AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Dominique Peters (Traducteur)
EAN : 9782266132367
322 pages
Pocket (01/04/2003)
3.59/5   37 notes
Résumé :

Parce qu'elle étouffe dans ce triste village anglais où son mari, avec ses cinq paroisses à desservir, végète dans l'attente d'une promotion qui ne vient jamais, Anna, la femme du pasteur, trouve un emploi dans le supermarché voisin. Un premier pas vers la liberté, au scandale de son entourage médiocre et ennuyeux. Agée de quarante-deux ans, avec un solide appétit de vivre et de l'ambition pour ses trois e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Aline1102
  21 juin 2014
Anna Bouverie a 42 ans et est l'épouse du pasteur de Loxford, un petit village anglais. Durant ses années de mariage, Anna n'a presque pas travaillé. Cela aurait nui à la réputation de son époux, Peter et, surtout, elle n'aurait plus eu le temps d'assumer ses fonctions de femme d'ecclésiastique. Anna s'est donc contentée d'élever ses trois enfants.
Mais un beau jour, alors que Peter n'a pas obtenu la promotion que tous attendaient, Anna décide de reprendre sa vie en main. Elle a besoin d'argent pour envoyer sa plus jeune fille, Flora, dans une autre école, et pour permettre à Luke, son fils de dix-sept ans, de partir en Inde avec quelques amis. Il ne faut rien espérer de Peter, qui n'aura pas l'augmentation de salaire tant espérée. Alors, Anna se fait embaucher dans un grand magasin.
La population de Loxford apprend bien vite que la femme du pasteur travaille dans un grand magasin. Choqués, les membres de la petite communauté tentent de convaincre Anna de renoncer à cette occupation.
C'est bien plus que l'histoire d'Anna que nous découvrons avec ce roman de Joanna Trollope. « La femme du pasteur » nous parle de l'ensemble des habitants de Loxford.
En cela, le roman est bien plus passionnant que prévu. Car, en lisant la quatrième de couverture, j'avais un peu peur de me lire un roman à l'eau de rose, mais ce n'est pas du tout le cas. Bien sûr, on nous parle d'une histoire d'amour. Mais le sujet principal de ce récit n'est pas la romance entre deux des personnages, mais bien la mentalité des habitants de Loxford.
Loxford est un petit village avec tout ce que cela implique, notamment le manque de vie privée. Surtout pour Anna qui, en tant que femme du pasteur, se doit de mener une existence irréprochable, afin de montrer l'exemple aux autres épouses de la communauté. En réalité, même si sa vie n'est pas parfaite ou la déçoit, Anna est tenue de faire semblant que tout va bien : son couple ne rencontre aucun problème, ses problèmes d'argent ne doivent surtout pas être devinés par les paroissiens de Peter, son sentiment d'inutilité ne doit jamais être évoqué. Anna ne peut même pas avoir d'amie parmi les fidèles de l'église de Peter, puisque cela créerait une drôle d'ambiance dans le village.
Et Anna n'en peut plus de cette situation. Elle en a assez de prétendre que tout va bien. Elle ne comprend pas pourquoi son statut de femme de pasteur l'oblige à être hypocrite et à se dévouer corps et âme aux fidèles de son mari. Après tout, ce n'est pas elle qui a choisi de se consacrer à l'Eglise, mais son mari.
Et c'est ainsi que l'histoire d'Anna est devenue bien plus passionnante que prévu. Alors que je m'attendais à une banale histoire d'amour (toujours à cause du résumé), je me suis retrouvée à lire le récit d'une véritable rébellion : celle d'une femme qui, enfermée dans une vie qui ne lui correspond plus, décide de prendre les choses en main et de faire évoluer son existence pour qu'enfin, elle lui convienne.
Vous vous en doutez, j'ai beaucoup apprécié Anna et sa façon de se moquer des conventions de Loxford. Sa maison n'est pas toujours en ordre, elle porte des vêtements un peu bohèmes, et n'hésite pas à coudre elle-même ses rideaux malgré son manque de talent pour la couture. Mais mon personnage préféré, c'est Laura, la mère d'Anna. Encore plus anticonformiste que sa fille, Laura et ses conversations avec Sainte Agathe (la statue d'une sainte que lui a offerte l'un de ses amants ; elle l'a gardée dans son salon) m'ont bien fait rire.
« La femme du pasteur » n'était certainement pas le roman le plus intellectuel que j'ai lu, mais c'était finalement une très bonne surprise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          214
LePamplemousse
  26 août 2013
Anna a 42 ans, elle est mère de trois enfants, mais elle est avant tout la "femme du pasteur" d'une petite bourgade anglaise.
Et justement parce qu'elle est la femme du pasteur, elle ne peut vivre comme elle voudrait.
Elle se doit d'aider son époux dans son ministère, de lui apporter toute son aide, tout son soutien....Mais Anna n'en peut plus de se plier aux règles. Alors, parce qu'ils manquent d'argent elle va prendre un emploi dans un supermarché.
Cette toute nouvelle indépendance va changer bien des choses dans sa vie et celle de toute sa famille.
Un roman qui nous permet d'apprécier notre époque, où désormais, en France tout du moins, les femmes ne sont plus obligées de demander la permission à leur mari pour quoi que ce soit, une époque où les femmes ont aussi le droit de revendiquer d'avoir du temps pour elles, de l'argent personnel, des désirs tout aussi valables que ceux des hommes.
Commenter  J’apprécie          221
Duzbo
  07 juin 2019
Ce roman avait tout pour me plaire, l'intrigue correspondant à ce que j'aime lire d'habitude : découvrir les personnages par leur vie quotidienne et les enjeux qui en découlent. Pourtant le début de ma lecture a été laborieux...
Joanna Trollope nous présente ici Anna. Elle est la femme du pasteur et n'existe pas vraiment en dehors de cette "fonction". Pourtant cette dernière rêve de plus en plus d'indépendance, notamment pour permettre à ses enfants d'avoir une vie meilleure. Anna a le courage de rester sur ses positions et d'aller au bout de sa démarche pour exister par elle-même, même si pour cela elle doit s'éloigner de son mari et déclencher des ressentiments dans leur communauté.
Bien que j'ai été sensible au mal-être d'Anna, que l'auteur nous décrit très bien, il m'a fallu attendre la moitié du roman pour que ma lecture soit plus fluide et que je m'attache à Anna. Finalement le fait que le personnage soit perdu, se remette en question, nous la rendait distante je trouve, tout comme elle l'est en définitive des autres personnages.
Un roman qui met donc en lumière la place des femmes dans la société anglaise, avec un personnage fort, que j'ai apprécié surtout grâce à la seconde partie, qui a rattrapé mon début de lecture difficile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Juniper
  09 août 2015
J'aime cette histoire toute simple de femme au foyer qui décide tout à coup de se prendre en main, de bouleverser toute son existence notamment par amour pour ses enfants.
C'est un récit facile à lire mais difficile à oublier : on garde les personnages en mémoire et on leur adresse, de temps à autre, une petite pensée émue.
Commenter  J’apprécie          30
charlottelit
  08 septembre 2011
exact, Jaonna Trollope nous entraîne dans la vie de ses personnages et nous ne demandons qu'une chose : y demeurer, lire le suivant, encore !!
Commenter  J’apprécie          30


autres livres classés : relations conjugalesVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
919 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre