AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2277332542
Éditeur : J'ai Lu (04/01/1999)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 44 notes)
Résumé :

L'Atlantique à la rame, c'est 70 jours... Un retrait de permis, c'est 2 mois... Une révolution terrestre, c'est 24 heures... Un match de foot, c'est une heure et demie... Les oeufs à la coque, c'est 3 minutes... Jean-Claude Tergal, c'est 15 secondes. Eh oui, le revoilà, notre séducteur favori, le héros de ces dames, le super coup : en doudoune-baskets ou en pyjama a rayures, il assure un max. Et pour lui, le max, c'est... 15 ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
LydiaB
  27 juillet 2013
Jean-Claude Tergal est le symbole même de l'anti-héros. Notre homme en doudoune doit, dans cet album, se remettre d'une catastrophe bien plus grave que toutes les guerres réunies : sa rupture avec Isabelle. On peut le comprendre le pauvre homme : Elle devait être la seule à accepter d'aller avec cet Apollon se nourrissant de Bolinos, recordman du monde de l'hygiène douteuse, ex-æquo avec ses performances sexuelles (15 secondes)...

Notre demi-neurone sur pattes va donc essayer d'oublier cette rupture en emplissant son appartement de photos d'elle et en la trompant avec... le lavabo !

Mais attention, ne nous y trompons pas... L'humour peut également cacher une dimension sociale et faire apparaître la vie de tous ces (morts de faim) désespérés... Quoi ? Non, je ne rigole pas !!! Bon, si, un peu quand même !
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
Commenter  J’apprécie          4210
Ziliz
  07 novembre 2013
Jean-Claude vient de se faire plaquer par sa copine. On la comprend, la fille, ne serait-ce que pour "l'oeuf à la coque pas cuit". On se demande même comment il a réussi à la séduire.
Après ce départ, Tergal n'échappe pas aux étapes théoriques du "deuil". Il n'y croit pas, il déprime, elle l'obsède, il se persuade qu'elle reviendra, qu'elle l'aime encore. Mais l'a-t-elle aimé un jour, au fait ? Il est le seul à ne pas en douter.
Ce Jean-Claude adulte est nettement moins attendrissant que le petit garçon curieux des mystères de la vie (cf. tome 5). On n'a pas envie de s'apitoyer sur le sort de ce loser geignard, beauf, crado, répugnant.
Un bon moment de lecture malgré des longueurs et le manque d'empathie pour le personnage. Certaines situations sont amusantes.
Par contre, je ne m'habitue pas au graphisme de Tronchet, le trait est lourd, carré, les visages sont particulièrement ingrats, surtout ceux des femmes.
Une série que je lirai à dose homéopathique. L'enthousiasme des retrouvailles (avec le tome 5) est retombé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Diabolo44
  08 février 2018
Des losers comme Jean-Claude Tergal, vous n'en trouverez pas beaucoup dans la BD, et même dans toute la littérature je pense. Ici, la caricature est poussée à l'extrême, pour notre plus grand plaisir, et on ne peut que s'esclaffer devant l'étonnante capacité du "héros" (?) à aggraver son cas encore et encore, et à tomber toujours un peu plus bas. Même quand il a touché le fond, il continue à creuser avec la régularité d'un métronome. Un must de la BD comique.
Commenter  J’apprécie          20
BVIALLET
  28 mars 2012
Isabelle a quitté Jean-Claude Tergal, un beauf macho, lourdingue et éjaculateur précoce sans doute pour rejoindre un partenaire plus intéressant. L'ennui c'est que le laissé pour compte ne s'en remet pas. Il compte les jours, les heures et les minutes depuis que son amour est parti. Il sombre dans la dépression et n'est pas loin de virer barjot. Il tombe même amoureux d'un lavabo, c'est dire.
On rit beaucoup des mésaventures de ce pauvre abruti. Plus il s'enfonce et plus c'est drôle alors que l'état de l'homme abandonné et inconsolable ne devrait rien avoir d'amusant. Sans doute avons-nous tous un fond moqueur et méchant que Tronchet arrive très bien à exciter malgré son trait lourd, enfantin et limite cradingue, largement compensé par sa justesse d'observation et son sens du ridicule hors pair. le lecteur passera un bon moment malgré tout.
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
Commenter  J’apprécie          20
Gwordia
  30 avril 2012
Est-il besoin, au regard de cette titraille évocatrice, de préciser que le Jean-Claude en question est un ringard fini qui collectionne les déboires amoureux et sexuels ? Son ingénuité à la limite de la débilité profonde rend le personnage aussi pathétique que drôle, aussi attachant qu'exaspérant... bref aussi indispensable qu'indispensable dans votre bdthèque. Cynisme et rigolade en barre, à consommer sans modération.
Lien : http://gwordia.hautetfort.co..
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
LydiaBLydiaB   21 juillet 2013
Il y a vraiment des injustices flagrantes dans le monde. Par exemple, pour la famine en Ethiopie, les grandes vedettes enregistrent des disques de solidarité... et pour moi qui mange seul tous les soirs des bolinos torsades à la napolitaine, fumants dans leur bol en plastique, coincé entre un évier sale et une gazinière... Pas même un petit 45 tours de solidarité... Même de Michelle Torr...
Commenter  J’apprécie          380
miladomilado   20 mars 2015
Finalement je me suis résolu à n'avoir de rapports sexuels qu'avec mon lavabo. Pas d'excuses à faire... pas de conversation interminable après l'amour... Toujours content, toujours fidèle... En plus, à l'inverse des femmes, le lavabo, a une psychologie très simple... eau chaude à gauche, eau froide à droite... Facile à comprendre.
Commenter  J’apprécie          160
ZilizZiliz   07 novembre 2013
Elle n'avait pas toujours été cruelle avec moi... Elle avait même fait quelques déclarations émouvantes...
- Dis-moi, Isabelle [elle dort]... Qu'est-ce que tu préfères... Etre ravagée par la peste bubonique, dans un hôpital de brousse... dirigé par des médecins nazis facétieux... Etre agonisante dans la carcasse d'un Boeing 747, au fond d'une jungle moite... tandis que s'approche, avec les machettes, la tribu des déchiqueteurs de viscères. Ou être ici avec moi... ?
- Etre ici avec toi.
- Héhé ! Cette fille est folle de moi...
(p. 17)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
mandarine43mandarine43   23 mars 2011
[Première planche : ]

Un jour, elle m'a quitté. C'était en plein hiver.
Un 15 août exactement.
Ma météo intime a soudain enregistré une forte dépression.

- Et pour le jeune homme... ? Une glace ?
- Non, un bon grog bien chaud.

Tout autour de moi ce n'était qu'épouvante et désolation... La terre n'était plus qu'une tourmente de glace et de feu, agitée de secousses sismiques, plongeant bêtes et gens dans une terreur muette...

Sans exagérer, les continents se fracassaient les uns contre les autres, gigantesque chaos planétaire de mort et d'apocalypse, bientôt avalé par une effroyable nuit crépusculaire.

- Sinon, à part ça, ça va.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ZilizZiliz   07 novembre 2013
L'Atlantique à la rame, c'est 70 jours.
Un retrait de permis, c'est 2 mois.
Une révolution terrrestre, c'est 24h.
Un match de foot, c'est une heure et demie.
Les oeufs à la coque, c'est 3 minutes.
Moi, c'est 15 secondes.
"Euh, tu m'excuses, heu... Isabelle... (...) J'aurais au moins voulu tenir jusqu'aux oeufs à la coque."
(p. 18)
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Didier Tronchet (34) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Didier Tronchet
http://www.librairiedialogues.fr/ Mikaël de la librairie Dialogues nous propose ses coups de c?ur du rayon Bande dessinée : "Valérian, Shingouzlooz.inc" scénario de Wilfrid Lupano, dessins de Mathieu Lauffray (Dargaud), "Le meilleur ami de l'homme" de Didier Tronchet, dessins de Nicoby (Dupuis) et "L'île aux remords" de Didier Quella-Guyot, dessins de Morice (Bamboo). Réalisation : Ronan Loup. Questions posées par : Élise le Fourn.
Retrouvez nous aussi sur : Facebook : https://www.facebook.com/librairie.dialogues/ Twitter : https://twitter.com/dialogues Instagram : https://www.instagram.com/librairiedialogues/
+ Lire la suite
autres livres classés : humourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14773 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre