AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Agathe Sanz (Traducteur)
EAN : 9782266176972
564 pages
Éditeur : Pocket Jeunesse (07/01/2010)
4.07/5   546 notes
Résumé :
Grâce à son armée de fantômes, le Tyran est près de remporter la guerre contre les Terres libres. Seule Nihal peut encore l'arrêter. Si elle parvient à réunir les huit pierres d'un mystérieux talisman, dispersées dans les huit Terres du Monde Emergé, Nihal pourra une journée durant invoquer les Esprits de la nature et contrer la magie du Tyran. Escortée par Sennar, la demi-elfe se lance dans cette mission au terme de laquelle elle découvrira enfin le sens caché de s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (54) Voir plus Ajouter une critique
4,07

sur 546 notes
5
19 avis
4
26 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis

claireo
  08 mars 2016
Dernier tome de la trilogie, celui-ci est vraiment excellent.
Sennar et Nihal vont poursuivre leur quête pour vaincre le tyran, avec beaucoup d'action, des sentiments forts, de la magie, et du suspense jusqu'à la fin, en apothéose. Une très bonne lecture.
Commenter  J’apprécie          250
Aryia
  31 décembre 2020
Que ce soit du côté lecteur comme du côté auteur, j'ai le sentiment que c'est autour de la fantasy que se pose le plus régulièrement la question de l'originalité. Il semblerait que tout ce qui faisait l'essence-même du genre à ses débuts – à savoir l'existence d'un Elu aux capacités exceptionnelles, destiné à mettre fin à la tyrannie et à la désolation – soit désormais considéré par nombre de lecteurs comme le schéma le plus rédhibitoire qui puisse exister … Et bien que je puisse comprendre la « lassitude » des habitués à croiser toujours le même type d'intrigue, je dois reconnaitre que je ne suis clairement pas d'accord avec eux. Pour ma part, c'est toujours un vrai régal que de me plonger dans un bon vieux récit de high fantasy ! Je pars en effet du principe que même l'idée la plus désespérément clichée au premier abord peut devenir exceptionnelle si elle est bien exploitée, et c'est pourquoi je ne fuie pas en courant lorsque le résumé évoque un « Elu du Bien » face au « Mal incarné » : je suis intimement convaincue que l'originalité peut se trouver même dans les histoires qui semblent atrocement « banales » ! Et clairement, cette trilogie en est la preuve « vivante » !
Jour après jour, bataille après bataille, l'armée des Terres Libres ne cesse de perdre du terrain face aux troupes innombrables du Tyran. le seul espoir réside désormais dans le talisman qu'une vieille sorcière a confié à Nihal : une fois que celle-ci aura récupéré les huit pierres dispersées sur le continent et les aura scellés sur le médaillon, elle sera en mesure d'invoquer un unique enchantement à la puissance inégalée. Alors, toute magie disparaitra du Monde Emergé durant une journée entière, permettant à la jeune demi-elfe de lutter contre le Tyran à armes égales … Sachant que l'avenir de milliers d'innocents, qui ne demandent qu'à vivre dans la paix et la sérénité, repose sur ses seules épaules, Nihal quitte donc le champ de bataille et part en quête des sanctuaires où se trouvent les pierres. Accompagnée de son écuyer Laïo et de son ami magicien Sennar, la jeune Consacrée est bien loin de se douter des épreuves qu'elle aura à affronter au cours de ce long voyage …
Une chose est sûre et certaine : cet ultime opus de la trilogie est indiscutablement mon préféré. Vraiment, quelle fin magistrale ! On sent que l'autrice est bien plus mature dans son écriture : sa plume est bien plus fluide, bien plus captivante également. Et en ce qui concerne l'intrigue, c'est la même chose : on est ici dans quelque chose de nettement mieux maitrisé ! Licia Troisi reprend le schéma désormais traditionnel de la quête d'une Elue, ultime survivante de son peuple, sur qui repose le destin de tout un monde … pour mieux le sublimer. Des livres de fantasy, j'en ai lu des centaines, mais rares sont les quêtes à m'avoir autant captivée : cheminer aux côtés de Nihal et de ses deux compagnons dans leur recherche des pierres a été un véritable régal. J‘ai tout particulièrement apprécié cette alternance entre la langueur du voyage et la tension des épreuves : l'autrice a vraiment su trouver un équilibre entre ces deux facettes de la quête, et elles se complètent à merveille. Au fil de leur périple, nous explorons toutes les Terres du Monde Emergé, nous découvrons toute la richesse de ce continent, mais aussi toute la souffrance engendrée par le règne du Tyran : cela exacerbe notre envie viscérale d'assister enfin à la confrontation finale, qui approche à grands pas !
J'apprécie également que l'histoire ait pris ce tournant bien plus profond : il ne s'agit plus seulement de luttes sanguinolentes sur le champ de bataille (bien que nous ayons encore le droit à quelques scènes de combats épiques), mais bien plus d'une lutte psychologique, philosophique et idéologique. Nihal cherche un sens à son existence, un sens à sa quête, elle se débat avec ce qu'elle pense être sa destinée implacable. Elle porte le fardeau d'être l'ultime représentante de son peuple : sa tâche est-elle de venger les siens ? Elle a parfois le sentiment qu'être la dernière demi-elfe lui ôte le droit de vivre pour elle-même. Comme si sa vie ne lui appartenait pas tout à fait … Et surtout, plus le temps passe, plus Nihal doute : ce monde mérite-t-il vraiment qu'on meurt pour lui ? la paix ne serait-elle qu'une vaste illusion et supercherie ? l'homme est-il par nature cruel et assoiffé de combats ? Elle se demande si cela vaut vraiment la peine de tout risquer … Ses interrogations ont beau être parfois répétitives, elles n'en restent pas moins profondément intéressantes, car elles posent des questions sur la nature humaine, sur la justice, sur la paix, sur la responsabilité, sur le bonheur également … A méditer !
Mais que les réfractaires aux questionnements métaphysiques ne s'inquiètent pas : ce roman nous offre aussi de l'action à n'en plus finir ! Les batailles deviennent de plus en plus fréquentes, de plus en plus violentes, de plus en plus désespérées : dans un camp comme dans l'autre, on sent que l'affrontement final approche. La tension monte, progressivement, insidieusement, chapitre après chapitre. Ido fait face au mystérieux chevalier rouge, et leurs combats m'ont donné des sueurs froides. Nihal et ses compagnons font face à de nombreuses embûches, et mon coeur s'est plus d'une fois emballé tant j'avais peur pour eux. On tremble d'effroi, parfois d'espoir également. Et puis, on pleure, aussi. Certains passages sont atrocement déchirants, je n'étais clairement pas prête pour cela, et j'ai cru que je ne m'en remettrais jamais. Car certaines pertes sont plus douloureuses que d'autres, car elles nous mettent face à la terrible réalité de la vie : ce sont bien souvent les plus innocents qui souffrent le plus … Et puis, croyez-moi ou pas, mais j'ai aussi soupiré, de soulagement mais aussi d'attendrissement : nos tourtereaux prennent enfin conscience des sentiments qu'ils éprouvent l'un pour l'autre, et c'est juste tellement mignon !
En bref, vous l'aurez bien compris, c'est un dernier tome de toute beauté que nous offre l'autrice avec cette fin de trilogie ! Si j'avais beaucoup aimé les deux premiers, qui avaient vraiment cette « fraicheur » qui me rappelle mes premiers pas dans le monde de la fantasy, j'ai tout simplement adoré ce troisième, bien mieux construit, bien mieux écrit. On sent approcher la bataille finale avec une impatience grandissante … ainsi qu'une inquiétude croissante, car même si on se doute que le Bien finira par triompher du Mal – codes du genre obligent –, on sent confusément que nos héros ne s'en sortiront pas indemnes … en espérant qu'ils s'en sortent tout cours. Ce tome, c'est clairement celui qui m'a fait ressentir le plus d'émotions, celui qui m'a le plus bouleversée : j'ai littéralement pleuré à certains passages, et d'autres étaient si chargés en tension que j'en oubliais de respirer ! C'est donc un tome grandiose qui donne envie de découvrir les trilogies suivantes … et qui me fait répéter ce que j'ai déjà dit dans mes chroniques précédentes : n'hésitez vraiment pas à vous plonger dans cette saga si vous appréciez les bons vieux récits de fantasy des familles !
Lien : http://lesmotsetaientlivres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
jolly-roger
  04 février 2012
Voici une trilogie Fantasy comme il en existe beaucoup. L'histoire est somme toute banale : le monde émergé divisé en huit terres est au bord du chaos. le Tyran, magicien noir très puissant, et ses troupes combattent, tuent, brûlent tout sur leur passage depuis 40 ans. La résistance s'épuise et ne sait comment s'en sortir.
Sur ces terres vivent ou vivaient des hommes, des gnomes, des elfes, des demis elfes, des magiciens, des chevaliers dragons, des dragons.
Nihal, jeune héroïne de cette aventure, est très vite confrontée à l'horreur de la guerre. elle prend les armes par vengeance.
Tout l'intérêt de l'histoire est là. Vengeance, pardon, rédemption, haine, espoir, amour, sacrifice, confiance, respect… la guerre est propice aux émotions exacerbées. Ni blancs, ni noirs, les sentiments humains sont difficiles à comprendre, à contrôler.
Nihal est perdue, torturée, aveuglée par la haine et sa seule soif vengeance. elle se sent seule au monde pour se battre contre ses démons intérieurs et le Tyran.
Pourtant, Sennar est là auprès d'elle depuis le début, fou d'amour, paralyser et impuissant devant tant souffrance.
Ido, son maître d'armes, est là lui aussi, comme un père. Il la rattrape souvent de justesse, au bord du gouffre, tente de la guider, lui faire entendre raison. Il a peur et souffre de la voir ainsi.
Le parallèle Ellana/Nihal et Jilano/Ido (du Pacte des Marchombres, Bottéro) est évident. Ce sont deux binômes beaux et forts.
J'ai très vite lu cette trilogie en diagonale. Dès la fin du 1er tome, je me suis focalisée sur l'évolution psychologique de Nihal, ses relations avec les autres et les nombreux secrets qui lient tous les personnages.
Rien que pour ça, ça vaut le coup.
Une belle analyse de la complexe nature humaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
beugzbee
  29 janvier 2014
C'est comme si les deux tomes précédents n'étaient en fait là que pour faire exister ce dernier. Ils sont de qualités, mais vraiment, rien à voir avec cette fin.
Les personnages sont plus aboutis, plus réalistes, l'action est continue, avec des rebondissements, en altérnant les différents personnages.
Il y a de la trahison, des sentiments, des grandes idées, des grands malheurs, un brin de suspens. Un vrai talent.
Je regrette juste le manque de précision sur ce que font les armées du monde submergé. C'est vrai après tout, Sennar est allé y risquer sa vie et on sait juste qu'ils sont là...
J'aurais aimé aussi un petit approfondissement de la mythologie du monde. On évoque des hauts elfes et leurs dieux, on y a recours, mais finalement, personne ne sait d'où ils sortent vraiment.
Ce tome 3 reste quand meme grandiose, j'aime tout particulèrement la petite note de mélancolie qui résonne dans l'épilogue.
Commenter  J’apprécie          102
LunaZione
  19 août 2013
Comme pour le tome précédent, je profite d'une lecture commune organisée par DarkToy pour découvrir la fin de cette trilogie. Et puis, comme ça, ça me permet d'avancer encore un peu plus dans mon challenge New PAL 2013 proposé par Yukarie.
Sans surprise, j'ai beaucoup apprécié le Talisman du pouvoir.
J'ai beaucoup apprécié les deux-trois pages au tout début du roman qui nous font un résumé assez détaillé des tomes précédents. C'est d'autant plus agréable que ça permet de nous remettre dans le bain immédiatement et de ne pas s'emmêler les pinceaux avec les différents personnages et évènements. C'est vraiment une bonne initiative !
J'ai trouvé ce tome bien plus sombre que les deux précédents. En quelques chapitres, il se passe toute une série d'évènements noirs dont certains que personnellement, je n'avais pas du tout vu venir notamment en ce qui concerne Laio...
J'ai bien aimé la nouvelle quête de Nihal : j'ai apprécié la confiance que lui porte son entourage et la mission qu'elle doit accomplir. J'ai beaucoup aimé la suivre, en bonne compagnie, à travers le pays et dans ses (mes)aventures. Par contre, je dois dire que j'ai été assez déçue du combat final : ça s'est passé tellement vite (en une seule ligne ! Et je n'exagère même pas) que j'ai du revenir en arrière car je l'avais raté ! du coup, ça donne un peu l'impression de beaucoup de bruits pour pas grand chose...
L'autre truc qui m'a un peu déçue, concerne la relation entre Nihal et Sennar. Pour moi - et je suis sans doute bien la seule - il y a un truc qui ne colle pas... Bref, ce côté de l'histoire me déplait. Ils ont beaucoup trop de caractère tous les deux pour que ça puisse fonctionner, je trouve.
Comme précédemment, j'ai beaucoup apprécié l'écriture de Licia Troisi : c'est dynamique, agréable et se destine autant à un jeune publique qu'aux adultes... Je crois vraiment que c'est le genre de livre qu'on a plaisir à lire quelque soit son âge : je trouve que son écriture à un petit côté innocent et un peu magique à la J.K. Rowling (même si elles restent très différentes).
Le talisman du pouvoir est une lecture très agréable.
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
CallaCalla   05 juillet 2011
- Sa blessure ne peut pas être guérie, dit-il doucement.
Nihal le gifla.
- Laïo est mon écuyer, il m'a sauvé la vie ! Il est mon ami ! Je ne peux pas tolérer qu'il meure !
Sennar ne broncha pas et regarda ailleurs.
- Tu dois agir ! reprit-elle, encore plus en colère. Tu n'as pas le droit de le laisser mourir ! Tant qu'il respire, tu dois le soigner !
- Je le voudrais de tout mon coeur, mais plus je récite de formules, plus je sens que sa vie s'en va. C'est comme essayer d'arrêter un fleuve avec les mains.
Nihal se mit à pleurer.
- Non... je ne veux pas..., murmura-t-elle d'une voix qui ne semblait plus la sienne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
MariloupMariloup   28 janvier 2013
_ Je sais aussi que plus d'une fois pendant la bataille, tu as souhaité que la mort te prenne.
_ Non, tu te trompes, répliqua Nihal. Je n'ai jamais désiré mourir; comment l'aurais-je pu? Avec moi disparaîtrait ma race!
_ Pourquoi tu mens? reprit Thoolan, attristée. Quand tu combattais malgré la volonté d'Ido, tout en tuant tu espérais dans ton coeur être tuée à ton tour. Et lorsque tu as affronté Fen ressucité, à la frontière de la Terre de l'Eau, tu regardais avec joie son épée s'abattre sur toi. A ce moment-là, tu ne désirais rien d'autre que disparaître, et tu étais contente que la mort te vienne de la main de l'homme que tu aimais.
_ Tu te trompes..., répéta Nihal, mais ses certitudes vacillaient déjà.
Comment faisait cette femme pour savoir ce qu'elle n'avait jamais voulu s'avouer à elle-même?
_ Tu n'as pas à avoir honte de ton désir de mourir, dit la vieille gardienne d'un ton calme. Il est compréhensible, de même qu'il est juste que quelqu'un qui a autant souffert que toi désire que sa douleur cesse. Du reste, toutes les créatures ont droit au bonheur, et fuir le mal est sensé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MariloupMariloup   29 janvier 2013
_ J'ai fait une promesse..., commença-t-il.
_ Ne parle pas, je m'occupe de toi, l'interrompit Nihal en pressant un doigt sur ses lèvres.
_ ... pendant que j'étais dans le ventre de la mer, j'ai fait une promesse...
Nihal observait la lance, réfléchissant au moyen de l’extraire de la jambe de Sennar sans lui faire trop mal. A peine l’effleura-t-elle que le magicien poussa un hurlement
_…J’ai promis de t’aimer…
#Nihal & Sennar#
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
facteur84facteur84   28 septembre 2011
Enfin quand tu arrivera sur la grande terre, tu invoqueras les huit Esprits en prononçant leurs noms : Ael, l'Eau ; Glael, la Lumière ; Sareph, la Mer ; Thoolan, le Temps ; Tareph, la Terre ; Goriar, l'Osbcurité ; Mawas, l'Air ; Flar, le Feu. Alors, chacune des huits pierres s'activera et les esprits se manifesteront. Sache qu'à ce moment-là le talisman sucera ta vie, il s'en nourrira pour réveiller les esprits. L'énergie qui te sera arrachée s'accumulera dans le médaillon. Tu pourras soit l'utiliser pour invoquer une autre forme de magie - mais dans ce cas tu mourras -, soit la libérer en brisant le médaillon avec une lame de cristal noir. Mais souviens-toi, le talisman t'es destiné, si quelqu'un d'autre le portait, il perdrait éclat et pouvoir, et absorberait sans pitié les énergies vitales de la personne qui aurait l'audace de s'en emparer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
gouelangouelan   24 avril 2017
- Je n'ai jamais su où aller...., murmura-t-elle.
- C'est l'essence de la recherche que tu as décidé de faire. Si on ne se sent pas perdu, on n'est pas en mesure de trouver son chemin...
Commenter  J’apprécie          300

Videos de Licia Troisi (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Licia Troisi
Licia Troisi est en interview dans le numéro 5 (juillet 2014) de l'émission de Web-TV Le Manoir des Chimères, proposée par l'équipe du webzine Khimaira.
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






.. ..