AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266113830
201 pages
Éditeur : Pocket (04/07/2002)

Note moyenne : 3.29/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Sir Peter Greenaway, avocat international et ancien directeur de la bibliothèque de Lincoln'Inn, lance un surprenant défi au célèbre enquêteur Sir Malcolm Ivory : "Je vais commettre un crime parfait. Tentez de me démasquer !"
Effectivement, trois mois plus tard, le gendre de Greenaway, Jeremy Thompson, est assassiné à l'heure même où l'avocat donne une conférence en présence d'Ivory. Le crime semble bien parfait ! Mais de quoi est mort au juste Jeremy Thomps... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
LePamplemousse
  09 mars 2020
Mais pourquoi les meurtriers ont-il tellement de plaisir à lancer des défis à des policiers ?
Cette fois, un riche avocat met Sir Ivory au défi de prouver qu'il est un assassin, alors même que le meurtre n'a pas encore eu lieu.
Sir Ivory, piqué au vif va donc tenter de démontrer que malgré un alibi en béton, le riche avocat a bel et bien organisé le crime de son gendre.
On navigue une fois de plus en eaux troubles, un endroit d'où personne ne ressort indemne une fois que Sir Malcolm Ivory a étudié la psychologie et les mobiles de chacun et une fois encore, ce sera dans un milieu très huppé où les apparences sont trompeuses.
Ce n'est pas le meilleur de la série, certains volumes ont la particularité de nous faire découvrir des milieux uniques, comme celui de la franc-maçonnerie, celui des collectionneurs, des antropologues ou même celui des amateurs d'orchidées, mais ce volume est plus basique et s'oublie vite.
Commenter  J’apprécie          200
Pas-chacha
  27 octobre 2016
Un petit policier dont je n'avais jamais entendu parler. Un mélange d'inspiration de Sherlock Holmes, Agatha Christie et de dowton abbey version récente.
L'histoire se passe dans le milieu aristocrate anglais, avec un vieux noble fin limier à ses heures, avec bien sûr un acolyte de Scotland Yard pas très doué.
Ma foi, la magie n'a pas pris. Une bien pâle copie à mon sens, trop d'aristocratie, trop de clichés, cousu de fil blanc, pas de profondeur des personnages, et peu de suspens.
Il se lit vite, l'ambiance est sympa mais ce livre ne restera pas dans mon souvenir.
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   28 décembre 2016
— Un couple normal…
— Oui, tout à fait normal. Mais je vais vous dire : si je me marie un jour, mon mari et moi nous ferons chambre commune. On est unis pour la vie, non ?
— Parce que lady Jane et son époux faisaient chambre à part…
— Comme lady Hillary et sir Peter ! C’est comme ça dans le grand monde… Il paraît que c’est pareil pour la reine et le duc d’Edimbourg. On se demande comment ils arrivent à faire des enfants, ces gens-là !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   28 décembre 2016
D’ailleurs il ne s’était jamais intéressé aux moyens scientifiques que les savants avaient mis au point pour traquer les assassins à partir de résidus de salive ou de sang découverts sur un mégot ou sur un bouton de porte. Pour lui, ces méthodes étaient, en quelque sorte, trop faciles et enlevaient ses droits à la déduction pure.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   28 décembre 2016
— Vous préférez les romans policiers…
— Surtout ceux d’Agatha Christie, en effet. J’ai d’ailleurs écrit une étude à ce sujet.
— Je l’ai lue avec un très grand intérêt, dit sir Malcolm. L’étude comparée des stratégies déductives de Poirot et de Miss Marple est extrêmement fine. Vous feriez un excellent détective, my lady !
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   28 décembre 2016
C’était un homme longiligne, raide et sec avec des yeux intenses dans un visage jaune et pétrifié. Tout de noir vêtu, on eût dit qu’il venait d’enterrer son meilleur ami ; mais un homme si orgueilleux et si distant pouvait-il avoir le moindre ami ?
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   28 décembre 2016
Elle n’était pas très belle, mais il y avait en cette Nini un certain charme qui devait être un mélange de naïveté, de spontanéité et de bonne volonté – elle respirait le bonheur.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Frédérick Tristan (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédérick Tristan
Né en 1931 dans les Ardennes, sous le nom de Jean-Paul Baron, Frédérick Tristan, auteur de plus de trente livres en soixante ans d'écriture, aime brouiller les pistes. Comme Fernando Pessoa, il a créé des hétéronymes qui écrivent à sa place, dont celui de Danielle Serréra, jeune poétesse suicidée à 17 ans. En 1983 il obtient le prix Goncourt avec « Les Égarés ». Membre éminent du courant littéraire de la Nouvelle Fiction identifié par Jean-Luc Moreau, il a notamment publié « le Dernier des hommes » (1993), « L'Énigme du Vatican » (1995), « Stéphanie Phanistée » (1997), ainsi que des romans policiers sous le nom de Mary London. En 2000, il reçoit le Grand Prix de littérature de la Société des Gens de Lettres pour l'ensemble de son oeuvre, rééditée par Fayard depuis 1997. Il a publié ses mémoires en 2010 : « Réfugié de nulle part » (Fayard, 470 p.).
+ Lire la suite
autres livres classés : aristocratie anglaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1896 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre