AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 0007461763
Éditeur : HarperCollins World (24/10/2013)

Note moyenne : 2.85/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Transposition contemporaine du roman Raison et Sentiments de Jane Austen : Injustement privées de leur héritage, Elinor et Marianne Dashwood sont contraintes de quitter le Sussex pour le Devonshire, où elles sont rapidement acceptées par la bourgoisie locale étriquée et à l'hypocrisie feutrée.
L'aînée, Elinor a dû renoncer à un amour qui semblait partagé, tandis que Marianne s'éprend bien vite du séduisant Willoughby. Si Elinor, qui représente la raison, diss... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
marielitenpyjama
  17 janvier 2014
L'histoire : Très (trop?) scrupuleusement la même que dans le Raison et Sentiments d'origine… Elinor et Marianne Dashwood, respectivement la raisonnable et la passionnée, se retrouvent sans un rond à la mort de leur père. Contraintes de quitter le Sussex pour le Devonshire, les deux jeunes filles pensent avoir rencontré le grand amour, mais quand Willoughby et Edward, présumés hommes de leur vie, prennent leurs jambes à leur cou, elles se retrouvent comme deux cruches.
Le problème : Ça ne fonctionne pas, tout bêtement. Ça me fend le coeur d'être aussi radicale, parce qu'il y a une telle volonté de l'auteur de respecter l'oeuvre d'Austen qu'on ne pouvait que saluer l'effort, mais c'est justement là où le bât blesse. Dans le roman de Joanna Trollope, supposé se dérouler dans le Londres du XXIe siècle, tout le monde se marie à 18 ans, personne ne travaille, les héroïnes passent leurs journées à flâner de garden party en garden party, on meurt de pneumonie quand on oublie son parapluie et les mamans interdisent aux garçons riches de choper des filles prolétaires en boîte de nuit…
C'est bidon, peu crédible et d'ailleurs, impossible de me représenter autre chose que des hommes en redingotes et des femmes en robes de mousseline pendant la lecture… On n'y croit pas, du coup on n'accroche pas, donc autant lire le vrai et reléguer celui-ci au rayon des livres inutiles.
Critique complète sur le blog...
Lien : http://sissidebeauregard.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
AliceFee
  22 octobre 2014
Devant le succès des austeneries et leur qualité plus ou moins douteuse, l'éditeur anglais Harper Collins a décidé de lancer le Projet Austen. le principe: demander à six auteurs déjà reconnus par ailleurs d'adapter l'un des romans de Jane Austen à notre époque moderne. Raison et Sentiments, de Joanna Trollope, est le deuxième opus paru en français chez TerraNova, après Northanger Abbey de Val McDermid, dont je vous parle bientôt.
Que se soit en anglais ou en français, j'avais plutôt eu des échos très négatifs de ce livre et j'avoue que franchement, je ne comprends pas. Surtout après toutes les horreurs que l'on a pu ingurgiter ces derniers temps, telles les cinq cruches Darcy (merci Matilda pour ce titre qui reste dans mon esprit celui du livre maintenant). C'est un livre qui est bien écrit, d'une belle plume et avec respect pour l'oeuvre originale. Rien que ça, c'est une bouffée d'air frais. Mais je suis d'accord, ça ne fait pas tout.
Et c'est là que se présente le problème principal. Il manque incontestablement quelque chose. le petit plus. Ce livre a un côté scolaire. Finalement, l'auteur donne l'impression de ne pas avoir trouvé sa voie. Parfois, on a même du mal à se rappeler que l'action se déroule à notre époque, tellement on colle à l'histoire. Je ne sais pas si Joanna Trollope a été paralysé par la peur de dénaturer un chef d'oeuvre ou si le fait que ce soit une commande et non une envie de sa part d'adapter ce roman se ressent, mais c'est vrai que lorsque l'on connait bien l'original, cette lecture n'apporte pas grand chose de plus. En revanche, je serais très curieuse d'avoir l'avis de quelqu'un qui n'a jamais lu Raison et Sentiments parce que dans tous les autres aspects, c'est une réussite. Et ce livre pourrait être une très bonne entrée à matière pour ceux que les classiques effraient.
D'ailleurs, bien que je connaisse l'histoire sur le bout des doigts, j'ai trouvé que le suspens était bien présent et j'ai été ému aux larmes par certaines scènes. Un élément de la fin, que je ne vous gâcherai pas, m'a bien fait rire, j'ai retrouvé les personnages avec plaisir, et mon empathie pour Elinor était bien présente, si ce n'est accrue par le fait que la transposition à notre époque permet de dire certaines choses plus clairement. Un peu moins de subtilité peut-être mais un peu plus de franchise en contre-partie. Bref, pas mal de points positifs tout de même, qui me feront classer cette austenerie plutôt du côté des réussites tout en étant consciente de ses faiblesses.
Lien : http://janeausten.hautetfort..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
JessSwann
  21 mars 2015
Alors, comment dire... J'avais été échaudée par la version moderne de Northanger Abbey donc j'ai appréhendé celle ci avec méfiance... Je dois dire que j'ai préféré ce roman mais je ne suis pas convaincue par la "modernisation". En effet, l'auteure s'est attachée à reprendre stricto senso le roman de Jane Austen. Il n'y a donc aucune surprise. le scénario est un strict copié collé de celui de l'original et, à mon sens, certaines choses ne peuvent pas fonctionner. Je n'ai pas été convaincue par l'engagement Edward/Lucy par exemple. Toutefois, l'auteure s'est attachée à ajouter quelques détails ( le rebondissement sur les gouts de Robert, le personnage de Margaret qui est un peu plus étoffé, l'asthme dont souffrent Marianne et son défunt père). Malgré tout, j'ai rapidement compris que je n'avais aucune surprise à attendre de ce roman. Je trouve en fait le scénario paresseux, l'auteure ne s'est pas donnée la peine de réellement réfléchir à la façon dont elle pouvait moderniser l'histoire. Ok, on a des mentions de Twitter et de Facebook mais ce n'est, selon moi, pas suffisant pour "moderniser" l'histoire. J'ai également eu beaucoup de mal avec la manière dont le point de vue de l'histoire change sans arrêt et sur les différentes scénettes qui se succèdent sans parfois trop de liens... Mais bon, quand on comprend l'esprit dans lequel l'auteure a écrit le roman, c'est justifié... J'ai eu beaucoup de mal avec les dialogues par contre, je trouve ceux-ci assez fades, pas du tout littéraires ( ce n'est pas parce qu'on fait une version moderne que les dialogues doivent être baclés...) surtout avec les expressions d'argot qu'il y a parfois ( après c'est peut-être un problème de traduction)... Mais quand on lit " belle doche" : bah pour moi ça ne fait pas moderne, ça fait ringuard en fait : c'était bon pour les années 80 ou 90 mais qui parle encore ainsi de nos jours ?
J'ai aussi globalement eu du mal avec les personnages, surtout Elinor que je n'ai absolument pas trouvée sympathique... Je n'ai jamais été fan dans la version Austen, mais je lui reconnaissais au moins une certaine dignité et une abnégation désintéressée envers sa famille. Ici, les pensées d'Elinor m'ont parfois dérangée : elle est souvent à la limite du mépris envers sa famille et elle donne l'impression de les considérer comme des boulets qu'elle doit trainer, je la trouve même envieuse (ce qui pour moi n'est absolument pas Elinor). Edward quand à lui est transparent (ça ça ne change pas ) mais j'ai bien aimé le choix de carrière que lui a trouvé l'auteure. Marianne est réussie en revanche, je me suis régalée de ce personnage. Bill Brandon m'a agacée et j'ai trouvé très légère et trop rapide l'explication en rapport avec Eliza... J'ai eu le sentiment que l'auteure n'était pas à l'aise avec ce rebondissement qu'elle a modernisé de façon bâclée et que ça c'est ressenti. Sur Wills, bon j'ai apprécié même si, une fois encore, j'ai trouvé qu'on passait sur le personnage et ses grandes scènes de façon superficielle ( même si j'ai eu de bons moments : lorsqu'il débine Brandon avec Marianne, par exemple, hilarant). La mère des filles, Belle est juste... horrible, creuse et au final absolument pas sympathique tant elle est présentée comme égoïste ( alors que Mrs Dashwood n'est finalement qu'une douce rêveuse). En revanche j'ai ADORE Fanny, je trouve que c'est le personnage le plus réussi de cette version, elle est PARFAITE. Mrs Jennings m'a agacée, j'ai trouvé déplacées ses remarques sur Elinor ( qui porte le monde sur ses épaules) ce parti pris n'existe pas chez Jane. Idem pour Tom, à la base le mari de Charlotte n'est pas l'ami des filles : il n'est qu'un cynique, ce côté manque cruellement. En fait, j'ai trouvé ça très fidèle d'un point de vue scénaristique mais pas du tout fidèle à ce que j'interprète du message de l'original, voire superficiel. On effleure mais on ne rentre jamais dans la psychologie des personnages.
Ce que j'aime : Fanny, absolument excellente, la plupart de ses répliques font mouche. Robert : pour le coup, j'ai bien aimé la petite innovation de l'auteure. Margaret qui a un peu plus de consistance même si elle m'a agacée la plupart du temps. Marianne, plutôt réussie. le côté paumé d'Edward (même si pour le coup, c'est vraiment un pauvre type). Wills, mais j'aurais aimé qu'il soit plus travaillé...
Ce que j'aime moins: le total manque d'imagination et d'inventivité de l'auteure : à mon sens, moderniser un roman ce n'est pas simplement introduire Twitter, FB et baisser le niveau littéraire des dialogues (mais je suis pas sûre d'être entièrement objective sur ce qu'est une modernisation de Raison & Sentiments mdrr). Les dialogues parfois hallucinants de ringuardise... le personnage d'Elinor : envieuse, frustrée et très antipathique. La façon dont l'auteure est passée sur les points qui lui posaient problème ( son explication sur Eliza manque de cohérence, idem pour l'engagement d'Edward)
En bref : Une version moderne qui se lit avec plaisir, mais qui est totalement dépourvue d'audace et inventivité ce qui rend l'ensemble paresseux voire superficiel et donne une image assez mesquine du personnage d'Elinor.
Ma note
6/10
Lien : http://jessswann.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          03
Khalya
  30 décembre 2017
Ce roman n'est pas une réécriture du roman de Jane Austen mais une transposition à l'époque moderne. L'histoire de Jane Austen est suivie à la lettre si ce n'est qu'elle est adaptée au XXIème siècle. Ainsi Elinor parle ouvertement du manque d'argent, chose qui aurait été impensable au XVIIIème siècle.
J'ai bien aimé Elinor même si elle est tellement inquiète pour l'avenir de sa famille qu'elle en vient à se montrer un peu méprisante envers son entourage. Mais on peut la comprendre : elle a dû abandonner ses études, trouver un travail mal payé et est encore le vilain petit canard de l'histoire parce qu'elle rappelle à tous que les factures ça se paie et pas avec un dessin ou une chansonnette.
Marianne est aussi fantasque et excessive que dans le roman original mais ici, je l'ai trouvé moins exaspérante car pour moi c'était une ado en proie à sa première passion amoureuse. Ses actes n'ont pas les mêmes conséquences qu'ils auraient pu avoir 2 siècles plus tôt et du coup je l'ai jugée moins sévèrement.
Margaret est plus étoffée que dans le texte original, mais plus agaçante aussi, mais il ne s'agit jamais que d'une ado trop gâtée qui ne comprend pas pourquoi sa vie change.
Belle, la mère, m'est apparue plus comme déconnectée des réalités qu'égoïste. Elle semble sincèrement ne pas comprendre pourquoi Elinor parle toujours d'argent, pourquoi elle classe les factures, etc… mais elle a bon fond et aime ses filles. Cependant, comme Margaret, elle a été bien trop gâtée par un homme qui n'a pas pris la peine d'assurer l'avenir de sa famille.
Mais la palme revient au couple Fanny/John… Ils sont affreux ! Encore plus que dans le roman de Jane Austen, c'est dire ! A chaque fois que Fanny se manifeste, on a envie de lui tordre le coup, mais John est encore pire de par sa faiblesse et son hypocrisie permanente !
J'ai passé un excellent moment de lecture, même si pour moi, le roman de Jane Austen ne pourra jamais être égalé par quelque réécriture ou transposition que ce soit ! En revanche, pour une simple transposition, qui n'a donc pas demandé autant de travail d'imagination que l'écriture d'une histoire originale, j'ai trouvé qu'il était un peu trop cher.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Pas-chacha
  16 novembre 2016
Petite déception pour cette austenerie qui n'a pas, selon moi, réussi à adapter l'oeuvre dans le présent. L'histoire est vraiment trop similaire à celle inventée par Jane Austen, sans son talent néanmoins. L'adaptation de l'état physique de Marianne me semble une bonne idée. Mais en dehors ça, il ne suffit pas de rajouter des mentions de facebook et des "c'est fou qu'à notre époque ça se fasse encore" pour transposer l'histoire à l'heure actuelle.
Après, ça peut être une bonne entrée en matière si on ne connaît pas l'oeuvre de Jane Austen.
(Et Ed n'est pas vraiment attrayant je trouve...)
J'ai néanmoins apprécié ce moment détendant.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   22 juillet 2016
De leurs fenêtres - leurs grandes et hautes fenêtres géorgiennes - , la vue était spectaculaire, elles en convenaient toutes. La pièce donnait sur le vaste domaine, établi dans le Sussex, dont les jardins et le parc avaient été conçus et aménagés deux cents ans auparavant pour donner aux heureux occupants de Norland Park le meilleur de ce que pouvait offrir la nature quand elle était apprivoisée et modelée par la main de l'homme.
Il y avait de vastes étendues vertes et légèrement ondoyantes, des plans d'eau romantiques mais dociles, de magnifiques bosquets d'arbres centenaires sous lesquels broutaient moutons et cerfs, contribuant au charme de ce tableau enchanteur.
Quelques éléments architecturaux, tels que d’élégants garde-corps, soulignaient la beauté de l'endroit. Pour la famille Dashwood, réunie dans la cuisine, le domaine était a l'image même de la perfection.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
rkhettaouirkhettaoui   03 octobre 2016
Était-ce vraiment audacieux de vivre avec quelqu’un pendant des années sans prendre la peine de l’épouser ? N’était-ce pas plutôt de la négligence ? Était-ce vraiment faire preuve d’esprit d’aventure que de partir sans laisser de testament permettant d’assurer l’avenir de la femme avec qui on avait eu trois enfants ? N’était-ce pas plutôt de l’inconscience ? Et était-ce vraiment romantique de s’exposer au risque d’être le seul héritier d’un vieil oncle très riche, mais aussi très conventionnel, en choisissant de ne pas se remarier ? N’était-ce pas plutôt de la stupidité ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gastongomannegastongomanne   13 octobre 2014
j ai lu ce livre en espérant avoir un bon livre c est mauvais pas d action presque pas d histoire decu
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   03 octobre 2016
On dirait que je n’arrive pas à cerner les gens. Je pense qu’ils sont comme ça, puis je me rends compte qu’ils ne sont pas du tout comme je le croyais. En fait, je suis bête de croire ce que tout le monde dit. Je devrais me fier uniquement à leur comportement. Je devrais juste croire ce que je vois et non ce que j’entends, n’est-ce pas ?
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 octobre 2016
Tu connais Ed. Il est incapable de cacher ses sentiments. Il suffirait d’un seul de ses regards pour que tout le monde soit au courant.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Joanna Trollope (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joanna Trollope
Interview dans l’émission The Book Show sur la chaîne Sky Arts (en anglais)
autres livres classés : réécritureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3502 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre