. Un livre qui est à la fois révoltant et au final encourageant.
L'auteur nous compte la politique et les agissements scandaleux de l'Amérique contre les indiens mais il nous parle aussi de la résistance des tribus, de la manière dont ils se relèvent, de la préservation des cultures des centaines de tribus, de la résurgence des langues.
Tout commence par un tableau historique et géographique, qui traite de toutes les régions habitées par les indiens et de leurs rapports avec les hommes blancs, depuis qu'ils ont mis le pied sur les territoires et le livre nous amène jusqu'à nos jours… Il y a des descriptions, des témoignages, une partie autobiographique, la partie juridique, politique…
Jamais je n'aurais imaginé qu'il y avait autant de tribus…
Un énorme travail de documentation (merci pour l'Index de fin qui permettra de se référer à ce livre comme à un « dictionnaire de référence » pour tout ce qui a trait aux Amérindiens.
Et le plus parlant, ce sont les extraits : alors en voici quelques-uns ( sur mon blog)
Et je remercie Albin-Michel et « Terres d'Amérique » de m'avoir permis de plonger dans la découverte de l'Histoire des Indiens D'Amérique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
alexandrapasquer
  30 septembre 2021
Renversant le récit historique et contemporain de David Treuer. Il retrace le parcours des Indiens d'Amérique depuis 1890 et leur redonne vie aujourd'hui... Sa formation d'anthropologue, sa culture et son appartenance à la tribu des Objiwés, lui permettent : d' "Ecrire un livre pour détruire la légende de notre propre mort, par le biais d'une nouvelle histoire en se concentrant sur le récit des 128 dernières années, jamais racontées pour rendre visibles les courants les plus larges et plus profonds de la vie des Indiens, restés trop longtemps cachés." du récit de l'apocalypse au purgatoire, de l'émergence des gouvernements tribaux, en passant par la termination (loi votée en 1953 pour libérer les Indiens du régime de tutelle), il nous fait découvrir un monde méconnu, dont les rites, les traditions, les espoirs ont malgré tout réussi à traverser le temps. L'auteur est d'ailleurs vraiment contemporain puisque sa dernière partie se nomme "Indiens numériques 1990-2018"... Et que le livre vient juste de sortir en français chez Albin Michel !
A lire, découvrir et méditer
Livrement vôtre
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
LesrecetteslitterairesdeMylene
  15 septembre 2021
Bonjour à vous Bande de Lecteurs Fous, aujourd'hui avec nous vous proposons de découvrir NOTRE COEUR BAT À WOUNDED KNEE, un livre de David Truer, parut le 1er septembre 2021, aux Éditions Albin Michel.

Au menu un grand cours d'histoire sur les Indiens d'Amérique. Beaucoup de détails sur les différentes tribus. Beaucoup de date qui auront marqué L Histoire. Beaucoup de réformes et de programmes qui auront bouleversés ces peuples martyrisés.

Bien mon Alfred, Notre Coeur Bat à Wounded Knee, n'est pas le livre que je mettrai entre toutes les mains. Car en effet il s'agit bien d'un livre et non d'un roman,  voire même d'une encyclopédie sur la vie des Indiens d'Amérique.

L'auteur David Truer, lui-même Indien remontre à travers le temps, l'histoire et l'espace pour nous offrir une fresque d'un genre assez inédit, un cours magistral, sur l'Amérique.

Alors certes c'est une lecture, un peu plus ardue que pour un roman mais ce livre offre un puits de savoir inestimable, qui pourra ravirem ceux qui ont l'intention de vouloir  connaître l'évolution des tribus amérindiennes, et leur courage face à toutes les épreuves qui ont pu endurer.

En conclusion mon Alfred, il m'aura fallu m'accrocher mais Notre Coeur Bat à Wounded Knee, à l'unisson avec ces peuples.

Et le mot de la fin que la Force soit avec vous et dans vos lectures ! N'hésitez pas à venir nous dire si vous avez lu ce roman ou si vous aimeriez le lire.



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
hulottekilihulottekili   22 novembre 2021
Nous sommes plus de cinq cents tribus différentes aux Etats-Unis, et nous avons chacun notre culture, notre histoire, notre paysage et notre façon de nous organiser politiquement. Et nous ne sommes pas seulement "encore là" : nous sommes "là" et nous œuvrons pou réparer la violence des siècles.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de David Treuer (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Treuer
Payot - Marque Page - David Treuer - Notre coeur bat à Wounded Knee
autres livres classés : indiensVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Être

Être ou ne pas être

Hamlet
Macbeth
Roméo et Juliette
La Tempête

12 questions
18 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , philosophie , conjugaison , histoire , cinemaCréer un quiz sur ce livre